WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Notion de système formel. Prolégomènes à  une logique cognitivisme à  partir de Donald Davidson

( Télécharger le fichier original )
par Tamis MUAMBA NGUESHE
Université de Kinshasa - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b. Le mode d'atteinte de but illocutoire

Les buts illocutoires, comme la plupart de buts humains, peuvent être atteints de diverses manières et par différents moyens. Si nous en croyons Vanderveken, « Le mode d'atteinte d'une force détermine comment son but doit être accompli sur le contenu propositionnel pour qu'il y ait accomplissement d'un acte de cette force. »70(*)

Ainsi, par exemple, lors d'une demande, le locuteur doit donner l'option de refus à l'allocuteur alors que pour un commandement, au contraire, il n'y a point d'option de refus et on invoque une position d'autorité.

C. Les conditions sur le contenu propositionnel

La plupart des conditions sur le contenu propositionnel sont déterminées par leur but illocutoire et, aussi, de nombreuses forces F imposent des conditions sur l'ensemble des propositions.

A titre exemplatif, nous pouvons dire que toutes les forces dont le but est directif ont la condition que leur contenu propositionnel représente une action future de l'allocuteur dans chaque contexte possible d'énonciation.

d. Les conditions préparatoires

Le locuteur, en accomplissant un acte illocutoire, présuppose que certaines propositions sont vraies. Par exemple, le locuteur qui demande présuppose qu'il sera exaucé et celui qui commande présuppose qu'il sera obéi par l'allocuteur. Vanderveken martèle si bien que : « les conditions préparatoires d'une force déterminent quelles propositions un locuteur présuppose dans un contexte d'énonciation s'il y a accomplissement des actes illocutoires ayant cette force » (71(*)).

e.Les conditions de sincérité

Le locuteur qui accomplit un acte illocutoire exprime aussi des attitudes de certains modes psychologiques à propos de ce que représente le contenu propositionnel.

Notons que pour le logicien québécois, « les conditions de sincérité de chaque force déterminent les modes des états mentaux que le locuteur aurait s'il accomplissait sincèrement un acte illocutoire pourvu de cette force. Les conditions de sincérités sont nécessaires pour éviter les situations paradoxales dans les actes illocutoires. Ainsi, il serait paradoxal si quelqu'un disait : `je promets de l'aider et j'en suis pas capable' » (72(*)).

f. Le degré de puissance

Les états mentaux, qui font partie des conditions de sincérité, peuvent être exprimés avec différents degrés de puissance selon la force et le contexte d'énonciation.

A titre exemplatif, nous pouvons dire qu'on ne supplie pas de la même manière qu'on commande, car la supplication a un degré de désire plus fort que la demande.

* 70 Idem

* 71 Ibidem, p.14.

* 72 Ibidem, p.15.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net