WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution du secteur industriel dans la production nationale au Mali

( Télécharger le fichier original )
par Oumar Fakaba Sissoko
Université de Paris X Nanterre - Master I politique économique 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre II : Contribution du secteur industriel dans l'économie

v Les données sources :

- Indice Harmonisé de la Production Industrielle (IHPI)

La Direction Nationale de la Statistique et de l'Informatique (DNSI), pour les besoins d'élaboration des comptes économiques et du suivi de la conjoncture économique suit l'activité industrielle à travers un échantillon d'environ 50 unités industrielles à partir duquel un indice des quantités physiques intitulé Indice Harmonisé de la Production Industrielle (IHPI) est élaboré à la fin de chaque trimestre. Ces indices servent de données sources pour l'évaluation de la valeur ajoutée du secteur industriel.

- Recensements Industriels

La Cellule de Planification et de Statistique (CPS), du Ministère de l'Industrie et du Commerce en collaboration avec la Direction Nationale de la Statistique et de l'Informatique (DNSI) organisent périodiquement le recensement des entreprises industrielles installées sur le territoire national. Ces différents recensements permettent de mieux appréhender certains détails du secteur industriel afin d'actualiser les coefficients servant dans l'élaboration des comptes nationaux. Le premier de cette série de recensement date de 1998 et le dernier est réalisé en 2006.

I - Analyse sectorielle du PIB :

En 2006, la somme des valeurs ajoutées qui constitue le PIB au coût des facteurs est évaluée au prix du marché pour les trois secteurs à 3202 milliards de FCFA contre 2894 milliards de FCFA en 2005 et une prévision de 3410 milliards en 2007.

Tableau 6 : Contribution sectorielle dans le PIB à prix courant en milliards de FCFA

Années

Secteurs

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

P.I.B. au prix du marché

1350

1423

1574

1723

1809

1891

2212

2223

2454

2632

2894

3202

3410

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Secteur primaire

509

525

566

595

618

634

774

666

865

901

1007

1090

1191

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Secteur Secondaire

235

243

296

335

346

364

475

565

494

569

646

793

826

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Secteur Tertiaire

606

655

712

793

845

893

963

992

1094

1162

1241

1327

1429

Source : Les Comptes Economiques du Mali

Les données analysées du tableau montre que durant ces 13 dernières années; c'est le secteur tertiaire qui rapporte le plus au PIB avec 1327 milliards de FCFA en 2006, il est suivi du secteur primaire avec 1090 milliards de FCFA. Quant au secteur secondaire sa contribution est de 793 milliards de FCFA la même année.

Ce tableau de la contribution sectorielle dans le PIB à prix courant en milliards de FCFA ci dessus nous aide à faire sortir le tableau du poids des secteurs dans le PIB en % ci dessous.

Tableau 7 : Poids des secteurs dans le PIB en %

 Années

 Secteurs

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Secteur primaire

38%

37%

36%

35%

34%

34%

35%

30%

35%

32%

33%

34%

33%

Secteur secondaire

17%

17%

19%

19%

19%

19%

21%

25%

20%

22%

23%

25%

25%

Secteur tertiaire

45%

46%

45%

46%

47%

47%

44%

45%

45%

46%

44%

41%

42%

Source : Les Comptes Economiques du Mali

Le tertiaire est le principal pourvoyeur au PIB avec 44% en 2005, 41% en 2006 et 42% en 2007.Le primaire qui occupait le même rang les premières années des indépendances voit sa contribution fléchir au profit du secondaire qui jouit du regain de l'activité extractive. Le secteur secondaire a contribué au PIB à 23% en 2005, 25% en 2006 et 25% en 2007. La production d'or ne cesse de gagner de l'importance dans l'économie malienne depuis le début de la dernière décennie. L'or est incontestablement le principal produit d'exportation du Mali de nos jours. Il constitue avec le coton l'essentiel des exportations du Mali, donc l'exportation du Mali est industrielle.

Poids des secteurs dans le PIB

Graphique 6 :

10

15

20

25

30

35

40

45

50

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Secteur primaire

Secteur secondaire

Secteur tertiaire

Il ressort de l'analyse du tableau ci-dessus que la structure de l'économie malienne a connu un bouleversement de prédominance. Le secteur primaire qui a longtemps été le plus grand pourvoyeur du PIB de l'indépendance aux années 1990 a cédé ce rang au tertiaire ces dernières années surtout avec l'explosion qu'a connue la téléphonie mobile.

Le secondaire, malgré les difficultés de la filière coton ces dernières années a connu un accroissement significatif grâce aux résultats obtenus par la branche extractive, particulièrement la production aurifère qui a dépassé les 68 tonnes en 2006 en production moderne. La production de la branche électricité- eau est en ascension régulière elle aussi depuis des années.

De 1995 à 2006 le secteur secondaire a connu une croissance régulière (excepté 2003) atteignant 18,9% en 2002 et 23,3% en 1997.

Malgré l'existence de quelques désaccélérations, le secteur a fortement contribué à la croissance du PIB.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net