WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Authentification et protocole PPPOE: le cas de l'accessibilité à  l'internet via "ringodialeré"


par Charles Emmanuel Mouté Nyokon
Université de Yaoundé I - Master 2 en réseaux et applications multimédias 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.4.2 Le principe de fonctionnement d'Ethernet

Ethernet, aussi connu sous le nom de norme IEEE 802.3, est un standard de transmission de données pour réseau local. C'est une technologie de réseau très usitée, car le prix de revient d'un tel réseau n'est pas très élevé.

Nous distinguons principalement, selon leur mode de fonctionnement, deux topologies Ethernet:

- l'Ethernet partagé (topologie en bus);

- l'Ethernet commuté (topologie en étoile).

2.4.2.1 L'Ethernet partagé

Dans cette topologie, tous les ordinateurs du réseau Ethernet sont reliés à une même ligne de transmission, et la communication se fait à l'aide du protocole CSMA/CD13.

Avec ce protocole toute machine est autorisée à émettre sur la ligne à n'importe quel moment et sans notion de priorité entre les machines. Cette communication se fait sur les principes suivants :

- Chaque machine désireuse d'émettre vérifie qu'il n'y a aucune communication sur la ligne avant d'émettre.

- Si au moins deux machines émettent simultanément, alors il y'a collision.

- Lors d'une détection de collision, les machines protagonistes, tirent chacune un délai de temps aléatoire, puis la première ayant passé ce délai peut réémettre.

En pratique la communication dans un réseau Ethernet partagé fonctionne comme une discussion ordinaire, où les intervenants utilisent tous le médium commun, l'air, pour s'adresser à un tiers. Avant de parler, chaque personne attend, poliment, qu'il n'y ait plus personne en train de parler. Si deux personnes commencent à parler en même temps, les deux s'arrêtent et attendent un court temps aléatoire. Dans ces conditions, il existe de bonnes chances que les deux personnes attendent un délai différent, évitant donc une autre collision. Lorsque plusieurs collisions surviennent consécutivement, des temps d'attente élevés sont observés.

Ce principe de communication est basé sur plusieurs contraintes, notamment : - les paquets de données doivent avoir une taille maximale;

13. CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access with Collision Detect) : protocole d'écoute de porteuse à accès multiple et avec détection de collision, qui régit la façon dont les postes accèdent au média. Il est à noter que l'on parle de collision lorsque plusieurs trames de données se trouvent sur la ligne de communication au même moment.

- il doit exister un temps d'attente entre deux transmissions, temps devant varier selon la fréquence des collisions.

Il est à noter que, dans un réseau en topologie Ethernet partagé, tout message émis est entendu par l'ensemble des machines raccordées au réseau et que la bande passante disponible est partagée entre elles.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy