WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude d'un échographe: GE Vivid 3N Proexpert


par Tahar; Bachir; Salah Ait-Kaci-Ali ; Ben Rekia; Bakheti
Institut national spécialisé en formation professionnelle de Médea - Technicien supérieur en maintenance des équipements médicaux 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

V.2.3.1. APRES L'INSTALLATION DE L'ECHOGRAPHE :

· Afin d'assurer un bon fonctionnement de l'échographe, une maintenance préventive périodique doit être appliquée suivant un planning préétabli

· Dans le but d'assurer une assistance continue afin de permettre un usage optimal de l'échographe, et rendre l'environnement de travail des praticiens et des patients plus confortables et plus sur.

· Un dossier doit être créé contenant tous les documents établis, concernant chaque échographe fourni. Ainsi, ces dossiers vont constituer une base de données informatique pour permettre une bonne gestion de maintenance et de suivi des échographes.

· Une base de données des défaillances rencontrées avec leurs solutions est également établie, afin d'évaluer les fréquences de répétitions des défaillances et prévoir les maintenances nécessaires

V.2.3.2. LA PROCEDURE DE LA MAINTENANCE PERIODIQUE
DU GE VIVID 3N :

Service au temps
indiqué

Quotidien

Hebdomadaire

Mensuel

Annuellement

Notes

Nettoyage des sondes

?*

 
 
 

*Ou avant chaque
utilisation

Nettoyer les supports des sondes

?

 

?

 
 

Nettoyer le filtre d'air

 
 

?*

 

*Plus

fréquemment au besoin, selon l'environnement

Inspecter le câble principal AC

 

*

?

 

*Contrôle l'unitémobile

Hebdomadaire

Inspecter les câbles et les connecteurs

 
 

?

 
 

Nettoyer la console

 
 

?

 
 

Nettoyer le moniteur

 
 

?

 
 

Inspecter les roues, roulettes, freins et serrures de pivot

*

 

?

 

*Contrôle l'unitémobile

quotidienne

Vérifier le mouvement de pupitre de

commande

*

 
 

?

Contrôle courants de fuite de console

 
 
 

?

Aussi après la maintenance corrective.

Contrôle courants de fuite des

périphériques

 
 
 

?

Contrôle courants de fuite de la surface de la sonde.

 
 
 
 

Contrôle courants de fuite de la sonde d'Endocavity

(vaginal ou anal)

 
 
 
 

Comme prescrit en manuel de sonde

Contrôle courants de fuite de la sonde Transesphongeal

TEE

 
 
 
 

Comme prescrit en manuel de sonde

Contrôle courants de fuite de la sonde chirurgicale

 
 
 
 
 

Contrôle

d'exactitude de mesure

 
 
 

?

Aussi après la maintenance Corrective.

Contrôle de sonde/fantôme

 
 
 

?

Contrôle fonctionnels

 
 
 

?

Tab. V.1 : Programme périodique de l'entretien de Vivid 3N.

V.2.3.3. CONTRÔLE DE L'ECHOGRAPHE AU QUOTIDIEN :

1. Inspection des sondes (vérification de l'état de l'enveloppe de la sonde, les félures et les chocs).

2. Inspection des cables (vérification de l'état du cable de la sonde et de l'alimentation de l'échographe)

3. Vérification de la propreté de l'échographe.

4. Vérification du bon fonctionnement du moniteur de l'échographe (pas de messages d'erreurs, luminosité et contraste réglés, ...etc.).

5. Vérification de la qualité d'enregistrement et de l'impression.

V.2.3.4. MAINTENANCE PREVENTIVE ANNUELLE DE L'ECHOGRAPHE : Avant toute intervention, l'appareil doit être éteint.

V.2.3.4.1. Contrôle générale de l'échographe : V.2.3.4.1.1. Préparation :

1- Nettoyage de l'échographe (capot, clavier, moniteur,... etc.).

2- Nettoyage et vérification de l'aspect général des sondes et leurs cables.

3- Nettoyage du filtre et l'intérieur de la cage.

4- Nettoyage du dispositif de navigation (la boule traçante ou trackball).

V.2.3.4.1.2. Contrôle mécanique :

1- Le moniteur (vérification de la bonne fixation du bras manipulateur, les fixations et les verrouillages).

2- Vérification du panneau principal.

3- Tester l'efficacité des verrouillages des roues.

V.2.3.4.1.3. Contrôle électronique :

1- Contrôle de l'état du cable secteur d'alimentation électrique.

2- Vérifier la mise à la terre de l'appareil.

3- Vérifier le bon fonctionnement des ventilateurs.

4- Vérifier que durant la phase d'initialisation, aucun message d'erreur n'apparait.

5- Effectuer un teste de sécurité.

V.2.3.4.1.4. Contrôle de fonctionnement :

1- Vérification de la date et heure et modification si nécessaire.

2- Effectuer la procédure de démagnétisation de l'écran.

3- Vérification des touches du panneau de commandes

4- Vérifier le bon fonctionnement de la boule traçante en effectuant des mesures.

5- Vérifier la qualité de l'impression des reprographes noirs et couleur.

6- Vérifier le fonctionnement de la pédale.

V.2.3.4.2. Contrôle de performance de l'image : V.2.3.4.2.1. Contrôle des sondes échographiques :

La sonde constitue le maillon essentiel de la chaine échographique, elle conditionne en effet la qualité de l'image.

> Contrôle de l'enveloppe de la sonde :

1. Vérification de l'étanchéité de la sonde (taches blanches au niveau de l'écran : bulles d'airs au niveau des cristaux).

2. Vérification de la membrane de la sonde.

> Contrôle des cristaux de la sonde :

1. Mettre du gel sur la membrane de la sonde.

2. Augmenter le gain dans la zone proximale.

3. Faire translater sur le long de la surface de la sonde un trombone. Si à un moment lors de la translation, on ne voit plus le trombone dans le champ proximal à l'endroit du passage, il y a un défaut au niveau des cristaux ou de la membrane.

V.2.3.4.2.2. Le fantôme :

Le fantôme d'échographie est un dispositif qui simule le corps humain pour faire le contrôle qualité image, il possède les mêmes caractéristiques physiologiques que les tissus humains et permet grâce à différents dispositifs de contrôler les performances de l'échographe.

L'utilisation du fantôme, pour le contrôle qualité en imagerie répond à la nécessité de pouvoir disposer d'une référence afin de toujours exprimer les performances d'un appareil en fonction de critères objectifs.

V.2.3.4.2.3. L'image échographique :

Les paramètres à évaluer lors du contrôle qualité de l'image doivent être significatifs, ils doivent tenir compte des besoins du milieu médical et permettre d'anticiper toutes dérives.

Nous devons vérifier :

1. L'uniformité de l'image.

2. La profondeur de pénétration.

3. La résolution latérale.

4. La résolution axiale.

5. La linéarité spatiale.

6. La zone kystique.

7. L'échelle de gris.

8. La zone morte.

V.2.3.4.2.3.1. Uniformité de l'image :

S'assurer que la sonde produit une image de méme aspect, en terme de brillance et de contraste, dans tout le secteur échographique.

> Méthode :

L'évaluation de l'uniformité de l'image s'effectue en identifiant toute modification de la texture du tissu et en recherchant s'il y a des lignes horizontales et/ou verticales noires.

> Procédure :

? La profondeur doit être ajustée de façon à ce que l'image perceptible remplisse le cône échographique.

·

L'axe du faisceau doit se trouver dans le plan perpendiculaire à l'axe ou au plan cible, de façon à obtenir un contraste maximal de l'image et une amplitude maximale de l'écho ultrasonore.

· Sélectionner une focalisation maximale pour obtenir une résolution optimale sur l'ensemble de l'image

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Noter sur la fiche de contrôle la valeur :

- Image très uniforme.

- Uniformité moyenne et acceptable.

- Manque d'uniformité importante.

V.2.3.4.2.3.2. Profondeur de pénétration :

Valeur des profondeurs (maximales et minimales) de détection d'un obstacle obtenu en faisant varier les conditions expérimentales.

> Méthode

La profondeur de pénétration maximale est en mesurant la profondeur dans le fantôme à partir de laquelle l'écho ultrasonore disparait.

> Procédure

· La profondeur doit être ajusté de façon à ce que l'image perceptible remplisse le cône échographique.

· L'axe du faisceau doit se trouver dans le plan perpendiculaire à l'axe ou au plan cible, de façon à obtenir un contraste maximal de l'image et une amplitude maximale de l'écho ultrasonore.

· Sélectionner une focalisation maximale pour obtenir une résolution optimale sur l'ensemble de l'image.

· Ajuster l'échographe pour visualiser la pleine profondeur du fantôme. « Les échos de tissu près du fond fantôme s'effacent dans le bruit ».

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Noter sur la fiche de contrôle la profondeur maximale de pénétration (cm).

V.2.3.4.2.3.3. Résolution latérale :

Le pouvoir de résolution latérale est la mesure de la largeur d'un objet situé perpendiculairement à l'axe du faisceau ultrasonore, que l'appareil peut séparer.

> Méthode

La résolution est déterminée de manière indirecte, en mesurant la largeur de la cible à trois profondeurs différentes : proximales, moyenne et distale.

> Procédure

? Prendre les réglages utilisés dans le contrôle l'uniformité de l'image échographique.

· Ajuster la profondeur de telle manière à ce que les cibles verticales du fantôme se retrouvent au centre de l'image

· Placer l'image des fils au milieu de l'image et effectuer un zoom sur les fils à contrôler.

· Ajuster la zone focale le gain sur le groupe de fils à contrôler afin d'obtenir les meilleures résolutions.

· Effectuer la mesure de la résolution latérale sur le fil choisi :

· Cible 1en zone proximale.

· Cible 2 en profondeur moyenne.

· Cible 3 en zone distale.

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Noter la valeur de la profondeur (cm) et de largeur (mm) de la cible sur la fiche de contrôle.

V.2.3.4.2.3.4. résolution axiale :

Le pouvoir de résolution axiale est la distance séparant deux objets situés sur l'axe du faisceau ultrasonore, que l'appareil peut séparer.

> Méthode

Le groupe de cibles pour effectuer la vérification de la résolution axiale est composé de cinq cibles disposées de manière verticale et à des distances de plus en plus proches : 2mm/1mm/0.5mm/0.25mm. La résolution axiale de l'échographe est déterminée en observant deux cibles proches l'une de l'autre et sans qu'elles se touchent.

> Procédure

· Prendre les réglages utilisés dans le contrôle de l'uniformité de l'image échographique.

· Régler l'axe du faisceau acoustique pour que celui-ci se trouve dans un plan perpendiculaire à l'axe ou au plan de la cible et de façon à obtenir un contraste maximal de l'image et une amplitude maximale de l'écho ultrasonore.

· Ajuster la profondeur au-dessus du groupe de fils choisi en fonction de la fréquence de la sonde.

· Ajuster la zone focale sur le groupe de fils à contrôler pour obtenir les meilleures résolutions et effectuer un zoom.

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Déterminer la résolution axiale en essayant de trouver les deux points cibles du groupe ayant le plus petit espacement vertical détectable et sans recouvrement de ces deux cibles (une ligne horizontale doit pouvoir être tracée entre les deux cibles consécutives sans que cette ligne touche les deux cibles).

· Effectuer la mesure de la résolution axiale sur le dernier fil séparé et enregistrer celle-ci sur la fiche de contrôle

· Noter la& résolution axiale sur la fiche de contrôle :

· Résolution axiale G3 situé à 3cm de profondeur.

· Résolution axiale G8 situé à 8cm de profondeur.

· Résolution axiale G14 situé à 14cm de profondeur.

V.2.3.4.2.3.5. linéarité spatiale (distance)

La vérification des distances consiste à mesurer la distance à l'aide d'un compas électronique entre deux cibles sélectionnées et à comparer ensuite cette valeur à la distance réelle séparant ces deux cibles.

> Méthode

Le contrôle de la linéarité spatiale consiste à vérifier la précision des mesures de distances verticales et horizontales, à l'aide du compas. Il s'agit de comparer la valeur mesurée entre deux cibles avec la distance réelle qui les séparent.

> Procédure : Distances verticales :

· positionner les cibles verticales au centre de l'image.

· Positionner la sonde de manière perpendiculaire à la surface du fantôme afin d'optimiser la qualité de l'image.

·

Ajuster les réglages afin que la qualité image visualisée soit la meilleure possible (focale, profondeur, gain, etc.).

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Mesurer la distance verticale entre 2 cibles.

· Noter sur la fiche de contrôle les distances mesurées et les valeurs réelles (mm).

Distances horizontales :

· visualiser les cibles horizontales situées dans le champ proximal.

· Positionner la sonde de manière perpendiculaire à la surface du fantôme afin d'optimiser la qualitéde l'image.

· Ajuster les réglages afin que la qualité image visualisée soit la meilleure possible (focale, profondeur, gain, etc.).

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Mesurer la distance entre 2cibles.

· Noter sur la fiche de contrôle les distances mesurées et les valeurs réelles (mm).

· Répéter la procédure pour les cibles horizontales dans le champ distal.

V.2.3.4.2.3.6. zone kystique :

Ce contrôle est l'évaluation des distorsions géométriques due à la présence de kyste en sélectionnant sur l'écran le plus petit kyste qui peut être visualisé, et l'évaluation de l'image du kyste se fait selon les critères suivants :

· forme : mesurer la hauteur et la largeur du kyste.

· bordure : les bordures du kyste doivent être bien définies.

· Texture : l'intérieur du kyste ne doit pas transmettre d'écho ultrasonore. > Méthode

Sélectionner sur l'écran le plus petit kyste qui peut être visualisé dans chaque groupe de kystes et faire l'évaluation de la structure kystique selon les critères énoncés.

> Procédure

· Sélectionner un groupe de kystes.

· Ajuster les réglages afin que la qualité image visualisée soit la meilleure possible.

·

Positionner la sonde de manière perpendiculaire à la surface du fantôme afin d'optimiser la qualité de l'image.

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Evaluer le plus petit kyste visible selon les chiffres suivants :

· Pas de distorsion = 1.

· Faible distorsion = 2.

· Distorsion importante = 3.

· Présence de bruit = 4.

· Noter le résultat sur la fiche de contrôle (mm).

· Répéter pour les kystes situés à d'autres profondeurs :

· Kystes G3 situés à 3 cm de profondeur.

· Kystes G8 situés à 8 cm de profondeur.

· Kystes G14 situés à 14 cm de profondeur.

V.2.3.4.2.3.7. Echelle de gris :

Le contrôle de l'échelle de gris consiste à vérifier si les quatre niveaux de gris du fantôme qui sont visibles sur l'écran au niveau des cibles.

> Procédure :

· Visualiser les quatre cibles d'échelle de gris.

· Observer la différence dans leurs niveaux.

· Ajuster les réglages afin que la qualité image visualisée soit la meilleure possible (focalisation, gain,....).

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie

· Noter sur la fiche de contrôle les niveaux de gris A, B, C, D correspondants aux cibles 1, 2, 3 et 4 (il y a 4 niveaux de noircissement A, B, C, D allant du noir au blanc).

V.2.3.4.2.3.8. Zone morte :

La zone morte est la zone la plus proche de la surface de pénétration du faisceau ultrasonore, c'est la zone proximale.

> Méthode :

La zone morte se mesure en déterminant la profondeur de la cible visible la plus proche de la sonde. > Procédure :

· Diminuer la profondeur d'image au minimum.

· Placer l'image du groupe de fils au milieu de l'image.

· Visualiser le groupe de fils de la zone morte.

· Ajuster les réglages afin que la qualité image visualisée soit la meilleure possible.

· Geler l'image sur l'écran et faire une copie.

· Déterminer la profondeur du fil visible le plus en surface.

· Mesurer la zone morte.

· Noter cette profondeur sur la fiche de contrôle (mm).

V.2.3.4.3. Test de sécurité électrique :

Il ne peut y avoir de contrôle qualité en matière d'échographie sans considérer la sécurité électrique. Les tests de sécurité électrique comprennent :

· L'inspection visuelle du bon état externe des cables d'alimentation et des connecteurs.

· Effectuer les tests spécifiques à l'aide d'un testeur approprié (Il en existe plusieurs marques sur le marche : BIOTEK, METRON, etc.

· La mesure porte sur trois points essentiels :

Mesure de la résistance de terre : C'est la résistance du conducteur de terre sous un courant de 1 ampere. Elle ne doit pas dépasser 0.2 ohms.

Mesure de la résistance d'isolement : L'appareil étant sous tension la valeur mesurée doit etre au moins égale à 50 méga ohms.

Mesure des courants de fuite : L'appareil sous tension est raccordé à l'ensemble des périphériques (sonde, reprographes, magnétoscope,.....etc.)

Ce contrôle doit être tres rigoureux pour les sondes endocavitaires du fait de leur mode d'utilisation

V.2.4. MAINTENANCE CORRECTIVE :
V.2.4.1. AVANT L'INTERVENTION :

- Nous devons vérifier :

· Si le problème n'est pas du à une défaillance du réseau électrique ou un mauvais usage de l'onduleur électrique.

· Si le problème n'est pas du à une nouvelle installation d'un équipement de haute fréquence à proximité de l'échographe.

· S'il s'agit d'un problème intermittent le maintenancier demande à l'utilisateur de prendre un cliche quand le problème se présente.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net