WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

3.1.2.2 les Droits divers

A l'intérieur de l'UFA 10 060, les différentes propriétés des populations ne sont pas encore connues étant donné que son classement n'est que récent. La présence signalée de plantations ne justifie pas un point quelconque des propriétés à l'intérieur de cette forêt domaniale identifiée dans le plan d'affectation des terres du Cameroun méridional. Il faut toutefois noter que les populations riveraines continueront à conserver à l'intérieur de ce domaine forestier permanent leurs droits d'usage spécifiés dans les textes en vigueur. Ces droits d'usage portent sur la collecte des produits forestiers non ligneux, des plantes médicinales, du bois de chauffe et de service, et la chasse de subsistance. Ils seront une fois de plus précisés dans le décret de reclassement de ces UFA (MEDINOF, 2004).

3.2 Les facteurs écologiques

3.2.1 La Topographie 

Le relief de l'ensemble de ces UFA est légèrement accidenté. On y observe quelques talwegs encaissés et certaines zones d'effondrement au départ de certains cours d'eau. L'altitude de la zone varie entre 650 et 927 m point culminant de la région que constitue le mont Guimbiri à l'Est de l'UFA 10 060.

3.3.2 Le climat

Le climat est de type équatorial guinéen à quatre saisons dont deux saisons de pluies (une grande et une petite) et deux saisons sèches. Les données météorologiques de cette localité obtenues à la station d'Abong-Mbang et pour la période allant de 1992 à 2002 sont consignées dans le tableau 6:

Tableau 6: Répartition des précipitations (mm) et températures (°C) mensuelles moyennes de la station d'Abong Mbang

Mois

Jan

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Précipitation

26,4

58,9

135,0

166,8

212,5

178,0

86,9

104,1

257,1

304,7

110,6

36,2

Température

22,8

23,8

24,4

24,4

23,9

23,5

22,4

22,5

23,3

23,4

23,5

22,9

Sources : MEDINOF (2004).

On constate donc que selon Aubreville, les mois écologiquement secs sont ceux de décembre et janvier. Les mois très pluvieux par contre sont ceux de septembre et octobre, période culminante de la grande saison des pluies. Les précipitations annuelles moyennes de cette localité sont de 1677,2 mm avec une précipitation moyenne mensuelle de 139,8 mm.

La température moyenne annuelle est de 23,4°C avec une amplitude thermique annuelle de 1,6°C entre les mois les plus chauds (Mars et Avril) et le mois le plus froid (Juillet). Les données d'humidité et d'évaporation de la même période sont consignées dans le tableau 7 :

Tableau 7: Répartition mensuelle de l'Humidité relative (%) et de l'Evaporation (mm)

Mois

Jan.

Fév.

Mars

Avr.

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Dec.

Humidité (%)

68

65

68

74

77

79

80

80

79

78

76

72

Evaporation (mm)

23,3

25,3

25,9

25,5

25,0

24,1

23,2

23,5

23,9

24,0

24,0

23,1

Sources : MEDINOF (2004).

La figure 4 présente l'évolution comparée des précipitations, températures, humidité relative et évaporation.

Figure 4: Evolution mensuelle des précipitations, des températures, de l'humidité relative et de l'évaporation de la zone d'étude

Il est à noter que l'évolution des évaporations est couplée à celle des températures, et que l'humidité relative varie en fonction des trois paramètres associés. On constate aussi que la période propice aux activités de terrain dans cette forêt est celle qui va de mi-novembre à mi-mars et elle correspond à la grande saison sèche. La présente investigation a été réalisée de mai à juillet, période correspondant à la petite saison de pluies bien arrosées sur le temps.

précédent sommaire suivant