WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La forêt de la RDC et la problématique du réchauffement climatique: enjeux et perspectives

( Télécharger le fichier original )
par Olivier MULAMBA ZINDE
Université de Lubumbashi - Diplôme de Licence en Relations Internationales 2012
  

précédent sommaire suivant

1. PROBLEMATIQUE

Plusieurs définitions entourent ce concept. Dans le cadre de ce mémoire, nous définissons avec Mwamba Sinonda la problématique comme étant « l'ensemble des hypothèses des orientations des problèmes envisagés dans une théorie, une recherche1(*).

Pour Thines et Lempereur, le terme problématique signifie « jugement » ou « proposition » qui expriment une simple possibilité 2(*); c'est-à-dire peuvent être établie avec certitude. Les jugements problématiques constituent une assertion qui pourrait être admise sans être affirmé pour autant. Ils sont opposés aux jugements apodictiques qui sont nécessaires et ils se distinguent des jugements assertoriques qui sont vrais mais non nécessaires.

La problématique est autrement définit comme étant un ensemble des problèmes autour d'une réalité, la découvrir et l'expliquer ; elle est la question de base qu'un chercheur se pose pour un bon cheminement des investigations3(*).

Ces auteurs définissent chacun de sa façon néanmoins ils ont gardé la constance définitionnelle. C'est ainsi que Mulumbati Ngasha note de sa part que la problématique est « la question fondamentale que le chercheur se pose, question devant le conduire dans une investigation et à laquelle il devra provisoirement répondre4(*). L'auteur ajoute que toute problématique découle d'une observation quelconque d'un fait, d'une situation et d'une opinion publique quelconque.

Dans le cadre de ce mémoire nous partons de l'observation selon laquelle la régulation ou la lutte contre le réchauffement climatique est l'une des préoccupations importantes auxquelles s'intéressent les Etats et exige une nécessaire intervention dont la forêt de la RDC fait partie. En effet, la forêt de la RDC : espoir pour l'humanité toute entière suscite des enjeux dès lors que la communauté internationale braques ses yeux sur les potentialités forestières que regorgent la RDC. Elle suscite des enjeux de convoitise.

Ces enjeux sont énormes d'autant plus que les composants de l'environnement sont tous pollués. Soulignons tout au début que la RDC n'a jamais été prise comme pollueur, elle l'est par le canal des investisseurs étrangers lesquels obtiennent l'autorisation par le gouvernement de cette république.

Les eaux, l'air, le bois, la faune et flore, l'énergie, la biodiversité, l'écosystème sont parmi tant d'autres composants de l'environnement qui suscitent des problèmes que l'exploitation abusive, la superficie de la forêt congolaise se retraicie du jour le jour, l'exploitation du pétrole dans la forêt équatoriale. Tels sont des problèmes qui ont éveillé notre curiosité scientifique sur la forêt de la RDC et la problématique du réchauffement climatique : enjeux et perspectives.

L'état de la question nous guidera pour l'aboutissement heureux de ce travail d'autant plus qu'il est l'ensemble des littératures lues par le chercheur lors de l'élaboration de son travail scientifique, lesquelles littératures ont des rapports directs ou indirects avec son objet d'étude5(*).Cela signifie que nous ne sommes pas le premier à réfléchir sur la question du réchauffement climatique, plusieurs auteurs s'y sont penchés chacun en l'observant de sa façon.

Parmi eux on peut citer ; le travail de mémoire de Gilbert Akpoki Mongezo intitulé « l'exploitation et développement durable de l'écosystème forestier ; analyse critique du code forestier de la RDC » part sous la base selon laquelle comment faire changer le statut de la forêt congolaise du centre d'intérêts pour les autres afin que la RDC parvienne à bénéficier de ses ressources forestières pour son propre développement ?

Répondant à sa question l'auteur estime que bien qu'existant tout un arsenal juridique sur la gestion forestière pouvant imposer la gestion saine de ressources congolaises, il n' y a aucune volonté politique de garantir la stricte application, le code forestier en soie n'a pas encore tous les textes d'application6(*).

Baruti Nimba, dans son travail de mémoire en géologie intitulé « l'impact du réchauffement climatique sur les ressources en eaux souterraines », note que le climat qui constitue un facteur primordial pour tout développement économique risque d'être controversé par les activités anthropiques polluantes. La situation est critique aujourd'hui à l'échelle planétaire partant du pole nord au pole sud et des longitudes Est-Ouest le même problème se présente. Ce travail est venu balayer les impacts de l'un des issus de ces activités anthropiques sur les êtres vivants, lesquels constituent aussi les éléments de l'écosystème7(*). Ainsi, parmi les causes du réchauffement climatique, il cite les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, les déforestations à différentes échelles, émissions des automobiles et d'autres engins phares utilisant de pétrole et d'autres partent de types de combustibles polluants.

Pour sa par Ilunga Wa Amba Floribert, dans son mémoire intitulé « rôle de la RDC dans la lutte contre le réchauffement climatique » note qu'en RDC , parmi les causes de la déforestation dans la quasi-totalité du pays, la population étant pauvre et n'ayant pas accès à l'énergie électrique ou toute autre forme d'énergie, ce peuple fit recours aux bois pour la fabrication des charbons, c'est ainsi dans la majeur partie du pays on enregistre un déboisement vu le besoin en bois8(*). La RDC détient d'énormes potentialités forestières pouvant régler cette affaire, mais hélas, les enjeux liés à la pauvreté s'imposent dans les ménages.

De son coté ; Musangwa Justin dans ses études sur la prépondérance de l'exploitation du bois, du pétrole soit de la protection de l'environnement s'est posé la question de savoir lequel de ce produit faut-il exploiter au détriment des autres ?

Comme tentative de réponse, l'auteur pense que tout produit est nécessaire de son genre et à son temps. Pour le moment les effets du réchauffement climatique se font sentir ; d'où l'urgence de la protection de la forêt9(*). En dépit des recettes enregistrées pour l'exploitation du pétrole, de bois ; la forêt est plus importante dans le domaine touristique note -il.

Malaika Kapeli Jeanne dans ses analyses sur la défense des intérêts sur les enjeux de la forêt équatoriale face au réchauffement climatique, note que la RDC profiterait de tout et de rien et se donnerait le plus grand prestige sur l'échiquier diplomatique10(*), mais hélas, l'auteur déplore le calme diplomatique, le pays s'enferme sur la diplomatie de purge ou le purgatoire.

La solution sur les enjeux que suscite la forêt de la RDC durant cette décennie est diplomatique. Il est question que le gouvernement congolais puisse solidifier ses animateurs de la diplomatie pour qu'elle profite de ses avoirs.

Les réflexions de ces auteurs lus sont vraiment pertinentes. Pour notre part, nous abordons cette question afin de ressortir et analyser les enjeux que suscite la forêt de la RDC sur ce fléau à portée internationale ainsi que les perspectives d'avenir.

La curiosité de la communauté internationale sur la géante forêt équatoriale qu'abrite la RDC promet de l'espoir de leur part. Celle-ci suscite des débats de part le monde. D'où la question suivante « quels sont les enjeux qu'alimente la forêt de la RDC dans la question de lutte contre le réchauffement climatique et quelles en sont les perspectives ?

* 1 MWAMBA SINONDA, Cours d'Initiation à la recherche scientifique, G1 SPA, inédit, 2010-2011, p16

* 2 THINES et LEMPEREUR, cité par MALEGA BUGOYE, L'investissement direct étranger et son impact sur l'emploie en RDC : cas du Katanga, mémoire en sciences économies, UNILU, 2012, p1

* 3 LUC, VAN C., Manuel de recherche en sciences sociales, Paris, Ed. Dunod, 2006, p75

* 4 MULUMBATI NGASHA Adrien, Manuel de sociologie générale, Lubumbashi, Ed. Africa, 1988, p18

* 5 NSABUA TSHIABUKOLE J., Séminaire de recherche en Relations Internationales, notes de cours, inédit, L1 RI, 2011-2012, p17

* 6 AKPOKI MONGEZO Albert., L'exploitation et développement durable de l'écosystème forestier ; analyse critique du code forestier de la RDC, mémoire, L2 RI université protestante de Kinshasa, 2007, p35

* 7 BARUTI NIMBA, L'impact du réchauffement climatique sur les ressources en eaux souterraines, mémoire en géologie ; UNILU, 2010, p34

* 8 ILUNGA Floribert, Rôle et place de la RDC dans la lutte contre le réchauffement climatique, L2 RI UKIKIN, 2010, p8

* 9MUSANGWA J., Prépondérance de l `exploitation du bois, du pétrole soit de la protection de l'environnement, L2 Economie, UNILU, 2006, p8

* 10 MALAIKA KAPELI, La défense des intérêts sur les enjeux de la forêt équatoriale face au réchauffement climatique, L2 RI, UNILU, 2009, p9

précédent sommaire suivant