WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La coopération militaire camerounaise: enjeux et fonctionnement

( Télécharger le fichier original )
par Hassan NJIFON NJOYA
Université de Yaoundé II - Soa - Master en Stratégie, Défense, Sécurité, Gestion des Conflits et des Catastrophes 2010
  

sommaire suivant

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITY OF YAOUNDE II

FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES FACULTY OF LAWS AND POLITICAL SCIENCE

Ecole Doctorale Disciplinaire ; Science Politique, Relations Internationales, Communication

Centre de Recherche et d'Etudes Politiques et Stratégiques

MASTER EN STRATEGIE, DEFENSE, SECURITE ET GESTION DES CONFLITS ET DES CATASTROPHES MASTER IN STRATEGY, DEFENSE, SECURITY, CONFLICTS AND DESASTERS MANAGEMENT

LA COOPERATION MILITAIRE
CAMEROUNAISE:
ENJEUX ET FONCTIONNEMENT

Stage effectué au Ministère de la Défense

Mémoire professionnel présenté et soutenu publiquement en vu de l'obtention d'un Master en Stratégie, Défense, Sécurité, Gestion des Conflits et des

Catastrophes.

Par

NJIFON NJOYA HASSAN

Maîtrise en Science Politique

Sous la co supervision de:

Encadreur Académique
Dr. Wullson MVOMO ELA

Encadreur Professionnel Lcl Floribert NJAKO

Conseiller Diplomatique du Chef d'Etat-Major des Armées

Historien des Relations Internationales
Stratégiste
Enseignant permanent IRIC
Directeur du séminaire de Géopolitique au CSID

2

SOMMAIRE

DEDICACE 2

REMERCIEMENTS 3

SIGLES ET ABREVIATIONS 5

LISTE DES TABLEAUX 7

RESUME EXECUTIF 8

ABSTRACT 9

INTRODUCTION GENERALE 11

PREMIERE PARTIE : DESCRIPTION DU STAGE 14

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU CADRE DU STAGE 15

I- LE MINISTERE DE LA DEFENSE 15

II- L'ETAT MAJOR DES ARMEES 19

CHAPITRE 2 : DEROULEMENT DU STAGE 28

I À LE SEJOUR A L'ETAT-MAJOR DES ARMEES. 28

II- DECOUVERTES ET DIFFICULTES 31

DEUXIEME PARTIE : LA COOPERATION MILITAIRE CAMEROUNAISE ET LES

ACCORDS DE COOPERATION 38

CHAPITRE 3 :LA COOPERATION MILITAIRE CAMEROUNAISE 39

I- LA COOPERATION AVEC LA FRANCE 39

II- LES AUTRES PARTENAIRES 43

CHAPITRE 4 :LA GESTION DE LA COOPERATION MILITAIRE 47

AU MINISTERE DE LA DEFENSE 47

I- LES LIMITES DANS LA PLANIFICATION STRATEGIQUE 47

II- LA NECESSAIRE REDYNAMISATION DE LA COOPERATION MILITAIRE 50

CONCLUSION GENERALE 57

BIBLIOGRAPHIE 59

ANNEXES 60

TABLE DES MATIERES 61

DEDICACE

3

Dédicace à grand-mère Nguegni Raïnatou, à Ibrahim, à Sherifa, et à Abdel

4

REMERCIEMENTS

Nos remerciements iront tout d'abord au Dieu de miséricorde qui nous accordé la grâce d'être en vie et de poursuivre le chemin malgré les écueils.

Ensuite, sincères remerciements à toute notre famille pour son soutien inconditionnel, à la famille TAMKO de Yaoundé, sans oublier les amis et camarades de promotion sur qui nous avons toujours su compter.

Des remerciements particuliers sont adressés :

- Au Professeur Joseph Vincent NTUDA EBODE, Chef du Centre de Recherche et d'études politiques et stratégiques (CREPS), qui nous a donné l'opportunité de mener des études en stratégie

- A mes superviseurs : le Dr. Wullson MVOMO ELA et le Lieutenant-colonel Floribert NJAKO, dont nous avons bénéficié de l'encadrement nécessaire à la réalisation de ce document.

- Au colonel ABBA YAGANA, dont la patience et l'humilité malgré nos multiples erreurs nous ont profondément édifié.

- Au capitaine de vaisseau DJORWE KOSKREO, et au colonel Hyppolite EBAKA qui ont donné de leurs personnes pour faciliter notre séjour à l'Etat- Major des Armées.

- Aux colonels Richard YANOU, METOGO et MENDJANA, qui malgré leurs occupations ont sacrifié de leur temps pour répondre à nos sollicitations.

- Au lieutenant-colonel Guillaume NDJOCK BAPAH, pour sa très grande disponibilité à notre égard.

5

- Au commandant Emmanuel ELA ELA, qui n'aura pas hésité un seul instant à mettre sa documentation personnelle à notre disposition.

- Au capitaine Eric CHINDA DJEDJEUNE, qui de bout en bout nous a soutenu dans la relecture et le raffinement de notre travail.

- Au capitaine Guy Robert KPWANG, dont la simplicité et l'accueil ne nous auront pas laissé indifférent.

- A monsieur Honoré MPEGNA, qui par sa diligence n'aura ménagé aucun effort pour nous assurer un séjour aussi fructueux que possible au sein du Ministère de la Défense.

- A l'adjudant Elias Dieudonné ONANA, qui a bien voulu partager avec nous, son expérience du terrain dans une Opération de Maintien de la Paix.

- Au second maître Alain AYANG, au sergent Lucien KOTTO, au caporal-chef ABDOU MAHAMA et au Caporal Jimmy Brillant EBANGO EWONGO ; qui tous

ont contribué à faire de notre séjour à l'Etat- Major des Armées le meilleur qui soit.

- A tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de la présente oeuvre et dont j'aurais malencontreusement oublié de faire mention.

6

SIGLES ET ABREVIATIONS

BA Base Aérienne

BBF Bureau du Budget et des Finances

BBR Bataillon Blindé de Reconnaissance

BRI Brigade d'Intervention Rapide

BN Base Navale

BSA Bataillon Spécial Amphibie

BTAP Bataillon des Troupes Aéroportées

CD Conseiller Diplomatique

CEEAC Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale.

Cell om Cellule organisation et méthodes

CEMA Chef d'Etat Major des Armées

CEMAC Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale

CG Conseiller Gendarmerie

CJ Conseiller Juridique

COIA Centre Opérationnel Inter Armées

COM Commandement des Opérations Militaires

COMECIIA Commandement des Ecoles et centres d'Instruction Interarmées

CRM Centre du Renseignement Militaire.

CSID Cours Supérieur Inter Armées de Défense

DAAR Direction des Affaires Administratives et Réglementaires

DBE Direction du Budget et des Equipements

DDMI Direction des Domaines Militaires et Infrastructures

DE Division Emploi

DIAF Division Afrique

DIRCIA Direction du Commissariat Interarmées.

DIRGEN-OIFP Direction du génie militaire et des Organismes Interarmées de

Formation Professionnelle

DIRMATIA Direction des Matériels Interarmées

DJM Division de la Logistique Opérationnelle

DLO Division de la Logistique Opérationnelle

DOL Division de l'Organisation Logistique.

7

DP Division Plans

DRH Direction des Ressources Humaines

DRM Division Reste du Monde

DSACA Direction des Sports, des Activités Culturelles et Artistiques

DJM Direction de la Justice Militaire

DSM Direction de la Santé Militaire

DSO Direction de la Santé Opérationnelle

DTEI Division « Transmission, Electronique, Informatique »

EGRI Etudes Générales et Relations Internationales

EMIA Ecole Militaire Interarmées

EMP Etat Major Particulier

ENVR Ecole Nationale à Vocation Régionale

IRIC Institut des Relations, Internationales du Cameroun

MAGE Major Général

MINDEF Ministre de la Défense

Mob Mobile (Unité)

RLAG Réserve Logistique des Armées et de la Gendarmerie

RMIA Région Militaire Inter Armées

SC Service Courrier

SCEGRI Sous-Chef Etudes Générales et Relations Internationales

SCO Sous Chef Opérations

SCP Sous Chef Plans

SED/CG Secrétariat d'Etat à la Défense chargé de la Gendarmerie Nationale.

SG Secrétariat Général

SHA Service Historique des Armées

SMT Secteur Militaire Terrestre

SP Secrétariat Particulier

Ter Territoriale (unité)

URSS Union des Républiques Socialistes Soviétiques

8

LISTE DES TABLEAUX

1.1. Organigramme Simplifié du Ministère de la Défense

17

1.2. Organigramme de l'Etat-Major des Armées

21

1.3. Organigramme de la Sous-Chefferie Etudes Générales et Relations

Internationales

..23

1.4. Organigramme de la sous chefferie d'Etat Major Chargée des Plans

.26

4.1. Evolution d'une coopération militaire ponctuelle à un coopération harmonisée........51

4.2. Proposition de fonctionnement d'une éventuelle unité de Recherche et Développement .................................................................................53

9

RESUME EXECUTIF

Au moment où le Cameroun célèbre le cinquantenaire de l'indépendance et de la Réunification, une évaluation de sa Défense nationale, outil par excellence de la préservation de l'indépendance nationale et de l'intégrité territoriale se fait nécessaire. Ce pays, comme tout autre Etat entretient des relations de coopération avec le monde extérieur y compris dans le domaine militaire. Toutefois, cette coopération militaire qui porte essentiellement sur la formation des hommes et l'acquisition des équipements, est caractérisée par un déficit de formalisation. Le Cameroun, bien qu'entretenant des relations étroites avec de nombreuses puissances étrangères depuis un demi-siècle, n'a à ce jour signé d'accords de coopération qu'avec la France. Pour les relations avec les autres pays, les besoins sont adressés au cas par cas avec un relatif manque de prospective. Ce qui témoigne des carences dans la planification stratégique de la coopération militaire, et d'une visibilité limitée de cette coopération sur le long terme. Cette situation pourrait être expliquée par un personnel restreint dévolu à la prospective, notamment dans les services du Sous-Chef Etudes Général et Relations Internationales. Pour résoudre ces problèmes, il serait judicieux de renforcer ce service de l'Etat-Major des Armées en hommes et en moyens. Ensuite définir une ligne globale des objectifs stratégiques à atteindre en matière de coopération. Oeuvrer à la formalisation des relations avec les partenaires extérieurs, collaborer davantage avec les instituts spécialisés pouvant appuyer la défense et éventuellement, créer une unité Recherche et Développement au sein de l'armée, aideraient certainement à améliorer la coopération militaire en particulier et la défense en Général.

10

sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.