WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Agriculture et croissance économique dans les pays de la CEMAC

( Télécharger le fichier original )
par AZAKI MAHAMAT
UNIVERSITÉ DE NGAOUNDERE - MASTER II 2014
  

précédent sommaire suivant

I-1- Le Cameroun

Afin d'améliorer le sous-secteur agricole, le gouvernement camerounais se doit :

Ø D'augmenter le budget alloué au sous-secteur agricole même si ce sous-secteur influence positivement la formation du PIB et de la valeur ajoutée du secteur industriel dans ce pays ;

Ø D'augmenter l'importance de la compétitivité des petits exploitants agricoles.

I-2- La Centrafrique

Pour rendre son sous-secteur agricole, le gouvernement centrafricain doit :

Ø Majorer le budget alloué au sous-secteur agricole afin que ce secteur puisse contribuer au développement économique de ce pays ;

Ø Introduire un accompagnement de l'agriculture périurbaine afin de réduire l'insécurité alimentaire.

I-3- Le Congo

Afin d'améliorer la part de l'agriculture dans le processus du développement économique, le gouvernement congolais doit :

Ø Octroyer un budget important au sous-secteur agricole, car au regard des résultats (résultats de la première hypothèse) on constate que ce sous-secteur influence négativement la formation du PIB dans ce pays ;

Ø Augmenter à tout prix la production agricole en améliorant l'agriculture familiale avec des tracteurs.

I-4- Le Gabon

Au regard des résultats, le Gabon a presque le même problème que le Congo. Pour ce faire, les autorités gabonaises doivent :

Ø Augmenter aussi le budget alloué au sous-secteur agricole afin que la dynamique de ce sous-secteur influence positivement celle de l'industrie ;

Ø Améliorer la coordination de leur politique en matière de développement rural (par exemple en actualisant certaines politiques agricoles).

I-5- La Guinée Equatoriale

La Guinée Equatoriale n'est pas dans la même situation que les deux pays précédents, car la valeur ajoutée du sous-secteur agricole influence positivementla formation du PIB et la valeur ajoutée du secteur industriel d'après les résultats économétrique. Mais pour améliorer davantage ce sous-secteur le gouvernement Equato-guinéen se doit :

Ø D'allouer un budget plus important au sous-secteur agricole afin d'augmenter sa contribution dans les autres secteurs de l'économie ;

Ø D'aider les systèmes ruraux à mieux s'adapter aux évolutions du contexte (climat, environnement, démographie, marché, etc.).

I-6- Le Tchad

Le Tchad est un pays sub-saharien, totalement enclavé et plus de la moitié de son territoire est désertique. Faire de l'agriculture dans ce pays n'est pas chose facile. Le gouvernement tchadien a pu échapper à ce problème, mais pour faire mieux les autorités publiques doivent :

Ø Accorder une part importante du budget à l'agriculture, car ce dernier ne contribue pas positivement à la dynamique du secteur industriel ;

Ø Transformer plus radicalement les systèmes de production, par des aménagements à grande échelle.

II. RECOMMANDATIONS DES POLITIQUES ECONOMIQUES DANS LA SOUS REGION

Dans l'ensemble, les résultats fournissent un certain nombre d'implications en termes de politiques économiques. Ils indiquent que l'importance des variables économiques ne doit pas être minimisée si les pays de la CEMAC veulent améliorer la contribution du sous-secteur agricole dans la formation du PIB et relever le niveau de leur croissance économique. Nous avons identifié quelques mesures d'amélioration du sous-secteur agricole afin d'accroitre le processus du développement économique dans la sous-région. Ces solutions ne sont pas une prédiction de l'avenir. Elles sont faites à partir du diagnostic des résultats économétrique présentés plus haut.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.