WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La rentabilité, un levier de la performance

( Télécharger le fichier original )
par Oualid CHEDDADI
PSB ex ESG PARIS - MBA option FINANCE 2016
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1 : Généralités sur le risque et la rentabilité

C'est un risque que tous les investisseurs supportent, du fait du changement de la fiscalité, rend les placements moins intéressant, suite à l'augmentation des taxes et assimilés.

Plus le poids des charges financières liées à une dette, plus le risque d'exploitation est élevé, plus le risque financier est élevé, et plus l'entreprise est surendettée.

Dans l'environnement on s'intéresse beaucoup plus, au taux d'intérêt et aux clients et aux fournisseurs, pour mesurer la force de négociation de l'entreprise vis-à-vis les banques, les fournisseurs, les clients.

À ne pas négliger la politique de distribution de dividendes, c'est ce qui intéresse les actionnaires, car une mauvaise politique de distribution de dividendes amoindrit la confiance entre l'entreprise et ses actionnaires; car il s'agit de réduire l'incertitude et donner des garanties, car ce qui intéresse les actionnaires, c'est le profit suite à la prise de risque ; et l'incapacité de verser des dividendes, c'est l'équivalent de la faillite pure et simple. Par contre l'entreprise cherche l'indépendance financière, par la constitution d'un autofinancement élevé, (les actionnaires doivent accepter un partage raisonnable des bénéfices).

Une mauvaise gestion de la trésorerie, la rend défaillante et affectée par un sinistre majeur, et menace la pérennité de l'entreprise en augmentant sa vulnérabilité, et peut entraîner la liquidation de l'entreprise (situation de cessation de paiement). À noter même si l'entreprise qui enregistre des pertes, ce n'est pas un synonyme d'arrêt de l'activité (insolvabilité), surtout dans les entreprises qui possèdent des fonds propres importants, lui permettent d'absorber ces pertes.

Comme le risque nul n'existe pas, l'entreprise doit fixer un objectif, qui est la maitrise du risque, et elle doit connaitre la mesure et identifier le risque par tous les moyens, qui sont au préalable incontournables. Et après, la hiérarchisation des risques dans toutes ses fonctions. Cette analyse des risques doit permettre de passer, de l'utopie en essayant à arriver à la sécurité optimale.

1.2. Qualifier les risques :

Tous les risques n'ont pas la même survenance, la probabilité, le degré de fréquence et de gravité, du moins probable aux risques imminents et potentiels, l'entreprise doit s'organiser avec une gestion du risque, par :

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.