WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso. àČtat des lieux et perspectives.

( Télécharger le fichier original )
par Christian KABORE
Université de Lund et Trade Policy Training Centre in Africa (TRAPCA)  - diplôme intermédiaire en droit et politique du commerce international  2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Sommaire

III

Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso: état des lieux et perspectives

TRAPCA_Arusha, novembre 2015

RESUME

L'anacarde, actuellement cinquième produit d'exportation du Burkina Faso, constitue une filière dynamique pour les paysans Burkinabè du secteur avec d'importantes opportunités. Sa valorisation depuis les années 1960 par l'Etat Burkinabè permet aujourd'hui à un grand nombre de personnes de tirer leurs ressources vitales. Cette dynamique de production a favorisé la mise en oeuvre d'une politique de transformation dans la filière de la noix de cajou. Cependant, la valeur ajoutée attendue de cette filière, n'a pas encore atteint les objectifs attendus par l'État et les acteurs économiques. Cela aboutit à l'exportation brute d'une grande partie de la production et constitue un manque à gagner pour l'économie nationale.

Malgré les nombreuses potentialités que possède la filière anacarde, celle-ci connait beaucoup de contraintes qui impactent négativement ses performances. Afin de palier ces difficultés, les différents acteurs devraient se concerter pour harmoniser leurs stratégies. Les soutiens et les accompagnements de l'Etat et de ses partenaires sont très attendus par les acteurs de la filière afin d'améliorer leur organisation pour sa professionnalisation qui devra être accompagné d'un

développement du marché intérieur un accroissement des exportations.

IV

Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso: état des lieux et perspectives

TRAPCA_Arusha, novembre 2015

I- INTRODUCTION

Le Burkina Faso, pays à vocation agricole situé en Afrique de l'Ouest a une population estimée à 17 322 7961 d'habitants dont plus de 85% vivent avec des revenus provenant de l'agriculture. Le secteur agricole contribuait à plus de 40% du Produit Intérieur Brut (PIB) et à 80% des exportations avant le boom minier qu'a connu le pays2. Les facteurs comme la pluviométrie, les fluctuations des prix mondiaux, les subventions accordées par des pays à leurs agriculteurs, ont affecté le niveau de production de certains produits d'exportation du Burkina Faso, tel que le coton. Cette situation a conduit les agriculteurs à opter pour une diversification de leur production et de leurs sources de revenu par l'adoption de l'anacarde.

La culture de l'anacarde introduite par le gouvernement du Burkina Faso pour lutter contre la désertification présente aujourd'hui beaucoup d'intérêt en termes de développement rural, d'amélioration de la balance commerciale du pays, de diversification, de source de croissance durable et inclusive et de contribution au PIB3. En effet, la noix de cajou qui se place comme le cinquième produit d'exportation4, constitue une réelle voie de diversification et une source de revenu importante pour les agriculteurs. Cependant, l'on observe une insatisfaction sur tous les maillons de la filière à savoir la production, la transformation et la commercialisation.

En plus des insuffisances relevées dans l'organisation de la filière, on observe que les producteurs subissent les prix appliqués sur le marché national qui sont fixés par les sociétés d'exportation étrangères à travers les commerçants nationaux. En outre, l'on assiste à une insuffisance des activités de transformation entraînant actuellement une exportation brute d'environ 90% de la production nationale.

Plusieurs années après son introduction comme filière agricole, l'on pourrait se demander comment l'anacarde contribue à améliorer la croissance de l'économie du pays. Aussi, à travers cette étude, les réalisations, les contraintes ainsi que les perspectives de la filière seront analysées afin d'apporter des solutions pour son expansion.

Pour conduire ce travail, nous recourrons à la recherche documentaire, à la collecte d'informations auprès de certains intervenants du secteur et à des entretiens avec des personnes ressources. Les données utilisées proviennent des sources sus évoquées, ainsi que du World Integrated Trade Solution (WITS).

1Institut National de la Statistique et de la Démographie (Burkina Faso). 2013

2 Direction Générale du Commerce Extérieur (Burkina Faso) ; 2013

3 Production estimée à 1,262 milliards, en 2009 ; Ministère de l'agriculture et de la sécurité alimentaire; Avril 2013

4 Après l'or, le coton, les groupes électrogènes et le sésame (WITS database, UN Comtrade, 2013)

1

Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso: état des lieux et perspectives TRAPCA_Arusha, novembre 2015

Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso: état des lieux et perspectives TRAPCA_Arusha, novembre 2015

L'ossature de ce mémoire est la suivante : après cette introduction, un premier point sera consacré à l'émergence et au développement de la filière à travers son historique, le rôle des pouvoirs publics dans l'évolution et l'organisation de la filière. En deuxième lieu, un accent sera mis sur les performances de production, de transformation et de commercialisation. Un troisième point permettra d'appréhender les contraintes subies par la filière et de proposer des solutions visant à les relâcher.

2

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Le don sans la technique n'est qu'une maladie"