WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implémentation et interconnexion des réseaux privés virtuels. Cas des hôpitaux généraux de référence et clinique médicale privé.

( Télécharger le fichier original )
par Benjamin MIGANDA
BIOSADEC - Licence 2015
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, UNIVERSITAIRE ET
RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

UNIVERSITE BIOSADEC
U.B. /L.M.D.

B.P.: 2153-BUKAVU

FACULTE DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES

DEPARTEMENT DE RESEAUX INFORAMATIQUES

Implémentation et interconnexion des Réseaux Privés

Virtuels :
Cas des Hôpitaux Généraux de Référence et Cliniques médicales
de la ville de Bukavu
« Au cours de la période allant du 1er Février au 30 juin 2015 »

Par

MIGANDA Benjamin

Mémoire présenté et soutenu pour l'obtention du grade d'Ingénieur en Réseaux Informatiques.

Encadreur : Msc. Ir. KAGUFA A. CRISPIN

Année universitaire : 2014 - 2015

I

RESUME

L'implémentation et l'interconnexion des réseaux privés virtuels est un mécanisme de mise place d'un système de sécurité entre des sites distants afin de leur permettre de communiquer de manière confidentielle.

Le problème de la présente étude consiste à faire un état de lieu sur l'implémentation et l'interconnexion des réseaux privés virtuels dans les hôpitaux généraux de référence ainsi que des cliniques médicales de la ville de Bukavu.

A cet effet, permettre aux patients de poursuivre les soins médicaux dans un autre hôpital sans difficultés, la facilitation de personnel soignant l'accès aux dossiers des patients pour des fins curatives, aider les hôpitaux à communiquer entre eux au sujet des patients transférés était notre préoccupation majeure.

En effet, à l'échelle mondiale, l'utilisation de l'internet occupe une place prépondérante dans tous les secteurs de la vie quotidienne. Il permet d'interconnecter les réseaux mondiaux et contribue ainsi au développement des pays.

En dépit de son apport dans l'innovation du monde contemporain, il reste certain que les informations fournies sur internet ne sont pas toutes fiables car il est ouvert à tout public et donc devrait être pris avec du recul.

Ainsi, grâce à l'internet, le VPN a été mis sur pied en vue d'interconnecter les ordinateurs distants à travers le mécanisme de tunnélisation. Ces systèmes ont pu se développer grâce aux performances toujours plus importantes des réseaux locaux et de la sécurité informatique.

Dans les pays développés, les recherches récentes témoignent avec certitudes que le VPN est d'actualité. Cependant, de nombreux sites web bloquent l'accès aux visiteurs situés en dehors du pays. Bien plus, certains sites web ne sont pas accessibles en se connectant avec une adresse IP de ce pays. En dépit du progrès de ce système, le piratage informatique continue à se faire sentir.

II

Les recherches ont prouvé que l'Afrique est un continent en plein essor technologique et ainsi on y compte peu d'utilisateurs de VPN. Cela s'explique par la faiblesse du besoin exprimé mais aussi à la difficulté d'accéder à la forme marchande de ce service.

En République Démocratique du Congo, le VPN est présent uniquement dans les BANQUES, les ONG internationales et les grandes entreprises comme la BRALIMA ainsi que les entreprises de télécommunication comme VODACOM, AIRTEL, ORANGE, TIGO.

Dans la province du Sud-Kivu, précisément à Bukavu, l'église catholique dans sa branche de l'université catholique de Bukavu a réussi à mettre sur pied le TUNNEL VPN avec une segmentation en VLANS pour interconnecter le site de KALAMBO, le site de la faculté de Médecine à l'HPGRB, le campus de BUGABO et celui de KARHALE.

Pour vérifier l'hypothèse selon laquelle l'absence d'implémentation de VPN serait due à l'ignorance du personnel administratif et médical sur son efficacité et au manque d'équipement TIC nécessaire pour la réalisation de VPN, les objectifs poursuivis étaient les suivants :

1. Permettre aux patients de poursuivre les soins médicaux dans un autre hôpital sans difficultés ;

2. Faciliter le personnel soignant l'accès aux dossiers des patients facilement pour des fins curatives ;

3. Permettre aux hôpitaux de communiquer entre eux au sujet des patients transférés et leurs dossiers.

La cible de notre étude était évaluée à treize institutions médicales dont cinq hôpitaux généraux de référence et huit cliniques médicales privées.

En fin, la présente étude a abouti aux résultats globaux suivants :

? 23,07 % des institutions médicales enquêtées disposent d'un réseau local, par contre : 77 % n'en disposent pas.

? 7,6 % de ces institutions médicales ayant un réseau local disposent aussi d'un serveur central.

III

Parmi les institutions médicales enquêtées 100 % utilisent le téléphone, l'internet ainsi que la lettre de transfert en cas de besoin et souhaitent tous implémenter le VPN pour améliorer la qualité et la sécurité de leurs services. Toutes les cibles ont souhaité s'interconnecter entre elles pour une prise en charge efficace des patients.

Grosso modo, ces résultats approuvent sincèrement les réalités du milieu d'étude.

IV

Frère BERNARD HEYLEN

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



Chez Mémé Coucou, gite à Lauzerte sur le chemin de compostelle