WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Prise en charge de patients colostomisés

( Télécharger le fichier original )
par Emilie GESTAS
 - infirmière diplômée d'état 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Analyse globale

La prise en charge du patient colostomisé correspond à l'éduquer par rapport aux gestes spécifiques à réaliser en tenant compte des étapes de deuil qui sont : le déni, la colère, le refus, la tristesse, le marchandage et l'acceptation totale.

D'où l'importance de la prise en charge physique mais aussi psychologique.

Le principal est de savoir qu'il n'existe pas une « théorie » à respecter, mais bien au contraire. Il faut s'adapter à chaque patient car ce sont des êtres humains à part entière tous différents selon leur personnalité, leur état, leur acceptation, leur souhait, leurs capacités ou leur compréhension.

Ainsi l'éducation est personnalisée pour chaque patient.

Malgré tout, si l'éducation est incomplète, les infirmières mettent en place des relais.

En ce qui concerne l'information des conséquences physiques, psychosociales, les infirmières s'adaptent selon la demande du patient et l'acceptation de leur stomie.

D'où l'importance d'une prise en charge physique, psychologique, sociale personnalisée pour chaque patient colostomisé définitivement.

D'après la question n°8, nous pouvons dire qu'un patient autonome, réalisant seul les soins de sa stomie, ne signifie pas qu'il accepte celle-ci.

Je voulais également faire remarquer qu'en règle générale, toutes les infirmières des trois services confondus réalisent la même prise en charge du patient colostomisé. Cependant ce qui peut changer, c'est la fréquence de l'éducation infirmière selon la présence ou non de la stomathérapeute.

J'ai remarqué que dans le service où la stomathérapeute travaille à ¾ temps, les infirmières réalisent très peu l'éducation au patient. Il aurait été intéressant d'étudier l'impact de la présence de la stomathérapeute, dans un service de soins, sur l'éducation infirmière du patient colostomisé.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net