WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparée des stratégies de lutte anti-braconnage

( Télécharger le fichier original )
par Dalgue DAMUZA
Université de Kinshasa - Licence 2003
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

0. INTRODUCTION

Le continent africain abrite une richesse floristique et faunique impressionnante, allant des espèces individuelles (éléphant, Rhinocéros Girafe, Gorille...) à des habitants endémiques (point chauds). L, intérêt grandissant accordé à la protection de l`environnement en général et aux écosystèmes en particulier a amené plusieurs Etats africains à créer des aires protégées sur leur territoire.(UICN, 1994).

Toute fois, dans certains cas, le choix et les modalités de zonage de ces aires protégées ont été faits de façon ambiguë, ce qui implique les multiples conflits liés à la mise en place des zones de conservation( MENGUE-MEDOU, C,2002).

Les aires protégées d, Afrique avec leurs faune et flore sauvages sont des produits à haute valeur commerciale (NEELY, 1993).

Ces ressources renouvelables sont une source de revenue à travers les activités écotouristiques( chasse sportive), commerciales( vente du produit de la chasse), des produits artisanaux locaux ( tels que le cuir et les peaux ), des produits de consommation ( viande, poisson) et d,autre produits utiles aux communautés rurales , cependant, la protection de plusieurs aires protégées est comprises principalement à la croissance démographique.( MENGUE-MEDOU, C,2002).

Les écosystèmes de forets et de savanes subissent une forte pression (GOUDIE, 2000 et ROBINSON).

Plusieurs autres facteurs menacent la gestion des aires protégées, notamment le manque de ressource financières pour assurer leur conservation à long terme.

Compte tenu des erreurs du passé, il parait indispensable de repenser non seulement le choix des zones à conserver mais aussi les approches de gestion qui doivent concilier la conservation et la satisfaction des population locales.(SYNGE et al., 1999).

PROBLEMATIQUE

Dans toute l, Afrique, la chasse et l, utilisation de faune sauvage ont fait autrefois partie intégrale du monde de vie de la majorité des peuples. La chasse était traditionnellement régie par des pratiques sociales, normes, sanctions et tabous qui accordaient le respect et la protection requise à la faune sauvage. Dans la majorité des cultures, quelques espèces étaient considérées comme des totems sacrés et n,étaient classées que dans des occasions particulière. La pression intense de la population serait -elle la cause de cette chasse? Lorsqu, ils étaient gouvernés par des coutumes sociales, les chasseurs étaient respectés comme le groupe qui jouait un rôle vital dans la substance de la communauté.

Aujourd`hui tout animal comestible que l, homme peut trouver pendant la journée ou localiser avec une lampe la nuit serait-il une proie ?

La stratégie utilisée dans les parcs national pour lutter contre le braconnage serait-elle la même que dans la réserve naturelle ?

sommaire suivant






La Quadrature du Net