WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Communication en réseau local sur ip

( Télécharger le fichier original )
par Polydore TCHOUANGOUA
Institut d'ingénierie informatique de Limoges - Master en conception des systèmes d'Information 2009
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

RAPPORT DE PROJET

Thème :

Implémentation de la communication en réseau local et étendu via la
téléphonie sur IP (VoIP/ ToIP, serveur vocal, vidéoconférence), la
messagerie électronique (serveur de message), et Fax par Internet (FoIP
serveur de Fax)

par

Polydore Tchouangoua
William Landry Sime Sime

Filière : Conception des Systèmes d'Information

Option : Administration des Réseaux et Télécommunications

Encadreur
M. Claude Kameni
Enseignant
(c) 2008-2009

Sommaire

1

RESUME II

INTRODUCTION 1

PROBLEMATIQUE 3

REVUE DE LA LITTERATURE 4

METHODOLOGIE 4

PARTIE I : ETAT DES LIEUX DE LA COMMUNICATION IP 6

CHAPITRE I : CONTEXTE ET ENJEUX 7

I- ARCHITECTURE DE LA COMMUNICATION IP 7

II- UNIFICATION VOIX, DONNEES ET VIDEO 8

III- PROTOCOLES 9

III.1- Signalisation H.323 10

III.1.1- Principe du protocole H.323 10

III.1.2 Etablissement d'un appel avec H.323 11

III.2- Signalisation SIP (session initiation protocol) 12

III.2.1- Exemple de session d'appel SIP entre 2 téléphones 14

III.2.2- Informations sur la passerelle VoIP 14

III.2.3- Signalisation QSIP (SIP avec QoS) 15

III.3- Comparaison entre SIP et H.323 15

IV- FAX DANS UN ENVIRONNEMENT VOIP 16

IV.1- Fonctionnement d'un fax dans un environnement VoIP 17

V- PERSPECTIVES D'AVENIR POUR LA COMMUNICATION IP 17

CHAPITRE II : CHOIX DE LA COMMUNICATION IP 21

I- PLACE DE LA COMMUNICATION IP DANS UNE ENTREPRISE 21

I.1- VoIP/ToIP 21

I.2- Messagerie sur IP 22

I.3- Fax sur IP (FoIP) 22

II- DECISION D'INVESTIR 24

III- QUESTIONNAIRE 25

IV- INVESTIR POUR LA COMMUNICATION IP 29

IV.1- VoIP/ToIP 30

IV.2- Messagerie IP 31

IV.3- Fax sur IP 32

V- APPORT SIGNIFICATIF DE LA COMMUNICATION IP 33

PARTIE II: MISE EN PLACE DE LA COMMUNICATION IP 34

CHAPITRE III : CONCEPTION 35

I- CADRAGE DU PROJET 35

I.1- Identification du projet 35

I.2- Objectifs 35

I.3- Technique 36

I.4- Planning 36

I.5- Moyens 36

I.6- Management du projet 37

I.7- Critères d'acceptabilités et de réception 37

II- DECOUPAGES 37

III- PLANIFICATION 38

III.1- Diagramme P.E.R.T 41

III.2- Diagramme de GANTT 42

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

CHAPITRE IV : EBAUCHE DE SOLUTION 43

I- INSTALLATION ET CONFIGURATION DU SERVEUR ASTERISK 43

I.1- Conception 43

I.2- Côté serveur 43

I.2.1- Softphones 43

I.2.2- Téléphone IP 44

II.3- Côté client 44

II.3.1- Client Ekiga 44

II.3.2- Client X-lite 45

II- INSTALLATION DES PAQUETAGES ET CONFIGURATION DU SERVEUR 46

II.1-Installation 46

II.2- Configuration 47

II.3- Quelques fonctionnalités supplémentaires du serveur Astérisk 49

III- INSTALLATION ET CONFIGURATION DU SERVEUR DE MESSAGERIE 49

III.1- Configuration 50

III.2- Lancement du serveur de courrier 51

III.3 - Configuration des clients de messagerie 52

III.3.1- Mozilla-thunderbird. 52

III.3.2- Microsoft Outlook 54

CONCLUSION 55

BIBLIOGRAPHIE 56

WEBOGRAPHIE 56

SUPPORT DE COURS 56

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

RESUME

Le présent travail fait état des résultats obtenus de l'implémentation de la communication en réseau local et étendu à travers la téléphonie IP, la messagerie et le Fax par Internet. Il en ressort que la communication IP en entreprise est un des facteurs clés de succès qui évolue et ne doit pas aller en marge des infrastructures réseaux et le système d'informations qui évoluent de façon exponentielle. Optimisation des coûts, sécurisation des flux et des équipements, disponibilité des applications critiques, simplification de l'administration, facilité et rapidité de mise en oeuvre de nouvelles applications, gains de productivité, amélioration de la relation clients, globalisation des échanges, mobilité des employés sont autant de sujets que l'entreprise se doit de traiter pour maintenir sa compétitivité, tout en proposant de nouveaux services et produits à ses clients. Migrer les applications de voix, vidéo, texte et de travail collaboratif sur le réseau de données IP de l'entreprise, réalisant ainsi un réseau unique convergé, est la façon la plus efficace d'atteindre ces objectifs.

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

INTRODUCTION

La plupart des entreprises aujourd'hui connaissent d'énormes problèmes en matière de communication interne ou externe, surtout lorsqu'elles sont appelées à grandir et à se déployer sur plusieurs sites. Mettre à la disposition des employés des informations diverses et variées en leur offrant un accès centralisé et cohérent à la mémoire de l'entreprise reste ainsi une urgence qui apporterait une plus value pour ce qui est de la capitalisation de connaissances.

Ainsi, dans un environnement concurrentiel, les entreprises doivent développer des nouvelles techniques de survie communicationnelle pour s'adapter, sinon il faut disparaître. Chaque entreprise va donc non seulement mettre sur pied son propre réseau local, mais surtout mettre à la disposition de ses employés, à travers ce réseau, des nouveaux services facilitant la communication et accessibles généralement à partir des postes du réseau local, ou bien d'un ensemble de réseaux bien définis, et invisibles de l'extérieur pour réduire les coûts et les distances et gagner du temps.

Des informations de tous les types (textes, images, vidéos, sons, ...) doivent de ce fait être mis à disposition des employés pour permettre un travail collaboratif et coopératif (groupeware), favoriser la communication et limiter les erreurs dues à la mauvaise circulation des informations en réalisant les fonctions comme la mise à disposition d'informations sur l'entreprise (panneau d'affichage), la mise à disposition de documents techniques, le moteur de recherche de documentations, les échanges de données entre collaborateurs, l'annuaire du personnel, la gestion de projet, aide à la décision, agenda, ingénierie assistée par ordinateur, la téléphonie, la messagerie électronique et Fax, le forum de discussion, liste de diffusion, chat en direct, visioconférence ainsi que le portail vers Internet etc.

D'une part, ceci va permettre de constituer un système d'information à faible coût1, à travers l'utilisation des standards client/serveur d'Internet2, comme par exemple l'utilisation de navigateurs Internet et des serveurs web3, pour réaliser un système d'information interne à une organisation ou une entreprise. Une extension dudit système à des partenaires situés au-delà du réseau va obliger la mise en place d'un système de communication sécurisé dans la mesure où il offre un accès à des personnes situées en dehors de l'entreprise. Il s'agira soit d'une authentification simple4 ou d'une authentification forte5, l'utilisation de HTTPS étant conseillée pour toutes les pages web consultées depuis l'extérieur afin de sécuriser le transport des requêtes et des réponses HTTP et d'éviter notamment la circulation du mot de passe en clair sur le réseau. Cette extension n'est donc ni un intranet, ni un site Internet, mais un système supplémentaire offrant par exemple aux clients, à ses partenaires ou à des filiales, un

1 Concrètement le coût d'un intranet peut très bien se réduire au coût du matériel, de son entretien et de sa mise à jour, avec des postes clients fonctionnant avec des navigateurs gratuits, un serveur fonctionnant sous Linux avec le serveur web Apache et le serveur de bases de données MySQL.

2 Utilisation du protocole TCP/IP.

3 Client basé sur le protocole HTTP.

4 Authentification par nom d'utilisateur et mot de passe.

5 Authentification à l'aide d'un certificat.

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

accès privilégié à certaines ressources informatiques de l'entreprise par l'intermédiaire d'une interface Web.

D'autre part, étant donné la nature "universelle" des moyens mis en jeu, n'importe quel type de machine peut être connecté au réseau local conçu selon les besoins de l'entreprise ou de l'organisation (au niveau des services à mettre en place).

La présente étude a pour buts d'une part de montrer que les solutions de communication IP sont bénéfiques non seulement au niveau de la virtualisation, de la mobilité, de la réduction des coûts, du gain de productivité et bénéfices fonctionnels, mais aussi et surtout de l'amélioration de la relation client et de la facilité d'exploitation. Bref, de la qualité de service de l'entreprise.

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

PROBLEMATIQUE

Lorsque nous appelons, envoyons un courrier traditionnel ou un fax à l'étranger ou à l'autre bout du monde, les communications téléphoniques, les services de colis postaux ou de télécopie ne sont pas bon marché pour notre porte-monnaie. Pourquoi ne pas les réduire considérablement en adoptant Internet pour communiquer directement avec nos correspondants?

Bien qu'Internet ce soit développé rapidement, le téléphone tout comme le fax restent encore les favoris du public en matière de communication. Il est plus convivial, car le contact est presque réel, il reste en plus simple d'utilisation. Pourtant, ils fusionnent de plus en plus avec le matériel informatique. Les utilisateurs du téléphone et du fax ont depuis toujours été habitués à payer leurs communications en fonction de la distance et de la durée de celles-ci, mais depuis l'émergence et l'extraordinaire développement de la VoIP et de la FoIP, les systèmes de facturation changent. On s'habitue au principe de faire passer les communications téléphoniques sur le réseau informatique et ainsi profiter de son accès forfaitaire. On peut ainsi communiquer, par écran interposé, n'importe où dans le monde avec une moindre considération financière puisque le prix est toujours celui d'une communication locale voir un abonnement par mois ou par année. C'est évidemment cet aspect financier qui est à l'origine de la téléphonie sur IP avec la révolution des tarifs qui s'annoncent démesurément bas. Cela est également vrai pour les entreprises qui pourraient gagner la maintenance et les frais qu'entraîne le réseau PSTN6 en réorganisant leur infrastructure afin de passer à un réseau unique au lieu de deux réseaux actuellement (PSTN, LAN).

Ceci entraîne donc qu'il va falloir mettre en place des systèmes garantissant une QoS (Quality of Service) afin de combler une baisse de performance qui pourrait surgir. Seulement, il va falloir tester et ainsi déterminer une combinaison entre le matériel offrant les meilleurs services avec le matériel offrant la meilleure qualité possible qu'on trouve actuellement sur le marché. Il ne faudra pourtant pas oublier que la technique avance chaque jour un peu plus. Ceci veut dire qu'une solution paraissant optimale aujourd'hui pourra devenir désuète demain par l'arrivée d'une nouvelle technologie.

Traditionnellement les fournisseurs de service et les entreprises exploitent séparément deux réseaux distincts : l'un pour la voix, l'autre pour les données. Le résultat en est la création de deux industries séparées pour opérer, équiper, installer et maintenir ces réseaux. Les structures tarifaires sont également radicalement différentes.

 

6 Public Switched Telephone Network

 
 
 
 
 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

REVUE DE LA LITTERATURE

Pour mieux appréhender notre problème et adopter le meilleur angle d'approche, nous avons procédé à une recension de quelques écrits en rapport avec le thème et qui étaient à notre portée. Une nécessité d'avoir une idée précise sur les différents concepts qui sous tendent notre étude comme Intranet, Internet, téléphonie IP, messagerie IP, vidéoconférence, fax sur Internet et bien d'autres s'est fait ressentir et sont bien chers à notre étude. De plus, les concepts communication IP, client/serveur, système d'information, réseau local, réseau étendu ont été d'un grand secours.

METHODOLOGIE

Nous avons jugé opportun de définir les concepts clés de notre étude, à savoir :

Communication IP : elle repose généralement sur une architecture à trois niveaux, composée de clients (navigateur Internet généralement), d'un ou plusieurs serveurs d'application (middleware): un serveur web permettant d'interpréter des scripts CGI, PHP, ASP ou autres, et les traduire en requêtes SQL afin d'interroger une base de données et d'un serveur de bases de données7.

Téléphonie IP : Ensemble des services de téléphonie en IP (terminaux et serveurs). Elle permet d'offrir les services associés aux échanges vocaux enrichis directement avec des équipements IP (terminaux, traitement de la communication, etc.)

Voix sur IP : Technologie de transport de la voix sur un réseau IP (née en 1996). La voix sur IP consiste à transporter la voix sous forme numérique dans les réseaux IP.

Messagerie IP : Système d'échange de message ou bureau de poste électronique mémorisant les messages qui vous sont envoyés même lorsque vous n'y êtes pas connecté.

Messagerie unifiée : La messagerie unifiée est l'intégration de différents moyens de communication, de manière à permettre aux utilisateurs d'envoyer et de recevoir des fax, des emails, des Tmails (emails en synthèse vocale), des messages vocaux, des messages SMS.

Fax sur IP (FoIP) : Fax over IP - fait référence au procédé d'envoi et de réception des fax via un réseau VoIP. FoIP fonctionne par le biais du T38 et nécessite une passerelle VoIP, un télécopieur, une carte fax ou un logiciel fax compatible avec le T38.

Serveur d'appels : Equipement coeur permettant l'établissement des appels et la fourniture des services de téléphonie d'entreprise. Appelé aussi Gatekeeper, Softswitch, Call Manager ou IPBX

Terminal IP : IP phone : téléphone IP raccordé au LAN de l'entreprise (éventuellement sans fil Wi-Fi)

Softphone : logiciel permettant de passer et recevoir des appels depuis un PC multimédia (casque + haut parleur)

7 Les machines clientes, dans ce contexte gèrent l'interface graphique, tandis que les différents serveurs manipulent les données, le réseau quant à lui va permettre de véhiculer les requêtes et les réponses entre clients et serveurs.

Passerelle : Point d'interconnexion avec la téléphonie traditionnelle (réseau RTC public, postes analogiques, ...)

Virtualisation : Hébergement de plusieurs hôtes sur une seule machine physique Intranet : Internet appliqué au sein d'une organisation (entreprise, administration). Internet : Interconnexion des réseaux dans le monde via la suite de protocole TCP/IP.

Réseau local : Il s'agit d'un ensemble d'ordinateurs appartenant à une même organisation et reliés entre eux dans une petite aire géographique par un réseau.

Réseau étendu : Il interconnecte plusieurs LANs à travers de grandes distances géographiques de l'ordre de la taille d'un pays ou d'un continent.

SIP - Session Initiation Protocol - est un protocole développé par le IETF MMUSIC Working Group et propose standard pour initiation, modification et fermeture d'une session utilisateur interactive qui implique des éléments multimédia tels que la vidéo, la voix, la messagerie instantanée, le jeux en ligne, et la réalité virtuelle.

PSTN -public switched téléphone network - est la concentration de réseaux téléphoniques publics mondiaux, de la même façon qu'Internet est la concentration de réseaux paquets commutés mondial d'IP publiques.

RSIN - ISDN - Integrated Services Digital Network - est un type de réseau téléphoniques commutés, conçu pour permettre une transmission numérique (au contraire d'analogue) d'une voix et de données à travers des raccordements téléphoniques ordinaires, de meilleure qualité et à plus grande vitesse, que celle des systèmes analogues.

PABX - autocommutateur privé - en anglais PBX - Private Branch eXchange (aussi connue sous le nom de Private Business eXchange) - est un échange téléphonique qui appartient à une société privée, au contraire de celui appartenant à une compagnie de téléphone ou un exploitant de réseau

IVR - dans le domaine de la téléphonie, réponse vocale interactive -interactive voice response - est un système informatique qui permet à un individu, généralement un appelant, de sélectionner une option à partir du menu vocal et autrement d'interfacer avec un système informatique

DDI - Direct Inward Dialing est une fonction offerte par les compagnies téléphoniques pour l'usage avec les systèmes autocommutateurs de leurs clients, system, c'est pourquoi la compagnie de téléphone (telco) distribue une gamme de numéros tous connectés à l'autocommutateur de leurs clients.

RFC - Request for Comments (pluriel Requests for Comments et RFCs) est l'une des séries de documents Internet informels numérotés et de normes respectées par les logiciels et freeware commerciaux dans les communautés Internet et Unix.

Pour mesurer tous ces concepts et mener à bout notre étude, les méthodes utilisées dans notre cadre ont été principalement la lecture, les observations et quelques enquêtes auprès de certaines entreprises de la place.

Toutes ces méthodes et techniques nous ont fournis des données quantifiables et non quantifiables. Pour leur traitement, nous avons fait appel à la statistique descriptive pour le calcul des moyennes.

Le travail lui-même s'articule autour de deux parties dont l'état des lieux de la communication IP et la mise en place de la communication IP.

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

PARTIE I : ETAT DES LIEUX DE LA COMMUNICATION IP

 
 

(c) Tchouangoua Polydore, Sime Sime William Landry

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.