WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude sur l'impact de la transmission optique dans un réseau multiservices "cas de rnis"

( Télécharger le fichier original )
par Ronsard MBUMBA MAYEMBA
Ecole Supérieure des Metiers d'Informatiques et de Commerce "ESMICOM" - Ingénieur technicien en informatique, option réseaux et techniques de maintenance 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.3 les supports guidés

I.3.1 La paire torsadée

Constituée de deux conducteurs identiques torsadés. Les torsades réduisent l'inductance de la ligne (L).

Généralement plusieurs paires sont regroupées sous une enveloppe appelée gaine pour former un câble. Les câbles contiennent 1 paire (desserte téléphonique), 4 paires (réseaux locaux), ou plusieurs dizaines de paires (câble téléphonique).

Les signaux transmis dans ce type de médium peuvent, selon leurs caractéristiques, parcourir plusieurs dizaines de kilomètres sans amplification ou régénération. Au-delà de ces distances, la remise en forme des signaux numériques en bande de base, et l'amplification des signaux analogiques en modulation sont nécessaires.

Généralement dans un même câble il y a rassemblement de plusieurs paires torsadées, et les signaux qui sont transportées dans ces diverses paires peuvent interférer les uns sur les autres par rayonnement. Ce phénomène est appelé diaphonie.

Si les distances entre deux entités de communication sont inférieures à 1 kilomètre les vitesses de transmissions peuvent atteindre plusieurs centaines de Kbit/s avec des taux d'erreurs très acceptables. Sur des distances plus courtes, on atteint aisément le Mbit/s. Il existe toute une variété de câbles à paires torsadées présentant des caractéristiques et des performances électriques différentes; leurs prix sont également liés à ces performances.

Fig. I. 1 : Paire torsadée

Voici les cinq catégories de paires torsadées :

Catégorie 1:  Elle n'a aucune contrainte et sert pour les communications bas débit.

Catégorie 2: Fréquence de 2 Mhz, de 2 à 25 paires. Dédié au transport de voix et bas débit.

Catégorie 3: Référence pour les réseaux locaux Ethernet et Token Ring, fréquence de 16 Mhz.

Catégorie 4: Complément de la catégorie 3 pour une plus grande sécurité.

Catégorie 5: Le standard le plus élevé avec une fréquence de transmission de 100 Mhz.

I.3.2 Le Câble coaxial

Un autre support de transmission courant est le câble coaxial (souvent abrégé en coax). Il bénéficie d'une meilleure protection que la paire torsadée, ce qui lui permet d'offrir un d débit élevé sur de plus longues distances.

Deux types de câble coaxial sont très répandus : L'un d'une impédance de 50 ohms, est fréquemment utilisé dans les installations qui, dès le départ, se destinent à la transmission numérique. L'autre de 75 Ù, est généralement utilisé pour la communication analogique et la télévision par câble, mais gagne en importance depuis l'apparition de l'accès Internet par le câble.

Un câble coaxial se compose d'une âme, un conducteur rigide en cuivre, enfermée dans un matériau isolant lui-même entouré d'une tresse conductrice. Une gaine en plastique protectrice recouvre le tout.4(*)


Fig. I.2 : Câble Coaxial

De part sa constitution et son blindage, le câble coaxial offre à la fois une large bande passante et une excellente immunité contre le bruit. La largeur de bande dépend de la qualité du câble, de sa longueur et du rapport signal sur bruit. Dans les câbles modernes, elle se rapproche de 1 GHz. Ce type de câble était largement employé au sein du système téléphonique sur les lignes interurbaines, mais il est maintenant remplacé par la fibre optique, surtout sur les artères longue distance. Il est toutefois encore très utilisé pour la télévision par câble et sur les réseaux métropolitains.

Les inconvénients majeurs du cuivre sont une forte atténuation et une vitesse de transmission relativement faible, ce qui limite la distance maximum entre deux stations ou entre deux appareils d'interconnexion.

* 4 Andrew TANENBAUM, Réseaux, 4è Edition, Paris, 2007, P 99

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy