WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution de l'artisanat a l'emploi des jeunes : cas des métiers du textile et de l?habillement dans la ville de Ouagadougou.

( Télécharger le fichier original )
par Karim NOUGOUTARA
 - Conseiller de Jeunesse et d'Education Permanente 2009
  

sommaire suivant

MINISTERE DES SPORTS BURKINA FASO ET DES LOISIRS Unité-Progrès-Justice -=-=-=-=- -=-=-=-=- INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION PHYSIQUE ET DES SPORTS

MEMOIRE DE FIN DE FORMATION En vue de l'obtention du diplôme de Conseiller de Jeunesse et d'Education Permanente

SUJET :

CONTRIBUTION DE L'ARTISANAT A L'EMPLOI DES JEUNES : CAS DES METIERS DU TEXTILE ET DE L'HABILLEMENT DANS LA VILLE DE OUAGADOUGOU.

 
 

mai 2009

 

Présenté et soutenu par : Sous la direction de : NOUGOUTARA Karim M. Prosper TIENDREBEOGO

Administrateur Civil

Chargé de mission

au cabinet du Ministre/MCTC

Résumé

La création d'emplois par la transformation locale de notre coton, tel est le domaine qui a retenu notre attention au fil de ce travail de recherche. Il s'est agit pour nous de comprendre pourquoi l'artisanat textile burkinabè ne crée que peu d'emplois alors qu'il peut en générer davantage.

Pour atteindre notre objectif, nous avons posé la question de savoir : Qu'est- ce qui explique le faible nombre d'emplois créés au profit des jeunes dans le secteur textile artisanal et habillement ?

Nous avons émis une hypothèse principale et des hypothèses secondaires, à partir desquelles nous avons élaboré et adressé un questionnaire à l'endroit de notre public cible (111) et un guide d'entretien à destination des personnes ressources (12) en vue de leur vérification.

Les informations collectées nous ont permis d'aboutir à des conclusions qui ont confirmé nos hypothèses. Ainsi, nous nous sommes rendu compte que l'insuffisance des appuis apportés aux micros entreprises du secteur réduit les possibilités de création d'emplois dans le secteur.

A ce propos, nous avons fait des suggestions à l'endroit des décideurs, des artisans et de tous les acteurs en vue de créer plus d'emplois au profit des jeunes dans l'artisanat textile.

DEDICACES

Je dédie ce mémoire,

A Mon père

A Ma mère

Et à Mon frère aîné

REMERCIEMENTS

Nos sincères remerciements à :

Monsieur Prosper TIENDREBEOGO qui, malgré son emploi du temps très chargé, a accepté de nous conduire dans la réalisation de ce travail et qui surtout, n'a ménagé aucun effort pour nous prodiguer de précieux conseils et nous suivre tout au long de ce travail.

Egalement à tout le corps professoral de l'INJEPS pour la qualité de la formation que nous avons reçue depuis notre arrivée à l'Institut.

A tous nos proches, amis, frères et soeurs qui nous ont supportés sur tous les plans durant cette difficile période.

Aucun mot ne peut exprimer ce que vous avez fait.

A notre ami de sang, avec qui nous avons traversé cette période éprouvante et qui se reconnaîtra à travers ces lignes.

Que Dieu te comble !

Une reconnaissance particulière au créateur de toutes choses pour la grâce qu'il nous a faite de mener cette étude à terme.

DEFINITIONS DES SIGLES ET ABREVIATIONS

v AFORMATEX : Association de Formateurs aux Métiers du Textile

v AGOA : Africa Growth Opportunity Act (Loi Africaine sur la croissance et les opportunités)

v ANPE : Agence Nationale Pour l'Emploi

v ATK : Association des tisseuses du Kadiogo

v CODEPA : Comité de Coordination pour le Développement et la Promotion de l'artisanat Africain

v FAIJ : Fonds d'Appui Aux Initiatives des Jeunes

v FASI : Fonds d'Appui au Secteur Informel

v FENABF : Fédération nationale des artisans du Burkina Faso

v FESPACO : Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision

de Ouagadougou

v FILSAH : Filature du Sahel

v FDF : Faso Dan Fani

v INSD : Institut Nationale de la Statistique et de la Démographie

v ICI : Initiative Conseil International

v MCTC : Ministère de la Culture, du Tourisme et de la

Communication.

v MJE : Ministère de la jeunesse et de l'Emploi

v MCPEA : Ministère du Commerce, de la Promotion de l'Entreprise et de l'Artisanat

v MCTC : Ministère de la Culture du Tourisme et de la Communication

v ONEF : Observatoire National de l'Emploi et de la

Formation professionnelle

v ONU : Organisation des Nations Unies

v ONUDI : Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel

v PACOTA : Projet de Commercialisation du Textile Artisanal

v RGPH : Recensement Général de la Population et de l'Habitat

v SIAO : Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou

v UPROTEXHA-C : Union des Professionnels du Textile et de l'Habillement du Centre

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : répartition des habitants par arrondissement............p 41

Tableau 2 : répartition des unités de productions artisanales selon le métier et le type d'entreprise..................................................p 46

Tableau 3: répartition des unités production de suivants le métier

et le nombre d'employés permanents.......................................p 47

Tableau 4 : répartition des unités suivant le métier et le nombre d'employés temporaires........................................................p 48

Tableau 5 : répartition des unités suivant le métier et la rémunération mensuelle versée à un employé permanent..............................p 49

Tableau 6: répartition des unités suivant le métier et la rémunération mensuelle versée à un employé temporaire .............................p 50

Tableau 7 : répartition des artisans chefs d'entreprises suivant le métier et le sexe.................................................................p 51

Tableau 8 : répartition des chefs artisans suivant le métier et l'âge

........................................................................................p 51

Tableau 9 : répartition des unités suivant le métier et le régime d'imposition........................................................p 52

Tableau 10 : répartition des unités suivant le métier et le chiffre d'affaires annuel réalisé par l'entreprise................................... p 53

Tableau 11 : répartition des unités suivant le niveau de scolarisation du responsable et le type de formation reçue............................p 54

Tableau 12 : rapport entre le niveau de scolarisation du responsable et le chiffre d'affaires annuel réalisé par l'entreprise...................p 55

Tableau 13 : appréciation de la rentabilité des activités...............p 56

Tableau 14 : raisons expliquant la faiblesse des recrutements dans les unités...........................................................................p 56

Tableau 15: rapport entre activités de promotion et l'évolution des ventes................................................................................p 57

Tableau 16 : raisons expliquant le nombre réduit de nouvelles entreprises créées dans le secteur et le développement des anciennes.

......................................................................................p 58

Tableau 17: moyens de financement des artisans ..................p 59

Tableau 18 : préférence des jeunes pour les emplois dans les secteurs d'activités..........................................................................p 60

Tableau 19 : intérêt des jeunes diplômés pour les métiers de l'artisanat textile en fonction du dernier diplôme obtenu...........................p 61

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !