WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Vérification empirique d'irréalisme des certaines hypothèses du modèle de Wilson dans la gestion de stock de produit fini

( Télécharger le fichier original )
par Romain DIASONUA
ISC Matadi - Graduat 2010
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

Depuis des temps anciens, la gestion des stocks est caractérisée par deux orientations majeures.

La première privilégie l'approche théorique et y emprunte bon nombre de ses concepts, de ses modèles et hypothèses conduisant à faire émerger ce que l'on a appelé une « nouvelle gestion industrielle des stocks » qui reconnaît aux entreprises la capacité de prendre des décisions stratégiques inspirées directement de la théorie des jeux d'hypothèse jouant un rôle très important dans ses développements.

La seconde privilégie l'étude empirique des structures des marchés et s'inscrit dans le prolongement des approches ou expériences développés dans les années passées. Cette approche, plutôt sectorielle, a beaucoup évolué depuis le paradigme initial. Si elle s'est développée au travers d'études des cas et d'analyses des expériences détaillées, elle présente l'intérêt d'avoir donné lieu à un certain nombre de travaux d'économétriques qui ont contribué à une meilleure compréhension des phénomènes étudiés.

Cette double orientation n'épuise pas en fait l'univers de la gestion industrielle des stocks dont on mesure alors la complexité et l'étendue. D'abord parce que l'innovation tend à occuper une place de plus en plus importante dans la discipline et que, depuis une certaine année s'est développé un courant évolutionniste dont l'ambition est par des démarches théoriques et/ou empirique notamment, de produire des modèles et des concepts destinés à permettre une meilleure compréhension des processus d'innovation. Finalement, le gestionnaire en arrive à reconnaître l'importance des processus de décision et de l'organisation interne de l'entreprise, il privilégie des approches dynamiques plutôt que des théories ou d'analyses en termes d'équilibre. Il reconnaît l'hétérogénéité des comportements des acteurs et l'existence des modèles différenciés selon les secteurs, selon leur stade de développement ou encore selon certaines caractéristiques technologiques.

Modèle de Wilson déclaré universel ou modèle par excellence et idéaliste dans la gestion des stocks nous aidera à faire le parallélisme entre les deux orientations.

Cette perspective nous amènera à trouver les éléments de réponse aux préoccupations suivantes :

- Que présente l'état de l'art et la nature des problèmes auxquels la firme est confrontée en utilisant l'approche empirique dans la gestion de ses stocks du produit fini ?

- Quels sont les aspects décisionnels et les conditions de réalisation de calcul préparatif de la quantité économique des stocks et aux décisions stratégiques ?

- Quelle est l'importance de validation empirique et stratégique ?

Notre objectif n'est pas de former des économètres et des statisticiens, ce qui impliquerait un tout autre dispositif. Il s'agit de donner aux gestionnaires les moyens d'interprétation et d'appréciation de la validité d'un certain nombre de thèses dans une dimension plus particulière qui leur permettront de réaliser une confrontation intéressante entre leur expérience et le résultat théorique.

A travers cette analyse, nous essayerons de vérifier empiriquement l'irréalisme des certaines hypothèses du modèle de Wilson dans la gestion moderne et dynamique des stocks en aval. Tout en épinglant l'importance du recours au modèle universel de gestion des stocks dans la mesure où une négligence notoire en matière de gestion des stocks conduit à des problèmes de diverses natures parmi lesquels la rupture des stocks avec ses conséquences sur l'activité de l'entreprise et l'excès qui est de nature à augmenter exagérément les coûts, nous estimons que les responsables de l'entreprise sous études sont suffisamment avertis pour prendre toutes les dispositions en vue d'épargner leur entreprise des conséquences néfastes d'une éventuelle gestion hasardeuse des stocks en général et ceux des produits finis en particulier.

Notre thème d'étude a été motivé par notre curiosité scientifique orientée vers la gestion des stocks dont les paramètres diffèrent des réalités d'une entreprise à une autre. Le degré d'irréalisme des hypothèses du modèle universel inspire souvent les gestionnaires des entreprises à l'adoption des stratégies afin d'éviter de subir les conséquences dues à la mauvaise gestion. C'est exactement cette raison qui nous a poussés à vérifier les hypothèses du modèle de Wilson dans la gestion des stocks à la Cimenterie Nationale qui est une entreprise industrielle d'intérêt non négligeable, implantée dans la province du Bas Congo.

La mise en chantier de ce travail a été rendue possible par la combinaison des méthodes inductives et déductives en vertu de leur complémentarité. La récolte des données a été assurée entre autres par la technique indirecte ou documentaire et l'interview.

En dehors de cette introduction, la présente étude est subdivisée en quatre chapitres : Le premier traite des généralités conceptuelles sur les stocks, le deuxième approfondit les bases théoriques de la gestion économique des stocks, le troisième présente le cadre de l'étude à savoir la Cimenterie Nationale, «CINAT» en sigle et le quatrième vérifie les hypothèses du modèle de Wilson dans la gestion de stock du produit ciment de la Cimenterie Nationale de 1996 à 1998.

Une conclusion comprenant la synthèse, le résultat et les suggestions sanctionnera le terme de notre étude.

Comme dans l'élaboration de tout travail scientifique, les difficultés d'ordre divers ne manquent pas ; nous avons été confrontés aussi à plusieurs difficultés dont les plus remarquables sont :

Z Les difficultés d'ordre matériel dans la collecte des données suite au manque d'une bibliothèque de taille et la rareté de documentations spécialisées ;

Z Les difficultés d'ordre financier étant donné que notre droite du budget est fort limitée.

sommaire suivant