WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le rôle des sociétés multinationales dans les guerres en Afrique: RDC

( Télécharger le fichier original )
par MUSHABISA MUSHAGALUSA
Université Officielle de Bukavu - Lincence 2014
  

précédent sommaire suivant

B. La fin de la guerre clausewitzienne

· L'analyse de Clausewitz

Selon la célèbre formule du général prussien Carl Von Clausewitz (1780-1831), la guerre est « la poursuite de la politique par d'autres moyens » Dire cela implique plusieurs choses :

a) En premier lieu, la guerre est vue comme un acte de violence destiné à obliger l'adversaire à se plier à des buts politiques précis, y compris au prix de la violence totale de l'ascension aux extrêmes.

b) Dans l'anarchie des relations internationales, elle est l'ordre, calcul et rationalité. Toute guerre a un commencement et une fin, qui peut être la victoire, la défaite ou une trêve (ou un compromis), elle implique des tactiques (l'art d'organiser ses forces pour gagner une bataille) et des stratégies (l'art d'organiser ses forces pour gagner la guerre).

c) Ses objectifs sont politiques (la survie de l'Etat, la destruction de l'ennemi) et obéissent à des rapports de force.

d) l'Etat avec son état major est ici au centre de l'analyse.

· La guerre irrationnelle

Cette approche de la guerre est remise en cause aujourd'hui. Dans les années 1990, certains auteurs ont cru pouvoir observer plusieurs évolutions :

- Les guerres n'ont plus lieu entre des Etats et leurs armées nationales mais entre des populations entières ;

- Les conflits sont de moins en moins rationnels, animés non plus par des objectifs politiques mais par des haines ethniques27.

· Les acteurs de la guerre

En se référant à Amelie BIOM et Frederick CHARICLON, Les acteurs de la guerre que nous pouvons retenir dans cette thématique sont les suivants : - L'Etat ;

- Les groupes armés ;

- Les Industries de l'armement, les mercenaires et les marchands ;

27 Amelie BIOM & Frederick CHARICLON, Théories et concept des Relations Internationales, Paris, Hachette, 2001. P. 146-147.

Travail réalisé par Olivier MUSHAGALUSA licencié en Relations Internationales.

Mail : olimushagam@yahoo.fr, NQ Tel : +243994309872.

- 29 -

- Les acteurs chargés de tenter de mettre fin aux conflits non étatiques, les ONG, les experts privés, la population, les médias, (...)28

II.3. Sortes des guerres29

- Guerre civile

C'est une lutte armée qui oppose, au sein d'un même Etat d'importantes fractions de la population, l'enjeu d'un conflit pour l'Etat en question le distingue des simples révoltes ou insurrections.

- Guerre défensive

C'est une guerre qui est soutenue par l'Etat qui a été attaqué, ou qui a été déclenchée par un Etat amené à recourir à la guerre par suite de l'attitude de provocation ou de menace que l'adversaire fait peser sur lui.

- Guerre de sécession

C'est une guerre qui est menée par les représentants d'une partie du territoire d'un Etat (région, province, Etat membre) voulant acquérir son indépendance et faire reconnaitre son entité nationale.

- Guerre des étoiles

Nom donné au programme d'initiative de défense stratégique défini par le président Reagan (mars 1983) tendant à assurer l'inviolabilité du territoire des Etats-Unis contre toute attaque nucléaire par des réseaux d'armes antimissiles placés d'une part dans l'espace et faisant appel aux technologies nouvelles (lasers, faisceaux de particules) et d'autre part à terre pour intercepter les engins ennemis.

- Guerre d'indépendance

Il s'agit d'une guerre menée par une colonie contre les troupes et les représentants de la métropole en vue d'accéder à l'indépendance.

- Guerre froide

Cette expression a caractérisé jusqu'en 1989 l'Etat de tension internationale existant après la fin de la seconde Guerre mondiale entre les puissances occidentales et l'URSS. C'est l'état des relations entre les États-Unis et leurs alliés et l'ensemble des nations sous contrôle de l'Union

28 Ibidem

29 C. DEBBASCH, Lexique de politique, Dalloz, Paris,2005, P.198

Travail réalisé par Olivier MUSHAGALUSA licencié en Relations Internationales.
Mail :
olimushagam@yahoo.fr, NQ Tel : +243994309872.

- 30 -

soviétique, aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. (Guerre psychologique). En considérant la Coexistence pacifique nous retenons les guerres suivantes :

· Guerre juste

C'est une guerre dont le but est légitime. L'interdiction du recours à la guerre étant générale on ne peut en imaginer que quelques hypothèses : la guerre de légitime défense, la guerre avec autorisation ou participation de la collectivité internationale et selon les Nations Unies, la guerre de libération nationale. A ce sujet, au cinquième siècle, Saint Augustin avait déjà défini les différentes conditions d'une guerre, notamment l'agression, l'urgence de la réaction, la proportionnalité des moyens, la réparation d'une injustice et la restauration de la paix.

· Guerres mondiales

Ce sont des guerres qui mettent en cause le sort de l'humanité toute entière par l'importance de leur en jeu, le nombre de leurs participants ou l'étendue du théâtre des opérations.

· Guerre nucléaire

Elle désigne le conflit qui est mené au moyen d'armes atomiques et thermonucléaire de grande puissance et qui est conduit à l'anéantissement de l'un ou de plusieurs belligérants.

· Guerre offensive

Il s'agit d'une guerre faite par l'Etat qui a ouvert les hostilités, guerre faite par l'Etat qui, par son attitude, a provoqué l'ouverture des hostilités même s'il n'a pas pris les armes le premier.

· Guerre sainte

C'est un conflit armé déclenché par les fidèles d'une religion contre les fidèles d'une autre religion au nom de la défense de celle-ci (croisades chrétiennes pour libérer les tombeaux du christ) ou pour la propagation offensive de cette dernière (Guerre sainte menée par les musulmans, nantis d'un « ajinad ») à cette fin n'est pas une guerre de religion car elle n'a pas pour finalité la conversion des fidèles, volontaires ou formées, mais leur élimination physique.

Travail réalisé par Olivier MUSHAGALUSA licencié en Relations Internationales.
Mail :
olimushagam@yahoo.fr, NQ Tel : +243994309872.

- 31 -

· Guerre totale

On parle au XXème Siècle de guerre totale en raison de l'extension de la guerre dans l'espace, dans le temps et parce que la guerre exige désormais l'effort de toute Nation (économie de guerre)30.

précédent sommaire suivant