WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Elaboration d'une base de données géographiques et catalogue des stations de la subéraie de la Maamora

( Télécharger le fichier original )
par Bawinabadi Maguiliwe BAGARAM
Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs - Ingenieur 2014
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ROYAUME DU MAROC ??????? ????????

E.N.F.I. BP : 511, Bd. Moulay Youssef, Tabriquet, Salé, Maroc- Tél. : 05 37 86 11 49, Fax : 05 37 86 26 07

áÇÓÈ äíÓÏäåãáá ÉíæÈÇÛáÇ ÉíäØæáÇ ÉÓÑÏãáÇ

ECOLE NATIONALE FORESTIERE

D'INGENIEURS DE SALE

ELABORATION D'UNE BASE DE DONNEES
GEOGRAPHIQUES ET CATALOGUE DES STATIONS
DE LA SUBERAIE DE LA MAAMORA

MEMOIRE DE 3ème CYCLE

Présenté par : M. BAGARAM Bawinabadi Maguiliwè

POUR L'OBTENTION DU DIPLOME D'INGENIEUR DES EAUX ET FORETS

OPTION : Géomatique des Ressources Naturelles

Soutenu publiquement le 10 juillet 2014 à 11h00 devant le jury :

MM:

Pr. QARRO M. (ENFI Salé) Président

Pr. MOUNIR F. (ENFI Salé) Rapporteur

Pr. LAHSSINI S. (ENFI Salé) Rapporteur

Pr. BELGHAZI B. (ENFI Salé) Examinateur

Pr. ZAHER H. (ENFI Salé) Examinatrice

Dr. AAFI A. (CRF Rabat) Examinateur

i

Dedication

To my daddy,

To my mommy,

I wished you were here.

To all my family,

You're what I got here ?

ii

Remerciements

Plus qu'un plaisir, c'est pour moi un honneur d'adresser mes vifs et chaleureux remerciements à toutes les personnes avec qui j'ai eu contact ces derniers années ; elles m'ont toute d'une manière ou d'une autre permis de me construire. Je me permets pour autant de citer quelques noms.

Les mots usuels : gratitude et de remerciements, ne pourraient contenir la teneur de mes sentiments à l'égard du Professeur MOUNIR F. de l'ENFI. Qu'il trouve ici mon respect, ma considération et mon infinie reconnaissance. Il n'a jamais ménagé aucun effort pour suivre et orienter ce travail d'une façon très régulière. Sa bienveillance et sa compréhension m'ont toujours été témoignées. Son soutien en tout point, son obligeance, la somptuosité de ses qualités humaines m'ont guidé et donné du courage. Il a été pour moi plus qu'un professeur, un ami, un frère.

Ma gratitude va aussi envers le Pr. LAHSSINI Saïd qui n'a cessé de me guider lors de ce travail. Ses conseils et recommandations m'ont permis de mener à bien ce travail. Je suis reconnaissant pour les efforts qu'il n'a cessé de ménager pour m'intégrer au monde scientifique.

Le Pr BELGHAZI a eu à faire des critiques constructives le long ce travail, je lui suis reconnaissant et lui dis merci pour sa disponibilité et ses remarques.

Je suis sincèrement reconnaissant envers M. JDIRA El Houssine qui a mis gracieusement à ma disposition pratiquement toutes les données dont j'avais besoins.

Je remercie très vivement le Professeur QARRO M. pour l'honneur qu'il m'a fait en acceptant de présider le jury qui a évalué ce travail.

Je remercie le professeur Mme ZAHER H. Enseignante chercheur à l'ENFI qui m'a fait l'immense honneur d'évaluer ce travail.

Je tiens également à remercier le Dr. AAFI A. pour en plus de sa participation à l'évaluation de ce travail, m'a fait part de ses connaissances sur la forêt de la Maâmora.

Ma gratitude va à l'endroit de M. MANDOURI T. pour ses explications sur les phénomènes pédologiques.

iii

Je suis reconnaissant envers toute l'équipe de l'UCL (Université Catholique de Louvain) qui s'est chargée de ma formation et mon intégration en particulier le Pr. PONETTE Q., le Pr. LAMBOT S. et Nicolas MOURMEAUX.

Les mots me manqueront pour adresser ma gratitude à TENG Faida qui m'a chaleureusement accueilli en Belgique et s'est assuré de mon épanouissement. Que Dieu lui rende au centuple toutes les bonnes oeuvres qu'il a accomplies. Je remercie aussi la famille QUIRYNEN qui m'a hébergé et m'a fait découvrir leur pays.

« Seules les montagnes ne se croisent» ; tel est ce qu'ont dit. Un clin d'oeil à Paul-Igor, Koffi Luc que j'ai eu la chance de rencontré et qui ont réveillé l'esprit scientifique qui dormait en moi.

Je remercie la famille DEFO au Maroc en particulier Ida KAO pour leur soutien permanent en des moments difficiles.

Merci à SANGARE Ibrahima «IB» pour son soutien infaillible tout le long de mes années universitaire à l'ENFI. Je remerci également THIOYE Djibril pour ses précieux conseils.

« A coeur vaillant, rien d'impossible », ces mots sont à addressé à DARE Aïsha et à Anabelle pour leur soutien moral et leur présence.

Je tiens de même, à remercier sincèrement les personnes qui durant mon séjour à l'ENFI m'ont témoigné amour et bienveillance, m'ont soutenu et encouragé : mes compatriotes et amis : KONKO Yawo, AFFO Biao, NOUMONVI K. Dodji, LEN'NAH Toyi, mes camarades de la 43ème promotion et tous les autres que je ne pourrai indexer, pour les bons moments passés ensemble ; tous les camarades des 41, 42, 43, 44, 45 et 46ème promotions.

Quelqu'un m'a dit un jour qu'il n'y a pas de « MERCI » entre amis. Alors juste un clin d'oeil à Casimir, Hervé, Constant, KADAOUI, Jean-Marie, Victor, Omar, Younes, Lamyae, Wafa, Patricia, Hadissati, Amidou, Julien, Modeste, Vanessa, Collins White, Gueye, Amidou, Tudal, Gloria, Castro.

Enfin, mais pas pour le moins, je remercie toute la famille BAGARAM à travers le monde qui a été toujours là pour moi en particulier Jules, Moïse, Robert, Ernest, Augustin, Sédaski.

Tout ceci n'aurait pas été possible sans le concours du gouvernement marocain à travers l'Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) ; qu'il trouve en ces mots ma profonde gratitude

Mots clés : Chêne-liège, Maâmora, évaluation multicritère, épaisseur du sable, régénération, AHP

iv

Résumé

La régénération du chêne-liège dans la forêt de la Maâmora est capricieuse. Suite au constat que certains sols seraient impropres au développement du chêne-liège, un remplacement sur une grande partie de la forêt, du chêne-liège par les essences exotiques a été opéré. Cependant, le sol n'est pas le seul facteur à prendre en considération dans l'évaluation de l'aptitude ; il existe d'autres facteurs qui peuvent avoir des effets de compensation. Il est possible que certains milieux soient peu convenables au chêne-liège mais jusqu'à quel niveau ?

Pour répondre à cette question, en premier lieu, les principaux facteurs reconnus avoir une influence sur la régénération du chêne-liège ont été identifiés et cartographiés. En seconde position, suite à l'importance accordée à l'épaisseur du sable dans la forêt de la Maâmora, sa variabilité a été étudiée par des approches géostatistiques notamment pour évaluer sa dépendance spatiale. Enfin la combinaison de ces facteurs avec chacun ayant un poids déterminé par évaluation d'experts à partir de l'approche AHP a permis de déterminer les indices d'aptitude à la régénération du chêne-liège.

Les principaux facteurs influençant l'aptitude à régénération du chêne-liège dans la forêt de la Maâmora sont le climat exprimé par « la continentalité » ; celle-ci se traduit par une diminution des précipitations et une augmentation des températures de l'ouest vers l'Est de la forêt ; la pente du terrain naturel et les pentes fortes; l'épaisseur du sable, la pente du plancher argileux, ainsi que les groupements végétaux et les types de sols.

La cartographie de ces facteurs est faite en insérant la logique floue afin d'éviter la dichotomie nette entre les limites des classes. Ceci a permis alors d'intégrer l'incertitude sur la limite exacte des classes.

Par ailleurs, l'épaisseur du sable de la forêt est très variable ; cette variabilité est plus importante dans la direction sud-ouest nord-est que dans la direction opposée. . La dépendance spatiale ou l'autocorrélation spatiale est de l'ordre de 46.7% avec un échantillonnage à partir d'une maille carrée de 500 m de côté. A partir d'un échantillonnage systématique à chaque 100 m, l'autocorrélation spatiale est de 87% ; il ressort qu'il y a une grande variabilité spatiale qui n'est pas visualisée avec un échantillonnage à 500 m. Le pas d'échantillonnage admissible est d'une maille carrée de 300 à 350 m de côté.

Enfin, quatre classes d'aptitude à la régénération ont été obtenues. Il s'agit des classes ayant une bonne, moyenne, faible et très faible aptitude et qui représentent respectivement 17.40 %, 40.18%, 34.84% et 4.28% de la forêt.

Keywords: Cork oak, Maâmora, sand's thickness, multicriteria evaluation, regeneration, AHP

v

sommaire suivant






La Quadrature du Net