WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La littérature jeunes adultes en médiathèque aujourd'hui

( Télécharger le fichier original )
par Coline Paillet
Université Bordeaux-Montaigne - DUT Information-Communication option métiers du livre 2014
  

Disponible en mode multipage

1

Par Melle Paillet Coline

Soutenance le 2 juin 2014

La littérature pour les jeunes adultes en bibliothèques:
situation actuelle, problèmes, solutions.

Source : http://jinleephd.com/2013/06/29/23-why-should-you-write-young-adult-literature/

 

Mémoire de fin d'études

Réalisé dans le cadre du DUT Information-Communication

Pôle métiers du livre et du patrimoine

Spécialité bibliothèques-médiathèques-patrimoine

Sous la direction de:

Mme Pascale Villate

Et Mme Jocelyne Hubert

2

Par Melle Paillet Coline

Soutenance le 2 juin 2014

La littérature pour les jeunes adultes en bibliothèques:
situation actuelle, problèmes, solutions.

Mémoire de fin d'études

Réalisé dans le cadre du DUT Information-Communication Pôle métiers du livre et du patrimoine

Spécialité bibliothèques-médiathèques-patrimoine

3

Sous la direction de: Mme Pascale Villate Et Mme Jocelyne Hubert

4

Remerciements

Je tiens à remercier de nombreuses personnes qui ont contribué à ce que ce mémoire soit rédigé.

Mme Jocelyne Hubert, bibliothécaire pour la communauté urbaine de Gironde-Sud et professeur de bibliographie à l'IUT Bordeaux-Montaigne, ainsi que Mme Pascal Villate, professeur d'anglais à l'IUT, pour leur encadrement au cours de l'année en tant que directrices.

Toute l"équipe du département Jeunesse de l'Alcazar, pour leur accueil, leur écoute, leur patience et leurs conseils durant mes 3 semaines de stage; ainsi que Caroline du département Langues et Littérature de l'Alcazar, pour ses conseils et son temps qu'elle m'a accordé pour mon mémoire.

L'équipe de la bibliothèque d'Arles pour son accueil durant mes 2 semaines de stage, et leurs conseils.

Thibault pour m'avoir aidée lors des dernières semaines avant la soutenance, et tous mes amis pour m'avoir encouragée. Mes parents, et toute ma famille sans qui je ne serais pas là actuellement.

L'équipe de la Bibliothèque universitaire de Lorient pour m'avoir encouragée lors des derniers instants de rédaction. Les personnes qui tiennent les blogs de lecture et qui m'ont aidée à diffuser mon questionnaire, sans qui je n'aurais pas réussi à récolter autant de réponses.

5

Sommaire

Remerciements 4

Introduction 6

I- Connaissance de la littérature pour les jeunes adultes. Public et

professionnels: quelles visions ? 8

Résultats des questionnaires: connaissance de la littérature «young-adult»: 8

Quelques maisons d'éditions et collections 12

II/ Problèmes et solutions 17

Au niveau des collections: 17

Au niveau de l'espace: avantages et inconvénients. 19

Au niveau des animations: quelques actions à mettre en place 22

III- Bibliographie, thèmes et genres 26

Bibliographie 26

Emergence de « genres » 26

Quelques thèmes récurrents 30

IV- Les jeunes adultes dans les bibliothèques: situation actuelle à différents

niveaux 32

En Europe 33

En France: deux bibliothèques représentatives 35

Conclusion 38

Annexes 39

Annexe 1 : Questionnaire pour le public 39

Annexe 2 : Questionnaire pour les professionnels 45

1. Questions 45

Annexe 3 : bibliographie comparative : localisation entre Marseille et Arles 49

Légende : 55

Annexe 4 : cartes de localisation des villes 56

Bibliographie 59

Articles 59

Webographie 59

Sites d'éditeurs 59

Catalogues de bibliothèques 60

Table des matières 61

6

Introduction

Depuis le début des années 2000, les adaptations de livres au petit ou grand écran contribuent à remplir les salles de cinéma et à atteindre des chiffres inattendus, pour des séries comme Le Trône de Fer ou The Green Arrow; mais aussi à booster les ventes en librairies des romans, ainsi que les emprunts en bibliothèques. Ces adaptations attirent leur public, souvent situé entre 15 et 30 ans, à fréquenter la bibliothèque, et à lire certaines oeuvres adaptées. Ainsi, on voit apparaître depuis quelques années chez les éditeurs des collections en direction d'un public de cette tranche d'âge, aussi appelée « jeunes adultes », et même en librairie et en bibliothèques un rayon dédié à ce public, surtout dans les pays anglo-saxons.

Mais comment définir ce public ?

Pour commencer, les jeunes adultes se caractérisent par une triple mobilité. D'abord, géographique ; en effet après le lycée beaucoup de jeunes quittent leur maison familiale pour diverses raisons, comme continuer leurs études. Ensuite, professionnelle, puisqu'ils souffrent d'une instabilité ou d'une précarité dans ce domaine. Enfin, c'est aussi avec une mobilité intellectuelle que ce public peut être défini: ils sont en constant mouvement de goûts, loisirs et opinions. Ils se construisent encore.

Dans l'étape de la « jeunesse », diverses tranches d'âge sont incluses, et cela regroupe l'ensemble des personnes de moins de 25 ans. Un découpage par tranches d'âge peut être fait: ainsi, entre 0 et 11 ans, ce sont des enfants; jusqu'à 16 ans ce sont les adolescents, enfin les jeunes adultes sont considérés comme tels après 16 ans et jusqu'à 25 ans.

Nous pouvons remarquer que ce découpage correspond aussi à un découpage scolaire: les enfants vont à l'école primaire, les adolescents au collège et les « jeunes adultes » vont au lycée puis éventuellement continuent leurs études jusqu'en cycle supérieur (faculté, école d'ingénieur, IUT...).

Pourquoi viennent-ils en bibliothèque ?

Les pratiques faites par chacune des tranches d'âge en bibliothèque municipale varient en lien avec la scolarité. Ainsi, les enfants en primaire viennent avec leurs parents pour emprunter des romans s'ils aiment lire, ou pour utiliser l'ordinateur en libre accès ou sur

7

réservation selon la bibliothèque; les collégiens (jeunes adolescents) viennent en majorité par prescription scolaire, pour emprunter les romans « classiques », ou pour travailler en groupe et empruntent moins pour leur loisir. En ce qui concerne les lycéens (grands adolescents), ils viennent surtout pour travailler sur les tables lorsqu'il y en a, ainsi que pour emprunter les romans prescrits par le système scolaire. En revanche, les jeunes étudiants ou jeunes travailleurs (jeunes adultes) viennent à la bibliothèque pour se distraire, ils lisent et empruntent donc des documents qui sont parfois situés en jeunesse, même si d'autres viennent en premier lieu pour travailler. Qu'il s'agisse de mangas, de bd ou de romans, les jeunes adultes (lycéens, étudiants et jeunes travailleurs) empruntent donc en section jeunesse, et fréquentent cette partie des bibliothèques.

J'ai pu établir grâce à un questionnaire la vision de la littérature pour les jeunes adultes en bibliothèque, de la part de professionnels ou de publics usagers et non-usagers.

Quelle image ont les professionnels des bibliothèques de la littérature pour les jeunes adultes ? Quelle est son image auprès du public en général ? Quels problèmes pose le public des jeunes adultes ? Comment y remédier ? Quelle est la situation actuelle des jeunes adultes en bibliothèque en Europe et en France ?

Pour tenter de répondre à ces questions, nous analyserons dans une première partie les résultats du questionnaire, afin de déduire plusieurs choses. Tout d'abord, la représentation de la littérature pour les jeunes adultes dans l'imaginaire d'un public non-professionnel des bibliothèques d'une part, et de personnes professionnelles d'autre part. Puis, nous verrons trois maisons d'éditions parmi la multiplicité offerte aux 15-25 ans. Enfin, grâce à une bibliographie comparée entre deux bibliothèques, Arles et Marseille, nous pourrons dégager quelques genres et thèmes récurrents dans cette littérature.

Dans une deuxième partie, nous nous interrogerons sur les problèmes que pose ce public, et nous verrons un panorama de quelques solutions que l'on peut mettre en place. Ils s'organisent autour de 3 thèmes: d'une part, au niveau des collections; d'autre part, autour d'une mise en place d'un espace pour ce public; enfin, quelques actions à mettre en place pour attirer ou fidéliser les personnes entre 15 et 25 ans seront proposées. Dans une troisième et dernière partie, nous nous concentrerons sur l'offre actuelle pour les jeunes adultes à diverses échelles. Tout d'abord, au niveau européen grâce aux bibliothèques situées aux Pays-Bas et au Danemark, puis au niveau national, à travers deux structures françaises représentatives de l'offre actuelle dans notre pays.

8

I- Connaissance de la littérature pour les jeunes adultes. Public et professionnels: quelles visions ?

1) Résultats des questionnaires: connaissance de la littérature «young-adult»:

Lancés le 22 mars, un questionnaire pour le public1, et un autre pour les professionnels2 ont été diffusés sur internet. D'abord partagé grâce aux réseaux sociaux, le premier questionnaire est ensuite disponible sur les pages Facebook de blogs littéraires que sont l'E-maginaire3, Lire ou Mourir4, la Bibliothèque de Glow5, ou encore The Shadow Books6. Puis, le deuxième questionnaire a d'abord été diffusé à la bibliothèque centrale du réseau des bibliothèques de Marseille, l'Alcazar, où j'ai été en stage pendant 3 semaines, ainsi qu'à Arles. Il a ensuite été envoyé par mail à tous les contacts en bibliothèque que j'ai pu trouver: La Ciotat, Toulouse, Grenoble, Béziers...Les blogs, tenus par des professionnels des métiers du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires) ou plus simplement par des passionnés de lecture, m'ont permis de diffuser le questionnaire à un public plus large que mon simple entourage. Ainsi, les résultats récoltés proviennent de différentes régions et divers horizons, même si la majorité des personnes ayant répondu ont entre 16 et 25 ans.

a. Connaissance par le public : représentation

Le questionnaire a récolté au total 118 réponses, dont 103 de la part de femmes et 15% d'hommes. Sur ce total, 71% connaissent l`un des termes «young adult litterature» ou «littérature cross-over». Parmi les interrogés, 76% ont entre 15 et 25 ans, et 15% ont entre 26 et 35 ans. La plupart pensent que cette période est comprise entre 15 et 30 ans, et quelques personnes élargissent la tranche d'âge jusqu'à 40 ans. D'autres personnes déclarent qu'il n'y a pas d'âge pour lire plus tel ou tel genre. De plus, 35% fréquentent au moins une bibliothèque,

1 Disponible en annexe 1

2 Disponible en annexe 2

3 Blog E-maginaire : http://emaginaire.canalblog.com/

4 Lire ou mourir : http://www.lireoumourir.com/

5 Bibliothèque de Glow : http://labibliothequedeglow.fr/

6 The Shadow books : http://theshadowbooks.blogspot.fr/

9

(24% ont répondu autre), mais 42% n'en fréquentent pas. Ces chiffres nous éclairent sur le public interrogé: il est en majorité composé de personnes non habituées des bibliothèques.

En revanche, la majorité des personnes ont répondu « peut-être » à la question: « Si l'on mettait un espace jeunes adultes en place, viendriez-vous plus souvent à la bibliothèque? ». Cela peut nous fait réfléchir sur la nécessité de mettre en place un tel espace. Ces données nous indiquent notamment que l'expression young-adult est déjà ancrée dans le vocabulaire des usagers ou non-usagers des bibliothèques. En effet, pour eux, il s'agit d'une littérature surtout de divertissement, pour le loisir. Selon de nombreuses personnes, elle est agréable et peu difficile à lire; elle met souvent en scène des personnages adolescents, qui ont entre 15 et 20 ans, l'âge de leur public cible. Ainsi, il est plus facile aux lecteurs de s'y identifier, comme l'ont fait remarqué de nombreuses personnes interrogées. C'est aussi une expression marketing, qui cible une tranche d'âge, mais cela ne veut pas nécessairement dire que c'est uniquement celle-ci qui lit ces livres. Certaines personnes ont aussi répondu que c'est une expression qui traduit une maturité suffisante pour lire des contenus violents et sexués. On peut supposer alors que l'on retrouve dans cette littérature pour jeunes adultes, donc en fin d'adolescence et au début de l'âge adulte, des titres qui ne correspondent pas à la loi de 1949 sur les publications jeunesse. Cette dernière interdit les thèmes du sexe, de l'homosexualité et de la violence (entre autres) dans les collections pour les jeunes enfants. Ainsi, on peut imaginer que pour éviter d'être censurés, des titres sont parus dans les collections pour « jeunes adultes », trouvant donc son public, qui est alors considéré comme assez mature pour lire ces thèmes choquants dans notre société.

b. Connaissance par les professionnels en bibliothèque

Parmi les professionnels ayant répondu au questionnaire7, 13 réponses ont été reçues, dont de la médiathèque de La Ciotat, la responsable directrice-adjointe ayant fait passer à toute son équipe, au contraire des autres bibliothèques qui n'ont répondu qu'une fois. Le réseau de Grenoble, celui de Marseille (2 réponses), Béziers, Toulouse et Aix-en-Provence ont répondu. En ce qui concerne l'âge des personnes interrogées, on trouve 4% qui ont entre 31 et 4 ans, puis 31% ayant entre 20 et 30 ans, et 2 personnes de plus de 46 ans. Ce sont donc

7 Voir annexe 1

en majorité des personnes expérimentées qui ont répondu. Sur les 13 réponses, 10 sont des femmes et 3 des hommes (23%).

La majorité des personnes interrogées lisent surtout des policier/thrillers, des bande-dessinées, de la littérature étrangère et contemporaine, ainsi que la science-fiction et fantasy8.

Les personnes interrogées sont donc en majorité des femmes, entre 30 et 45 ans.

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over" ?

Oui 10 77 %

Non pas du tout 2 15 %

Autre 1 8 %

 

10

Figure 1 : Connaissance des termes par les professionnels, en pourcentage et en effectifs.

On remarque à travers ce graphique que 77% des personnes interrogées connaissent ce terme (71% pour les personnes non-professionnelles).

Selon ces professionnels, qui constituent un échantillon non représentatif des bibliothèques existantes, la littérature « young-adult » concerne les 15-25 ans, tranche d'âge parfois étendue jusqu'à 30 ans et commencée vers 13-14 ans. Certains incluent les adolescents dans cette expression. L'expression « littérature cross-over » aurait pour objectif de « (re)donner envie de lire à une population qui n'a pas ou plus trop l'habitude de lire, ou peut s'adresser à une population que la littérature générale effraie ou ne plaît pas. » (Médiathèque de La Ciotat). De plus, l'une des personnes de La Ciotat pense qu'elle vise aussi « les personnes âgées qui aiment se retrouver dans des romans trans-générationnels, écrits assez gros (c'est important quand la vue baisse !), avec des thèmes universaux et porteurs : la quête de soi, l'amour, la lutte du bien et du mal... ». On a donc une vision d'une littérature trans générationnelle, avec des thèmes universels et transversaux, adaptés à tout âge ; ainsi qu'une littérature qui vise une population peu habituée à la littérature générale, et à la lecture, ou effrayée par elle.

8

11

Chaque personne interrogée a développé ensuite ce que l'expression voulait dire pour elle. A La Ciotat, par exemple, l'une des bibliothécaires dit : « Ce terme évoque pour moi une tranche d'âge. Je pense que les lectures de chacun ne devraient pas être catégorisées en fonction de l'âge mais plutôt selon le niveau de lecture, selon la passion plus ou moins prononcée pour la lecture et les goûts de chacun. Un ado de 15 ans peut lire de la grande littérature et un adulte de 45 ans peut tout aussi bien lire de la littérature cross-over. A chacun son plaisir de lecture ! ». Ce serait plutôt un phénomène de mode, et marketing, surtout utilisé par les éditeurs pour « cibler » leur public.

Ce terme est donc le plus souvent connu par les personnes interrogées; en effet, 71% connaissent ce terme, alors que c'est le cas pour 77% des professionnels. On arrive donc dans une situation où professionnels et non-professionnels des bibliothèques savent à peu près ce que l'expression signifie. En revanche, la majorité des personnes incluent les jeunes adolescents (collégiens) dans cette tranche d'âge.

c. Quels facteurs d'achat pour ce public ?

Dans le questionnaire lancé, on peut observer quelques maisons d'éditions et des collections qui reviennent souvent. De plus, à la question: « qu'est-ce qui vous attire en premier dans ces livres? », la majorité des personnes ont répondu en premier que c'était la couverture. Cela montre bien que la couverture est un facteur d'achat ou d'emprunt des livres. Les éditeurs l'ont bien compris, et mettent désormais beaucoup d'attention à choisir leurs illustrations de couverture. On distingue alors deux types de couverture : les illustrations, et les photographies. Les premières sont plutôt adaptées à des romans de fantasy, qui laissent beaucoup de place à l'imagination. On peut alors imaginer que cela permet aux lecteurs potentiels de s'évader du monde, de la réalité, mais aussi d'avoir une idée du contenu du livre. Les illustrations sont parfois modernes, comme pour la « bit-lit », mais parfois plus classiques, pour la fantasy par exemple. Par opposition, les photographies sont plutôt rattachées au monde réel, et laissent un peu moins de place à l'imagination.

Un genre de couverture se détache parmi la multiplicité : les éditeurs jouent avec la « double couverture » : ainsi, lors d'une adaptation à l'écran, ou en livre, les éditeurs publient deux oeuvres, au contenu identique mais à la couverture différente. C'est le cas par exemple, pour

12

Percy Jackson, ou Eragon, mais aussi A Song of Ice And Fire. Avec ces deux couvertures, les éditeurs visent ainsi un public plus large : les jeunes adultes et les adolescents.

2) Quelques maisons d'éditions et collections

De nombreuses maisons d'éditions françaises disposent d'une collection qui s'adresse aux jeunes adultes ainsi qu'aux grands adolescents. Le marché de l'édition jeunesse est actuellement le plus en croissance, même si ces deux dernières années la courbe a ralenti son mouvement vers le haut. De plus, les adolescents sont un public médiatisé comme non-lecteur, malgré toutes les maisons d'éditions et collections qui existent pour eux.

a. Lumen

Créé en mars 2014 par sa responsable éditoriale, Cécile Pournin, Lumen a pour vocation d'éditer des livres en direction d'enfants à partir de 10 ans, mais s'adresse surtout à un public à partir de 14 ans, même si elle n'impose pas d'âge limite minimum ou maximum. Elle a pour principal projet éditorial de proposer des traductions du monde entier en direction des adolescents, et surtout de la SFF (Science-fiction et fantasy).

Dans un entretien accordé au site Les Histoires sans fin: toute la littérature jeunesse9, elle définit son projet éditorial comme celui « de proposer une sélection de titres à vocation avant tout de divertissement, dans des genres variés : action, fantastique, aventure, dystopie, thriller, fantasy, au croisement du réel et de l'imaginaire... ». Cette maison d'édition s'adresse à tour les publics, et sera imprimée le plus souvent en grand format. Dans l'entretien accordé au blog, elle dit ainsi que l'exigence principale sera « (...) la qualité des textes. Je mettrai la même exigence à veiller à fabriquer de beaux ouvrages écrits, je l'espère, dans une langue correcte, subtile, et respectueuse du texte d'origine, que j'ai pu mettre, lectrice puis traductrice, autrefois, à lire et à explorer. »

9 Interview disponible en ligne : http://jeunesse.actualitte.com/editeurs/lumen-nouvelle-maison-d-edition-deja-en-librairie-764.htm (citations tirées de cet article) [consulté le 29 avril]

13

Enfin, polyglotte, (« il se trouve que je parle plusieurs langues couramment »), elle précise que c'est grâce à cela qu'elle peut trouver de nouveaux auteurs dans le monde entier. C'est l'un des avantages de sa maison d'édition et fait partie des spécificités de Lumen.

A la question: « Pour le moment, ce n'est que de l'achat de droit. Est-ce que par la suite, il y a une volonté de travailler avec des auteurs français ? » posée par le même blog, la responsable éditoriale de Lumen répond notamment que « Publier des auteurs français ne sera donc pas la priorité dans un premier temps, pas qu'il n'y ait pas de talent en France, mais bien parce que, pour commencer, on va défricher un domaine précis, l'acquisition de droit [...], et essayer déjà de bien le faire, avant de chercher d'autres pistes de développement. Y aller pas à pas. » On peut donc dire que cette maison d'édition sera plus spécialisée dans l'import de textes étrangers, du fait des capacités de traductrice de sa responsable éditoriale mais aussi de leur projet éditorial. Actuellement surtout acheteuse de droits à l'étranger, du fait de l'ancienne vocation de traductrice de Cécile Pournin, Lumen se veut surtout une édition qui prône la diversité de textes et la qualité des textes. Elle essaie d'avoir des couvertures esthétiques et qui se démarquent des autres titres du même rayon. Cette maison d'édition est d'ailleurs en rayon adolescent en librairie.

Prochainement au salon du livre jeunesse de Montreil (dès 2015), cette maison d'édition a notamment édité King's Game de Nobuaki Kanazawa (en roman), à l'origine de la série de mangas parue aux éditions Ki-Oon (collection Seinen), mais aussi Wizards de Diane Duane et Dualed de Elsie Chapman, ainsi que Gardiens des cités perdues, de Shannon Messenger.

b. Editions Bragelonne

Les éditions Bragelonne10 sont souvent citée en réponse à la question « Pouvez-vous citer une maison d'édition ou une collection que vous lisez souvent ? ». Les éditeurs de cette maison d'édition se décrivent eux-mêmes comme des éditeurs très orientés vers la science-fiction et la fantasy. La spécificité de cet éditeur est qu'il publie aussi des titres en version numérique (collection Snark), mais pas nécessairement déjà publiés dans leur catalogue. De plus, de nombreux titres de ces éditions ont été nominés à plusieurs prix incontournables dans

10 Blog des éditions Bragelonne : http://bragelonne-le-blog.fantasyblog.fr/archives/author/bragelonne

14

la littérature de l'imaginaire, comme le Prix Merlin, le prix des Imaginales (Annecy), et quelques-uns en ont remporté. Les publications de Bragelonne se déclinent en plusieurs collections, treize au total. Leurs noms ont des titres révélateurs du contenu.

Ainsi, dans la collection Fantasy, on trouve des titres comme Confessions d'un automate mangur d'opium, par Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, ou Des dunes sous le vent (tome 3 de son cycle Eternité), de Magali Ségura, l'un des auteurs-phares de cette collection. Pour la collection Bragelonne SF, ce sont des auteurs comme Peter F. Hamilton, un des maîtres de la science-fiction anglaise, qui sont publiés. Des auteurs déjà connus, mais aussi des moins connus paraissent régulièrement dans cette collection, ainsi que dans toutes les autres. La collection Humour édite des livres comme Bingo le Posstit, une parodie de Bilbo le Hobbit (J.R.R Tolkien), écrit par Adam Roberts, qui a aussi publié dans la même collection des romans parodiques comme La "Der" des étoiles. La collection l'Ombre de Bragelonne rassemble des romans très sombres. La série Essais réunit des livres de réflexion sur la science-fiction, la fantasy ou un univers bien précis comme le fait Méditations sur la Terre du Milieu, un essai écrit par de nombreux auteurs de fantasy influencés par Tolkien comme Georges Martins, Orson Scott Card et bien d'autres. On y trouve aussi des essais plus généraux sur la littérature, comme le montre le cas de Personnages et points de vue, par Orson Scott Card, qui est surtout un "guide" pour bien écrire. Enfin, il y a dans cette collection des documents sur un auteur, comme par exemple Autour de Stephen King: l'horreur contemporaine, qui est un compte-rendu d'un colloque tenu à Cerisy, co-rédigé par Guy Astic et Jean Marigny. La catégorie Collector publie des intégrales de séries phares de Bragelonne, comme Leïlan, de Magali Ségura, à l'occasion d'évènements spéciaux. En ce qui concerne l'ouvrage précédemment cité, il s'agissait d'une édition anniversaire, pour les 10 ans de la parution du tome 1. La collection Cinéma édite des ouvrages parus au cinéma, puis adaptés en roman. Snark est la collection numérique de Bragelonne. Pour l'instant elle compte une dizaine de titres, mais s'enrichit régulièrement et de manière continue. Les éditions Bragelonne apparaissent donc comme un leader en ce qui concerne l'édition de romans et essais sur les littératures de l'imaginaire que sont la science-fiction, la fantasy et le fantastique. En plus de ces collections très riches par leur diversité de titres et d'auteurs et de thèmes abordés, ces éditions ont deux labels: Milady11 et Castelmore12.

11 Blog Milady : http://milady-le-blog.fantasyblog.fr/

12 Site web de Castelmore : http://www.castelmore.fr/

15

Ces derniers apparaissent souvent pour la réponse à la question13. Milady Bit-lit (vampires, loups garous), Romance (histoire d'amour aux scènes explicites), Imaginaire (fantasy et SF), Gaming (romans se déroulant dans l'univers de jeux vidéo), Thriller, Ciné-séries TV (Once Upon a Time), Graphics (entre romans et bande-dessinées) et Numérique sont les collections de ce label. Leur titre est explicite du contenu des catalogues de Milady, spécialisé en littérature adolescente. En ce qui concerne Castelmore, c'est ce label, spécialisé dans la jeunesse, qui publie des romans explicitement conseillés comme aux plus de 15 ans. Les couvertures mais aussi les titres laissent supposer des histoires sensuelles et des scènes explicites. Par exemple, le titre de la trilogie de Lisa Derochers : Personal demons, Péché originel et Rite ultime en disent long sur le contenu de la série.

Bragelonne est donc une maison d'édition, organisée en deux labels et en plusieurs collections, aux noms explicites sur le contenu de son catalogue. Spécialisée dans les littératures de l'imaginaire, elle est assez innovante en ce qui concerne l'édition numérique puisqu'elle ne réédite pas forcément des titres déjà parus en format papier.

De nombreuses autres maisons d'éditions reviennent régulièrement dans les réponses à la question 14 . Ainsi, en plus des éditions Bragelonne et ses deux labels (Milady et Castelmore), on retrouve, entre autres, les collections R (éditions Robert Laffont), Pocket Jeunesse (groupe Univers Poche), Black Moon (Hachette), Wiz (éd. Albin Michel), les éditions Pika, le groupe Gallimard (collection Scripto et Jeunesse), la collection Millézime (Milan), Exprim (Sarbacane), Nathan jeunesse, Autremondes (éd. Mango), et la maison d'édition Michel Lafon. Toutefois, dans cette partie, nous parlerons de la collection R, chez Robert Laffont, car elle est nettement identifiée en tant que « collection pour jeunes adultes », et s'identifie comme un pilier des collections jeunesse pour les jeunes adultes existantes.

c. Robert Laffont

La collection R', aux éditions Robert Laffont, peut être considérée comme une collection pour les jeunes adultes car elle établit une passerelle, tant « entre les âges qu'entre

13 Questionnaire pour les publics : « Pouvez-vous citer une maison d'édition ou une collection que vous lisez souvent ? »

14 « Pouvez-vous citer une maison d'édition ou une collection que vous lisez souvent ? »

les genres, pour [nous] proposer des univers riches, où se mêlent réel et imaginaire. »15 Cette collection est dirigée par Glenn Tavennec, et sa politique éditoriale est d' « apporter un nouveau souffle dans la littérature ados et jeunes adultes. »16 Les atouts des romans édités dans cette collection sont essentiellement « l'originalité, la puissance de leurs histoires, leurs capacités à vous accrocher et vous captiver », 14 ainsi que les thèmes abordés qui font comme une résonnance par rapport au quotidien des lecteurs. Dans cette collection sont notamment parus des titres de la littérature young-adult comme Les 100, de Kass Morgan, Glitch de Heather Anastasiu, La sélection de Kiera Cass, dont le tome 3 est paru très récemment (16 mai), ou encore la trilogie Starters de Lissa Price. Ces romans s'inscrivent dans la vague de parutions dont le genre principal est la dystopie à la suite des Hunger Games de Suzanne Collins. Puis, le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfield (trilogie Phaenix) s'inscrit dans la vague de fantasy qui a suivi la parution d'Harry Potter à la fin des années 90.

Le slogan de la collection: « Entrez dans un nouvel R » explicite de manière très directe la politique éditoriale de la collection, qui est donc de proposer des univers divers, avec des thèmes unifiant la collection. De plus, elle reprend l'initiale du nom de la maison d'édition, permettant aux lecteurs de l'identifier facilement et rapidement.

16

15 A propos de la collection, http://collectionr.fr/ [consulté le 11 mai]

16 Ibidem.

17

II/ Problèmes et solutions

Le public situé entre 15 et 25 ans pose quelques problèmes. C'est pourquoi des solutions peuvent être envisagées à différentes échelles. Tout d'abord, au niveau des collections, puis de l'espace, et enfin, au niveau des actions que l'on pourrait mettre en place pour ce public. En revanche, les solutions proposées dans cette partie ne sont pas exhaustives de celles existantes, il s'agit d'une sélection personnelle.

1) Au niveau des collections:

En bibliothèque, les collections sont un ensemble cohérent de documents, acquis par divers outils bibliographiques. Les bibliothécaires passent par diverses étapes: pré-sélection, sélection, acquisition, puis traitement intellectuel et physique du document (mise en circulation du document). Après avoir vécu une certaine vie, un document peut être désherbé des rayons, après avoir été sélectionné par divers critères mettant en cause l'état matériel et intellectuel des collections.

a. Doubler les ouvrages?

Tout d'abord, en ce qui concerne les acquisitions, une question majeure pour les bibliothécaires se pose au moment de choisir les documents: faut-il doubler les ouvrages ? Mais, dans ce cas, quelle structure pourrait se le permettre, à part les très grandes structures, comme par exemple le réseau des bibliothèques de Paris ou d'autres grandes villes? En effet, cela exige de disposer d'un budget d'acquisition très élevé. Doubler les ouvrages, c'est acquérir le même document pour la section jeunesse et adulte. Cela n'est toutefois pas une solution parfaite.

En effet, si les bibliothèques se mettent à acheter en double les ouvrages de littérature jeune adulte, elles vont se retrouver avec une masse très importante de documents, et croissante. Ces structures n'ont pas toutes les moyens matériels de stocker ainsi une masse grandissante de documents. Cette masse finira par déborder, ou par être trop importante, et les bibliothèques

18

seront obligées de désherber en grandes quantités. De plus, les deux exemplaires ne sortiront pas nécessairement, et seront donc très rapidement désherbés, enlevés des rayons, puis mis en réserve. Cela occupera plus de la place et des moyens qu'une réelle utilisation optimale. En revanche, si les bibliothèques acquièrent en double, cela peut être une solution au bruit que l'on trouve très souvent en section jeunesse: ainsi, les lecteurs plus jeunes pourraient trouver ces romans en section jeunesse, et les plus âgés n'auraient pas besoin d'aller à l'endroit où se trouvent des plus jeunes et où le bruit est chose commune.

b. Difficultés d'acquisition

Puis, se pose la difficulté d'acquérir ce fonds: les bibliothécaires doivent en effet faire des choix entre quels documents mettre en section adulte ou en jeunesse. Ce qui n'aide pas, c'est il n'y a pas de catégorie dédiée à ce public dans les revues professionnelles. Par exemple, dans Livres Hebdo, les documents sont nettement séparés entre adulte et jeunesse; mais ceux pour les adolescents comme Percy Jackson (Rick Riordan) sont plutôt mis du côté jeunesse, alors que les romans comme les Chevaliers d'Emeraude (Anne Robillard) seront trouvés du côté adulte. Ces deux catégories de livres peuvent être lues par des adultes comme des adolescents.

Il faudrait donc mettre en valeur une catégorie adolescents ou jeunes adultes, située entre les documents pour la jeunesse et les adultes. Il faut ainsi choisir dans les acquisitions faites pour adultes les documents que l'on pourrait proposer en jeunesse, et vice-versa, à moins d'installer un espace pour ce fonds, mélangeant tous les supports ; mais cela ne serait possible que dans une bibliothèque déjà organisée par pôles thématiques (civilisations, langues et littératures, hommes et sociétés...).

c. Quelle mise en valeur du fonds ?

Enfin, il y aussi la mise en valeur de ce fonds qui se pose: comment le mettre en valeur? La solution la plus facile serait de mettre en place une côte spécifique, qui signalerait tout simplement la tranche d'âge. Une vignette jaune ou bleue pour les romans et les documents qui s'adressent plus à la tranche d'âge qui nous intéresse (15 à 25 ans environ) mettrait en relief ce fonds, sans forcément mettre en place un espace consacré à ce public.

19

C'est le cas de la bibliothèque d'Arles par exemple, qui colle des vignettes jaunes sur les livres que les bibliothécaires considèrent comme plus adaptés à un public de plus de 15 ans, ou non-adaptés à des lecteurs de moins de 15 ans. Ces documents sont disponibles en section jeunesse, dans un rayon dédié à ces romans. Ils sont sélectionnés selon leur contenu: si il y a des scènes de sexe explicites, ils seront étiquetés jaunes, de même s'il y a des scènes violentes. Si ce n'est pas le cas, on peut alors les trouver du côté des "ados blancs". Le système des coups de coeur des lecteurs est aussi une solution que l'on pourrait mettre en place pour mettre en évidence ces romans.

En ce qui concerne les collections, il faut se poser la question de doubler les ouvrages lors des acquisitions; cela demande une grande capacité matérielle et financière, et pose une deuxième question, celle des difficultés d'acquérir. En effet, aucune catégorie n'est dédiée aux grands adolescents et aux jeunes adultes, ils sont mélangés entre jeunesse et adulte. Au niveau des collections, l'organisation spatiale qui apparaît la plus évidente serait de mettre en place un espace qui pourrait accueillir les jeunes adultes. Mais alors, quels documents y trouver ? Quels sont les avantages et les inconvénients d'un tel espace ?

2) Au niveau de l'espace: avantages et inconvénients.

Selon les personnes interrogées, un espace dédié à cette tranche d'âge serait un moyen de les attirer à la bibliothèque. On peut alors se demander quels documents y placer, et quels seraient les avantages de cet espace, mais aussi ses inconvénients.

a. Quels documents y trouver ?

Trouver divers supports à cet endroit serait bénéfique à la fréquentation, en effet, cela pourrait aider à varier les publics. De plus, confort et praticité seraient au rendez-vous. S'y déplacer serait pratique, et des sièges ou des fauteuils confortables seraient un attrait pour cet endroit, mis à part de la bibliothèque, ou dans la continuité de la section jeunesse, entre les plus jeunes et les plus âgés.

Pour commencer, les romans pour les jeunes adultes dans des collections comme Wiz (Albin Michel), R (Robert Laffont), Exprim (Sarbacane), Pocket Jeunesse ou Scripto (Gallimard)

20

contribueraient à diversifier les romans et à offrir le plus de diversité éditoriale possible. Des études et des biographies sur les auteurs et les romans dits « classiques » seraient déplacés dans ce lieu, afin de donner une certaine notoriété à cet espace. Ainsi, on pourrait y trouver des films de tout genre, notamment les adaptations à partir de livres que l'on trouvera aussi à cet endroit; les musiques de films, les séries télévisées, aussi très souvent adaptées de romans.

Enfin, on pourrait aussi trouver des jeux vidéo, pour les structures qui en dispose ou qui ont l'occasion de mettre en place ce nouveau support. Un lien entre tous les médias peut ainsi être fait à travers ce support: littérature, mythologie, les inspirations sont multiples. Certains jeux vidéo sont aussi adaptés en roman ou en livre: les éditions Pix'n Love17 notamment sont spécialisés dans les documentaire sur ce support (La bible de la Game Boy, la Grande Aventure de Pikachu...), mais d'autres maisons ont publié des livres comme Final Fantasy (éditions Lumen), ou Assassin's Creed (éditions Bragelonne, label Milady). De plus, c'est l'occasion pour les bibliothécaires de mettre en place un lien entre ces jeux vidéo et les mangas. Ainsi, de nombreuses séries nipponnes sont adaptées en jeu vidéo (Dragon Ball, Naruto...) mais c'est aussi vrai pour des jeux vidéo adaptés en manga, comme par exemple la série Pokémon. Un mélange des supports permettrait donc de diversifier le public, cela en ferait ainsi un espace intergénérationnel.

b. Avantages

Tout d'abord, ce serait un espace plus calme que la section jeunesse, avec des espaces de travail disponibles, aérés et lumineux. Un espace avec les DVD ferait le lien entre les multiples supports. Cet espace calme serait un havre de paix pour les plus âgés (grands adolescents et jeunes adultes), en comparaison avec la section jeunesse où les plus petits parlent et courent dans tous les sens.

De plus, cela pourrait donner aux personnes qui viennent dans cet espace un repère dans la multitude des documents offerts, que ce soit par la production éditoriale elle-même, mais aussi à la bibliothèque. Ainsi, offrir romans, mangas et bd au même endroit est aussi un moyen de mélanger les supports, d'oublier la distinction matérielle. Des salles de travail insonorisées du reste de la médiathèque pour les étudiants, et les personnes qui veulent

17 Site internet de l'éditeur : http://www.editionspixnlove.com/

21

travailler dans le silence, pourraient être mises en place. Cela pourrait attirer ce public qui se fait plus rare en bibliothèque territoriale. Les salles de travail pourraient permettre une concentration optimale, plutôt qu'une distraction à cause du bruit des enfants, mais aussi des collégiens.

Mettre en place un espace pour les jeunes adultes serait donc l'occasion de créer une sorte d'îlot de tranquillité. L'idéal serait de le placer entre la jeunesse et les adultes, afin de leur permettre de faire facilement le changement entre les deux. Espace de changement d'habitudes, cet endroit pour les jeunes adultes est un bon moyen pour permettre la transition entre les deux "statuts", (adolescent et adulte) sans pour autant être trop démarqué. En effet, si l'on trouve plusieurs supports, le changement ne se fait que plus facilement et de manière naturelle. Avec l'organisation d'un tel endroit, il faudra dédier au moins une personne à cet espace, toujours disponible pour les renseignements, mais aussi tenir régulièrement des réunions entre les personnes chargées d'acquérir les documents entre les trois sections: jeunesse, adulte, et jeunes adultes.

c. Inconvénients

En revanche, mettre en place un espace dédié aux jeunes adultes et à leur littérature pourrait poser le problème d'une marginalisation des personnes qui voudront fréquenter cet espace. En effet, s'il est mis à part, cet espace pourrait devenir un endroit où le public ne voudra aller que pour trouver ces documents, alors étiquetés "jeunes adultes". A la question18 « Pensez-vous, dans les 5 prochaines années et si la direction est d'accord, installer un espace (pas forcément mis à part) pour les grands adolescents qui mélangerait les supports (DVD, musiques, liseuses, livres) ? L'installeriez-vous plutot en jeunesse, en adulte ou entre les deux ? », les professionnels ont surtout répondu que c'était très difficile de mettre en place un tel espace, pour les structures n'en disposant pas encore.

Une personne de La Ciotat a répondu par exemple : « Ce n'est pas prévu au programme ! En tout cas, surtout pas en jeunesse dont ils veulent sortir, pas en adulte où ils ne veulent pas aller, pas à part où ils ne veulent pas être stigmatisés. Bref, c'est compliqué. Je ne vois que la

18

passerelle près des collections adultes, avec tous les supports, les animations et le confort qui les attireraient. » Plusieurs autres réponses ont été faites, où des éléments comme « ne pas sectoriser les adolescents », ou « un espace entre les deux [sections] » reviennent souvent. Du point de vue des fonds, mais aussi de mélanger les supports, et de sectoriser le public, cela paraît donc mieux de rester où l'on en est aujourd'hui : deux sections, jeunesse et adulte, éventuellement un espace multimédia, où tous les publics se supportent et se côtoient. La question désormais se pose notamment sur le contenu des collections plutôt que sur leur mise en valeur ; quelles bibliothèques proposent des romans de science-fiction introuvables ?

3) Au niveau des animations: quelques actions à mettre en place

En ce qui concerne les animations pour les jeunes adultes, l'intérêt principal pour le public et pour les professionnels est de se rapprocher des personnes qui viennent régulièrement, ainsi que de faire participer au fonctionnement de la bibliothèque les personnes concernées. Les animations sont un facteur social important: elles permettent des rencontres entre lecteurs ou usagers de la bibliothèque.

a. Club de lecture

La première animation proposée est un club de lecture, où lycéens et étudiants se rencontrent: cela pourrait favoriser les échanges entre plus jeunes et plus âgés, plus expérimentés, et surtout, hors des journées portes ouvertes des IUT ou des facs. Ce serait donc dans un endroit éloigné du contexte scolaire que les jeunes adultes pourraient échanger, sur leurs lectures, mais aussi sur leurs expériences: premier emploi, stages, recherche d'emploi, cours...

Ce club de lecture serait aussi l'occasion pour les usagers de participer au fonctionnement de la bibliothèque: coups de coeur des lecteurs pour mettre en valeur des documents inconnus, et discussion avec les professionnels seraient l'occasion d'un enrichissement mutuel.

22

b. Publication professionnelle

23

Une publication régulière par les professionnels pourrait être un outil d'acquisition pour les autres, dans le monde professionnel, mais aussi l'occasion de réutiliser les coups de coeur des lecteurs, comme la BMVR de Marseille qui avait mis en place durant 5 ans une sélection pour les personnes entre 15 et 25 ans.

Cette publication pourrait ainsi se baser sur celle des lecteurs, mais aussi celle de parents, pour leur faire prendre conscience que la lecture de leurs enfants n'est pas forcément "mauvaise". La réutilisation d'une sélection par les lecteurs pourrait leur faire prendre conscience qu'ils jouent un rôle dans la bibliothèque. De plus, ces coups de coeur pourraient être complétés par un dossier thématique, et une sélection par les professionnels. Cela pourrait ainsi devenir un outil de référence pour les professionnels du monde du livre en ce qui concerne le public des 15-25 ans, mais aussi pour les parents et les jeunes adultes.

c. Prix des étudiants:

En parallèle à un prix des lycéens et des apprentis, comme celui organisé par la région PACA et la bibliothèque de l'Alcazar par exemple, un prix des étudiants pourrait être mis en place. Cela concernerait des étudiants de l'université en 1ère, 2e année, quelques soit leur cursus, ainsi que les étudiants des IUT et ceux qui étudient au lycée: BTS ou en classe de préparation de concours et se déroulerait en quatre étapes.

Tout d'abord, la sélection d'une vingtaine de romans, de bd et de mangas, ainsi que des documentaires sur des sujets d'actualité et en lien avec la région serait intéressante. Elle pourrait être le fruit d'un travail collectif entre les bibliothécaires de la section adulte ou jeunesse et des étudiants qui veulent participer.

Ensuite, certains de ces documents, avec un maximum de 5 par personne, seront retenus par un jury de professionnels et étudiants. Il pourrait être composé de professionnels des métiers du livre comme des documentalistes, des bibliothécaires, des éditeurs, des auteurs, ainsi que par des professeurs mais pas forcément de lettres. Pour varier un peu, cela pourrait être des professeurs de mathématiques, d'histoire, ou de sciences qui seraient dans ce jury.

24

Dans un troisième temps, les étudiants pourront voter pour leur document favori, ou bien installer un système d'un Top 3. Cela oblige à choisir parmi un large panel de documents, tout en laissant une certaine marge de manoeuvre pour les étudiants.

Pour terminer, les cinq documents avec le plus de vote en leur faveur sont retenus pour différentes catégories. Par exemple, ils pourraient avoir comme nom: le prix du jury, le prix premier roman, le prix pour le documentaire étudiant, médaille des étudiants, l'actu récompensée. Chaque prix récompensant un ouvrage qui a réussi à arriver en finale, un peu comme les récompenses du Festival international de la Bande-dessinée d'Angoulème. Le prix du jury récompense ainsi le document ayant le plus de votes des membres du jury en sa faveur; celui pour le premier roman met en valeur le premier roman d'un écrivain. Le troisième prix rétribue le documentaire ayant eu le plus de votes, que ce soit du jury ou des étudiants. Le quatrième prix gratifie le roman ayant eu le plus de votes de la part des étudiants, et enfin, le cinquième prix diplôme le meilleur livre qui porte sur l'actualité régionale. Après la répartition de ces prix, une cérémonie de remise pourrait être organisée, avec la présence des auteurs ou des éditeurs des livres qui ont remporté des prix. De plus, des conférences et des débats pourront être organisés en partenariat avec l'université.

La raison s'oppose à l'organisation d'un tel événement est principalement la masse de travail titanesque qu'il faudrait déployer de la part des bibliothécaires, mais aussi de l'université. En effet, cela demande aux deux structures du temps, mais surtout des moyens financiers et humains dont elle ne dispose que très rarement. De plus, cela nécessite qu'un partenariat soit déjà en cours entre la bibliothèque et l'université. Par contre, cette action peut se mettre en place à plus petite échelle, par les bibliothèques universitaires par exemple. En effet, le lien entre université et bibliothèque est déjà en place. Le partenariat peut aussi s'effectuer entre bibliothèque territoriale et universitaire: la première prête les documents sélectionnés, et la deuxième s'occupe de tout ce qui concerne l'université et les étudiants. Ainsi, cela favorise le lien entre les deux types de bibliothèques, et renforce une relation qui ne doit pas être sous-estimée.

Pour conclure, on peut donc dire que certains problèmes existent, mais des solutions peuvent être mises en place, même si chacune présente des faiblesses. Aucune n'est parfaite, que ce soit au niveau des collections, de la mise en place d'un espace, ou des actions à organiser avec divers partenaires. Ce panorama n'a pas le mérite d'être exhaustif, de

25

nombreuses autres solutions et problèmes existent. Chaque bibliothèque est unique, ainsi que son public; ce qui est proposé ici s'appuie sur des observations et des constats.

26

III- Bibliographie, thèmes et genres

Une sélection d'une cinquantaine de titres, trouvables dans les deux structures, a été produite. A la lumière de cette bibliographie, on peut dégager certains genres qui reviennent régulièrement, ainsi que des thèmes que l'on retrouve dans beaucoup de ces titres.

1) Bibliographie

Cette bibliographie sélective19 s'est faite durant deux stages effectués en février et mars 2014. Le premier était à la section jeunesse de la bibliothèque de l'Alcazar à Marseille; le second s'est déroulé à Arles.

2) Emergence de « genres »

a. Chick-lit

La chick-lit, ou littéralement, « littérature de nanas », s'adresse essentiellement à un public féminin et met en scène des tranches de vie souvent dans la classe sociale supérieure new-yorkaise. Ainsi, le Diable s'habille en Prada, ou Gossip Girl en sont un bon exemple. Dans un contexte réaliste, et de nos jours, des jeunes étudiants ou lycéennes sont suivies par le lecteur ou la lectrice à travers les pages.

b. Bit-lit

L'expression bit-lit peut être traduite par « littérature mordue ». Elle a réellement débuté dans l'édition avec la parution de Dracula par Bram Stocker en 1897, mais la vague de vampires et loups garous qui a submergé la littérature au milieu des années 2000 viendrait plutôt du succès planétaire qu'a connu la série Twilight, écrit par Stéphanie Meyer. Cette dernière raconte l'histoire d'amour impossible entre une humaine, Isabella Swan, et un vampire, Edward Cullen. Entre eux se dresse un obstacle : l'immortalité. Cette romance met aussi en scène des vampires se nourrissant du sang d'animaux, et disposant pour certains de

19 Annexe 3 : bibliographie sélective, 40 titres.

27

facultés hors du commun (excepté vitesse et immortalité qui sont commun à tous les vampires), ainsi que des humains se transformant en loup garous afin de protéger la race humaine des vampires. Elle a réussi à séduire des centaines de milliers de lecteurs à travers le monde. Ce Roméo et Juliette moderne, abordant des thèmes tel que l'avortement, les femmes enceintes à 18 ans, le mariage après le lycée..., a aussi été adapté au cinéma (cinq films), et les spectateurs se sont progressivement transformés en lecteurs.

La bit-lit s'adresse surtout à un public féminin elle aussi, et s'inscrit dans un contexte réel : Twilight se passe dans l'état de Washington, et l'auteur fait se dérouler toute son histoire dans des lieux connus, qui existent vraiment (Toronto, Etat de Californie, Seattle..). Dans l'édition, une collection entière est exclusivement réservée aux thèmes que l'on retrouve dans la bit-lit : des histoires d'amour entre vampires et humains ; il s'agit de la collection Black Moon, aux éditions Hachette. Un code de couverture s'est d'ailleurs rapidement installé, après le succès de Twilight : un fond noir, des couleurs qui rappellent l'innocence, le sang (rouge, blanc)... De plus, cette série est rapidement reconnaissable grâce aux éléments uniques sur la couverture : le tome 1 met en évidence une pomme rouge, le tome 2 est composé d'un ruban rouge, le tome 3 ... et sur le tome 4 se trouve un jeu d'échecs, donc le noir et blanc se confond avec le fond noir.

De nombreux autres titres ont profité de la vague de popularité croissante des vampires pour se faire connaître, à travers tous les médias. Par exemple, la série télévisée Vampire Diaries est adaptée de la saga littéraire Journal d'un vampire. De même, True Blood, une série produite par la HBO, est à l'origine une série de romans. Dans Twilight, le mélange des vampires et des loups garous ayant atteint son objectif au niveau marketing, d'autres romans ont imité leur « grand frère » : on trouve par exemple dans les deux séries précédemment citées des loups garous. Les jeunes adultes sont concernés par ce genre, en effet, cela peut leur permettre d'aborder la lecture sous une forme plus médiatisée, et leur donner envie de lire l'oeuvre originale, à partir de laquelle leur série favorite est tirée.

c. La dystopie

La dystopie est une fiction se déroulant dans le futur, qui met en scène un monde parfait, une organisation politique, sociale et économique idéale. En général, des personnages prennent conscience de la réalité que ce système cache et se rebelle contre celui-ci. Cette littérature de genre débute avec la parution de 1984, écrit en 1949 par Georges Orwell. Le roman d'anticipation a surtout récemment pris de l'ampleur avec le phénomène de Hunger

28

Games, écrit par Suzanne Collins. Cette trilogie met en scène un monde futuriste, ravagé par les guerres, et organisé sous forme de districts. S'étant rebellés dans le passé, l'un de ces 12 districts a été anéanti pour servir d'exemple aux autres. Dans le roman, les Hunger Games (Jeux de la faim) sont organisés chaque année par le régime politique, pour rappeler aux habitants d'obéir aux lois, de ne pas se rebeller. Katniss Evergreen, l'héroïne de la trilogie, se porte volontaire comme tribut à la place de sa soeur, et aura pour objectif de survivre dans l'arène. Pour cela, il ne doit en rester qu'un, et c'est ainsi un meurtre collectif qui est décrit. Cette trilogie a engendré une vague dite de « romans d'anticipation », ou dystopie.

Quelques autres romans avaient, avant ce phénomène, eu un peu de succès, comme Uglies de Scott Westerfield ; mais les Hunger Games, récemment adaptés au cinéma, ont véritablement eu un succès mondial et déclenchés un véritable engouement pour ce genre. Ainsi, la trilogie Promise, par Ally Condie (éditions Gallimard), Divergente, de Veronica Roth, ou Starters par Lisa Price s'inscrivent dans la lignée de la dystopie,

Ce genre littéraire s'adresse ainsi aux jeunes adultes comme aux adolescents, à travers les thèmes abordés : remise en question de l'état, réflexion sur la situation de l'homme par rapport aux machines, mais aussi amour, amitié et quête d'identité. Les lecteurs peuvent facilement s'identifier aux personnages principaux, grâce à la proximité de l'âge : ils ont généralement entre 15 et 18 ans, au début de l'histoire. Le lecteur peut ainsi suivre son parcours à travers ce monde en évolution, en changements, grâce aux actions des citoyens, qui sont aussi les protagonistes de ces romans.

d. Bd et mangas

La bande-dessinée asiatique connaît un succès incroyable en France depuis les années 80: nous sommes le deuxième pays le plus consommateur de mangas au monde, après le Japon. Les mangas sont classés par « catégorie » d'âge. Ces dernières sont plus commerciales que réellement existantes : en effet, certains titres sont inclassables dans une unique catégorie.

La tranche d'âge conseillée dépend en fait surtout du magazine de prépublication où il est publié par chapitres au Japon, avant d'être édité en relié. En effet, par exemple, si Naruto est un manga dit shonen, c'est surtout parce qu'il a été publié dans le Shonen Weekly Jump; ses scènes et la psychologie de ses personnages, ainsi que des scènes parfois sanglantes auraient

29

pu être jugées par les libraires comme le classant en "seinen". S'agissant au début d'un manga initiatique, avec des enfants ninjas, qui grandissent et prennent chacun une voie divergente, il a été classé en tant que shonen.

Mais cette catégorie d'âge conseillée dépend aussi de la collection où le manga est publié en format relié. Par exemple, pour Spice And Wolf paru aux éditions Ototo, ce manga est publié en tant que seinen, alors qu'il pourrait être plutôt un josei au vu des scènes parfois suggestives, ou comme un shonen, pour le début. S'il est publié dans la collection Seinen des éditions Ototo, c'est parce qu'il s'agit d'une histoire au contexte compliqué et très spécifique, surtout au niveau du vocabulaire. En effet, il y est question de monnaies, de sa valeur, de son cours qui fluctue, et d'échanges commerciaux entre plusieurs personnes. On peut donc déterminer, à partir des significations japonaises, ce que veulent dire ces quatre grandes catégories d'âges. Shonen signifie littéralement « pour les jeunes garçons », et son équivalent féminin est shojo (« jeunes filles »). La catégorie au-dessus, qui inclue donc les jeunes adultes, est celle des seinen, dont la traduction littérale signifie « pour les jeunes hommes », et son équivalent féminin josei, « jeunes femmes ».

Les jeunes adultes, situés entre 15 et 25 ans, sont donc inclus dans la tranche d'âge que décrivent les seinen. Ainsi, un manga comme Monster ou Judge, contenant des scènes violentes et du sang, ou des détails pouvant choquer un enfant moins âgé, serait classé comme étant pour « jeunes adultes ».

e. Fantasy

La fantasy est depuis toujours une littérature de l'imaginaire. Entre 1954 et 1955, John Ronald Reuel Tolkien et son Seigneur des Anneaux est édité, puis un peu plus tard est traduit en plusieurs langues : la traduction française date de 1972. Ce n'est qu'à partir des années 90 qu'il a connu le succès qu'on lui offre aujourd'hui. Ce renouveau s'est opéré ainsi grâce notamment aux nombreuses rééditions offertes à cette trilogie, aujourd'hui l'un des piliers de la fantasy moderne. Puis elle a été adaptée à l'écran par Peter Jackson, et son phénomène s'est encore accru. Ainsi, la fantasy connaît depuis les années 2000 un renouveau.

Ce genre se décline en sous-catégories, dont la fantasy urbaine fait partie. De nombreux romans pour les « young adults » peuvent être affiliés à ce genre, dont le cycle Harry Potter

30

est considéré comme le chef de file. Cette fantasy mêle réalité et fantastique ; ainsi, Harry Potter se base sur le fait que les moldus ignorent tout du monde de la sorcellerie. Les faits de passent dans notre univers, avec des bases réelles : Londres, King's Cross... Dans la continuité de ce cycle, la série Percy Jackson se déroule à New York et dans des lieux bien réels, tout en mêlant les dieux grecs, romains et égyptiens à la vie. L'auteur, Rick Riordan, fait ainsi un mélange entre modernité et mythologie, donnant un second souffle à une urban fantasy en manque d'inspirations.

De même la fantasy « pure », qui se passe dans un univers inventé par l'auteur, connaît elle aussi un certain renouveau, grâce aux héritiers de Tolkien et C.S Lewis : Robin Hobb, Georges R.R Martins, Anne Robillard... Par exemple, avec son cycle de l'Assassin Royal, Robin Hobb créé un univers entier, avec des mythes, un futur et un passé bien décrits. Georges Martins a imaginé dans A Song of Ice and Fire un monde où des familles s'entre-tuent pour obtenir le pouvoir sur le continent de Westeros, alliant vengeances, trahisons et histoires d'amour.

Du point de vue de l'organisation spatiale, le rayon « Science-fiction-fantasy » est placé souvent, en librairies, près des romans pour adolescents. Cela montre l'attrait spontané qu'ont ces lecteurs envers la fantasy. C'est par exemple le cas à la librairie Mollat de Bordeaux, mais aussi dans le réseau FNAC.

3) Quelques thèmes récurrents

Lors de la bibliographie vue plus haut, on peut dégager des thèmes qui reviennent souvent dans la littérature pour les jeunes adultes. Amitié, histoire d'amours, triangle amoureux, et aventures sont des thèmes communs à toutes les littératures (enfants, adolescents, adultes). Ce qui varie surtout, c'est la manière dont sont abordés ces sujets, notamment les sujets dits "sérieux", qui sont moins facilement abordés dans la littérature pour la jeunesse, et au contraire parfois de manière très directe chez les adultes. Ainsi, on peut se dire que les jeunes adultes, ou grands adolescents, peuvent ne pas se retrouver dans la littérature jeunesse pour les plus jeunes, et dans celle pour adultes, se retrouver choqués face à la brutalité des mots. C'est donc pour cela qu'on peut dire qu'il existe une littérature pour les

31

jeunes adultes. Que ce soit des romans, de fiction ou des témoignages, des biographies, ou des bande-dessinées et des mangas, cette littérature existe.

Depuis quelques années, certains auteurs et éditeurs, désormais, se sentent concernés par ce problème et ont donné à cette tranche d'âge des titres où les thèmes comme la mort, le deuil, le divorce, l'homophobie ou l'homosexualité sont traités de manière plus détournées, et même parfois avec humour, mais en tout cas de manière "adaptée" aux jeunes adultes, qui se cherchent encore au niveau social et physique.

32

IV- Les jeunes adultes dans les bibliothèques: situation actuelle à différents niveaux

Partout, de nombreuses bibliothèques sont en avance en matière de mise en oeuvre de politiques en faveur des publics "éloignés": adolescents, jeunes adultes, jeunes travailleurs... Que ce soit dans le monde, en Union Européenne, ou en France, les bibliothèques dont nous parlerons apparaissent comme des modèles sur lequel s'appuyer, avec leurs points forts et leurs limites.

En Union-Européenne, les pays "nordiques" sont une référence pour tout ce qui concerne l'innovation dans les services offerts à la population. C'est pourquoi nous nous attarderons sur ce qui a été mis en oeuvre au Danemark, ainsi qu'aux Pays-Bas. Ces deux pays sont intéressants pour montrer ce qui est mis en oeuvre vers le public entre 15 et 25 ans à l'échelle européenne En ce qui concerne la France, nous parlerons des bibliothèques d'Angers et de Toulouse. La première avec son prix Passerelle est l'une des premières structures à vouloir mettre en valeur des livres pour ados vers les adultes, et vice-versa. De plus, le réseau de Toulouse est innovant grâce à sa plateforme Intermezzo, qui est comme une passerelle, située entre une volonté de s'adresser à un public majoritairement défavorisé, et à la fois adolescent et adulte.

33

1) En Europe

a. Danemark : Mindspot, bibliothèque nouvelle génération

La bibliothèque « nouvelle génération » danoise est basée sur deux principes : des bibliothécaires réceptifs, « mindskeepers », d'un côté, et des jeunes impliqués dans l'espace, les « mindspotteurs », de l'autre.

Ainsi, à Aarhus au Danemark20, l'équipe a mis en place Mindspot, un endroit consacré aux jeunes entre 14 et 20 ans. Constituée de 3 bibliothécaires, appelés « mindskeepers » ou « gardiens de l'esprit», cinq jeunes entre 14 et 20 ans contribuent aussi à faire fonctionner cet espace. Ces derniers sont appelés des « mindspotteurs », c'est-à-dire des « guetteurs de nouveautés ». La coordinatrice, Lisbeth Maerkedahl, précise que « les mindspotteurs sont capitaux dans le projet car ils facilitent le dialogue et les rencontres avec les jeunes ». Le constat dressé semble avoir amélioré le lien entre les bibliothécaires et les jeunes adultes. « Discuter avec les jeunes nous permet d'avoir des échanges très intéressants à propos des jeunes, de la bibliothèque du futur... ».

b. Pays-Bas

En 2010, des observations publiées dans le rapport de Marieke Denium, de l'université de Groningen aux Pays-Bas, intitulé « la bibliothèque des jeunes », mettent en avant la difficulté des adolescents à passer de la littérature jeunesse à l'adulte. Elle constate aussi que cette évolution est plus facile si un espace est créé spécialement pour ce public, avec des documents adaptés à leur tranche d'âge. Ainsi, Marieke Denium remarque que « les bibliothèques cherchent généralement à attirer les jeunes avec une pièce au design attractif, des ordinateurs et des jeux vidéo. »21. L'enquête conclue toutefois qu'il faudrait idéalement « une combinaison d'une offre de livres variée et intégrée avec un design attrayant. »

Le concept de l'espace « 4You » (phonétiquement, For You) met en place des collections adaptées au public adolescent, et un espace entièrement dédié à ce public. Développé au

20 Pour localiser, voir la carte en annexe 4

21 In article complémentaire au Lectures Jeunes, numéro 140 de décembre 2011 : Les adolescents, la lecture et les bibliothèques en Europe: Pays-Bas, Danemark et Italie. Des projets innovants pour les publics adolescents, écrit par Amandine Jacquet [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2012/04/pays-bas-danemark-et-italie-des-projets.html [consulté le 11 avril]

34

départ par la bibliothèque de Harleem22, ce concept a eu un grand succès, et Probiblio16 l'a racheté en 200717, afin de le diffuser dans son réseau de bibliothèques. En 2011, « 4 You » était utilisé par 80 bibliothèques néerlandaises. Un projet similaire était aussi en cours de développement, pour les jeunes adultes, qu'ils situent à partir de 15 ans18. Il semble avoir été mis en place19 à Harleem.

Le concept de «For You» est relativement simple. Cela commence en 2005, où Anne Friedhoff, « bibliothécaire de référence pour le développement et la pédagogie des élèves dans les écoles secondaires » crée « une collection pour les élèves de la filière technique » qui apparaissaient au personnel comme éloignés du livre et de la lecture. Elle crée alors le concept « 4 You », à la base « destiné aux adolescents de 12 à 16 ans. »23. L'objectif est alors de « lutter contre les difficultés de lecture des jeunes », en augmentation ces dernières années. C'est aussi dans une volonté de valoriser le côté loisir de la lecture et de valorisation de la bibliothèque comme « un endroit convivial et agréable » que l'espace « 4 You » a été créé. La collection est organisée en huit thèmes, identifiables rapidement par une couleur associé. Tous les supports et les genres sont mélangés, cela offre une diversité dans le choix des lecteurs. Selon Anne Friedhoff, « cette collection fonctionne bien car elle est limitée en nombre ». En effet, les bibliothécaires ont fait le choix de limiter le nombre d'ouvrages disponibles dans cet espace. Cela effraie les adolescents d'avoir à sélectionner dans une trop grande masse de documents. Harleem propose aussi des salles de travail pour les groupes. Cette bibliothèque s'engage aussi à jouer un rôle dans l'apprentissage de la lecture et du néerlandais, pour tous les âges, ainsi qu'une optique de la sensibilisation à la dyslexie.

Au départ pensé pour les adolescents entre 12 et 16 ans, le concept d'une collection réduite, avec un espace entièrement dédié à ce public, s'est ouvert aux jeunes adultes. Le concept de « For You » montre qu'un lieu pour ce public n'aurait pas nécessairement comme conséquence l'isolation du public avec le reste de la bibliothèque.

22 Ibidem note 19 : annexe 4

23 In article complémentaire au Lectures Jeunes, numéro 140 de décembre 2011 : Les adolescents, la lecture et les bibliothèques en Europe: Pays-Bas, Danemark et Italie. Des projets innovants pour les publics adolescents, écrit par Amandine Jacquet [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2012/04/pays-bas-danemark-et-italie-des-projets.html [consulté le 11 avril]

35

2) En France: deux bibliothèques représentatives

a. Angers et sa sélection Passerelle

Le réseau des bibliothèques d'Angers s'inscrit avec le projet Passerelle dans une volonté de faire connaître au public adolescent de la littérature plus "moderne", mais aussi celle de faire découvrir la littérature jeunesse aux adultes.

Les professionnels établissent une sélection de documents grâce à un comité de lecture composé de représentants des deux sections (jeunesse et adulte). Ainsi, le critère principal de sélection était de la littérature « non expérimentale, présentant des qualités sur le plan littéraire (écriture) et de lisibilité (construction, style) »24, après avoir été lu par les membres du comité.

Dans l'objectif de faire vivre cette sélection, les bibliothèques angevines ont travaillé en partenariat avec les lycées de la ville. Cela a rencontré un succès auprès des lycéens, qui à leur tour, ont proposé aussi des titres. En 2010, lors de la fin de l'année scolaire, une classe de 2nde a élaboré un spectacle autour de cette sélection par les bibliothèques: mises en scènes de romans, projection de vidéos, lectures... Cela montre l'intérêt pour cette sélection, qu'il soit d'ordre scolaire ou de divertissement.

Mais, au-delà des actions en milieu scolaire, les "romans-passerelles" sont aussi empruntés dans les bibliothèques de la ville, et rapidement identifiables grâce à un logo. Chaque établissement valorise à sa façon la sélection: tables de présentation, mise en scènes, coups de coeurs... De plus, cette sélection a donné lieu en 2008 puis 2011 à deux bibliographies, qui comptent une cinquantaine de titres et se répartissent entre collections de littérature général et adolescente. Classée par thèmes (Faits de sociétés, mes amis mes amours...), la sélection de romans s'est élargie en 2011 aux bande-dessinées.

L'équipe souhaite améliorer encore cette sélection, et ajouter des textes "témoignages", beaucoup empruntés par le public, et continuer la collaboration avec les lycéens.

24 In article complémentaire au numéro 136 de Lecture jeunes, mars 2011 [en ligne] : Des espaces « passerelles » en bibliothèques [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/des-espaces-passerelles-en.html [consulté le 2 avril]

36

b. Toulouse: l'espace Intermezzo

Cet espace « passerelle » qu'est Intermezzo a été pensé en même temps que la « programmation culturelle de la médiathèque José Cabanis », en 2004. Il vise un public d'adolescents, de jeunes adultes et de « faibles lecteurs ». L'équipe a voulu instaurer un « espace intimiste et convivial, [avec] une sélection attractive et accessible, avec une priorité aux images. » Ainsi, les mangas et la bande-dessinée sont mis en valeur dans cet espace. Cette volonté montre bien que les jeunes adultes et les adolescents sont identifiés comme des « gros » lecteurs de mangas et BD, ce que confirment plusieurs études et enquêtes. De plus, une place importante est aussi accordée aux documentaires illustrés, et aux albums. Cela montre ainsi que ces supports ne sont pas réservés qu'aux jeunes enfants, interrogation que se posent les bibliothécaires de cet espace. Ainsi, ces supports imagés appuient la volonté d'aller vers un public « fragile », en difficulté d'intégration au niveau de la langue. Intermezzo se veut, entre autres, un espace mixte où les publics sont mélangés, et où barrières d'âges, de langue et de catégorie s'effondrent.

La sélection des documents s'effectue grâce à deux comités de professionnels répartis en deux pôles : fiction et documentaires. Ils se réunissent, selon l'article dans Livres jeunes (complément au numéro 136 de mars 2011), « entre 5 et 7 fois par an », choisissant environ 10 livres par réunion, dans le but de « choisir les ouvrages à présenter dans l'espace. » De plus, grâce à un partenariat avec la librairie La Préface, celle-ci présélectionne les romans de littérature générale et contemporaine. En complément à cela, l'équipe de professionnels d'Intermezzo repère « les nouveautés dans la presse. », autrement dit dans la presse professionnelle comme Livres Hebdo ou d'autres quotidiens littéraires.

Il est à noter une certaine évolution du public : d'abord des adolescents, ce sont désromais des jeunes adultes qui viennent à l'espace Intermezzo. Durant les premières années, c'étaient essentiellement des adolescents entre 12 et 18 ans qui fréquentaient cet espace ; en revanche, depuis, les jeunes adultes les ont remplacés. Ils ont l'avantage d'être plus autonomes, et « nécessitent une méditation moindre. » Les accueils de groupe sont multiples. Ainsi, les groupes scolaires étudient des thèmes particuliers, ou ont des projets littéraires bien définis. De plus, l'espace collabore aussi avec des associations de lutte contre l'illettrisme et de soutien scolaire notamment. Cette volonté s'inscrit dans la

seconde dimension du projet Intermezzo, qui est celle d'en faire un espace « passerelle ». Elle a été vraiment mise en oeuvre entre 2010 et 2011. L'équipe qui met en place toutes ces actions et mène une politique d'acquisition envers ce public s'interroge aussi, dans cette volonté de cibler les personnes en difficulté d'intégration sociale, sur « l'apprentissage de la langue, l'emploi, l'accès à la formation de ce public ». Ces interrogations font écho celles qui animent régulièrement les débats professionnels lors de colloques et d'interventions, autour de « la bibliothèque comme troisième lieu », notion venue des pays anglo-saxons, très en avance sur les structures françaises sur ce point.

Enfin, les coups de coeurs des bibliothécaires de l'espace font aussi l'objet d'une publication annuelle intitulée : Du9souslacouv, organisée sous forme de magazine, très coloré. Un blog 25 est aussi tenu par l'équipe : « il présente l'actualité d'Intermezzo, les coups de coeur des bibliothécaires » de tous supports : romans, films, spectacles...

Avec aujourd'hui 10 ans d'existence, l'espace Intermezzo s'est adapté aux nouvelles pratiques des adolescents et des jeunes adultes : depuis le milieu de l'année 2010, l'équipe a mis en place une Wii, console de salon, à disposition du public, suite à une demande croissante des usagers, surtout du public adolescent. Ainsi, 73% des usagers sont des adolescents et 21% sont des adultes26. On retrouve donc le lien entre cultures adolescentes et celle des adultes : ces derniers adoptent les pratiques des premiers, ou restent ancrés dans leur « culture adolescente », désormais moins d'actualité.

37

25 Adresse du blog : Blog à part http://blogapart.bibliotheque.toulouse.fr/ [consulté le 13 avril]

26 Chiffres tirés de l'article complémentaire au numéro 136 de Lecture jeunes, mars 2011 [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/des-espaces-passerelles-en.html [consulté le 2 avril]

38

Conclusion

Pour conclure, on peut donc dire que la connaissance du terme « young-adult littérature » par le public non professionnel, ainsi que sa définition, n'est pas encore vraiment au point, même si l'expression commence à émerger dans leur vocabulaire. Elle est surtout un terme de marketing, et les professionnels s'accordent là-dessus pour dire que cette littérature est trans-générationnelle, tandis que le public « ordinaire » inclus en moyenne les personnes dont l'âge varie entre 14 et 30 ans. Ce dernier n'aime d'ailleurs pas enfermer les tranches d'âge dans des expressions. L'un des principaux facteurs d'achat ou d'emprunt des documents adressés à ces « grands adolescents » est la couverture, un outil graphique de plus en plus travaillé. On peut ainsi observer sur le marché de l'édition, en saturation, l'émergence de maisons d'éditions dans ce public, comme Lumen, mais aussi des éditions plus anciennes comme Bragelonne et Robert Laffont qui créent des collections spécialement pour les jeunes adultes. Ces maisons d'édition essaient d'innover, et de nombreuses autres collections « pour adolescents » sont créés et adoptées par les jeunes adultes. Ce public pose des problèmes à divers niveaux : collections, espace et animations. Certaines solutions sont d'ailleurs proposées, mais chacune a des limites, et dépendent de la structure, des moyens humains et financiers qu'elle arrive à mettre en place. En troisième partie, une bibliographie sélective, non exhaustive de la production éditoriale, a été proposée, en comparant la localisation d'une quarantaine de romans dans la bibliothèque d'Arles et celle de Marseille. Cela nous a permis de déduire des thèmes et des genres qui reviennent régulièrement dans cette littérature : chick-lit, bit-lit, dystopie, mangas et fantasy sont les genres les plus remarqués dans la production éditoriale young-adult. Quelques structures ont toutefois réussi à s'adapter aux difficultés posées par ce public, que ce soit en Europe (Pays-Bas et Danemark), ou en France (Angers, Toulouse).

39

Annexes

Annexe 1 : Questionnaire pour le public

1. Questions

*Obligatoire

Fréquentez-vous une bibliothèque ou une médiathèque ? * Autre: oui, et précisez le nom de la médiathèque/bibliothèque

o Non je ne fréquente pas de bibliothèque/médiathèque

o J'en fréquente plusieurs même.

o Autre :

Quel genre de documents lisez-vous le plus ? * Maximum 5 choix

o Policiers, thrillers

o Science-fiction

o Fantasy

o Historique

o Sentimental

o Documentaires

o Essais

o Poésie

o Théâtre

o Mangas

o Bande-dessinées

o Comics (bandes-dessinées américaines)

o Littérature étrangère

o Littérature française contemporaine (XIXe siècle)

o Autre :

Combien de romans lisez-vous par année environ ? *

o Aucun

o entre 1 et 5

o

40

entre 6 et 10

o entre 11 et 20

o entre 21 et 30

o plus de 30

Pouvez-vous citer une collection ou une maison d'édition que vous lisez souvent? *

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over" ? *

o Oui

o Non pas du tout

o Autre :

Selon vous, quelle tranche d'âge et quel type de population est concernée par ce phénomène ? *

Que pouvez-vous dire sur cette expression ? * Pour vous, qu'évoque ce terme.

Si vous lisez des séries de livres (plus de 2 tomes avec le même univers au minimum), lesquelles ?

Comment les avez-vous connues (blog, amis...) ?

Qu'est-ce qui vous attire le plus en premier dans ces livres (en librairie ou bibliothèque) ?

Ex:couverture, résumé,auteur..

Pensez-vous plus fréquenter votre bibliothèque ou médiathèque habituelle si un espace pour les personnes entre 15 et 25 ans (« grands ados » ou « jeunes adultes ») était mis en place? *

Tous supports confondus (DVD, CD, livres, ressources numériques)

o Oui

o Non

o Peut-être, cela dépend de ce que je pourrai y trouver

o Ne se prononce pas

41

Comment le voyez-vous, quels documents vous attendriez-vous à trouver dans cet espace? *

Etes-vous: *

o un homme ?

o une femme ?

Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ? *

o entre 10 et 15 ans

o entre 16 et 25 ans

o entre 26 et 35 ans

o plus de 36 ans Où habitez-vous ? *

Quelle est votre activité principale ? *

Etudiant (préciser la filière), si actif préciser le métier

2. Réponses : résumé

Fréquentez-vous une bibliothèque ou une médiathèque ?

Non je ne fréquente pas de bibliothèque/médiathèque

49

41 %

J'en fréquente plusieurs même.

42

35 %

Autre

28

24 %

 

Quel genre de documents lisez-vous le plus ?

42

Policiers, thrillers

Science-fiction

Fantasy

Historique

Sentimental

Documentaires

Essais

Poésie

Théâtre

Mangas

Bande-dessinées

Comics (bandes-dessinées américaines)

Littérature étrangère

Littérature française contemporaine (XIXe siècle)

Autre

37 8 %

63

13 %

79

17 %

31

6 %

47

10 %

10

2 %

10

2 %

8

2 %

13

3 %

34

7 %

31

6 %

16

3 %

44

9 %

35

7 %

19

4 %

 

43

Combien de romans lisez-vous par année environ ?

 

Aucun 0 0 %

entre 1 et 5 6 5 %

entre 6 et 10 13 11 %

entre 11 et 20 17 14 %

entre 21 et 30 15 13 %

plus de 30 68 57 %

 

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over" ?

Oui 85 71 %

Non pas du tout 22 18 %

44

Autre 12 10 %

Pensez-vous plus fréquenter votre bibliothèque ou médiathèque habituelle si un espace pour les personnes entre 15 et 25 ans (« grands ados » ou « jeunes adultes ») était mis en place?

Oui

28

24

Non

28

24 %

Peut-être, cela dépend de ce que je pourrai y trouver

51

43 %

Ne se prononce pas

12

10 %

 

Etes-vous:

un homme ? 15 13 %

une femme ? 104 87 %

45

Annexe 2 : Questionnaire pour les professionnels

1. Questions

*Obligatoire

Etes-vous: *

o un homme ?

o une femme ?

Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ? *

o entre 20 et 30 ans

o entre 31 et 45 ans

o entre 46 et 65

o plus de 65 ans

Dans quelle bibliothèque travaillez-vous ? *

Quel genre de document lisez-vous le plus ? Maximum 5 choix

o Policiers, thrillers

o Science-fiction

o Fantasy

o Historique

o Sentimental

o Documentaires

o Essais

o Poésie

o Théâtre

o Mangas

o Bande-dessinées

o Comics (bandes-dessinées américaines)

o Littérature étrangère

o Littérature française contemporaine (XIXe siècle)

o Autre :

Etes-vous:

un homme ? 3 23 %

une femme ? 10 77 %

 
 

46

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over" ? *

o Oui

o Non pas du tout

o Autre :

Selon vous, quelle tranche d'âge et quel type de population est concernée par ce phénomène ? *

Que pouvez-vous dire sur cette expression ? Pour vous, qu'évoque ce terme.

Avez-vous déjà un espace que l'on pourrait qualifier de "passerelle", entre jeunesse et adultes ? *

Si c'est un espace pour les adolesecents, précisez-le.

Comment pensez-vous réussir à attirer le public situé entre 15 et 25 ans ("grands ados", ou "jeunes adultes") ? *

Pensez-vous, dans les 5 prochaines années et si la direction est d'accord, installer un espace (pas forcément mis à part) pour les grands adolescents qui mélangerait les supports (DVD, musiques, liseuses, livres) ? L'installeriez-vous plutôt en jeunesse, en adulte ou entre les deux ? *

2. Réponses : résumé

Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?

entre 20 et 30 ans entre 31 et 45 ans entre 46 et 65 plus de 65 ans

4

31 %

7

54 %

2

15 %

0

0 %

47

Quel genre de document

lisez-vous le plus ?

 
 

Policiers, thrillers

9

16 %

Science-fiction

4

7 %

Fantasy

4

7 %

Historique

3

5 %

Sentimental

2

3 %

Documentaires

1

2 %

Essais

0

0 %

Poésie

1

2 %

Théâtre

1

2 %

Mangas

4

7 %

Bande-dessinées

11

19 %

Comics (bandes-dessinées américaines)

0

0 %

Littérature étrangère

8

14 %

Littérature française contemporaine (XIXe siècle)

7

12 %

Autre

3

5 %

48

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over" ?

10 77 %

Oui

Non pas du tout 2 15 %

Autre 1 8 %

49

Annexe 3 : bibliographie comparative : localisation entre Marseille et Arles

Titre

Auteur

Editeur

Colle ction

Nb de

tomes

Thèmes abordés

Genre

Localisation Marseille

Arles

Les

Insoumis

Alexandra Bracken

La

Martiniè re

jeune sse

3

Quête pour

la liberté,
amour, virus

Science- fiction

J

(Bonneveine : Adultes)

Ado Jaune

Promise

Ally Condie

Gallimar d

Jeun esse

3

Histoire d'amour, amitié, quête d'identité

Dystopie

J

Ado Jaune

L'affaire Jennifer Jones

Anne Cassidy

Milan Jeunesse

Maca dam

1

Crimes, infanticide

Réel

J

Ado Jaune

Les Héritiers d'Enkidie v

Anne Robillard

Michel Laffon

 

Actuelle ment 6

Amour, amitié, fraternité, homosexua lité, magie

Fantasy

J

Ado Rouge

Chevalier s d'emerau de

Anne Robillard

Michel Laffon

 

12

Amour, amitié, fraternité, homosexua lité, magie

Fantasy

J/ Merlan :

Adultes SFF et J

Ado Rouge

Hush Hush !

Becca Fitzpatrick

Ed.du Masque

MSK

4

Deuil, famille, anges déchus, Nephilim

Fantasy

J

Ado Jaune

La foret

des damnés

Carrie Ryan

Gallimar d

Jeun esse

1

Romance, futur

Science- fiction (zombies)

J

Ado Jaune

Kaina- Marseille

Catherine Zambon

Actes Sud junior

D'un e seule voix

1

Immigratio n, exclusion, quête de soi

Réel

J

Ado blanc

Allers simples

pour le
futur

Christian Grenier

Mango J

Autr es- mon des

1

Recueil de

nouvelles

Science- fiction

J

Ado Blanc

Eragon

Christophe r Paolini

Bayard

Jeun esse

4

Romance amitié, aventure, quête initatique, magie, dragons

Fantasy

J (Merlan :

Adultes SFF)

Ado Blanc

Partials

Dan Wells

Albin Michel

Wiz

2 sortis

actuelle ment

Science- fiction, factions

Dystopie

J

Ado Jaune

50

Les désastreu ses aventures des orphelins Beaudelai re

 

Daniel Handler (Lemony Snicket)

Nathan

Jeun esse

13

Orphelins, Humour noir, Malheurs, Enfant, Aventure, Famille

Humour noir

J

Ado Rouge

Voyage à trois

Deborah Gambetta

Gallimar

d J

Scrip to

1

Adolescent

s, voyage,
amitié, été, dix-huit ans

Réel

J

Ado blanc

Le

mensong

e du
siècle

Fabrice Colin

Mango J

Autr es- mon des

1

Mensonges d'état, extraterrest res

Science- fiction

J

Ado rouge

Je ne

Mourrai pas

Gibier

Guillaume Guéraud

Rouergu

e

DoA do

1

Mort, tuerie, mariage, amitié

Réel

J

Ado Jaune

La brigade de l'oeil

Guillaume Guéraud

Rouergu e

DoA do, Noir

1

Traque, Terroriste, Mystère, Cinéma

Science- fiction

J

Ado jaune

Grand frère

Harald Rosenlow Eeg

Ed.Du Panama

 

1

Histoire de famille, adolescenc

e difficile,
adoption, romance

Réel

J

Ado blanc

Les ailes

d'alexann e

Anne Robillard

Michel Laffon

 

4

actuelle ment

Fées, famille

Fantasy

J

Ado Rouge

Harry Potter

J.K

Rowlings

Gallimar d

Jeun esse

7

Amitié, école, magie, sorciers

Fantasy (leader)

J

Ado Rouge

Aerkaos

Jean- Michel Payet

Ed. les

grandes personne s

 

3

Mondes parallèles, Censure religieuse, livres, Imposteur, Religion

Aventure, fantastiqu e

J

Ado Blanc

l'exilé de

Gandahar

Jean-Pierre Andrevon

Mango J

Autr es- mon des

1

Autremond es

Science- fiction

J

Adultes Litté

Amnesia

Jennifer Rush

Albin Michel

Wiz

3

Enquête, aventure, romance, amitié

Dystopie

J

Ado Jaune

Sexy

Joyce Carol

Gallimar d J

Scrip to

1

Rumeur, Pédophilie,

 

J

Ado Blanc

51

 

Oates

 
 
 

Adolescent s, Mensonge, Suicide,

 
 
 

TEMPES T

Julie Cross

Seuil

 

2

actuelle ment

Voyage

dans le
temps, paradoxes temporels

 

J

Ado Blanc

Everworl d

K.A

Applegate

Gallimar d

 

12

Mythologie

, divinités,
Monde parallèle,M agie, Dragons

Fantasy urbaine

J

Ado Blanc

Le livre

des lunes

Kami

Garcia et
Margaret Stohl

Hachette

Blac k Moo n

4

Magie, Pouvoirs, Enchanteur s, Romantism e

Fantasy

J

Ado Blanc

Delirium

Lauren Olivier

Hachette

Blac k Moo n

3

Amour interdit, société, contrôle,

lavage de
cerveau, mensonges

Dystopie

J

Ado Jaune

le Clan

des Otori

Lian Hearn

Gallimar d

Jeun esse

5

Japon, samourais, Romance

Historique

J

Ado

Blanc et
Adultes Litté

Entre chiens et loups

Malorie Blackman

Milan Jeunesse

Maca dam

3

Amour, Racisme, Tragédie, Adolescent

s, Noir et
blanc,

Peine de
mort

Réel

J

Ado jaune

Les Vampires de Manhatta n

Melissa de la Cruz

Albin Michel

Wiz

6

Vampires, jeunesse dorées, New York, romance, amitié

Bit-Lit et

Chick-lit

J

Ado Jaune

Ne

jamais...

Melissa Marr

Albin Michel

Wiz

3

Fées, vampires, passion, amour impossible,

Bit-Lit

J

Ado Jaune

une idée

fixe

Melvin Burgess

Gallimar d

Jeun esse

1

 
 

Alc : J et A

ND

Gone

Michael

Pocket

Pock

6

Monde sans

Fantastiqu

J

Ado

52

 

Grant

 

et Jeun esse

 

adultes, pouvoirs surnaturels, disparitions

e

 

Jaune

Chroniqu

es des
temps obscurs

Michelle Payer

Hachette

Jeun esse

5

Amitié, amour

Historique , aventure

J

Ado rouge

Les Âmes croisées

P.Bottero

Rageot

 

1

Hasard, destin, mondes parallèles, choix, armure

Fantasy

J

Ado Blanc

L'Autre

P.Bottero

Rageot

 

3

Pouvoirs surnaturels, Amour, Famille

Fantasy

J

Ado Blanc

La croisée des mondes

Phillip Pullman

Gallimar

d

Jeun esse

3

Mondes parallèles, Aventure, Amitié,

Fantasy

A et J

Ado Blanc

la planète des

singes

Pierre Bouillé

Pocket junior

Jeun es adult es

1

Singes, Humanité, Liberté, Captivité, Voyage spatial

Science- fiction

J

Ado

rouge et
blanc

De

braises et de ronces

Rae Carson

R.Laffon t

R

6

Heroic Fantasy, Aventure, Amour, Destin, Manipulati on, Mariage arrangé

Fantasy

J

Ado blanc

Vampire Academy

Richelle Mead

Castelm ore

 

6 pour

l'instant

 

Bit-Lit

J (Merlan)

SFF

ND

Uglies

Scott

Westerfeld

Pocket

Jeun esse

4

Beauté, Perfection, Opération chirurgicale

, Mystère,
Adolescenc e, Amour

Dystopie

J

Ado Jaune

Le Monde de Charlie

Stephen Chbosky

Sarbacan

e

Expri m

1

Adolescenc e, Différence, Amitié, Homosexua lité, Lycée, Musique

Journal intime

J

Ado Blanc

Chroniqu

Susan Beth

Pocket

13 et

3

Apocalypse

Science-

J

Ado

53

es de la

Fin du

Monde

Pfeffer

Jeunesse

+

 

, journal

intime, catastrophe s naturelles,

fin du
monde,

fiction

 

Blanc

Hunger Games

Suzanne Collins

 
 

3

Survie, Amitié, Amour, Famille, Liberté, Suspense

Dystopie (leader)

J ; Bib des

Cinq

avenues : Adultes SFF

Ado jaune

Tobbie Lolness

Timothée de

Fombelle

Gallimar d J

Hors série littér ature

3

Nature, Amour, Amitié, Héros, Fuite, Arbre-maison

 

J

Ado Rouge

Vango

Timothée de

Fombelle

Gallimar d

jeune sse

3

Amitié, Aventure, Amour, Prince, Années 1930

Historique

J

Ado Rouge

Le Seigneur des Anneaux

Tolkien

Gallimar d J

Folio Junio r

3

Quête, Amitié, Communau

té de
l'Anneau, Nain, Hommes, Orcs, Elfes, Hobbits, Magiciens, Guerre

Fantasy (leader)

J et A

Ado blanc

The Hobbit

Tolkien

Livre de Poche

Jeun esse

1

Aventure, Nains, Dragon, Trésor

Fantasy (leader)

J et Adultes

Ado blanc

Never Sky

Veronica Rossi

Nathan

Jeun esse

3

Survie, Amour, Cannibales, Post apocalyptiq ue

Dystopie

Adulte

(Bonneveine )

ND

Divergent e

Veronica Roth

Nathan

Jeun esse

3

Choix, amour, courage, amitié, action

Dystopie

J

Ado Jaune

La cité

des livres qui

Walter Moers

Ed. du

Panama

 

1

Voyage, livres magiques,

Fantasy

J

Ado blanc

54

rêvent

 
 
 
 
 

suspense, aventure

 
 
 

Intuitions

Ward Rachel

M. Laffon

 

3

Don, amour, destin, nombres, fugue, pouvoirs

Fantastiqu e

Adultes (Grognarde

et Merlan
SFF)

Ado Jaune

Flash

Mette Finderup

Bayard Jeunesse

Millé zime

1

Destins croisés, trois amis

Réel

J

Ado Rouge

Swing à

Berlin

Christophe Lambert

Bayard Jeunesse

Millé zime

1

Propagande , Nazisme, Histoire, Berlin, Musique, Résistance

Historique

J

Ado Blanc

L'homme qui court

Michael Gérard Bauer

Bayard Jeunesse

Millé zime

1

Timidité,

Au Delà
Des

Apparences

, Vers à

soie, Peurs
Secrètes

Réel

J

Ado Blanc

Les 100

Kass Morgan

Bayard Jeunesse

Millé zime

3

Aventure, délinquants

, monde
post-apocalyptiq ue

Dystopie

J

Ado Jaune

Enders/St arters

Lissa Price

Robert Laffont

R

3

Survie, Occupation

de corps,
Amour, Famille

Dystopie et Thriller

J

Ado Jaune

La

sélection

Kiera Cass

Robert Laffont

R

3

Amour, Compétitio n, Dystopie, Triangle amoureux, Télé-réalité, Royauté

Dystopie

J

Ado Jaune

Glitch

Heather Anastasiu

Robert Laffont

R

3

Amour, Émotion, Découverte des émotions, Jalousie

Dystopie

J

Ado Rouge

Cité des

Ténèbres

Cassandra Clare

Pocket

Jeun esse

3

Amour impossible, Chasseurs d'Ombre,

Fantasy urbaine

J

Ado Blanc

55

 
 
 
 
 

Néphilim, Loup-garou, Chasseur d'ombre, Sorciers

 
 
 

Percy Jackson

Rick Riordan

Albin Michel

Wiz

5

Mythologie grecque, Amitié, Amour, Magie, Complot

Fantasy urbaine

J

Ado Rouge

Fairy Tail

Hiro Mashima

Pika

Shon en

36 (en

cours)

Magie, fées, amitié, aventure, chat

Manga (shonen)

J

Mangas

Monster

Naoki Urasawa

Kana

Seine n

18

Manga,

Tueur en
série, Thriller psychologi que, Médecin

Manga (seinen)

J

Mangas

Légende :

A : document trouvable en rayon adultes

J : document trouvable à Marseille en rayon jeunesse

Ado Jaune : conseillé à partir de 15 ans (contenu)

Ado Blanc : conseillé pour les lecteurs entre 12 et 15 ans (tous lecteurs) Ado Rouge : conseillé pour les collégiens/lycéens

56

Annexe 4 : cartes de localisation des villes

1. Aarhus, Danemark

Source : http://stephincopenhagen2.unblog.fr/2009/06/06/aarhus/

2. Harleem, Pays-Bas

57

Source : Wikipédia

58

3. France : Angers et Toulouse

59

Bibliographie

Articles

Chourrot, Olivier. Lectures adolescentes. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], n° 3, 1999 [consulté le 15 mai 2014].

Il'ina, Valentina Vasil'evna. Les bibliothèques pour adolescents en Russie. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], n° 3, 2003 [consulté le 23 février 2014]

Jacobsen, Hélène. Section des jeunes et section des adultes. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], n° 3, 1999 [consulté le 18 avril 2014].

Petit, Michèle. Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ?. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], n° 3, 2003 [consulté le 13 mars 2014].

Talpin, Jean-Marc. Quels enjeux psychiques pour la lecture à l'adolescence ?. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], n° 3, 2003 [consulté le 20 avril 2014].

Webographie

Complément à Lecture Jeunes, numéro 137: entretien avec Cécile Van de Velde: http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/les-jeunes-adultes-entretien-avec.html

Complément à Lecture Jeunes, numéro 137: actions menées en bibliothèques autour de la littérature "passerelle" (Angers et Toulouse):

http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/des-espaces-passerelles-en.html

Complément à Lecture Jeunes, décembre 2011 , par Amanda Jacquet, numéro 140: http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2012/04/pays-bas-danemark-et-italie-des-projets.html

Beauvais, Clémentine: http://clementinebleue.blogspot.fr/2013/02/c-comme-crossover.html

Association Choisir un livre, composée de professionnels des livres et de la jeunesse: http://choisirunlivre.wordpress.com/2011/08/16/les-rayons-jeunes-adultes-exposition-de-la-litterature-cross-over/

Actualitté, jeunesse, Fred Ricou : http://jeunesse.actualitte.com/editeurs/lumen-nouvelle-maison-d-edition-deja-en-librairie-764.htm

Sites d'éditeurs

Bragelonne : http://www.bragelonne.fr/ Milday : http://www.milady.fr/ Castelmore : http://www.castelmore.fr/ Robert laffont, collection R :

60

Lumen : http://www.elbakin.net/edition/20565-Lancement-de-la-collection-Lumen

Catalogues de bibliothèques

Arles : http://www.mediatheque.ville-arles.fr/opacwebaloes/index.aspx Marseille : http://www.bmvr.marseille.fr/

61

Table des matières

Remerciements 4

Introduction 6

I- Connaissance de la littérature pour les jeunes adultes. Public et professionnels: quelles

visions ? 8

1) Résultats des questionnaires: connaissance de la littérature «young-adult»: 8

Connaissance par le public : représentation 8

Connaissance par les professionnels en bibliothèque 9
Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over"

? 10

Quels facteurs d'achat pour ce public ? 11

2) Quelques maisons d'éditions et collections 12

Lumen 12

Editions Bragelonne 13

Robert Laffont 15

II/ Problèmes et solutions 17

1) Au niveau des collections: 17

Doubler les ouvrages? 17

Difficultés d'acquisition 18

Quelle mise en valeur du fonds ? 18

2) Au niveau de l'espace: avantages et inconvénients 19

Quels documents y trouver ? 19

Avantages 20

Inconvénients 21

3) Au niveau des animations: quelques actions à mettre en place 22

Club de lecture 22

Publication professionnelle 22

Prix des étudiants: 23

III- Bibliographie, thèmes et genres 26

Bibliographie 26

Emergence de « genres » 26

Chick-lit 26

Bit-lit 26

La dystopie 27

Bd et mangas 28

Fantasy 29

62

3) Quelques thèmes récurrents 30

IV- Les jeunes adultes dans les bibliothèques: situation actuelle à différents niveaux 32

1) En Europe 33

Danemark : Mindspot, bibliothèque nouvelle génération 33

Pays-Bas 33

2) En France: deux bibliothèques représentatives 35

Angers et sa sélection Passerelle 35

Toulouse: l'espace Intermezzo 36

Conclusion 38

Annexes 39

Annexe 1 : Questionnaire pour le public 39

Questions 39

Réponses : résumé 41

Fréquentez-vous une bibliothèque ou une médiathèque ? 41

Quel genre de documents lisez-vous le plus ? 41

Combien de romans lisez-vous par année environ ? 43

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over"

? 43

Pensez-vous plus fréquenter votre bibliothèque ou médiathèque habituelle si un espace pour les personnes entre 15 et 25 ans (« grands ados » ou « jeunes

adultes ») était mis en place? 44

Etes-vous: 44

Annexe 2 : Questionnaire pour les professionnels 45

1. Questions 45

2. Réponses : résumé 46

Etes-vous: 46

Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ? 47

Quel genre de document lisez-vous le plus ? 47

Connaissez-vous le terme de "young-adult litterature", ou "littérature cross-over"

? 48

Annexe 3 : bibliographie comparative : localisation entre Marseille et Arles 49

Légende : 55

Annexe 4 : cartes de localisation des villes 56

Bibliographie 59

Articles 59

Webographie 59

Sites d'éditeurs 59

63

Catalogues de bibliothèques 60

Table des matières 61











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)