WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion et conservation des ligneux fourragers en zone soudanienne, république du Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Alfred HOUNGNON
Université d'Abomey-Calavi, Faculté des Sciences Agronomiques - Ingénieur agronome 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

UNIVERSITE D'ABOMEY-CALAVI

*=*=*=*=*=*=*=*

FACULTE DES SCIENCES AGRONOMIQUES

*=*=*=*=*=*=*=*=*

DEPARTEMENT DE PRODUCTION ANIMALE

Gestion et conservation de quatre espèces

de ligneux fourragers (Khaya senegalensis

A. Juss., Afzelia africana Smith ex Pers.,

Pterocarpus erinaceus Poir. et Daniellia

oliveri Hutch. et Dalz.) des terres de

parcours en zone soudanienne au Bénin :

cas des communes de Banikoara, Kandi,

Malanville et Karimama

THESE

Pour l'obtention du diplôme d'Ingénieur Agronome

Option : Sciences et Techniques de Production Animale

Présentée et soutenue par : Alfred HOUNGNON Le 19 Décembre 2008

Superviseur : Co-Superviseur :

Prof. Dr. Ir. Brice SINSIN Dr. Ir. Marcel HOUINATO

Professeur titulaire d'Ecologie Tropicale Maître Assistant des universités du CAMES

Membres du Jury

Dr ADANDEDJAN Claude, Président

Dr HOUINATO Marcel, Rapporteur

Dr KINDOMIHOU Valentin, Examinateur

Dr ADJOLOHOUN Sébastien, Examinateur

 

UNIVERSITY OF ABOMEY-CALAVI

 
 

*=*=*=*=*=*=*=*

 

FACULTY OF AGRONOMIC SCIENCES

*=*=*=*=*=*=*=*=*

DEPARTMENT OF ANIMAL PRODUCTION

Management and conservation of four woody

fodders species (Khaya senegalensis A. Juss.,

Afzelia africana Smith ex Pers., Pterocarpus

erinaceus Poir. et Daniellia oliveri Hutch. et

Dalz.) in Benin sudanian rangeland:

case of Banikoara, Kandi, Malanville and

Karimama townships

THESIS

Submitted to obtain the degree of Ingénieur Agronome

Option: Animal Production

Presented and defended by

Alfred HOUNGNON

December, the19th 2008

Supervisor: Co-Supervisor:

Prof Brice SINSIN Dr Marcel HOUINATO

Senior lecturer of Tropical Ecology Lecturer of CAMES universities

Members of Jury

Dr ADANDEDJAN Claude, Chairman Dr HOUINATO Marcel, Reporter Dr KINDOMIHOU Valentin, Examiner Dr ADJOLOHOUN Sébastien, Examiner

CERTIFICATION

Je certifie que ce travail a été entièrement conduit et dirigé par HOUNGNON Alfred du Département des Sciences et Techniques de Production Animale (STPA), Faculté des Sciences Agronomiques (FSA) de l'Université d'Abomey - Calavi (UAC)

i

Le Directeur de thèse :

Dr. Ir. Marcel HOUINATO

Maître Assistant (CAMES)

Chef Département de Production Animale (FSA - UAC)

ii

DEDICACES

Aux sans soutien,

A tous ceux qui ont franchi le rubicon, sans gîtes et sans couvert dans une course folle vers la connaissance,

A tous ceux qui aspirent encore au savoir malgré les douloureuses et humiliantes expériences de l'école,

A tous ceux qui croient encore au développement en Afrique au Sud du Sahara malgré la rigidité des systèmes.

iii

REMERCIEMENTS

A l'issue des présentes recherches, je me dois de témoigner ma gratitude aux :

> Dr. Ir. Marcel HOUINATO mon superviseur, chef du Département de Production Animale à la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université d'Abomey - Calavi. Qu'il veuille bien trouver ici l'assurance de mes sentiments dévoués et de ma haute considération.

> Professeur Brice SINSIN, responsable du Laboratoire d'Ecologie Appliquée (LEA) pour m'avoir accueilli dans son laboratoire et, à ses collaborateurs notamment monsieur Sylvain GBOHAYIDA du LEA pour m'avoir accordé toutes les facilités.

J'exprime également ma reconnaissance aux:

> Ingénieur agronome Méryas KOUTON pour son dévouement lors du traitement de mes données;

> Dr Ismaël TOKO pour sa fructueuse collaboration;

> Ingénieur agronome Thierry D. HOUEHANOU pour ses orientations avant le démarrage de mes travaux de recherche, ses conseils et pour la lecture attentive et éclairée du document malgré ses multiples préoccupation;

> Ingénieur des travaux Christian ADJAHOSSOU pour son soutien

Je remercie aussi le Dr Pierre DOSSOU-YOVO, pour m'avoir aidé à me réinscrire à la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université d'Abomey-Calavi et tous ceux qui m'ont soutenu, aidé en prenant à coeur mes problèmes malgré les leurs pesant.

Dans cet ordre d'idée, je dois remercier Mr Chakirou LAWANI pour m'avoir chaque fois écouté et conseillé pendant les dures épreuves; monsieur François LABE pour m'avoir offert l'opportunité de passer le baccalauréat dans les meilleures conditions; mes tutrices Hélène TOSSOU HOUNNOU et Mariam LAWANI.

Je remercie Corinne LABE pour m'avoir toujours soutenu, Félicité AGUEGUE pour m'avoir encore une fois donné raison de croire à nouveau en moi au cours de ces deux dernières années d'étude à Abomey - Calavi. Veuillez trouver ici l'expression de ma profonde gratitude.

Toute ma gratitude va à Madame Cécile NAGNICHEDE pour dire combien je demeure encore très sensible à sa protection et aux sacrifices qu'elle a consentis en son temps.

Je remercie aussi Houeffa V. Ghislaine NAGNICHEDE, Laurencia, Diane, Romaric et Pépé pour leur soutien, de même que Lucien HOUNGNON, Daniel BOCOSSA, Jean - Claude HOUNGNON, et Valérie KOUADIO, pour leur attention et enfin Moukaram LAWANI, Serges Kamal Deen HABIB, Hugues LABE et Anicet AÏNA pour leur amitié.

Mes remerciements vont aussi à tous les membres du Jury qui ont apporté des critiques à l'amélioration de la qualité de ce travail ; je veux nommer Dr. ADANDEDJAN Claude (Président), Dr. HOUINATO Marcel (Rapporteur), Drs ADJOLOHOUN Sébastien et KINDOMIHOU Valentin (examinateurs).

iv

RESUME

Le plus grands défis de la recherche scientifique en Afrique subsaharienne est la gestion durable et la conservation efficace des ressources naturelles. Cette étude aborde la gestion et la conservation des ligneux fourragers dans les terres de parcours communautaire entre les parallèles 11°20' et 12°50' de latitude Nord et les méridiens 2°17 et 3°05 de longitude Est au Bénin. L'objectif est de déterminer les paramètres dendrométriques et caractériser les populations de Khaya senegalensis, Afzelia africana, Pterocarpus erinaceus et Daniellia oliveri en raison de leur intérêt fourrager. Les potentialités et pratiques d'exploitation pastorale des quatre espèces ligneuses fourragères ont été évaluées à partir de relevé de la végétation, d'observations des indicateurs qui rendent compte des mutilations et du suivi phénologique. Pour atteindre cet objectif, 60 relevés ont été faits sur des aires de 900 m2 chacun dans des peuplements des quatre espèces ligneuses. Une DCA sur cette matrice a permis de constituer quatre groupements végétaux :

- Le groupement à K. senegalensis et Mimosa pigra;

- Le groupement à P. erinaceus et Anogeissus leiocarpus;

- Le groupement à A. africana et Balanites aegyptiaca;

- Le groupement à D. oliveri et Combretum ghasalense.

Les caractéristiques structurales de ces groupements dans les formations naturelles montrent que la richesse spécifique des ligneux varie de 34 à 81 espèces. La densité des arbres (pour un diamètre à hauteur de poitrine, dbh >10 cm) varie de 66,67 à 93,44 pieds/ha et la surface terrière de 10,71 à 25,87 m2/ha. La densité de la régénération et la probabilité de reconstitution des peuplements sont généralement faibles. L'analyse de l'abondance et de la qualité de la régénération pour une reconstitution des quatre espèces montre que la survie de la dynamique forestière est hypothéquée. Les données sur l'ébranchage, l'étêtage, l'écorçage et la phénologie ont été collectées et les résultats révèlent que 98% de K. senegalensis, 91% de P. erinaceus et 86% de A. africana dans les populations étudiées, sont mutilés alors que les éléments appétibles à savoir feuilles et fleurs sont disponibles pendant la période d'étude. Ces trois espèces sont menacées par une surexploitation pastorale ; les sujets adultes sont sévèrement émondés et les jeunes sont généralement affectés par le broutage direct. Toutefois, la répartition phytogéographique des espèces montre que le milieu conserve son caractère naturel. La gestion durable et la conservation des ligneux fourragers dans cette éco région requiert donc la conservation in situ ou la domestication par la promotion des jardins botaniques communautaires ; l'agroforesterie par l'enrichissement des peuplements et leur suivi ainsi que la mise en oeuvre des mesures restrictives concernant l'exploitation de certaines espèces telles que K. senegalensis, A. africana, P. erinaceus et D. oliveri.

Mots clés : Gestion durable, conservation, ligneux fourragers, zone soudanienne, Bénin.

v

sommaire suivant






La Quadrature du Net