WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'évolution de la croissance économique en RDC.

( Télécharger le fichier original )
par Franck Kazadi Kitenge
Université Protestante au Congo - Graduat 2015
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I : CADRE CONCEPTUEL ET THEORIQUE

Ce chapitre, va cerner le concept de croissance économique en évoquant ses déterminants.

SECTION I : CROISSANCE ECONOMIQUE

La croissance économique désigne la variation positive de la production de biens et de services dans une économie sur une période donnée, généralement une période longue. En pratique, l'indicateur le plus utilisé pour la mesurer est le produit intérieur brut ou PIB. Il est mesuré « en volume » ou « à prix constants » pour corriger les effets de l'inflation. Le taux de croissance, lui, est le taux de variation du PIB. On utilise souvent la croissance du PIB par habitant comme indication de l'amélioration de la richesse individuelle, assimilée au niveau de vie.

La croissance est un processus fondamental des économies contemporaines, reposant sur le développement des facteurs de production, lié notamment à la révolution industrielle, à l'accès à de nouvelles ressources minérales (mines profondes) et énergétiques (charbon, pétrole, gaz, énergie nucléaire...) ainsi qu'au progrès technique. Elle transforme la vie des populations dans la mesure où elle crée davantage de biens et de services. À long terme, la croissance a un impact important sur la démographie et le niveau de vie (à distinguer de la qualité de vie) des sociétés qui en sont le cadre. De même, l'enrichissement qui résulte de la croissance économique peut permettre de faire reculer la pauvreté.

Dans le passé, pendant la période pour laquelle il a été possible d'effectuer des observations quantités, la croissance de la quantité absolue des biens et services produits a été d'ordinaire associée à l'augmentation du bien-être matériel moyen, c'est-à-dire de la quantité produite par habitant, et à la croissance de la population. Pour cette raison, les définitions de la croissance économique de cette période incluent l'idée d'une augmentation du bien-être économique.

Ainsi, selon les termes de Simon Kuznets (1973) «la croissance économique est une augmentation à long terme de la capacité d'offrir une diversité croissante de bien. Cette capacité croissante étant fondée sur le progrès de la technologie et ajustements intentionnels et idéologiques qu'elle demande1(*)».

Pour François Perroux, la croissance économique est l'augmentation soutenue pendant une ou plusieurs périodes longues d'un indicateur de dimension, pour une nation, le produit net en termes réels

L'analyse de se deux définitions fait ressortir au moins deux grandes idées : l'idée d'une augmentation sur une longue période et l'idée de la production. Ces deux éléments sont récurrents dans les diverses approches prises par les auteurs pour définir la croissance économique. Dans le cadre de ce travail, ce concept est utilisé pour désigner la hausse continue d'un indicateur de la production global : le produit intérieur brut (PIB).

En parlant de la croissance économique, il importe de la distinguer du développement qui s'étend, dans sa définition, à l'amélioration dans des domaines plus divers de la vie de l'homme. Le concept du développement, loin de se limiter à l'économie, englobe divers domaines entre autres : la santé, l'éducation, l'environnement, la culture, etc.

1.1.1. Mesure de la croissance économique

a/ Le taux de croissance du PIB

La croissance économique est mesurée par le taux de croissance économique. Celui-ci se calcule par la différence entre le PIB réel (c'est-à-dire le PIB corrigé des variations de prix) de deux années successives (par exemple l'année t et l'année t+1), rapportée au PIB de la première année. Mathématiquement :

Taux de la croissance économique g = (PIBt-1- PIB/PIB1) x 100

Parfois lorsqu'on s'intéresse à la croissance du niveau de vie, on utilise le taux de la croissance par habitant qui peut s'obtenir par soustraction du taux d'accroissement démographique au taux de croissance économique, soit :

Taux de croissance du PIB par habitant2(*) Ghab = g-n,

Où g indique le taux de croissance du PIB et n le taux d'accroissement démographique de la même année.

* 1BENEDICTE PAUL, Le capital institutionnel dans l'analyse des dynamiques de croissance et développement économique et social, (document en ligne), http:/www.lameta.univ-montp.fr/spip/spip.php ?article341 land FR.

* 2NSHUE, « cours de macroéconomie », inédite, FASE, UPC, première licence, FASE, 2014-2015.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.