WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'usage des gouttières, comme moyen de lutte contre l'érosion hydrique dans la ville de Bukavu. Cas de la cellule muhungu ii en commune d'Ibanda.

( Télécharger le fichier original )
par Jim MUGANZA IGUNZI
Institut Supérieur de Développement Rural/Bukavu  - Gradué en Développement Rural, Option: Environnemment et Développement Durable  2011
  

sommaire suivant

République Démocratique Du Congo

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, UNIVERSITAIRE et recherche scientifique

INSTITUTS SUPERIEURS TECHNIQUES

INSTITUT SUPERIEUR DE DEVELOPPEMENT RURAL

ISDR-BUKAVU

B.P :2849/BUKAVU

L'usage des gouttières, comme moyen de lutte contre l'érosion hydrique dans la ville de Bukavu. Cas de la Cellule MUHUNGU II en commune d'IBANDA.

Par : MUGANZA IGUNZI Jim

Dirigé par : Prof. Dieudonné

MUHINDUKA DIKURUBA

Encadré par : A.T.R ARTHUR

NYATEMU

Travail de fin de cycle présenté pour l'obtention de grade de Gradué en développement rural.

Option : Environnement et

Développement Durable

Niveau de technicité : A1.

ANNEE ACADEMIQUE 2011-2012

O. INTRODUCTION

O.1 ETAT DE LA QUESTION

La lutte contre les érosions hydriques étant un sujet qui attire l'attention de plus d'une personne, plusieurs auteurs se sont déjà mis à le traiter. Parmi eux nous pouvons citer :

1. KAZAMWALI LOPO, il a travaillé sur ·la lutte contre l'érosion à Bukavu·, TFC, ISDR/BUKAVU, 1994-1995. Dans son travail, il trouve que la pluie joue un grand rôle dans la destruction de l'humus et dans la dégradation perpétuelle de l'environnement. Et que l'une des conséquences des eaux des pluies sur le terrain accidenté et non protégé est l'érosion. Ainsi il avait proposé la Canalisation des eaux des pluies comme solution.

2. Fidèle MUGOMOKA BUHENDWA, dans : Analyse des problèmes liés à l'érosion hydrique dans la ville de Bukavu : cas de la Commune de Kadutu.TFC,ISDR-BUKAVU,Décembre 2003 ; en se basant sur les enquêtes qu'il avait mené dans certains quartiers de la Commune de Kadutu, notamment ceux plus menacés par l'érosion hydrique et éboulement, il a constaté que la dégradation de cette Commune serait attribuée aux autorités politico-Administratives d'une part, qui étaient sensés être renseigner, qui pouvaient éclairer la population et qui du reste avaient le pouvoir et les responsabilités de punir tout acte nuisible à toute la Commune et autres part à la population qui construisait et achetait les parcelles n'importe où quel que soit l'exposition aux dangers qu'elles présentent. D'où, il avait proposé le reboisement des sites déjà endommagés et la prise de conscience de tout un chacun comme piste de solution à ce problème.

3. Marcel MUHANDE MULILI, dans son travail : `' le projet de reboisement de la zone urbaine de Bagira et son impact sur la vie socio-économique de la population locale `', TFC, ISDR-BUKAVU, Inédit.

Il montre que la ville de Bukavu est confrontée à des nombreux problèmes d'ordre environnemental, en particulier la commune urbaine de Bagira. Parmi ces problèmes celui de déboisement ne cesse de s'intensifier malgré les nombreuses démarches de sensibilisations et d'animation réalisée par les écologistes et amis de la nature. Les abattages sauvages d'arbres exposent les habitants de ce quartier à des conséquences très fâcheuses notamment : les érosions entrainant la perte de la fertilité de sol et la perturbation des conditions atmosphériques. Comme solution, il a proposé l'application de la loi en matière de la conservation de la nature et la sensibilisation animation de la population.

4. Daniel RUGAMIKA MURHONDO dans « impact des érosions sur l'environnement Biophysique en commune d'Ibanda, ville de Bukavu : spécificité de la cellule de Muhungu anciens combattants »TFC, ISDR/BUKAVU, 2007-2008. Cet auteur, lui, après avoir montré que le déboisement est à la base de l'érosion dans la ville de Bukavu, il avait proposé le reboisement comme moyen de lutte.

Tous ces auteurs avaient le même souci que nous. Celui de contribuer à la lutte contre l'érosion hydrique dans la ville de Bukavu. Quant à nous, nous aborderons un aspect un peu négligé par la plus part des auteurs ayant jusque là raisonné sur ce sujet. Cet aspect n'est rien d'autre que le contrôle de ces gouttes d'eaux qui tombent des nos toitures bien avant qu'elles deviennent par la suite de grand torrent qui ravages tout à leur passage, bien avant qu'elles aillent entrainés des effets fâcheux sur le sol. Nous pensons que ce n'est que la maitrise et la gestion des ces gouttes d'eau qui servira de base à toute autre mesure de lutte contre l'érosion hydrique comme le reboisement.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)