WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Possibilité de récupération du cuivre par lixiviation acide des boues anodiques des usines de Shituru


par Guy Munung
Université de Lubumbashi  - Bac+3 Chimie Industrielle  2021
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

UNIVERSITE DE LUBUMBASHI

FACULTE POLYTECHNIQUE

Possibilité de récupération du

cuivre par lixiviation acide des

boues anodiques des Usines de

Shituru

Présenté et défendu en vue de l'obtention du grade de Bachelier en sciences de l'Ingénieur

Par MUNUNG TAMBWE Guy

Directeur : Professeur ILUNGA NDALA Augustin Encadreur : Ingénieur KABWE CIPAMA Fidèle

OCTOBRE 2021

Option : Chimie Industrielle

RESUME

Les boues anodiques d'électroaffinage de cuivre des Usines de Shituru sont des produits qui titrent en moyenne 54,01% Cu ; 4,63% Pb ; 88ppm Au ; 0,91ppm Ag ; 0,14% Co ; 0,013% Ni ; 0,042% Zn et 0,558% Fe. L'analyse chimique par spectrométrie d'absorption atomique renseigne une forte teneur en cuivre (54,01%) et en plomb (4,63%) et l'analyse minéralogique renseigne la présence du cuivre métallique pulvérulent, des traces de malachite et du quartz.

Leur traitement pour la récupération du cuivre a montré qu'en milieu acide sulfurique 2M, à la température de 60°C et précédé d'un grillage oxydant de 3H, un taux de dissolution du cuivre de 75,3%. Le résidu de lixiviation, qui représente 44,7% du solide initial se retrouve avec 27,6% Cu et 11,62 % Pb.

Ce travail n'a pas pris compte de l'influence de la structure et des caractéristiques du milieu poreux granulaire formé par les boues anodiques, c'est-à-dire la taille et la forme des grains, la porosité et la surface spécifique, vis-à-vis des réactions solide-gaz lors du grillage oxydant. Cela permettrait de déterminer les meilleures conditions opératoires pour le grillage oxydant. Cette perspective reste ouverte à d'autres chercheurs désireux de poursuivre ce travail.

gtambwe934@gmail.com

Page | I

ABSTRACT

The copper electro-refining anodic sludge from the Shituru Plants are products that average 54,01% Cu ; 4,63% Pb ; 88ppm Au ; 0,91ppm Ag ; 0,14% Co ; 0,013% Ni ; 0,042% Zn and 0,558% Fe. Chemical analysis by atomic absorption spectrometry indicates a high copper (54,01%) and Lead (4,63%) content and mineralogical analysis indicates the presence of metallic copper powder, traces of malachite and quartz.

Their treatment for recovery of copper showed that in 2M sulfuric acid environment, at a temperature of 60°C and preceded by an oxidizing roasting of 3H, a copper dissolution rate of 75,3%. The leaching residue, which represents 44,7% of the initial solid, is found with 27,6% Cu and 11,62% Pb.

This work did not take into account the influence of the structure and the characteristics of the granular porous environment formed by the anodic sludge, the size and shape of the grains, the porosity and the specific surface, concerning solid-gas reactions during oxidative roasting. This would make it possible to determine the best operating conditions for the oxidative roasting. This prospect remains open to other researchers wishing to continue this work.

gtambwe934@gmail.com

Page | II

EPIGRAPHE

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Eternel.

Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Esaïe 55 : 8-9

Page | III

gtambwe934@gmail.com

Page | I

TABLE DES MATIERES

sommaire suivant






La Quadrature du Net