WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La performance des PME au NIGER


par zakari H.NIANDOU
Université Canadienne du Niger - Maitrise en sciences de gestion option Finance 2006
  

sommaire suivant

Introduction

De nos jours, la petite et moyenne entreprise (PME) est perçue comme un instrument de la croissance économique. Cette position est due d'une part à la contribution appréciable de la PME à la production de richesse et à la création d'emplois, d'autre part à sa flexibilité d'adaptation aux conditions de l'environnement des entreprises.

Cet environnement particulièrement marqué par la mondialisation croissante des échanges et la globalisation de l'économie qui supprime toutes les frontières physiques grâce à l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).

Dans un tel contexte, les PME Nigériennes, à l'instar de leurs homologues du reste du monde, ne sont plus protégées contre la concurrence extérieure et doivent, pour soutenir cette dernière, être compétitives aussi bien sur leurs propres marchés locaux (contre les exportations étrangères) que sur les marchés d'exploitation à l'échelle régionale et mondiale.

En un mot,les PME doivent améliorer leurs compétitivités et surtout leurs performances si elles veulent jouer un rôle significatif sur les marchés régionaux et mondiaux tout en couvrant leurs marchés nationaux désormais ouverts à la concurrence étrangère de tous bords.

Dans cette dynamique d'affrontement d'une compétition accrue, la PME Nigérienne rencontre divers problèmes et contraintes devant lesquels elle ne dispose toujours pas de moyens de réaction rapide et adéquate. Elle doit donc bénéficier de l'appui efficace des autorités nationales et de la communauté internationale ainsi que des institutions de développement économique et sociale. Mais le programme d'ajustement structurel (PAS) institué par les institutions de Brettons Wood au début des années 90, a contraint l'Etat du Niger à se dégager de la sphère marchande en privatisant progressivement les entreprises d'Etat et à encourager l'investissement privé.

Ce désengagement de la sphère marchande et le recentrage du rôle de l'Etat sur un nombre restreint de secteurs d'activités, placent le secteur privé au centre du développement économique du Niger. C'est une option qui a donné toutes les opportunités pour jouer un rôle de premier plan, notamment dans les secteurs des productifs et commerciaux.

C'est ainsi qu'on note une émergence des petites et moyennes entreprises (PME) qui jouent un rôle moteur dans l'économie du Niger, car elles représentent une partie majeure du secteur privé et sont source de création d'emplois.

Vu l'importance des PME dans le tissu économique du pays, leur développement doit être une des préoccupations essentielles des gestionnaires et des décideurs ; mais peut-on parler du développement sans parler de performance ?

La mesure de la performance doit être une question toujours d'actualité pour une équipe dirigeante. En effet, comment évaluer la performance économique, sociale et /ou technique d'une PME ? Dispose-t-on d'outils ou de méthodes pour réaliser cette appréciation ?

Cette étude se propose de déterminer le niveau de performance des PME Nigériennes, de dégager éventuellement les causes du manque de performance et de proposer des pistes de solutions adéquates.

Pour atteindre cet objectif notre démarche consistera à collecter les données à partir d'une recherche documentaire qui sera complétée par une série d'interviews des différents acteurs opérant dans notre champ d'étude.

sommaire suivant