WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact socio économique du "Matouké Rubber Developpement Project" sur le développement rural. Cas de Matouké

( Télécharger le fichier original )
par Christian Charles ELOUNDOU ETOUNDI
Université Dschang - Cameroun - Ingénieur des travaux agricoles option économie et sociologie rurale 2009
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

INDEX DES TABLEAUX, FIGURES ET ABREVIATIONS.

TABLEAUX PAGES

TABLEAU No 1 : Terres concédées a la CDC............................................................

TABLEAU Not : Les plantations et usines d'hévéa de la CDC......................................

TABLEAU No 3 : Plantations et usines de la CDC.........................................................

TABLEAU No 4 : Production des deux principales plantations de 200 5 a 2006................

TABLEAU No5 : Variables a étudier...........................................................................

TABLEAU No 6 : Principales fonctions dans la zone....................................................

TABLEAU No 7 : Origine des travailleurs.....................................................................
TABLEAU No 8
: Genre dans le projet........................................................................

TABLEAU Nog : Répartition des ages des travailleurs du projet....................................

TABLEAU No 10 : Travailleurs par salaire mensuel (FCFA1mois)...................................... TABLEAU No 11 : Les abandons par les travailleurs des trois dernières années...............

TABLEAU No1t : Les recrutements du projet les trois dernières années..........................

TABLEAU No 13 : Présence des infrastructures de base dans le village (observation)......

FIGURES

FIGURE No 1 : ORGANIGRAMME DE LA CDC.............................................................

FIGURE Not : ILLUSTRATION DU ROLE DU DPD...........................................................

FIGURE No 3 : ORGANIGRAMME DU DPD..................................................................

ABREVIATIONS

CDC= Cameroon Development Corporation

DPD = Département du Plan et Développement

DSCE = Document de Stratégie de Croissance et de l'Emploie

DSRP= Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté

FA = Field Assistance

FASA = Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles

IRAD = Institut de Recherche Agricole pour le développement

JFA = Junior Field Assistance

MRDP= Matouke Rubber Development Project

OCDE = Organisation pour la Coopération et le Développement Economique ONG = Organisation Non Gouvernementale

PIB = Produit Intérieur Brut

SFA = Senior Field Assistance

s T~~Iow vE~~ILLqq DcE L)l C~~~~OOW
~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~

(ODC)

~4~~FE I

INTRODUCTION, PREMIERE PARTIE

Cette première partie présente de manière détaillée la Cameroon Development Corporation (CDC) et comporte 04 chapitres:

> CHAPITRE I : L'APERCU GENERAL DE LA CDC > CHAPITRE II : LES SPECULATIONS AGRICOLES

> CHAPITRE III : L'ORGANISATION ADMINISTRATIVE DE LA CDC

> CHAPITRE IV : LES PERSPECTIVES, DIFFICULTES ET RECOMMANDATIONS

CHAP I : APERCU GENERAL DE LA CDC

I. HISTORIQUE

La CDC est une agro-industrie qui a été créée en 1947 avec pour objectifs, d'acquérir, développer et produire des cultures tropicales. Les racines de la société remontent à la fin du 19éme siècle .Tout commence avec la division de l'Afrique par les européens à la conférence de Berlin en 1885, qui résulte à la colonie du "kamerun" sous la direction de l'allemand Kaiser William. La suite sera la fascination de l'explorateur portugais HANNO par le mont Cameroun qui l'appela le char des dieux pendant une éruption volcanique, ce qui intéressa les colons présents à s'orienter vers cette région où les sols sont très fertiles. Viendra s'ajouter à cette bonne caractéristique pédologique, la présence des grandes rivières dans les environs tels que le MUNGO, le MEME et le NDIAN c'est cet ensemble d'éléments qui favorisera l'implantation de la British Baptist Missionary par l'allemand Alfred Saker à VICTORIA aujourd'hui LIMBE, C est ainsi que les allemands se décident à implanter leurs plantations dans ce paradis tropical. Les allemands connaissant bien la zone et commencent à planter des bananiers, palmier à huile et des noix de coco ce qui va conduire à l'ouverture des ports commerciaux à VICTORIA, TIKO et RIO -DEL-REY pour l'exportation de ces produits à HUMBURG en Allemagne. Malheureusement pour les allemands ces activités vont s'arrêter avec leur perte de la première guerre mondiale (1914) résultant au transfert de leurs plantations aux anglais victorieux de cette guerre. Dix (10) ans après, les plantations vont être de nouveau la propriété des allemands suite à une vente aux enchères à Londres. Après la deuxième guerre mondiale le gouvernement anglais se réapproprie ces plantations, avec pour intention de réparer le préjudice foncier que les allemands avaient causé, et décident de faire profiter les indigènes de ces plantations, créant ainsi le Commenwealth Development Corporation .C'est de là que va naître juridiquement la Cameroon Development Corporation (CDC) d'abord par l'ordonnance nigériane No.39 de 1946 et plus tard par la loi modifiée 100/58.120/59, et après l'indépendance du Cameroun par les lois progressives du Cameroun oriental No .51/60 et celle du Cameroun fédéral 66/LF/19.Ensuite réajustée par la loi des sociétés de développement No 68/LF/9 du 11 juin 1968 et par le décret No 73/597 du 26 septembre 1973 transformant le "C" de commonweath en Cameroon ce décret a été modifié par celui du 22 janvier 1982 No 82/038 installant ainsi un conseil d'administration composé de douze membres,un directeur général et un président du conseil d'administration étant l'oeil observateur de l'Etat.

Aujourd'hui la CDC est une Agro-industrie parapublique avec un capital de 15.626.328.000 FCFA, et trois cultures tropicales principales que sont l'hévéa, le palmier à huile et le bananier. Cette structure est à cheval entre deux régions le Sud-ouest et le Littoral.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil




Moins de 5 interactions sociales par jour