WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des communications modernes et traditionnelles sur les relations sociales dans le secteur Gisenyi (1998-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Pascal BIZIMANA
Université libre de Kigali campus de Gisenyi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.7. ABANDON DE LA COMMUNICATION TRADITIONNELLE AU PROFIT DE LA COMMUNICATION MODERNE

Au regard à l'engouement de la population face à aux nouvelles technologies d'information et de communication que le monde moderne nous offre, la société a fait remarqué un net abandon concernant les moyens traditionnels de communication (tambour, flute, messager,...), au profit de l'usage des techniques nouvelles de communication (téléphone, internet,...).

Tableau 21: Abandon des moyens traditionnels de communication au profit des moyens modernes

Abandon des moyens traditionnels de communication au profit des moyens modernes

Effectif

Pourcentage

Oui

70

82.3%

Non

15

17.7%

Total

85

100%

Source : notre enquête, janvier 2010

Comme relate les résultats d'analyse des enquêtés dans le tableau ci-haut, 82.3%% des enquêtés soulignent qu'il ya un abandon des outils modernes de communication face à ceux dits traditionnels.

 

La révolution de l'information modifie en profondeur notre conception de la société, de son organisation, et de sa structure. Nous sommes placés devant l'alternative suivante : soit nous saisissons les chances qui s'offrent tout en maîtrisant les risques, soit nous nous plions aux circonstances avec toutes les incertitudes que cela comporte (Union européenne, 2002 : 6). Ce pourcentage affirme toujours que l'usage des outils modernes de communication et d'information est une nécessité pour un développement garanti de la société.

«Les NTIC suscitent depuis quelque temps un intérêt marqué de la part du monde économique, des médias, des pouvoirs publics ainsi que du milieu académique, raison pour la quelle nous devons les promouvoir pour assurer un développement durable et un futur prometteur» souligne un enquêtés. 17.7% d'enquêtés sont contre cet abandon, ils se montrent conservateurs de la tradition «A partir de quel degré les réseaux instaureraient-ils une SI et à partir de quel degré un lien de communication deviendrait-il un réseau véritable ? L'ordinateur ne répond pas à un besoin. Il le crée. Chaque vague d'informatisation a été précédée d'un tir de barrage idéologique conséquent, dont l'objectif est de prouver que la technique est la solution» souligne un enquêté.

3.7.1. Influence de la mondialisation

Importées depuis les pays occidentaux, l'usage des nouvelles technologies d'information et de communication n'est pas l'apanage des africains. Permettre au monde entier d'écrire comme des nord américains. Là est le programme d'internet. Au cours de la séance de déclarations générales de la deuxième journée de la réunion de la préparation du sommet sur la société de l'information (SMSI), les Etats membres participants se sont accordés à reconnaitre la nécessité de collaborer afin de réduire le fossé qui sépare les pays industrialisés des pays non industrialisés dans le secteur des TIC.

Les membres du comité de préparation sont certes convenus que les TIC offrent une grande perspective pour les pays en développement, mais ils n'en sont pas moins conscients que nombreuses reformes institutionnelles et structurelles doivent précéder la mise au point et la diffusion des TIC dans ces pays.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net