WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

VIH/sida: défi au développement de l'Afrique. Une étude de l'impact économique et social de la pandémie au Rwanda

( Télécharger le fichier original )
par Michel Segatagara KAMANZI
Université pontificale grégorienne - Licence en sciences sociales 2003
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

VIH/SIDA: DEFI AU DEVELOPPEMENT DE

L'AFRIQUE

Une étude de l'impact économique et social de la pandémie au Rwanda

Par
Michel Kamanzi Segatagara, SJ
***A.M.D.G***

DEDICACE

A la mémoire de ma regrettée tante Tuyishime Penina, infirmière dévouée, qui m'a enseigné « la mystique des yeux ouverts1 », l'attention aux personnes souffrantes et marginalisées.

A la mémoire de Chance, jeune orpheline rencontrée à Butare durant ses derniers mois de maladie, ainsi qu'à son petit frère Abdou, aujourd'hui à l'orphelinat Sainte Elisabeth de Ngoma à Butare.

A la mémoire de Mado, jeune congolaise rencontrée à quelques jours de son décès à l'hôpital des soeurs des pauvres de Kingasani, Kinshasa.

Aux veuves et aux orphelins du génocide rwandais de 1994.
Aux jeunes orphelins de l'ex-CENA de Cyangugu.

Au Réseau Jésuite Africain contre le SIDA (AJAN)

« Il y a des choses qu'on ne peut voir comme il faut qu'avec des yeux qui ont pleuré2. »

« ...Ma petite fille est à l'extrémité, viens, impose-lui les mains, afin

qu'elle soit sauvée et qu'elle vive3. » (Marc 5,23)

1 Expression du théologien allemand Jean-Baptiste Metz.

2 Cf. R. ETCHEGARAY, Homélie pour la clôture du centenaire de l'Eglise au Rwanda, Kigali, 8 février 2001.

3 Ce tableau fait partie du chemin de croix du Père E. Mveng, jésuite camerounais, mort assassiné en 1995. Il est conservé dans la chapelle de Hekima College à Nairobi, Kenya. Il représente la 8ème station du chemin de

REMERCIEMENTS

Au seuil de cette étude, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à toutes les personnes qui, d'une manière ou d'une autre, m'ont aidé à mener ce travail de recherche.

Je pense en particulier au P. Michael Czerny SJ, coordinateur de l'AJAN, qui m'a encouragé et donné l'opportunité de publier cette étude dans le cadre du Réseau Jésuite Africain contre le SIDA.

Mes remerciements vont aussi aux P.Théoneste Nkeramihigo SJ et au Père Rafael Carbonell de Masy SJ pour les conseils et l'aide apportés tout au long du travail de recherche et de rédaction.

Un grand merci aussi à tous ceux qui m'ont aidé de différentes manières pour la documentation et à tous ceux qui n'ont cessé de me soutenir matériellement et moralement, de manière spéciale, je voudrais mentionner ici : le P. Octave Ugirashebuja SJ, M. Silas Nzabonakura, M. Déogratias Munyamakuba Mugisha, M. Ali Rudahunga, le P. John W. Padberg SJ, le P. Frank Brennan SJ, le P. Augustin Karekezi SJ, le P. Jean-Pierre Karegeye SJ, Elphège Quenum SJ, Ronney Gemayel SJ, Aloys Mahwa SJ, Christian Uwe SJ et tous les Compagnons Jésuites travaillant à Kigali.

Enfin, un sincère et cordial merci à mes parents, Léonard et Marthe Segatagara, à mes frères et soeurs, Musana, Uwera, Ngoga, Lydia et Manu Segatagara, ainsi qu'aux amis et connaissances pour leur soutien, conseils et encouragements.

croix où Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent sur lui. Ici nous avons voulu l'associer aux veuves et aux orphelins du SIDA à qui nous dédions cette étude.

sommaire suivant