WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception et réalisation d'une application de gestion d'un laboratoire d'analyses médicales: cas de l'hopital prince régent Charles

( Télécharger le fichier original )
par Aura&Epitace NAHIMANA & NDAYIRAGIJE
Université Martin Luther King de Bujumbura - Licence en informatique de gestion 2010
  

Disponible en mode multipage

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

    REPUBLIQUE DU BURUNDI

    UNIVERSITE MARTIN LUTHER KING

    FACULTE D'INFORMATIQUE DE GESTION

    CONCEPTION ET REALISATION D'UNE APPLICATION DE GESTION D'UN LABORATOIRE D'ANALYSES MEDICALES : CAS DE L'HOPITAL PRINCE REGENT CHARLES

    Par

    NAHI MANA Aura

    Et

    NDAYIRAGIJE Epitace

    Membres du Jury : Mémoire présenté et défendu Président : NIYONGABO Leonidas  Publiquement en vue de Directeur : MINANI Evariste l'obtention du grade de Licencie

    Secrétaire : NDAYIZEYE Olive en Informatique de gestion

    Bujumbura juillet 2012

    DEDICACE

    A Mon père BARANDAJE Evariste

    A ma mère MISIGARO Modeste

    A mon épouse NAHISHAKIYE Verdiane

    A mes chers enfants

    A mes frères et soeurs

    A mes neveux

    DEDICACE

    A Mon père BARANDAJE Evariste

    A ma mère MISIGARO Modeste

    A mon épouse NAHISHAKIYE Verdiane

    A mes chers enfants

    A mes frères et soeurs

    A mes neveux

    NDAYIRAGIJE Epitace

    DEDICACE

    A Mon regretté père

    A ma mère NDAYISHIMIYE REGINE

    A mon époux NAHIMANA Georges

    A mes chers fils

    A ma tante

    A mes frères et soeurs

    A mes cousins et cousines

    NAHIMANA AURA

    REMERCIEMENTS

    Avant tout nous remercions sincèrement nos parents qui ont tout fait pour nous mettre sur le banc de l'école. Nos sentiments de profondes gratitudes s'adressent également à nos éducateurs de l'école primaire à l'université ainsi qu'à toute personne qui, de près ou de loin, a contribué à notre formation.

    Il nous est impossible de nous passer sans remercier Monsieur MINANI Evariste, qui a accepté d'assurer dignement la direction de ce travail du début à la fin, malgré ses multiples responsabilités. Son amour de travail, sa rigueur académique et scientifique nous serviront toujours d'exemple .Que notre profonde gratitude et profonds respects lui soient rassurés.

    Nos remerciements vont également à l'égard des agents de l'Hôpital Prince Régent Charles particulièrement ceux du laboratoire, de la bibliothèque de l'Université Lumière de Bujumbura (ULBu) et celle de l'Université du Lac Tanganyika (ULT) qui nous ont facilités matériellement dans notre recherche.

    LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

    ACCDB  

    AGEXLAB

    BD  

    BIOS

    CAM

    CD

    CFR 

    CNTS

    CTB 

    DB

    DB MS

    DB2

    DBA

    DBD

    ECBU

    ETC Ex

    FN 

    FNBC 

    FOREAMI

     

    GE GOT

    HPRC

    IA Idem

    KEH

    LBM

    MCD

    MCT

    Mdb

    MERISE

    MFP

    MLD

    MO

    MOP

    MOT MPD

    MS Access

    NB

    NFS

    No

    ODBC OLE DB

    Op cit ORL

    QBE Pge

    PC

    PF RAM

    RIBUP 

    SAI SIAD

    SII

    SDI SIDA

    SGBD 

    SGF SQL

    TC

    TS

    ULT ULUBU

    VIH

    VS

    V B 6.0 WWW  

    : Access Data Bas

    : Application de Gestion des Examens de Laboratoire

    : Base de donnée

    : Basic Input Output System

    : Carte d'Assurance maladie /ou carte d'Assistance Maladie

    : compact Disk

    : confert

    : Centre National de Transfusion Sanguine

    : Coopération Technique Belge

    : DataBase

    : Database Management System

    : Debase

    : DataBase Administrator

    : Database Designer

    : Examen Cytobactériologique des urines

    : exctera

    : Exemple

    : Forme Normale

    : Forme Normale de Boyce Codd;

    : Fonds de la Reine Elisabeth pour l'Assistance des

    Malades Indigènes

    : Goutte épaisse

    : Transaminase Glutano-Oxaloacétique

    : Hôpital Prince Régent Charles

    : Intelligence Artificielle

    : Même auteur, même ouvrage, même page

    : Kystes d'Entamoeba Histolistica

    : Laboratoire de Biologie Médicale

    : Modèle Conceptuel de Données

    : Modèle conceptuel de traitements

    : Microsoft Database

    : Méthode d'Etude et de Réalisation Informatique par Sous

    Ensemble ou pour des Systèmes d'Entreprise

    : Mutuelle de la Fonction Publique

    : Modèle Logique de Données

    : Méga Octet

    : Mot de passe

    : Modèle Organisationnel de Traitement

    :Modèle Physique de Données

    : Microsoft Access

    : Nota Bene

    :Numerotation Formule Sanguin

    : Numero

    :Open Database Connectivity

    :Object linking and Embedding DataBase

    :opere citato

    :Oto Rhino Laryngologie(Oreille nez laryngx)

    : Query By Example

    : Page

    : Personnal Computer

    : Procédure Fonctionnelle

    : Random Access Memory

    : Renforcement de l'Initiative Burundaise des Personnes

    Vivant avec le VIH/SIDA

    : Système Automatisé d'Information

    : Système Interactive d'Aide à la Décision

    : Système d'Information informatisé

    : Schéma Directeur

    : Syndrome d'Immuno- Déficience Acquise 

    : Système de Gestion de Bases de Données

    : Système de Gestion de Fichier

    : Structured Query Language

    : Test de Coagulation

    : Temps de Saignement

    : Université du Lac Tanganyika

    : Université Lumière du Burundi

    : Virus d'Immunodéficience Humaine..

    : Vitesse de Sédimentation

    : Visual Basic version 6.0

    : Word Wide Web

    LISTE DES TABLEAUX

    Table 1:Les différentes sections du laboratoire de l'HPRC 2

    Table 2:Le flux moyen des patients 10

    Table 3:Décomposition du système d'information selon les moyens utilisés 17

    Table 4:Typologie des applications du système d'information 18

    Table 5:Les niveaux et modèles correspondants de MERISE 24

    Table 6:Les étapes de MERISE 24

    Table 7:Les différentes registres du laboratoire par poste 35

    Table 8:Le personnel du service de laboratoire de l'HPRC 36

    Table 9:Matériel informatique existant dans leservice laboratoire de l'HPRC 37

    Table 10:Le dictionnaire des données 42

    LISTE DES FIGURES

    Figure 1:Organigramme du service de laboratoire de HPRC 8

    Figure 2:Les fonctions du système d'information dans l'entreprise 16

    Figure 3:Schéma du modèle conceptuel des données MCD 43

    Figure 4:Schéma du Modèle Conceptuel de traitement( MCT) 48

    Figure 5:Schema du MOT présenté par poste 59

    Figure 6:schéma du Modèle Physique de Données 60

    Figure 7:Schéma de l'interface utilisateur 67

    Figure 8:page d'accueil 69

    Figure 9:Page d'authentification 70

    Figure 10:Message d'avertissement:» mot de passe et /ou login et /ou nom de l'utilisateur incorrect 1/3 71

    Figure 11:Message d'information:" vous avez dépassé le nombre d'essai,le programme va s'arreter" 72

    Figure 12:Menu Principal de l'utilisateur 73

    Figure 13:Message d'interrogation «voulez vous vraiment modifier le mot de passe et /ou le login? 74

    Figure 14:Message d'erreur" le nom du patient doit etre en lettres!" 75

    Figure 15:Message d'avertissement «La date de naissance du patient doit etre inférieure ou égale à la date d'aujourd'hui 75

    Figure 16:Message d'information «Le numéro du téléphone doit etre en chiffre" 76

    Figure 17:Message d'information «L'enregistrement a bien réussi" 77

    Figure 18:Affichage du patient à modifier 78

    Figure 19:Message d'interrogation"voulez vous vrament modifier cet enregistrement?" 79

    Figure 20:Message d'interrogation"voulez vous réellement suprimer ce patient?" 79

    Figure 21:Message d'interrogation"voulez vous vraiment quitter l'application AGEXLAB?" 80

    Figure 22:Affichage du premier enregistrement 81

    Figure 23:Affichage du dernier enregistrement 81

    Figure 24:affichage de l'enregistrement précedent 82

    Figure 25:Message d'interrogation"voulez vous vraiment retourner au Menu Principal?" 83

    Figure 26:Affichage des examens demandés prescrit sur l'ordonnance « Num_Ord=6010 » 84

    Figure 27:Affichage de tous les examens de type sero immunologique 85

    Figure 28:Affichage des examens demandés nommés « GE » 86

    Figure 29:Affichage des examens demandés dans la section « Id_Section BIO 01 » 88

    Figure 30:Affichage de l' examen demandé « Id_Ex = 60104 » 89

    Figure 31: Calcul du Net à payer des examens du patient « Id_P=100 » 90

    Figure 32: Résultat du patient ayant le No_ Labo » 24800 »,partie droite 91

    Figure 33: Résultat du patient ayant le No_ Labo » 24800 »,partie gauche 91

    Figure 34: liste des examens demandés 92

    Figure 35: liste des examens demandés 93

    Figure 36:liste des Medecins demandeurs 94

    Figure 37:liste des Médecins demandeurs 95

    Figure 38: Liste des résultats 96

    Figure 39 sous menu concepteurs, Analystes- programmeurs: 97

    Figure 40:Sous menu « Guide utilisateur » 98

    TABLE DES MATIERES

    DEDICACE i

    DEDICACE i

    DEDICACE ii

    REMERCIEMENTS iii

    LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS iv

    LISTE DES TABLEAUX vi

    LISTE DES FIGURES vii

    CHAP 0. INTRODUCTION GENERALE 1

    0.1 Problématique 1

    0.2 Choix du sujet 2

    0.3 Intérêt du sujet 2

    0.3.1 Intérêt personnel 2

    0.3.2 Intérêt social 3

    0.3.3 Intérêt académique et scientifique 3

    0.4 Délimitation du sujet 3

    0.5 Objectifs 3

    0.6 Hypothèse de recherche 4

    0.7 Méthodologie de la recherche 4

    0.7.1 Technique de recherche 4

    0.7.2 Méthodes de recherche 5

    0.8.3.Historique du laboratoire d'analyses médicales de l' HPRC 5

    0.8.4. Organisation du service de laboratoire d'analyses médicales de HPRC. 6

    0.8.5 ORGANIGRAMME DU LABORATOIRE DE L' HPRC 8

    0.8.6. Définition des concepts analyses et examens médicaux 8

    0.8.7 Flux de la population hospitalière du laboratoire de HPRC 9

    0.8.8. Les missions du laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC 10

    0.8.9.Fonctionnement du laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC 10

    0.9. Subdivision du travail 12

    CHAP I. LE SYSTEME D'INFORMATION 13

    I.1. Définition des concept s du système d'information 13

    I.2.Les fonctions du système d'information dans l'entreprise 15

    I.3. Décomposition du Système d'Information selon les moyens utilisés 17

    I.4.Typologie des applications du système d'information 18

    CHAP II.LIENS ENTRE LE SYSTEME D' INFORMATION ET LES 19

    BASES DE DONNEES 19

    II.1.Introduction 19

    II.2 Généralités sur les bases de données et leurs systèmes de gestion 19

    II.3.Système de gestion de bases de Données (SGBD) 19

    II.3.1.Définition 19

    II.3.2. Caractéristique des Systèmes de gestion de Base de Données ( SGBD) 20

    II.3.3.Types de Système de Gestion de Base de Données 21

    II.4 Les différentes catégories d' usagers des SGBD 21

    CHAP III. PRESENTATION DE LA METHODE MERISE 23

    III.1 Introduction 23

    III.2 Etapes de MERISE 24

    II.3 Modèle conceptuel de Données MCD 25

    III.3.1.Les éléments constitutifs du modèle entité-relation 25

    III3.2.Les étapes d'élaboration d'un MCD ou schéma entité /relation 26

    III.4.Les formes normales du modèle conceptuel 27

    III.5. Modèle Logique de Données MLD 28

    III.5.1 Généralités 28

    III.5.3.Règle de passage du modèle conceptuel au modèle logique relationnel 29

    III.6 Modèle conceptuel de Traitement MCT 30

    III.7 Modèle Organisationnel de traitement MOT 31

    III.8 Modèle Physique de Données(MPD) 32

    III.9 Modèle Opérationnel de traitements 32

    CHAP IV  CONCEPTION ET MODELISATION  D' UNE 33

    APPLICATION DE GESTION DES EXAMENS 33

    DU LABORATOIRE DE HPRC 33

    IV.1 Analyse de l'existant 33

    IV.1.1 Description conceptuelle de l'énoncé 33

    IV .1.2 Description du système existant 34

    IV.1.2.1.Inventaire des documents existants 34

    IV.1.2.1.a) Les différentes fiches identifiées 34

    IV.1.2.1.b) Les différentes registres du laboratoire par poste 35

    IV .1.2.2.Etude des moyens utilisés 36

    IV.1.2.2.a)Le personnel du service de laboratoire de l'HPRC 36

    IV.1.2.2.b) Matériel informatiques existants dans le service laboratoire de l'HPRC 37

    IV.1.3 Critique de l'existant 38

    IV.1.4 Proposition de solutions 38

    IV.1.5.Choix de la solution 39

    IV .2. La conception du futur système 39

    IV.2.1 Description conceptuelle des données du MCD 39

    IV.2.1.a) Listes brutes des entités et leur épuration 39

    IV.2.1.b) Les différentes relations entre entités 40

    IV.2.2. Dictionnaire des données 41

    IV.2.3.)Schéma du Modèle conceptuelle de Données MCD 43

    IV.2.4. Le Modèle Logique de Données Relationnel (MLDR) 44

    IV.2.5 Schéma du Modèle conceptuelle de traitement MCT 45

    IV.2.6 Le modele organisationnel de Traitement(MOT) 49

    IV.2.6.a) Regroupement des regles de gestion 49

    IV.2.6.b) schéma du MOT présenté séquentiellement 50

    IV.2.6.c)Schema MOT presenté par poste 55

    IV.2.7 Modele physique de donné MPD 60

    CHAP V : DEVELOPPEMENT ET REALISATION D'UNE 61

    APPLICATION DE GESTION DES EXAMENS D'UN 61

    LABORATOIRE D'ANALYSES MEDICALES DE HPRC 61

    V.1.Introduction 61

    V.2 Outils utilisé dans la conception de l'application AGEXLAB 61

    V.2.1.Microsoft Visual Basic 6.0 64

    V.2.2.Microsoft Access 2007 64

    V.3.Sécurité au niveau de l'application AGEXLAB 65

    V.4 Description des interfaces utilisateurs pour l'application AGEXLAB 66

    V.4.1 schéma de l'interface utilisateur l'application AGEXLAB 67

    V.4.2 Légende du schéma d'interface utilisateur de l'application AGEXLAB 68

    IV.5. Enchainement des écrans de l'application AGEXLAB 69

    CONCLUSION GENERALE ET SUGGESTIONS 99

    BIBLIOGRAPHIE 102

    I.OUVRAGES CONSULTES 102

    Livres 102

    Mémoires 102

    II.RAPPORTS de stage 103

    III.NOTES DE COURS CONSULTEES 103

    IV. WEBOGRAPHIE 103

    ANNEXE 1 I

    CHAP 0. INTRODUCTION GENERALE

    0.1 Problématique

    Actuellement, l'informatique constitue une révolution la plus innovante dans la vie moderne de l'homme et connait une avancée technologique spectaculaire dans tous les secteurs. Certes, l'invention de l'ordinateur a permis d'informatiser les systèmes des données des entreprises, par une sauvegarde et traitement de l'information.

    Ainsi donc, face à de multiples problèmes dus à la gestion traditionnelle des entreprises, Cette science joue un rôle important dans le développement de l'entreprise en général, des institutions sanitaires, et les laboratoires d'analyses médicales en particulier.

    Au Burundi, la croissance de la population hospitalière nécessite une gestion rationnelle et rapide. L'informatisation des institutions sanitaires est encore à ses débuts. La manière de gérer manuellement les laboratoires d'analyses médicales est encore dominante d'où la nécessité d'introduire l'informatique dans la gestion de ces services hospitaliers au travers les solutions logicielles.

    Un laboratoire d'analyses médicales ou laboratoire de biologie médicale(LBM), est un lieu où sont prélevés et analysés divers fluides d'origine humaine ou animale sous la responsabilité des biologistes médicaux, qui en interprètent les résultats dans le but de participer au diagnostic et au suivi de certaines maladies1(*)

    Le laboratoire de l'HPRC est l'un des principaux laboratoires publics de la capital Bujumbura. Comme tous les autres, il effectue des analyses médicales de nombreux patients hospitalisés ou ambulants, et même de l'urgence, tant burundais que étrangers. Face à l'augmentation de la population hospitalière, ce service de laboratoire d'analyses médicales de l'Hôpital Prince Régent Charles se trouve confronté à beaucoup de problèmes :

    - Grand volume d'informations traitées manuellement, ce qui provoque parfois des erreurs dans l'établissement des documents.

    - Recherche difficile dans les registres ;

    - La lenteur et une perte de temps dans l'enregistrement et la recherche des données ;

    - Insécurité des informations.

    - Possibilité d'erreur dans le remplissage des différents documents.

    - Possibilité d'erreur dans le calacul des montants des examens

    - Difficulté de stockage due au Nombre important d'archives

    - Détérioration des archives à force de leur utilisation trop fréquente.

    C'est autour de cette thématique que nous allons réfléchir aux interrogations suivantes :

    1. L'informatisation influence - t- elle sur la gestion des examens demandés du laboratoire ?

    2. Le niveau d'automatisation dans la gestion du laboratoire est elle satisfaisante pour palier à tous les problèmes évoqués ci- haut ?

    0.2 Choix du sujet

    Le sujet que nous avons choisi est «   conception et réalisation d'une application de gestion des examens d'un laboratoire d'analyses médicales :cas de l'Hôpital Prince Régent Charles ». Le choix de ce sujet est motivé par son originalité car dans nos recherches dans les différentes bibliothèques universitaires de la capitale Bujumbura, nous n'avons pas pu trouver aucun travail déjà déposé concernant l'informatisation de la gestion des examens d'un laboratoire d'analyses médicales.

    0.3 Intérêt du sujet

    0.3.1 Intérêt personnel

    Ce travail de mémoire nous permettra d'acquérir des connaissances dans le domaine de l'informatique de gestion. Il nous permettra aussi de perfectionner notre bagage intellectuel dans la conception et le développement d'une application de gestion.

    0.3.2 Intérêt social

    Du point de vue social, ce travail de mémoire apportera plus d'intérêt aux médecins, au personnel du laboratoire de l'HPRC et aux patients. Ce travail permettra d'améliorer d'avantage les conditions sanitaires de la population.

    Les patients gagneront la qualité du service, la confidentialité et l'archivage de leurs données.

    Quant à l'hôpital, aux médecins ainsi qu'au personnel du laboratoire de HPRC, ils tireront profits de l'amélioration de la gestion du laboratoire, de la qualité de l'information fournie par le système informatisé. Les informations seront justes, complètes, rapides, opportunes et accessibles en temps réel et au moment voulu.

    0.3.3 Intérêt académique et scientifique

    Notre travail de mémoire répond à une exigence académique actuelle à la fin des études universitaires de second cycle, tout étudiant doit rédiger un mémoire original. Ce travail s'intègre dans le domaine de l'informatique de gestion.et complète les travaux scientifiques antérieurs .Il pourra servir de tremplin ou de référence à d'autres recherches ultérieures dans le même domaine.

    0.4 Délimitation du sujet

    Notre Travail se limite dans le domaine de la conception et développement d'une application de gestion des examens d'un laboratoire d'analyses médicales. C'est une étude qui portera sur les examens demandés, qui requièrent une analyse de laboratoire par des tests sur échantillons de tissus ou liquides corporels.

    Dans l'espace, ce travail est limité au service de laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC, un hôpital situé dans la capitale Bujumbura, commune Buyenzi, à l'avenue du port de Bujumbura. Dans le temps, nous avons considéré les données allant de Avril 2011 jusqu'à Avril 2012

    0.5 Objectifs

    Afin de remédier à tous ces problèmes recensés au laboratoire de HPRC, notre imagination a opté sur la conception d'une application de gestion des examens dont les objectifs seront les suivants :

    - Rapidité dans l'établissement des différents documents ;

    - Facilité, simplicité et rapidité d'accès aux données par une recherche, et par une consultation multicritère ;

    - Accès confidentielle et sécurisé aux informations selon le mode d'accès ;

    - Stockage des informations sur des supports informatiques ce qui assurera leur sécurité physique ;

    - Gain de temps dans l'établissement des montants des examens

    - Automatiser certaines taches qui se traitent manuellement.

    0.6 Hypothèse de recherche

    Pour mener à bout notre recherche, compte tenu de la problématique précédente, notre travail propose une série d'hypothèses qui mériteraient d'être vérifiées à la fin de la recherche :

    1) La conception d'un système d'information pourrait être une solution à quelques problèmes d'enregistrement et de mise à jour ; de faciliter la consultation et la recherche ; d'accès rapide et confidentiel à l'information ?

    2) La mise en place d'un système informatique permettra d'analyser les données à un temps réduit et réel ,fournir les informations utiles à la gestion des examens demandés ,automatiser certaines tâches et stocker avec sécurité et avec gain d'espace les informations. ?

    0.7 Méthodologie de la recherche

    0.7.1 Technique de recherche

    La technique de recherche est l'ensemble des moyens et des procédés qui permettent au chercheur de rassembler les données et les informations qui sont sujets de recherches.

    Les techniques de recherche alors utilisées sont  notamment:

    - Technique d'interview par laquelle on s'est entretenu à maintes reprises avec le personnel du laboratoire ainsi que les patients afin d'échanger sur les phénomènes qui s'y opèrent ;

    - Technique documentaire par laquelle on a consulté les documents disponible à HPRC, à la bibliothèque de l'ULBU, de l'ULT et à l'Internet ;

    - Technique d'observation directe qui a porté sur le phénomène étudié.

    0.7.2 Méthodes de recherche

    La méthode de recherche est un ensemble ordonné de principes, des règles et des opérations effectuées, permettant de faire l'analyse en vue d'atteindre les résultats. Les méthodes utilisées sont alors :

    - La méthode comparative

    - La méthode d'analyse : MERISE

    - La méthode d'analyse documentaire

    - la méthode structuro- fonctionnelle qui nous a permis deo connaître le fonctionnement des différentes sections, la structure organisationnelle et le niveau d'automatisation

    0.8.3.Historique du laboratoire d'analyses médicales de l' HPRC

    Dès l'édification de l'HPRC, tous les examens médicaux étaient effectués dans les autres laboratoires .Par après les deux locaux qu'occupent actuellement les services d'ophtalmologie et ORL ont été utilisés comme laboratoire après les transformations.

    Selon NDAYISHIMIYE Fidèle, chef de service laboratoire, dans son rapport de stage probatoire effectué au laboratoire de HPRC , «  les activités proprement dites du laboratoire comme on le vit aujourd'hui, ont débuté après l'autonomisation de HPRC vers 1994 .

    Le début de son fonctionnement coïncide aussi avec les travaux de réhabilitation du bâtiment «  FOREAMI » (Fonds de la Reine Elisabeth pour l'Assistance des Malades Indigènes), ce qui lui a permis d'effectuer toute une gamme d'examens comparables à ceux qui se faisaient au FOREAMI .Ainsi cette acquisition de l'équipement en matériel du FOREAMI et la mutation de ses meilleurs utilisateurs professionnels vers le HPRC ont donné un élan brusque au laboratoire de l'HPRC »2(*)

    0.8.4. Organisation du service de laboratoire d'analyses médicales de HPRC.

    Le service de laboratoire de HPRC est structuré en cinq petits laboratoires .Le laboratoire de Biochimie, de sérologie, Hématologie, Bactériologie, parasitologie dont chacun s'appelle section. Le service de laboratoire est dirigé par un chef de service, assisté par un adjoint ou chef de poste chargé de la gestion du stock de matériel tandis que les sections sont dirigées par des chefs de section.

    L'accueil du service de laboratoire est doté d'un secrétariat multifonctionnel :

    Ces fonction sont notamment :

    - La saisie et l'enregistrement des examens demandés des patients

    - La facturation examens

    - Suivi du payement

    - Livraison des résultats

    Chaque section est compétente pour certain type d'examens. Ainsi on distingue différents types d'examens qui sont effectués au laboratoire de l'HPRC ; notamment :

    o Examens sero-immunologiques,

    o Examens de Bactériologie (Examen cytobactériologique des urines (ECBU)+culture),Examen bactériologique des selles ou coproculture)

    o Examens d'hématologie

    o Examens de biochimie

    o Examens de parasitologie

    Le tableau suivant illustre ces différentes sections du laboratoire de HPRC3(*) 

    La section de biochimie

    La biochimie est l'étude des réactions chimiques du monde vivant4(*).La biochimie s'occupe de l'exploitation biochimique des pathologies affectant certains organes ou certains tissus

    La section de sérologie :

    Sero-immunologie

    Sero-transfusion

    La sérologie est l'étude du sérum et de certains constituants ;

    La sérologie s'occupe du diagnostic sérologique des maladies parasitaires, bactériennes, virales etc .. par la recherche des anticorps dans le sérum ou dans d'autres liquides biologiques en présence des antigènes correspondants ou vice versa.5(*)

    La Sero- transfusion s'occupe de la gestion de la banque de sang à transfuser au malade

    La section de parasitologie

    La parasitologie s'occupe de la recherche des parasites intestinaux tandis que les parasites sanguinoles sont recherchés en hématologie.

    La section d'hématologie

    L'hématologie consiste à dénombrer les globules rouges , plaquettes ,doser l'hémoglobine , déterminer l'hématocrite ,calculer le volume globulaire moyen ,le taux corpusculaire moyenne en hémoglobine ,la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine et établir la formule leucocytaire.

    La section de bactériologie

    La bactériologie est l'étude cytobactériologique et cytologique  (urine ,sang ,selles ;crachats ,pus ,liquides de ponction ;liquide vaginales)

    :

    Table 1: Les différentes sections du laboratoire de l'HPRC

    0.8.5 ORGANIGRAMME DU LABORATOIRE DE L' HPRC

    Figure 1:Organigramme du service de laboratoire de HPRC

    Source : Investigation personnelle.

    0.8.6. Définition des concepts analyses et examens médicaux

    · L'analyse médicale consiste à doser les différents paramètres présents dans le sang, mais également à doser certaines substances chimiques dans d'autres liquides organiques (urines ou dans les matières fécales)6(*). Les analyses médicales permettent de mettre en évidence de nombreuses maladies, de suivre leur évolution, mais aussi de prévenir certains facteurs de risque comme par ex l'excès de cholestérol.

    · Un examen médical est une procédure de diagnostic réalisée pour les motifs de santé. C'est un examen complet de l'état de santé d'une personne.il est synonyme de bilan de santé ou examen préventif7(*).

    o Quelques examens se composent d'un simple examen physique appelé examen clinique s'effectuant en quatre phases : inspection, palpitation, percussion et auscultation.

    o Quelques examens médicaux requièrent des tests sur échantillons de tissus ou de liquides corporels qui sont envoyé à un laboratoire d'analyses médicales

    · Un diagnostic est le raisonnement menant à l'identification de la cause (origine) d'une défaillance, d'un problème partir des caractères ou symptômes relevés par les observations, des contrôles ou des tests.8(*)

    0.8.7 Flux de la population hospitalière du laboratoire de HPRC

    La population hospitalière du laboratoire de HPRC est composée principalement de patients répartis en quatre catégories : 

    1. Les patients ambulants sont des patients qui viennent se faire soigner ou demander des analyses en provenance de l'extérieur de l'hôpital. leur prescription des examens peut être locale ou externe de l'hôpital ;

    2. Les patients hospitalisés sont des patients, qui suivants la gravité de leur maladie sont alité au sein de l'Hôpital prince Régent Charles ;

    3. les patients urgents .on distingue les urgences en provenances de l'extérieur et les urgences internes parmi les hospitalisés ;

    4. Les patients «  RIBUB » sont des patients séropositifs qui sont prise en charge par le RIBUB( ;

    Le flux massif de la population hospitalière au sein du laboratoire de HPRC est d'une moyenne de 85 patients par jour soit environ 2550 patients par mois, comme l'illustre la table suivante:

    Period

    Ambulant

    Hospitalisé

    RIBUB

    Urgent

    Total

    Mars 2012

    1384

    605

    192

    429

    2610

    Avril 2012

    1137

    532

    477

    317

    2463

    TOTAL

    2531

    1137

    669

    746

    5073

    Flux moyen journalier

    42

    19

    11

    13

    85

    Flux moyen mensuel

    1260

    570

    330

    390

    2550

    Table 2:Le flux moyen des patients

    Source : Investigation personnelle

    0.8.8. Les missions du laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC

    Les missions du laboratoire de HPRC sont notamment :

    Faire des analyses médicales diverses, faire la transfusion sanguine, et enfin encadrer les stagiaires infirmiers et technicien de laboratoire.

    0.8.9.Fonctionnement du laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC

    Les différentes phases de l'analyse médicale du laboratoire de HPRC :

    1. Phase pré -analytique :

    § état du patient (à jeun ou non)

    § /phase de prélèvement

    Cette phase est composée de  plusieurs types de

    Prélèvements :

    o prélèvement de sang veineux et artériel

    o prélèvement cutanéo -muqueux (vaginaux, urétraux, de la cavité buccale) ;

    o prélèvement de ponction (liquide céphalo-rachidien)

    o prélèvement de liquide d'épanchement (pleural, péritonéal, etc)

    o prélèvement de selles, urines, ou liquides

    § phase de d'étiquetage des échantillons

    § phase d'enregistrement des examens demandés

    § centrifugation

    § aliquotage des prélèvements

    § prétraitements éventuels des prélèvements (filtration ; lyse des cellules)

    2. phase analytique

    3. phase post -analytique

    § validation technique et biologique

    § Enregistrement des résultats

    § interprétation des résultats par le biologiste

    § rendre les résultats auprès des patients

    § stérilisation des échantillons

    La facturation et le paiement des examens faits au service de laboratoire s'effectuent suivant l'affiliation aux différents types de régime d'assurance .Ainsi, certains patients sont régis par la Carte s'assurance Maladie (CAM) qui va devenir bientôt la Carte d'Assistance Médicale ; et la Mutuelle de la Fonction Publique( ou MFP) dont l'adhérent paie 20% du coût total, d'autres sont régies par des bons de commande ou des bons de soins dont le recouvrement est honoré par les employeurs ou le ministère de la solidarité pour les indigents . Enfin il ya d'autres qui sont régis par la mesure de l'Etat concernant la gratuité sanitaire. C'est notamment les examens des enfants de moins de 5 ans et les examens relatifs à la grossesse pour les femmes/filles enceintes.

    0.9. Subdivision du travail

    Notre travail est subdivisé en cinq chapitres dont :

    CHAP 0 «  Introduction générale » au travers duquel on évoque la problématique, le sujet, son intérêt et ses limites, historique, organisation, mission et fonctionnement de l'institution d'étude ;

    Dans le premier chapitre intitulé «  Le système d'information », on présente les concepts clé du Système d'information, la composante du SI selon les moyens utilisés, fonctions, ainsi que la typologie du SI.

    Le second chapitre, intitulé «  Le lien entre le système d'information et les bases de données »   traite les Généralités sur les Bases de données et leurs Systèmes de gestion.

    Le troisième chapitre qui est «  Présentation de la méthode Merise » décrit théoriquement cette méthode.

    Le quatrième chapitre ayant comme titre «  conception et modélisation d'une application de gestion des examens du laboratoire de l' HPRC » constitue une étude conceptuelle et logique des données, propose et choisit une solution.

    Enfin le cinquième chapitre intitulé «  Réalisation de l'application  »montre la réalisation et le développement de notre application, l'illustration des différentes parties de l'application développées dans un langage de programmation, la base de Donnée, le SGBD, ainsi que les interfaces.

    On termine ce travail par une conclusion générale et des suggestions.

    CHAP I. LE SYSTEME D'INFORMATION

    I.1. Définition des concept s du système d'information

    · un système est un ensemble d'éléments lié par un ensemble de relations de telle sorte que toute modification d'un élément entraine une modification d'un autre élément au moins.9(*) On peut aussi définir un système par le processus de transformation qui opère. Un système est un ensemble d'éléments en interaction dynamique, organisés en fonction d'un but

    · Le système opérant qui est un système ou processus commandé définissant la transformation principale .Dans une organisation Il est aussi qualifié de système technologique ou physique ou de production. Il se trouve à la base de toute organisation car c'est lui qui effectue les opérations de transformation permettant d'atteindre les finalités retenues. C'est le niveau de la production, des opérations, de chaque service, chaque unité ou chaque entreprise

    · Le système de pilotage est le siège de l'activité décisionnelle de l'entreprise. Dans une organisation, Il est aussi dénommé système de management ou système de gestion ou encore système de décision .Il se situe à la tête de toute organisation car c'est lui qui pilote le système opérant, car c'est lui qui fixe les objectifs et prend les décisions.

    · Une information est un élément de connaissance susceptible d'être codé pour être conservé, traité ou communiqué10(*).L'information "est ce qui nous apporte une connaissance, qui modifie notre vision du monde, qui réduit notre incertitude ; c'est un renseignement".

    · un système d'information est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures permettant d'acquérir, traiter, stocker, communiquer des informations (sous forme de données, textes, images, sons, etc...) dans et entre les organisations"11(*). Ces ressources sont inter reliées.

    · Le système informatique est un ensemble organisé d'objets techniques (matériel, logiciels, applicatifs) qui représente l'infrastructure d'un système d'information.12(*)

    · Le système d'aide à la décision est l'une des composantes fonctionnelles du système d'information informatisé. Ainsi on distingue différents types d'aide à la décision :

    o Décision programmable, on définit un algorithme calculable ex décision de réapprovisionnement

    o Système de rapport périodique : assistance par ordinateur en apportant des données sous formes de tableau et de graphique

    o Système d'aide à la décision de groupe où certaines entreprises utilisent des salles de décision où chaque participant dispose d'un terminal (vidéo, internet, téléconférence)

    o Système interactif d'aide à la décision( SIAD) qui permet de combiner les capacités de jugement de l'homme et les capacités de l'ordinateur, de trouver et traiter les informations.

    o Système experts constituent l'un des aspects de l'intelligence artificielle. Ce principe consiste à introduire ses types de connaissances dans des programmes informatiques de façon à rendre son utilisation possible par un non expert

    · Intelligence artificielle(IA) est une branche de l'informatique dont l'objet principal est de concevoir des systèmes informatiques imitant le comportement intelligent de l'être humain13(*).

    I.2.Les fonctions du système d'information dans l'entreprise

    Le système d'information assure dans l'entreprise quatre fonctions :

    · Recenser les informations.

    La Direction, appelée théoriquement « système de pilotage », doit recenser toutes les informations utiles à l'organisation, leur donner un nom et une définition, reconnus et partagés au sein de l'entreprise.

    · Mémoriser les informations

    La nature et la signification des informations à mémoriser seront des éléments essentiels de la conception d'un système d'information. Une donnée sera donc une information stockée dans un système informatique.

    · Communiquer et diffuser les informations.

    Le système d'information assure les échanges d'informations entre ceux qui« pensent et qui organisent » (système de pilotage) et ceux qui «réalisent » (système opérant).

    · Exécuter des traitements.

    Les traitements sont soit des activités de transformation d'information relevant de l'opérationnel, soit des activités de pilotage relevant du « décisionnel ».

    Le schéma suivant14(*) montre les fonctions du système d'informations dans l'entreprise :

    .

    Figure 2:Les fonctions du système d'information dans l'entreprise

    I.3. Décomposition du Système d'Information selon les moyens utilisés

    Le Système d'Information de gestion peut être décomposé selon plusieurs dimensions entre autres, les moyens utilisés. L'analyse des differentes composantes du SI permet de comprendre le fonctionnement de celui-ci et d'aider à la conception en construisant un SI mieux adapté à son contexte. Ainsi le » tableau  suivant »15(*) illustre cette décomposition.

    Critères

    composante du SI

    Caractéristiques

    Degré de formalisations des procédures

    Formelle

    information sous formes écrites correspondant à des événements répétitifs bien analysé; les modèles de traitement sont bien définis,

    Informelle

    information sous forme quelconque, pas de règles précises de traitement

    Degré d'automatisation des traitements.

    Manuelle

    les opérations sont assurés par l'homme sans recourt à des machines, acceptable pour les faibles volumes ou les taches mal définies,

    Automatisé

    Les opérations sont assurées par l'ordinateur sans l'intervention humaine sauf pour la préparation des taches. Très efficace si les travaux sont répétitifs et de gros volume.

    Assisté

    les opérations sont assurés grâce à un dialogue homme -machine; la conduite est assurée par l'homme, mais beaucoup d'opérations sont réalisées par l'ordinateur

    Table 3:Décomposition du système d'information selon les moyens utilisés

    I.4.Typologie des applications du système d'information16(*)

    Critères

    Caractéristique du SI

    Exemple

    Système d'information Opérationnel

    Collecter, mémoriser, traiter les données nécessaires à la conduite de l'activité

    Automatiser, fluidifier et optimiser les processus

    Achat, stock

    Gestion des commandes, gestion des données, gestion de production

    Système d'information d'aide à la Décision

    Fournir les indicateurs pertinents sur l'activité

    Connaitre ses clients, offrir des outils d'analyse et de simulation

    Gérer la connaissance

    Budget

    Analyser le profil du client(statistique)

    Base de données de connaissances

    Systèmes d'informations de la communication

    Communiquer les informations en interne

    Echanger avec les partenaires

    Messagerie, réseau d'échange

    Table 4:Typologie des applications du système d'information

    CHAP II.LIENS ENTRE LE SYSTEME D' INFORMATION ET LES

    BASES DE DONNEES

    II.1.Introduction

    La modélisation du système d'information à l'aide de la théorie des ensembles et l'algèbre relationnelle, permet d'élaborer une BD dans laquelle sont stockées les informations informatisées. C'est grâce à ces BD qu'on réalise les applications logicielles ou les SGBD pour une bonne gestion et manipulation de ces données.

    II.2 Généralités sur les bases de données et leurs systèmes de gestion

    «  Une base de données ( BD) ou database(DB)  est une entité dans laquelle il est possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance possible. Ces données doivent pouvoir être utilisées par des programmes, par des utilisateurs différents »17(*)

    II.3.Système de gestion de bases de Données (SGBD)

    II.3.1.Définition

    un Système de Gestion de Base de Données( SGBD) ou Database Management System(DBMS) est un logiciel système destiné à stocker et à partager des informations dans une base de donnée en garantissant la qualité, la pérennité et la confidentialité des informations, tout en cachant la complexité des opérations.18(*)

    Un SGBD permet d'inscrire, de retrouver, de modifier, de trier, de transformer ou d'imprimer les informations de la base de données.

    Le SGBD est un ensemble de services (applications logicielles) permettant de gérer les bases de données, c'est-à-dire :

    · Permettre l'accès aux données de façon simple

    · Autoriser un accès aux informations à de multiples utilisateurs

    · Manipuler les données présentes dans la base de données (insertion, suppression)

    II.3.2. Caractéristique des Systèmes de gestion de Base de Données ( SGBD)

    Les différentes caractéristiques des SGBD sont :

    · Indépendance physique : Le niveau physique peut être modifié indépendamment du niveau conceptuel

    · Indépendance logique :

    · Manipulabilité : des personnes ne connaissant pas la BD doivent être capable de décrire leur requête sans faire référence à des éléments techniques de la BD

    · Rapidité des accès : les systèmes doivent pouvoir fournir des réponses le plus rapidement possibles ;

    · Administration centralisée en permettant à l'administrateur le pouvoir de manipuler les données

    · Limitation de redondances afin d'éviter les erreurs et le gaspillage de l'espace mémoire

    · Vérifications de l'intégrité, les données doivent être cohérentes entre elles ;

    · Partageabilité des données, par l'accès simultané de plusieurs utilisateurs ;

    · Sécurité des données en fournissant des mécanismes de gérer des droits d'accès donnés selon les utilisateurs

    II.3.3.Types de Système de Gestion de Base de Données

    - Première génération (1950-1965) : système de gestion de fichier SGF

    - Deuxième génération (1965-1970) SGBD navigationel :réseau, hiérarchique

    - Troisième génération (1969-aujourd'hui) SGBD Relationnel(DB2,oracle, Informix,Ms Access)

    - SGBD orienté-objet (1990-1999)

    II.4 Les différentes catégories d' usagers des SGBD

    Il existe plusieurs catégories d'usagers des SGBD, parmi lesquelles il y a l'administrateur de base de données, le concepteur de base de données, le développeur, ainsi que les utilisateurs (avisés ou profanes) des systèmes informatiques.

    · L'administrateur de bases de données ou database administrator (DBA) est un expert en SGBD, il s'occupe d'installer et de maintenir le SGBD ainsi que les outils annexes qui l'accompagne19(*).

    Il est la personne responsable de l'intégrité, de la sécurité, la disponibilité des informations contenues dans les bases de données ainsi que de la performance du SGBD. Il protège les informations contre les accidents dus à des mauvaises manipulations, des erreurs de programmation, des utilisations malveillantes, ou des pannes qui entraineraient des détérioration du contenu des bases de données. Pour ce faire, l'administrateur de base de données autorise ou interdit 0l'accès aux informations et surveille l'activité du SGBD.

    · Le concepteur de base de données ou database designer(DBD) est la personne qui identifie les informations qui seront enregistrées dans la base de données, les relations entre ces informations et les contraintes telles que la présence ou pas de redondance20(*). Le concepteur de base de données a une connaissance approfondie de l'usage qui est fait de ces informations, et les règles qui en découlent. Il est responsable d'organiser la base de données de manière appropriée en mettant en place les structures nécessaires au stockage des informations.

    · Un développeur (ou Analyste programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les mettant en oeuvre dans un langage de programmation21(*).

    Les développeurs créent des logiciels applicatifs et dans un ou l'autre langage de programmation de haut niveau. Chaque logiciel cible une activité en particulier et est destiné aux autres usagers du SGBD. Le développeur travaille avec une personne exerçant l'activité en question, en vue de déterminer les besoins caractéristiques de cette activité puis il détermine l'architecture du produit, et le met en oeuvre en rédigeant le code source. Le logiciel comporte des instructions qui font appel au SGBD pour rechercher ou modifier les informations. Certains utilisateurs expérimentés, qui connaissent un ou l'autre langage de programmation, créent des programmes pour leur propre usage.

    · Les utilisateurs avisés ont les connaissances nécessaires pour utiliser le langage de commande du SGBD et accèdent aux données à partir de leur ordinateur personnel. Ils ont été autorisés par l'administrateur de voir certaines informations et de les modifier. Les utilisateurs avisés peuvent rechercher, ajouter, modifier, ou supprimer des données en utilisant le langage de commande du SGBD.

    · Les utilisateurs profanes accèdent aux informations à travers un logiciel applicatif. Ils exécutent des commandes ou choisissent des menus et n'ont pas connaissance du langage de commande ni de l'organisation de la base de données.

    Dans notre application nous allons considérer principalement deux types d'usagers : les administrateurs et les utilisateurs sans ignorer la place du concepteur et du développeur.

    CHAP III. PRESENTATION DE LA METHODE MERISE

    III.1 Introduction

    La méthode MERISE est une Méthode d'Etude et de Réalisation Informatique par les sous ensemble ou pour les Systèmes d'Entreprises22(*) .c'est une méthode de conception, de développement et de réalisation de projets informatique mis au point dans sa première version durant les années 1978-1980.

    Les fondements de la méthode MERISE reposent sur la séparation des données et traitement d'une part, et l'approche par niveau d'abstraction d'autre part.

    D'une part la méthode séparation des données et du traitement respecte la distinction des données et traitement, et procède à une description tridimensionnelle :

    · Les flux : les échanges ou la communication sont les flux entre systèmes notamment les flux d'information ;

    · Les traitements : Ils décrivent les taches à effectuer à la réception ou par l'émission d'un flux d'information ;les traitements représentent la dynamique du système d'information ;

    · Les données : la structure de mémorisation des informations est représentée sous une forme qui permet un passage aisé vers l'enregistrement informatique. Les données représentent la statique du système d'information.

    .

    D'autres parts MERISE propose une démarche dit par niveaux d'abstraction comprenant :

    · Le niveau conceptuel, conduisant à une modélisation de données en entité et associations ;

    · Le niveau organisationnel pour les traitements et le niveau logique pour les données,

    · Le niveau physique

    Le tableau suivant met en évidence les résultats des différents niveaux de conception préconisés par  Merise23(*)

    NIVEAUX

    DONNEES

    TRAITEMENT

    Conceptuel

    Modèle conceptuel

    MCD

    Modèle conceptuel

    MCT

    Organisationnel

    Modèle Logique

    MLD

    Modèle organisationnel

    MOT

    Physique

    Modèle physique

    MPD

    Modèle Opérationnel

    MOpT

    Table 5:Les niveaux et modèles correspondants de MERISE

    La méthode MERISE est bien adaptée à l'automatisation des taches séquentielles de gestion pure.

    III.2 Etapes de MERISE24(*)

    No

    Nom de l'étape

    Description

    1

    Schéma directeur

    Approche globale du développement

    2

    Etude préalable

    Etudes des différentes solutions possibles puis choix de la solution appropriée

    3

    Analyse détaillée

    Complément des spécifications du domaine, étude détaillée

    4

    Analyse technique

    Spécifications techniques complètes

    5

    Réalisation

    Ecritures des programmes, Tests, essai, Formation utilisateur

    6

    Maintenance

    Corrections et adaptation du logiciel

    Table 6:Les étapes de MERISE

    II.3 Modèle conceptuel de Données MCD

    Le MCD se concrétise par un schéma entité-association ou entité relation. Il permet de représenter clairement les données des SI .Ce modèle permet aussi d'écrire les entités du monde réel en terme d'objectif, de propriétés et de relation (ou association) indépendamment de toutes les techniques d'organisations et d'implémentation des données.

    III.3.1.Les éléments constitutifs du modèle entité-relation

    Une entité est toute chose pourvue d'existence propre, c'est un objet, une chose concrète ou abstraite qui peut être reconnue distinctement et qui est caractérisé par son unicité.25(*) En MERISE, l'entité est représentée par un rectangle portant à son entête le nom de cette entité.

    Ex :

    Patient

    Identifiant

    o Un type entité (ou classe -entité) désigne un ensemble d'entité qui possède une sémantique et des propriétés communes26(*) : ex :les femmes, les téléphones , etc.

    o Un attribut ou une propriété est une propriété type-entité ou un type association

    o Une valeur d'une propriété chaque attribut possède un domaine qui définit l'ensemble des valeurs qui peut être choisi pour lui.

    o Un identifiant (ou clé) d'une entité ou d'une association est constitué par un ou plusieurs de ses attributs qui doivent avoir une valeur unique pour chaque occurrence d'entité ou d'association.

    o Une association (ou relation) est un lien entre plusieurs entités ;un type association (ou type relation) désigne un ensemble de relations qui possèdent les mêmes caractéristiques.

    o instance de son type association. Avec MERISE une association ou relation est représentée par une éclipse ou un polygone avec des pattes la reliant à divers entités.

    Ex

    Acheter

    client

     

    0,n

    Article

     

    0,n

    o Un participant d'une association est une entité intervenant dans cette association .L'ensemble des participants d'une association est appelée la collection de cette association

    o Une cardinalité est une relation qui représente le nombre de fois minimum et/ou maximum qu'une entité participe à une association.la cardinalité minimum doit <= cardinalité maximum ; cardinalité minimum=0 ou 1 ; cardinalité maximum =1 ou n

    Les seules cardinalités possibles sont les suivantes :

    0,1 : Aucun ou un seul

    1,1 : un et un seul

    0, n : Aucun ou plusieurs

    1, n : un ou plusieurs

    III3.2.Les étapes d'élaboration d'un MCD ou schéma entité /relation

    o Etablir la liste brute des informations

    o Epurer la liste des informations

    o Dégager les entités types

    o Eliminer les redondances, les synonymes et les polysémes

    o Rattacher les propriétés aux entités

    o Définir les associations entre entités

    o Déterminer les cardinalités de chaque couple entité /association

    o Construction du MCD

    III.4.Les formes normales du modèle conceptuel

    Le processus de normalisation consiste à remplacer une relation donnée par certaine projection afin que la jointure de ces projections permette de retrouver la relation.

    La normalisation peut être effectuée en amont et de préférence pendant la phase de conception sur modèle entité /association ou MCD. Dans ce cas, on n'est pas nécessaire de le recommencer en aval ,au modèle relationnel

    · Première forme normale (1 FN)

    Une entité (ou association) est en 1 FN ssi ses attributs sont élémentaires, c à d non décomposables

    · Deuxième forme normale (2FN)

    Une entité ou une association est en 2 FN ssi elle est d'abord en 1FN et si tout attribut n'appartenant pas à la clé dépend de la totalité de cette clé.

    · Troisième forme normales(3FN)

    Une entité ou association est en 3FN ssi elle est d'abord en 2 FN et si tous ses attributs dépendent directement de sa clé et pas d'autres attributs.

    · Forme normale de Boyce code(FNBC)

    Une entité (association) est en FNBC ssi elle et d'abord en 3FN et si aucun attribut faisant parti de la clé dépend d'un attribut ne faisant pas partie de la clé

    III.5. Modèle Logique de Données MLD

    III.5.1 Généralités

    Dans le modèle relationnel, les données sont représentées par des tables sans préjuger de la façon dont les informations sont stockées dans la machine. Ce modèle repose sur des bases théoriques solides, notamment la théorie des ensembles et la logique des prédicats du premier ordre.

    Le succès du modèle relationnel auprès des informaticiens chercheurs ; concepteurs et utilisateurs est due à la puissance et à la simplicité de ses concepts.

    Les objectifs d'un modèle relationnel sont notamment :

    o Proposer des schémas de données faciles à utiliser

    o Améliorer l'indépendance physique et logique

    o Mettre à la disposition des utilisateurs des langages de haut niveau

    o Optimiser les accès à la BD

    o Améliorer l'intégrité et la confidentialité

    o Fournir une approche méthodologique dans la construction des schémas.

    1. Produit cartésien est un ensemble de n-upplet selon plusieurs domaines

    2. Domaine : c'est l'ensemble fini ou infini de ses valeurs possible

    Ex domaine pour l'attribut (couleur; blanc ; rouge ; vert

    3. Occurrence ou n-upplet ou tupple ou enregistrement : est une ligne du tableau qui représente la relation

    4. La cardinalité d'une relation est son nombre d'occurrence ;

    5. L'arité d'une relation est son nombre d'attribut

    6. Relation est un sous ensemble du produit cartésien de plusieurs domaines d'attributs

    7. Une clé candidate d'une relation est l'ensemble minimale d'attribut de la relation dont les valeurs identifient à coup sure une occurrence

    8. Un Clé primaire (primary key) :la clé primaire d'une relation est l'une de ses clés candidates. Elle peut etre simple ou composite

    9. La clé étrangère (foregn Key) dans une relation est formée de un ou plusieurs autres attributs qui constituent une clé primaire dans une autre relation

    10. Schéma de relation : précise le nom de la relation ainsi que la liste des attributs entre parenthèses. Ex : employé (matricule, nom, prénom)

    11. Schéma relationnel est constitué par l'ensemble de relation

    12. Base de données relationnelle est constituée par l'ensemble des n_upplets des différentes relations de schéma relationnel

    III.5.3.Règle de passage du modèle conceptuel au modèle logique relationnel

    Règle 1

    Une entité se transforme en une relation ; chaque propriété de l'entité devient un attribut de cette relation ; l'identifiant de l'entité devient la clé primaire de la relation

    Règle 2

    La clé primaire de la table à la cordonnée (x,n) devient la clé étrangère dans la table à la coordonnée (x,1)

    Règle 3

    Les relations binaires aux cardinalités (x, n)- (x,n) où x=0, x=1 ;

    Il ya création d'un table supplémentaire ayant comme clé primaire une clé composée des identifiants des entités participant à cette association. On dit que la clé primaire est la concaténation des clés primaires des 2 autres tables

    Règle 4

    La relation n-aires (quelles que soient les cardinalités) ;

    Il ya création d'une table supplémentaire ayant comme clé primaire la concaténation des identifiants de entités participants à la relation. Si la relation est porteuse de données, celles-ci deviennent des attributs de la nouvelle table

    Règle 5 : association réflexive

    1er cas : cardinalités (x,1)-(x,n) avec x=0 ou x=1

    La clé primaire de l'entité se dédouble et devient la clé étrangère de la relation (ou de la nouvelle table)

    2e cas : cardinalité (x,n)-(x,n) avec x=o ou x=1

    De même tout se passe exactement comme si l'entité se dédoublait et était relié par une relation de cardinalités (x,n)-(x,n) (cfrs regle 3).il y a donc création d'une nouvelle table.

    Règle 6 : Relations binaires cardinalités (0,1)-(1,1)

    Optimalement, les deux tables inter changent leurs clés primaires, ces clés deviendront des clés étrangères comme si on appliquait la 2e règle

    III.6 Modèle conceptuel de Traitement MCT

    Dans le formalisme du MCT, il s'avère nécessaire de définir quelques terminologies :

    - L'événement : c'est la représentation d'un fait nouveau, pour le système étudié en provenance de l'extérieur. comme le système d'information est un système dit à « état », l'arrivée d'un événement nouveau vient modifier cet état et oblige le système à réagir pour retrouver un état stationnaire

    - « Une opération est une succession d'actions qui se déroulent sans interruption jusqu'à l'obtention d'un résultat »27(*) c'est la réaction sous forme de traitement face à l'arrivée d'un événement ou d'un ensemble d'événements ;

    - Résultat : c'est la représentation de la réponse codifiée du système générée par opération :

    - Synchronisation : «  est une expression booléenne reliant des événements élémentaires associés chacun à un type d'objets et déclenchant l'exécution d'une opération »28(*) c'est à la fois une association d'événement candidats d'une expression booléenne (logique) formé à partir des operateurs ET ou OU

    - Le processus est un enchainement synchronisé d'opérations qui représente une unité homogène de préoccupation de l'entreprise. Il est propre en domaine d'activité.

    - Le MCT d'un processus est l'ensemble des événements, opérations et résultats décrivant le processus.

    III.7 Modèle Organisationnel de traitement MOT

    Le MCT est complété par la prise en compte des choix organisationnels de l'entreprise. C'est le MOT qui permet de les représenter .Alors que le modèle conceptuel décrit le quoi du système étudié, le modèle organisationnelle décrit le quand, le qui et le où.

    Les éléments nécessaires l'élaboration du MOT sont le MCT et l'inventaire des règles permettant le bon déroulement des opérations conceptuelles. Ces règles sont soit définies par les diverses réglementation (légales) soit décidées par l'entreprise. Pour chaque ensemble de traitements, le modèle organisationnel précise le poste de travail associé, la nature des taches décrites en terme de degré d'automatisation et la répartition dans le temps (quand).

    · L'unité de traitement organisationnel est la procédure fonctionnelle (PF). A chaque opération du modèle conceptuel correspond une ou plusieurs procédures fonctionnelles. Ces procédures peuvent elles se décomposer en taches (manuelles, conversationnelles (itérative) ou automatique.

    · La procédure est un regroupement de phases29(*). Elle équivaut sur le plan organisationnel aux notions d'opérations et d'actions conceptuelles

    · La phase est un ensemble d'actions (cfr. la notion d'opération pour le MCT) réalisées sur un même poste de travail.30(*)

    La phase peut être :

    o soit manuelle 

    o soit automatisée et interactive : par exemple, la saisie

    o soit automatisée et planifiée

    · Le poste de travail décrit la localisation, les responsabilités, et les ressources nécessaires pour chaque profil d'utilisateur du système31(*)

    III.8 Modèle Physique de Données(MPD)

    Le MPD s'intéresse à l'optimisation de la gestion de données en fonction de l'outil choisi pour cette gestion et surtout en fonction des traitements de ce qui utilisent ces données.

    Pour le MPD appliqué à une BD relationnelle, on procède par création de

    la BD, la définition de la place nécessaire à chaque table, l'optimisation du temps d'accès à l'information, l'utilisation des clés numériques et la création d'index pour les critères de recherches.

    III.9 Modèle Opérationnel de traitements

    CHAP IV  CONCEPTION ET MODELISATION  D' UNE

    APPLICATION DE GESTION DES EXAMENS

    DU LABORATOIRE DE HPRC

    IV.1 Analyse de l'existant

    IV.1.1 Description conceptuelle de l'énoncé

    Au laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC ,Le patient dépose à l'accueil l' ordonnance contenant des examens demandés. Ces examens sont prescrits par le Médecin demandeur pour chaque patient. il y a au moins un examen par ordonnance. Le patient est accueilli par le secrétaire de l'accueil du laboratoire, qui enregistre les examens demandés et faisables, les patients, les médecins demandeur ainsi que toutes les données correspondantes à ces analyses .les patients sont de plusieurs catégories notamment les hospitalisés ,les ambulants, les RIBUB et les urgents

    Pour les patients hospitalisés ou ambulants, on facture leurs examens selon l'affiliation au régime d'assurance du patient .Ils paient à l'exception de ceux qui ont des bons de commande ,bon de soins ou qui bénéficient la gratuité des soins selon la mesure du gouvernement du Burundi.

    .Apres la séparation des examens On élabore alors un bon de séparation des analyses ainsi que le bon de retrait des résultats . on prélève alors l'échantillon.

    Pour les patients RIBUB et ceux urgent, après l'enregistrement et ,ils passent directement à la séparation des examens.et au prélèvement

    Après l'étiquetage des échantillons, on les oriente dans les différentes sections respectives. Chaque section est compétente spécifiquement pour certains types d'examens de laboratoires.

    Si les réactifs ne sont pas périmés on effectue l'analyse des échantillons. on contrôle alors le résultat qui, en cas de doute peut exiger la reprise des analyses.

    Les résultats des différents examens demandés sont enregistrés dans leurs registres respectifs Les résultats non litigieux sont alors livrés aux patients (ou leur envoyé) sur présentation d'un bon de retrait de résultat . pour les résultats litigieux, on refait le prélèvement de l'échantillon du patient afin de reprendre les examens.

    IV .1.2 Description du système existant

    IV.1.2.1.Inventaire des documents existants

    Les documents existants utilisés dans la gestion de l'information hospitalière du laboratoire sont des fiches et des registres .Parmi ces fiches et registres, On distingue les documents d'entrée d'information et ceux de sorties. Les documents d'entrée d'information sont les ordonnances ou bon d'examen, les carte de régime d'assurance (CAM, MFP, bon de soins ou de commande etc..), registre d'enregistrement des examens tandis que les documents de sorties sont le bulletin de résultat, la facture, et le registre des résultat.

    IV.1.2.1.a) Les différentes fiches identifiées

    1) Les Ordonnances ou bons d'examens de laboratoire contenant les analyses demandées

    2) Les Factures

    3) Reçu

    4) Bon de retrait des résultats

    5) Bulletin de résultats : on en distingue plusieurs catégories suivant les sections et les types d'examen.

    6) Carte d'affiliation au régime d'assurance (MFP OU CAM OU Bon de commande)

    IV.1.2.1.b) Les différentes registres du laboratoire par poste

    L'enregistrement des examens demandés et des résultats est manuel .

    Il se réalise à l'aide des registres, les uns pour les examens demandés, les autres pour les résultats et un pour la garde ; comme l'illustre le tableau suivant

     

    TYPES DE REGISTRES

    POSTE

    Registre d'enregistrement des examens demandés

    Registre d'enregistrement des resultants

    Accueil

    3 Registres (RIBUB ,URGENT et HOSPITALISE)

     

    Urgence

    registre de garde

     

    Section de Biochimie

     

    Registre de biochimie

    Section de serologie

     

    Registre de sero-immunologie

    section de parasitologie

     

    Registre de parasitologie(selles)

     

    Registre de parasitologie(GE)

    section de bacteriologie

     

    Registre pour ECBU directs

     

    Registre pour ECBU culture+antibiogramme

     

    Registre pour les liquides de ponction

     

    Registre pour les frottis vaginales et pus

     

    Registre pour les coprocultures

    section d'hematologie

     

    Registre d'hematologie

    Table 7:Les différentes registres du laboratoire par poste

    Source : investigation personnelle

    IV .1.2.2.Etude des moyens utilisés

    IV.1.2.2.a)Le personnel du service de laboratoire de l'HPRC

    Le personnel service de laboratoire de l'HPRC est subdivisé en

    Différentes catégories entre autre les techniciens, les infirmiers, et auxiliaires et les agents d'appui. Cependant parmi ce personnel aucun informaticien n'y figure.

    Le tableau ci dessus illustre ce personnel :

    Catégorie

    Fonction

    Qualification

    Effectif

    Total

    Chef de laboratoire

    Chef de service

    Licencié en biologie

    1

    1

     

    Chef de service Adjoint et chargé du stock

    A3

    1

    1

    Technicien de laboratoire

    Chef de section

    A2

    5

    5

    Technicien de laboratoire

     

    A2

    11

    11

    Technicien de laboratoire

     

    A3

    1

    1

    Infirmier

     

    A2

    1

     

    Auxiliaire de santé

    Laborantin

    A3

    5

    5

    Agent d'appui

    Agent de la MFP

    -

    1

    1

     

    Autres

     

    5

    3

    Travailleur

     

    -

    3

    3

    Total

     
     

    33

    33

    Table 8:Le personnel du service de laboratoire de l'HPRC

    Source : investigation personnelle

    IV.1.2.2.b) Matériel informatiques existants dans le service laboratoire de l'HPRC

    . Malgré l'existence de quelques matériels informatique utilisés dans les différentes sections de laboratoire aucun appareil n'est utilisé pour traiter les informations de l'application sous étude. Le tableau suivant illustre le matériel existant dans ce service.

    Matériel

    Description

    Quantité

    Localisation

    Etat

    PC

     

    1

    Bureau du chef de service

     

    Laptop

    DELL

    1

    Biochimie

    Bon

    Ondulaire

    DIALOGVISION . 2000T

    1

    Biochimie

    Mauvais

     

    BUK-UP S RS 650

    1

    Biochimie

    Bon

     

    BACK-UPS RS 800

    1

    Hématologie

    Bon

    Imprimante

    HP

    1

    Hématologie

    Bon

     

    HP

    1

    Chef service laboratoire

    Bon

    AUTOMATE

    Bioocode Hycel LISA 500 SNBB 5155

    550VA

    230vac 50HZ

    1

    Biochimie

    Mauvais etat

    Table 9: Matériel informatique existant dans leservice laboratoire de l'HPRC

    Source : Investigation personnelle

    Tous ces équipements automates, PC ,Laptop et accessoires ne servent qu'à réaliser les opérations relatives aux analyses. La maintenance de l'automate LISA est assurée par des maisons externes .Ainsi, il n'existe pas un système informatique de gestion des examens demandés à ce laboratoire.

    IV.1.3 Critique de l'existant

    La critique de l'existant nous permettra d'évaluer le système existant relativement à l'analyse faite à l'HPRC tout en établissant un diagnostic, Dans le but de relever les anomalies, les qualités et les défauts du système existant.

    La critique de l'existant comprend deux aspects : l'aspect positif et l'aspect négatif.

    Du point de vue aspect positif :

    · Le laboratoire de l'HPRC a un système d'organisation bien défini fonctionnellement et organisationnellement.

    · Un bon contrôle du matériel et une bonne collaboration.

    Du point de vue aspect négatif :

    · L'accès aux documents est difficile et non confidentiel, étant donné que ces derniers sont conservés dans des classeurs papiers.

    · Le suivi des documents est très fatiguant à cause du volume élevé des informations.

    · Le traitement de l'information est considérablement lent.

    · Le laboratoire de l'HPRC n'a aucun personnel qualifié en informatique

    IV.1.4 Proposition de solutions

    La prise en compte de la situation évoquée précédemment a aboutit à la proposition de deux solutions, l'une manuelle et l'autre informatique.

    · La solution manuelle améliorée consiste à une réorganisation du système .Néanmoins, cette solution ne garantit en rien dans la rapidité de l'exécution des taches, fatiguera le personnel et occasionnera des erreurs de manipulation. Si bien que cette solution est moins couteuse, l'inconvénient est qu'une main d'oeuvre est très élevé, le traitement des informations reste manuel, il n'ya pas une sécurité des informations car on utilise les supports en papier et les personnes non autorisées accèdent facilement aux informations

    · La solution informatique a l'avantage de traiter les informations avec rapidité, précision et confidentialité, de rendre fiable la gestion de l'information rapide, réduction de l'espace, réduction du volume relativement au support de stockage, l'inconvénient d'engager de grosse dépenses pour son installation, le coût à la formation ou/et recrutement afin de maitriser l'outil et les logiciels nécessaires, le coût de la maintenance des machines quasiment élevés.

    IV.1.5.Choix de la solution

    En considérations des inconvénients , les avantages et les besoins ci hauts cités, et dans le but de concevoir une meilleure application, nous avons opté pour le choix d'une solution informatique où l'ordinateur prend en charge tous les traitements afin d'éviter les erreurs et fournir les données fiables et accessibles dans un bref délai. Cette solution se concrétise par la conception d'un système d'information informatisée.

    IV .2. La conception du futur système

    IV.2.1 Description conceptuelle des données du MCD

    IV.2.1.a) Listes brutes des entités et leur épuration

    - patient

    - bon d'examens de laboratoire

    - bon de retrait des résultats

    - ordonnances

    - Médecin demandeur

    - Examens demandés

    - Analyses demandées

    - Echantillons

    - Factures

    - Sections

    Ordonnances et bon d'examens, Examens demandés et analyses demandées sont des synonymes

    De ce qui précède, on déduit la liste épurée des entités

    - MedecinDemandeur pour Médecin demandeur

    - Ordonnance

    - ExamenDem pour l'examen demandé

    - Patient

    - Payement

    - SectionLabo pour la section du service de Laboratoire

    - Echantillon

    - BonRetrait pour Bon de retrait

    IV.2.1.b) Les différentes relations entre entités

    § MédecinDemandeur<->patient-ordonnance  : prescrire

    § Ordonnance<->ExamenDem : contenir

    § Patient<->Facture-ExamenDem : Payement

    § Examen<->Echantillon : concerner

    § ExamenDem<->SectionLabo : se réaliser

    § bon de retrait->Ordonnance  : correspondre

    IV.2.2. Dictionnaire des données

    Entité

    Code Mnémonique de l'Attribut

    Type d'attribut

    Taille

    Description

    MedecinDemandeur

    Code _M

    Texte

    25

    code du médécin demandeur

    Nom_M

    Texte

    50

    nom du médecin demandeur

    Prenom_M

    Texte

    50

    prénom du médecin demandeur

    Service_M

    Texte

    50

    service du médecin

    Tel_M

    Nume-rique

    entier long

    téléphone du médecin

    Patient

    Id_p

    Texte

    25

    Identifiant du patient

     

    Nom_P

    Texte

    50

    Nom du patient

     

    Prenom_P

    Texte

    50

    Prénom du patient

     

    Sexe_P

    Texte

    25

    sexe du patient

     

    Datenaiss_P

    Date

     

    date de naissance du patient

     

    Categorie_P

    Texte

    50

    catégorie du patient

    RegimeAss_P

    Texte

    50

    régime d'assurance du patient

     

    Adresse_P

    Texte

    50

    adresse du patient

     

    Tel_P

    Nume-rique

    entier long

    téléphone du patient

    Ordonnance

    Num_Ord

    Texte

    25

    Numéro d'ordonnance

     

    Renseignt

    Texte

    50

    Renseignement clinic

    ExamenDem

    Id_Ex

    Texte

    25

    Identifiant de l'examen demandé

     

    Nom_Ex

    Texte

    50

    Nom de l'examen demandé

     

    Prix_Ex

    Numerique

    entier long

    Prix de l'examen demandé

     

    DateRec

    Date

    50

    Date de réception de l'examen

    Concerner

    DatePrel

    Date

    50

    Date de prélevement

     

    Resultat

    Texte

    50

    Résultat de l'examen demandé

    SectionLabo

    Id_Section

    Texte

    10

    identifiant de la section

    Nom_Section

    Texte

    50

    Nom de la section

    Echantillon

    Id_EchPrel

    Texte

    25

    identifiant de l'echantillon prelevé

     

    Nom_Echprel

    Texte

    50

    Nom de l'echantillon prelevé

     

    TypePrel

    Texte

    50

    Type de prélèvement

    Payement

    Quantite

    Texte

    50

    Quantité d'examen demandé

     

    DatePaie

    Date

    50

    Date de Paiement

     

    Reduction

    Texte

    50

    Taux de Réduction

    Prescrire

    DatePresc

    Date

    50

    Date de prescription

    BonRetrait

    No_Labo

    Texte

    25

    Numéro de laboratoiore

     

    DateDepot

    Date

    50

    date de depot

    Table 10:Le dictionnaire des données

    Source :Investigation personnelle

    IV.2.3.)Schéma du Modèle conceptuelle de Données MCD

    Patient

    Id_P

    Nom_p

    Prenom_p

    Sexe_P

    DateNaiss_p

    Cat_P

    RegimeAss_P

    Adresse_P

    Tel_P

    MedecinDemandeur

    Code_M

    Nom_M

    Prenom_M

    Service_M

    Tel_M

    0,n 0,n

    Prescrire

    DatePresc

    0,n

    1,1

    Ordonnance

    N°-Ord

    Renseignt

    Payement

    Quantite

    DatePaie

    Reduction

    DatePaie

    Quantite

    0

    1. Contenir

    1,1

    ExamenDem

    Id- Ex

    Nom_Ex

    TypeExam

    Prix_Ex

    DateRec

    1,n

    Correspondre

    0,n

    BonRetrait

    No_Labo

    DateDepot

    1,n

    0,n

    1,1

    Se réaliser

    Concerner

    DatePrel

    Resultat

    1,n

    Echantillon

    Id-EchPrel

    Nom_EchPrel

    TypePrel

    1,n

    Section

    Id-Section

    Nom_Section

    1,n

    Figure 3:Schéma du modèle conceptuel des données MCD

    Source : Investigation personnelle

    IV.2.4. Le Modèle Logique de Données Relationnel (MLDR)

    A partir de la description conceptuelle déjà effectuée, on peut réaliser le Modèle relationnel en utilisant les règles de passage du MCD au MLD. Ainsi le MLDR est le suivant :

    1) MedecinDemandeur (Code _M, Nom _M, prénom _M, service_M, Tel_M)

    2) Ordonnance (Num- Ord, Renseignt)

    3) Prescrire (Id _P,code _M,Num-Ord, DatePresc)

    4) Payement (Id _P,Id-Ex, quantité, DatePaie,Reduction)

    5) Patient (Id_P, Nom_P,Prenom_p, Sexe_P, DateNaiss_P,Cat_P, RegimeAss_P, Adresse_P,Tel_P)

    6) ExamenDem (Id_ Ex, Nom_Ex, TypeExam, Prix_Ex,#Num_Ord,DateRec,#Id_Section,

    7) SectionLabo (Id_ Section,Nom-Section)

    8) Echantillon (Id_ EchPrel, Nom-EchPrel,TypePrel)

    9) Concerner (Id_Ex,Id_EchPrel,Dateprel,Resultat)

    10) BonRetrait (No_Labo,Datedepot,#Num_Ord)

    IV.2.5 Schéma du Modèle conceptuelle de traitement MCT

    ET Schema du Modele conceptuelle de traitement MCT ///OUOOO

    Arrivée du patient

    Dépôt de l'ordonnance

    Accueil du patient

    Vérifier si les examens demandés sont faisables

    Oui

    Non

    Refus

    Enregistrement des examens demandés du patient

    Ambulant

    Hospitalisé

    RIBUB

    Urgent

    Affiliation au régime d'assurance

    Examen demandé

    a ETd ET(b OUC)

    Facturation

    - Vérifier le type de régime d'assurance

    - Calcul du montant des examens

    - Emettre la facture

    e

    Facture

    b c

    f

    Facture

    ET

    Argent

    h

    Payement des examens

    Reçu

    b ET c OU e ET/OU f

    Matériel

    er

    Séparation des examens

    -Elaboration d'un bon de séparation des examens

    - Elaboration d'un bon de retrait des résultats

    Bon de séparation

    Vérifier si le matériel est sterilisé

     

    Bon de retrait

    oui

     

    Non

    Matériel à stériliser

    Matériel stérilisé

    ET

    Prélèvement de l'echantillon

    - Prélever l'echantillon

    - Etiqueter l'echantillon

    Sortie du patient

    Echantillon étiqueté

    c

    Réactif en provenance du stock

    Vérifier si les réactifs sont perimés

    Non périmé

    périmé

    Réactif non périmés

    Réactif à jeter

    Echantillon étiqueté

    ET

    Analyse de l'échantillon

    Résultat provisoire

    Controler les résultats provisoires

    Comparer les résultats des examens et les renseignements clinics

    Non conforme

    Conforme

    Echantillon à jeter

    Résultat définitif

    Enregitrement des résultats définitifs dans leurs registres respectifs

    Edition des listes résultats

    Bulletin de résultat

    Bon de retrait de résultat

    Arrivée du patient ou son envoyé

    Verifier si les results sont litigieux

    Non

    Oui

    Bulletin de résultats sans litiges

    Livrer les résultats

    Figure 4:Schéma du Modèle Conceptuel de traitement( MCT)

    Source :investigation personnelle

    IV.2.6 Le modele organisationnel de Traitement(MOT)

    IV.2.6.a) Regroupement des regles de gestion

    - Accueil et Dépot de l'ordonnance

    - Verifier si les examens demandés sont faisables

    - Enregistrer les examens des patients ambulants

    - Enregistrer les examens des patients hospitalisés

    - Enregistrer les examens des patientsRIBUB

    - vérifier le type de régime d'assurance pour les hospitaliers et les ambulants

    - facturation des examens pour les hospitaliers et les ambulants

    - calcul des montants des examens

    - Emettre la facture

    - Payement des examens

    - Separer les examens de tous les patients

    - Orienter les examens dans les sections

    - Elaborer un bon de separation des examens

    - Elaborer un bon de retrait des resultats

    - verifier si le matériel est sterilisé

    - prendre le matériel sterilisé

    - Prélever l'échantillon

    - Etiqueter l'échantillon

    - Retirer les réactifs du stock

    - Vérifier la pérempption des reactifs

    - Jeter les réactifs périmés

    - Analyser l'echantillon

    - Controler les resultats provisoires

    - comparer les résultats provisoires avec les renseignements clinics

    - si les résultats ne sont pas conformes au renseignement clinic ,Reprise des analyses

    - Enregistrement des résultas definifis

    - Edition des résultats

    - Vérifier si les résultats sont litigieux

    - Si litigiueux,reprise du prélèvement de l'échantillon

    - Livraison des résultats sur présentation d'un bon de retrait.

    IV.2.6.b) schéma du MOT présenté séquentiellement

    TEMPS

    PROCEDURES FONCTIONNELLES

    POSTE

    NATURE

    00h00

    _24h00_

    00h00

    24h00

    _ __ _ __

    7h30

    15h30

    __ __ __

    00h00

    _24h00__

    7h30

    15h30

    __ ____

    00h00

    24h 00

    arrivée du dépot de l'ordonnance

    patient

    PF1Accueil du patient_ ________ _ _ ____ ___ ___ __ ____ __

    PF2 Vérifiir si les examens demandés sont faisables _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ _ ______

    PF3 Enregistrement des examens demandés des patients ambulants

    __ _ __ _ __ _ __ ____ _ ___ _ _____ ___ _ _

    PF4 Enregistrement des examens Demandés des patients hospitalisés _ __ __ ____ __ ___ _ _ ____ _ ____ _ ____ _ _

    PF5 Enregistrement des examens demandésdes patients RIBUB _

    ___ ___ _ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ____

    PF6 Enregistrement des examens des patients URGENTS

    accueil

    __ __ _ __

    accueil

    ___ __ ____

    accueil

    __ __ _ __

    accueil

    _ __ _ _

    accueil

    _ __ __ _

    Accueil

    Manuelle

    __ _ __ _

    Manuelle

    _ __ _ ___

    interactive

    _ __ _ __

    interactive

    _ __ __ __

    interactive

    _ __ __ __

    Interactive

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    00h00

    24h00

    _ _ _ _ _

    7h30

    15h 30

    _ _ _ _ _

    7h30

    _ _ _ _ _ 7h30

    15h30

    _ _ _ _ _

    7h30

    15h30

    _ _ _ _ _

    00h00

    24h00

    Document d'affiliation

    Au régime d'assurance

    PF7Vérifier le type de régime d'assurance_ ________ _ _ ____ ___ ___ __ ____ __

    PF8 Calcul du montant des examens_ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ _ ______

    PF9Emmission de la facture Facture

    __ _ __ _ __ _ __ ____ _ ___ _ _____ ___ _ _

    Argent facture

    PF10 Payement des examens_ __ __ ____ __ ___ _ _ ____ _ ____ _ ____ _ _

    PF11

    Emmission d'un recu_ ___ ___ _ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ____

    PF12Séparation des examens

    accueil

    __ __ _ ___

    Accueil

    ___ __ ____

    Accueil

    __ __ _ ___

    Accueil __ _ __ _

    Accueil

    _ __ _ _ _ _

    accueil

    Manuel

    _ _ __ _ _

    interactive

    _ __ _ ___

    manuelle

    _ __ _ __ _

    manuel

    __ __ __

    manuel

    _ __ _ _ _

    Manuel

    A

    Bon de separation

    A

    PF16Prélevement de l'échantillon

    __ __ ____ __ ___ _ _ ____ _ ____ _ ____ _ _

    PF17Etiquettage de l'échantillon

    Echantillon etiqueté

    _ ___ ___ _ ___ ___ ___ ___ ___ B___ ___ ____

    PF18Orientation de l'échantillon dans la section

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ ____ _ ____ _ ___ _______ _

    PF19Vérifier si les réactifs ne sont pas perimés

    _ ___ ___ _____ ___réactif non _perimés_C__

    PF20Jeter les réactifs

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ ___ _ ___ _ ___ _ __ _ ___ _ _

    B C

    PF21 Analyse de l'échantillon

    Résultat

    Provisoire

    _ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___

    PF22 Control du résultat provisoire

    _ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ _ _

    PF23 Stérilisation du matériel et de l'échantillon à jeter__ ___ ___ __ _ _ ___ _ _ ___ _ _ ___ ___

    PF24Jet de l'échantillon

    ___ ___ ___ ___ __ __ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    PF25 Enregistrement des résultats définitifs_ ____ ____ ____ ____ ____ ____ ____ _____

    PF26Edition des listes des résultats bulletin de résultat définitif

    __ ____ ___ ___ ____ ____ ____ _____ ____

    PF27Vérifier si les résultats sont litigieux

    __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ ___ ___ _ _ _ _ _ _ _

    PF28Livrer les résultats

    accueil

    _ __ _ ___

    accueil

    ___ __ ____

    section

    __ __ _ ___

    accueil

    __ _ __ _

    Accueil

    ___ ___ ___

    Accueil

    __ __ __ __

    section

    __ __ __ __

    Section

    ____ __ __

    section

    _ __ __ __

    section

    __ __ __ __

    section

    _ __ __

    section

    _ __ __ __

    section

    __ __ _ __ _

    section

    _ _ _ _ _ __

    section

    _ _ _ _ _

    accueil

    Manuel

    _ _ __ _ _

    Manuel

    _ __ _ ___

    manuel

    _ __ _ __ _

    Manuel

    _ __ __ __

    manuel

    _ ___ ___

    manuel

    __ __ __ _

    Manuel

    _ _ __ ___

    Manuel

    _ _ _ _

    Manuel

    ___ __ _

    Manuel

    _ __ _ _

    manuel

    manuel

    __ _ _ _ __

    intéractive

    _ _ ___ _

    Intéractive

    _ _ _ __ _

    manuel

    _ _ _ _ __

    Manuel

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     


    Source :Investigation personnelle

    IV.2.6.c)Schema MOT presenté par poste

    Temps

    Accueil

    section

    00h00

    24h00

    _ _______

    00h00

    24h00

    _ _ __ __ _

    7h30

    15h30

    __ __ __ _

    0h00

    24h00

    ___ ____ _

    7h30

    15h30

    _ __ __ _ _

    00h00

    24h00

    _ _ _ _ _ _

    00h00

    24h00

    ___ __ _ _

    7h30

    15h30

    _ _ _ _ _ _

    7h30

    15h30

    _ _ ____ _

    7h30

    15h30

    ___ _ _ ___

    7h30

    15h30 _ ____ _ _

    7h30

    15h30

    00h00

    24h00

    __ _ _ ____

    00h00

    24h 00

    _ _ ___ _ _

    7h30

    15h30

    ___ _ _ ___

    00h00

    24h00

    _ _ __ _ _ _

    00h00

    24h00

    _ _ _ _ _ _

    00h00

    24h00

    _ _ _ _ _ _

    7h30

    15h30

    _ _ __ _ _

    7h30

    15h30

    _ _ _ ___ _

    00h00

    24h00

    _ _ __ ___

    7h30

    15h30

    __ _ _

    00h00

    24h00

    _ ____ _

    00h00

    24 h00

    _ _ _ _ _

    00h00

    24h00

    __ _ _____

    00h00

    15h00

    _ __ _ ___

    00h00

    24h00

    _ _ _ _ ___ 24h00

    24h00

    Arrivée du Dépôt de

    patient l'ordonnance

    PF1Accueil du patient_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ ____ ___ _ _

    PF2Vérifier si les examens demandés sont faisables ____ ___ ____ ____ __ ____ _ _ _ _

    PF3Enregistrements des examens des patients ambulants ___ ___ _ ___ _ ___ _ ____ _ __

    PF4Enregistrements des examens des patients hospitalisés __ ___ _____ ____ ____ ____ _

    PF5Enregistrement des examens des patients RIBUB

    _ _ _ __ _ _ _ _ __ _ _ ___ __ _ __ _ __

    PF6Enregistrements des examens des patients urgents

    _

    Régime

    PF7Vérifier le type de régime d'assurance du patient

    ________________ __ __ _ _ Examen

    PF8calcul du montant des examens_ _ _ ___ _ _ _ _ _ _ _ ____ _ _ _ _ _ _

    PF9Emission de la facture

    Facture

    __ ____ ___ ___ ____ ____ ____ _ _ _

    argent Facture

    PF10Paiement des examens__ __ __ __ __ __ _________ ___ _ _

    PF11Emission d'un reçu Reçu

    __ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ ___ _ ___ _

    PF12Séparation des examens

    PF13Elaboration d'un bon de séparation

    Bon de séparation

    ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ____ _ _

    PF14Elaboration d'un bon de retrait Bon de retrait

    __ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _

    ___ _ ___ _ ____ _ ___ _ ____ _ ___ _ _

    PF16Prélèvement de l'échantillon

    ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ __

    PF17Etiquetage de l'échantillon

    Echantillon

    étiqueté B

    _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ __ __ _ _ _ _ _ _ _ _

    __ ___ ___

    PF18Orientation de l'échantillon dans la section ___ ___ ___ ___ ___ ___ _

    _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ __ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _

    _ ___ ___ ____ ____ ___ ___ ___ _ _ _

    _ ____ __ _____ ______ ___ ___ ___

    _ ___ ___ _____ _ _ _____ _ ______ _

    _ _____ _____ ____ _____ _ ____ _ _

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _

    _ _ _ ___ ___ ___ ____ ____ ___ ___ __

    ___ ___ ____ _____ _____ _____ ____

    PF28Livraison des résultats

    _ ___ ___ ____ _____ ______

    _ __ __ ___ ___ ___ ___ ___

    _ _ ___ ___ _ __ ___ ___ ___

    _ ___ ___ ____ ____ _______

    _ _ _ __ _ _ __ _ _ _ __ _ __ _ _

    _ __ __ __ __ __ __ __ __ __ _ _

    _ _ _ _ _ _ _ ____ _____ __ _ _ _

    _____ ___ ___ ___ ___ ____

    _ ___ ___ ___ ___ ___ ___

    _ ____ _____ _______ _ _______

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    matériel

    PF15Vérifier si le matériel est stérilisé Matériel non

    stérilisé

    _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ __ _ _ _

    _

    ___ _ ___ _ ___ _ ___ _ ___ _

    _ __ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    Réactif en provenance du stock

    PF 19Vérifier si les réactifs ne sont pas périmés Réactif non

    Périmé C

    _ _ _ _ _ _ _ ___ _ __ __ _ _ _ _

    PF20Jeter les réactifs périmés___ ___ ___ ____ ___ ___ ___

    B C

    PF21Analyse de l'échantillon Résultat Provisoire

    _ ___ ___ ___ ___ ___ _ _ _

    PF22 Contrôle des résultats provisoires Résultat définitif D

    _ ____ ____ ____ ________

    matériel

    PF23stérilisation du matériel et de l'échantillon__ ___ ___ ___ _____ ___

    PF24Jet de l'échantillon

    _ _ _ _ __ __ _ _ _ __ _ _ _ _ _ __

    PF25Enregistrement des résultats définitifs

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    PF26Edition de la liste des résultats

    bulletin definitive

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    PF27Vérifier si les résultats ne sont pas litigieux

     
     
     
     
     
     

    Figure 5:Schema du MOT présenté par poste

    Source:Investigation personnelle

    IV.2.7 Modele physique de donné MPD

    Figure 6:schéma du Modèle Physique de Données

    Source:Investigation personnelle

    CHAP V : DEVELOPPEMENT ET REALISATION D'UNE

    APPLICATION DE GESTION DES EXAMENS D'UN

    LABORATOIRE D'ANALYSES MEDICALES DE HPRC

    V.1.Introduction

    Le développement est l'ensemble des activités liées à la création d'un logiciel. Le développement et l'implémentation de l'application se réalisent sous la base d'une configuration du matériel, c'est-à-dire les parties matérielles ou le hardware et les parties immatérielles ou le software.

    Le hardware est l'ensemble des parties matérielles, palpables de l'ordinateur, ainsi que toutes les périphériques ou appareil qui peuvent être connectées à lui32(*).

    Ainsi par exemple :

    - Un Ordinateur avec lecteur CD ou graveur dont le processeur est en pentiun, III , de mémoire de 256 Mo de RAM

    - Une Imprimante

    Le software est l'ensemble des parties immatérielles assurant le bon fonctionnement de l'ordinateur, gérant les différents matériels33(*).

    Ainsi notre application peut tourner sous Windows 7 ou ultérieurs, produits office 2007.

    V.2 Outils utilisé dans la conception de l'application AGEXLAB

    Pour pouvoir réaliser notre logiciel applicatif, on doit se servir des outils afin de bien réaliser cette activité. Ces outils sont notamment le langage de programmation et le système de gestion de Base de données SGBD.

    1. Un langage de programmation est un langage informatique, permettant à un être humain d'écrire un programme (le code source) destiné à être exécuté par une machine, généralement un ordinateur. Le code source subit une transformation ou une évaluation dans une forme exploitable par la machine, ce qui permet d'obtenir un programme exécutable.34(*)

    2. le programme se compose finalement d'une série d'instructions qui vont commander les différentes fonctions de la machine.

    3. Une application est un ensemble de programmes du type logiciels, articulés entre eux, utilisés pour automatiser ou assister des tâches de traitement de l'information dans un domaine particulier35(*).

    4. La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel.36(*)

    5. La programmation représente usuellement le codage, c'est-à-dire la rédaction du code source d'un logiciel.

    6. un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont incluses les instructions de traitement, regroupées sous forme de programmes, des données et de la documentation.37(*)

    Les logiciels contenus sur les appareils informatiques sont organisés en trois catégories :

    1. Un logiciel applicatif ou application informatique .Il contient les instructions et les informations relatives à une activité automatisée par un appareil informatique (informatisée). Il peut s'agir d'une activité de production, de recherche, ou de loisir.

    Par exemple, une application de gestion est un logiciel applicatif servant au stockage, au tri et au classement d'une grande quantité d'informations. Les traitements consistent en la collecte et la vérification des informations fraîchement entrées, la recherche d'informations et la rédaction automatique de documents.

    o un logiciel système .Il contient les instructions et les informations relatives à des opérations de routine effectuées par les différents logiciels applicatifs38(*) ;

    § Un système d'exploitation est un logiciel système qui contient l'ensemble des instructions et des informations relatives à l'utilisation commune du matériel informatique par les logiciels applicatifs39(*) ;(Ex Windows 7).

    § Un système de gestion de base de données (SGBD) est un logiciel système dont les traitements consistent à l'organisation du stockage d'informations dans une ou plusieurs bases de données.

    o Un Micrologiciel .Il contient les instructions et les informations relatives au déroulement d'une opération de routine sur l'équipement en question. Un appareil informatique peut contenir de nombreux micrologiciels. Chaque micrologiciel contient les instructions et les informations relatives à tous les traitements qui peuvent être effectués par les équipements d'une série ou d'une marque déterminée.

    Par exemple BIOS( Basic Input Output System) est le nom du micro-logiciel incorporé a la Carte mère d'un ordinateur et est développé spécifiquement pour celle-ci ( démarrage du système d'exploitation, gestion des entrées, gestion de l'énergie et du refroidissement, etc.)

    Le langage de programmation alors choisi pour notre Application de Gestion des Examens de Laboratoire AGEXLAB est le Visual Basic 6.0 et son SGBD est le  Microsoft Access 2007 compacté Sous le format Access 2002-2003.

    V.2.1.Microsoft Visual Basic 6.0

    Le VB 6.0 est un langage de programmation moderne et structuré, offrant aux programmes la plupart d'outils auxquels ils sont habitués40(*)

    Dans ce travail nous avons opté au système de la programmation événementielle, afin de faciliter les utilisateurs de notre logiciel AGEXLAB.

    L'application Visual Basic permet d'accéder rapidement aux informations dont on a besoin et permet d'optimiser le temps d'exécution des tâches.

    Notre application sera réalisée grâce aux taches suivantes :

    · La création des interfaces utilisateurs

    · La définition des propriétés ;

    · La création des codes programmation ;

    · La création des fichiers de saisie et enregistrement, d'exécution, de lecture, de traitement ou édition

    · Mise en place d'un système de sécurité de l'application

    · Visual Basic permet de développer des interfaces utilisateurs graphiques très riches.

    V.2.2.Microsoft Access 2007

    Le MS Access est un logiciel utilisant des fichiers au format Access (extension de fichier mdb pour Microsoft DataBase (extension de fichier accdb depuis la version 2007))41(*).c'est un logiciel édité par Microsoft et il est compatible avec les requêtes SQL sous certaines restrictions.

    MS Access est composé de plusieurs programmes : le moteur de base de données Microsoft jet, (ex : Microsoft jet 4.0 OLE DB provider pour Access 2007),

    un éditeur graphique, une interface de type QBE (Query By Example - Requête par l'exemple). pour manipuler les bases de données ou saisir les requête ; et le langage de programmation Visual Basic for application

    .

    Microsoft Office 2007, anciennement nommé Office 12, est une évolution de la suite bureautique de Microsoft depuis sa création sortie le 30 janvier 2007 en remplacement de Microsoft Office 2003.

    V.3.Sécurité au niveau de l'application AGEXLAB

    En général, l'évaluation de la sécurité du Système d'Information est multicritère :

    · Le critère de disponibilité garantit que les éléments considérés sont accessibles au moment voulu par les personnes autorisées ;

    · Le critère d'intégrité garantit que les éléments considérés sont exacts et complets ;

    · Le critère de confidentialité qui garantit que seules les personnes autorisées ont accès aux éléments considérés ;

    · Le critère de traçabilité (preuve) qui garantit que les accès et les tentatives d'accès aux éléments considérés sont tracés et ces traces sont conservés et exploitables.

    La sécurité de notre application de gestion AGEXLAB est garantie par l'Authentification. L `authentification permet ici de garantir l'identification de l'utilisateur, et d'en limiter les droits d'accès de celui-ci. Sur ce, il est indispensable d'utiliser le mot de passe et le login non triviaux, ainsi que le nom de l'utilisateur.

    De plus notre logiciel développé est sécurisée par l'utilisation d'un protocole de sécurité des données entre autre un antivirus performant.

    V.4 Description des interfaces utilisateurs pour l'application AGEXLAB

    Une interface est la couche limite entre deux éléments par laquelle ont lieu des échanges et des interactions42(*).

    L'interface qui est présentée à l'utilisateur est nommée interface utilisateur. Elle donne accès aux fonctions du programme par le biais d'un clavier, d'une souris ou d'un écran tactile tout en les représentant d'une manière graphique (couplage entre l'homme et la machine).

    Une interface ergonomique est une interface à la fois conviviale, lisible, standard, efficace43(*)

    Ainsi notre application AGEXLAB est caractérisée donc par une interface ergonomique afin de faciliter son apprentissage aux utilisateurs profanes du laboratoire de HPRC.

    V.4.1 schéma de l'interface utilisateur l'application AGEXLAB

    3

    5

    17

    31

    40

    6

    7

    8

    19

    21

    22

    32

    33

    34

    41

    23

    9

    4

    10

    43

    44

    30

    35

    45

    46

    11

    12

    27

    26

    25

    24

    42

    13

    16

    15

    14

    18

    1

    2

    38

    28

    29

    20

    37

    36

    39

    Source : Investigation personnelle

    Figure 7:Schéma de l'interface utilisateur

    V.4.2 Légende du schéma d'interface utilisateur de l'application AGEXLAB

    1. Formulaire du page d'accueil

    2. Page d'authentification

    3. MENU PRINCIPAL

    4. MENU FICHIER

    5. Sous Menus Ordonnance

    6. Sous Menus MedecinDemandeur

    7. Sous Menus Patient

    8. Sous menus ExamenDem

    9. Sous menus Payement

    10. Sous Menus SectionLabo

    11. Sous Menus Prescrire

    12. Sous Menus Echantillon

    13. Sous Menus Modifier

    14. Sous Menus BonRetrait

    15. Sous Menus concerner

    16. Sous Menus Utilisateurs

    17. MENU TRAITEMENT

    18. Sous menus consulOrdonnance

    19. Sous menus consulExamenDem

    20. Sous menus consulConcerner

    21. Sous menus consulPatient

    22. Sous menus consulPrescrire

    23. Sous menus consulMedecinDemandeur

    24. Sous menus consulPayement

    25. Sous menus consulBonRetrait

    26. Sous menus consulUtlisateurs

    27. Sous menus consulEchantillon

    28. Sous menus controlePayement

    29. ConsulGestionBulletinResultat

    30. MENU EDITION

    31. Sous menu listes des examens demandés

    32. Sous menu listes des patients

    33. Sous menu listes Médecins demandeurs

    34. Sous menus listes des ordonnances

    35. Sous menus listes des bons de retrait

    36. Sous menus listes des échantillons

    37. Sous menu liste des payement des examens

    38. Sous menus listes des résultats des examens

    39. Sous menus listes des prescriptions

    40. MENU QUITTER

    41. Sous menu Quitter l'application

    42. Sous menu Retour au Menu Principal

    43. MENU APROPOS

    44. Sous menu concepteurs, Analystes -programmeurs

    45. MENU AIDE

    46. Sous menu Guide utilisateur

    IV.5. Enchainement des écrans de l'application AGEXLAB

    Apres le lancement de l'application apparait la page d'accueil

    Figure 8:page d'accueil

    Source :Investigation personnelle

    Apres la page d'accueil ci-dessus , si on clique sur le bouton ENTRER on verra apparaitre la page d'authentification.

    Figure 9:Page d'authentification

    Source :Investigation personnelle

    On saisit le nom, le login et le mot de passe de l'utilisateur, puis on clique sur le bouton VALIDER. .Si le mot de passe ou le login ou le nom de l'utilisateur saisie est incorrect il s'affiche le message suivant :

    Figure 10:Message d'avertissement:» mot de passe et /ou login et /ou nom de l'utilisateur incorrect 1/3

    Source :Investigation personnelle

    On saisit de nouveau..si une des erreurs se reproduit pour la troisième fois une pour session d'accès, le programme s'arrête automatiquement et cet utilisateur n'a plus Acces à l'application AGEXLAB.il apparait un message d'information indiquant que le programme va s'arrêter

    Figure 11:Message d'information:" vous avez dépassé le nombre d'essai,le programme va s'arreter"

    Source :Investigation personnelle

    Si on saisit correctement le login, le MOP et le nom on accède directement au MENU PRINCIPAL.

    Si le profil de l'utilisateur est Utilisateur, il s'ouvre un Menu principal dont il n'a pas le droit d'accès à la gestion des utilisateurs et à la modification de leur mot de passe et/ou login

    Si le profil de l'utilisateur est Administrateur, il a tous les droits d'accès ; il s'ouvre un Menu principal avec tous les droits d'accès.

    Figure 12:Menu Principal de l'utilisateur

    Source  : Investigation personnelle

    Dans le MENU PRINCIPAL ,nous avons les menus FICHIER ,TRAITEMENT , EDITION ., APROPOS, AIDE et QUITTER..

    Ainsi nous présentons :

    A. Menu FICHIER

    Le MENU FICHIER est un menu de saisie ,d'enregistrement et de mise à jour. Il est composé de sous menus suivant :

    1. Sous Menus Ordonnance

    2. Sous Menus MedecinDemandeur

    3. Sous Menus Patient

    4. Sous menus ExamenDem

    5. Sous menus Payement

    6. Sous Menus SectionLabo

    7. Sous Menus Prescrire

    8. Sous Menus Echantillon

    9. Sous Menus Modifier

    10. Sous Menus BonRetrait

    11. Sous Menus concerner

    12. Sous Menus Utilisateurs

    Quand un mot de passe et ou le login est découvert ou que l'on prenne la décision de le changer , on saisie le login et l'ancien mot de passe ,puis on saisie le nouveau mot de passe et on le confirme en le ressaisissant .si on clique sur le bouton VALIDER Il s'affiche le message suivant :.

    Figure 13:Message d'interrogation «voulez vous vraiment modifier le mot de passe et /ou le login?

    Source : investigation personnelle

    Lors du saisi du nom et prénom du patient, si par erreur on saisit le chiffre,il s'affiche directement le message suivant :

    Figure 14:Message d'erreur" le nom du patient doit etre en lettres!"

    Source :Investigation personnelle

    Si on saisit une date non encore atteinte :

    Figure 15:Message d'avertissement «La date de naissance du patient doit etre inférieure ou égale à la date d'aujourd'hui

    Source :Investigation personnelle

    Si on saisit des caractères non numériques pour le numéro téléphone :

    Figure 16:Message d'information «Le numéro du téléphone doit etre en chiffre"

    source :Investigation personnelle

    Figure 17:Message d'information «L'enregistrement a bien réussi"

    Source :investigation personnelle

    On recherche par Identifiant du patient, on affiche le patient Id_P=101 à modifier

    Figure 18:Affichage du patient à modifier

    Source : Investigation personnelle

    Figure 19:Message d'interrogation"voulez vous vrament modifier cet enregistrement?"

    Source : Investigation personnelle

    Figure 20:Message d'interrogation"voulez vous réellement suprimer ce patient?"

    Source : Investigation personnelle

    Figure 21:Message d'interrogation"voulez vous vraiment quitter l'application AGEXLAB?"

    Source : Investigation personnelle

    Figure 22:Affichage du premier enregistrement

    Source :Investigation personnelle

    Figure 23:Affichage du dernier enregistrement

    Source :investigation personnelle

    Figure 24:affichage de l'enregistrement précedent

    Source :Investigation personnelle

    Figure 25:Message d'interrogation"voulez vous vraiment retourner au Menu Principal?"

    Source : investigation personnelle

    Le MENU TRAITEMENT est un menu composé de sous menus suivant :

    · Sous menus consulOrdonnance

    · Sous menus consulExamenDem

    · Sous menus consulConcerner

    · Sous menus consulPatient

    · Sous menus consulPrescrire

    · Sous menus consulMedecinDemandeur

    · Sous menus consulPayement

    · Sous menus consulBonRetrait

    · Sous menus consulUtlisateurs

    · Sous menus consulEchantillon

    · Sous menus controlePayement

    · ConsulGestionBulletinResultat

    On peut afficher les examens demandés avec leur effectif suivant les différents critères de sélection choisit.Ces critères sont notamment Identifiant de l'examen, le nom de l'examen, le type d'examen, le numéro d'ordonnance, la date de réception de l'examen, ou par identifiant de la section de laboratoire.

    Ainsi,On peut afficher alors les examens demandés par le critère « Num_ord ».par exemple affichons les examens contenus sur l'ordonnance Num_Ord =6010. Cette ordonnance contient onze examens à faire comme indiqué sur l'affichage suivant :

    Figure 26:Affichage des examens demandés prescrit sur l'ordonnance « Num_Ord=6010 »

    Source  : Investissement personnelle

    on peut aussi afficher examens demandés par le critère «TypeExam » .Par conséquent affichons tous les examens demandés de type Sero_immunologique .Leur effectif est de 16 comme l' indique l'affichage suivante :

    Figure 27:Affichage de tous les examens de type sero immunologique

    Source :Investigation personnelle

    On peut afficher alors les examens demandés par le critère «Nom_Ex » .Ainsi par exemple affichons tous les examens demandés nommés «  GE » . Ils sont au nombre de 5 comme l' indique l'affichage suivante :

    Figure 28:Affichage des examens demandés nommés « GE »

    Source  : Investigation personnelle

    On peut afficher alors tous les examens demandés par le critère «DateRec » par conséquent affichons tous l des examens demandés reçu en date du 5/5/2012. Ils sont au nombre de 17 comme l' indique l'affichage suivante :

    Figure No 32 Affichage des examens demandés reçu en date du 05/5/2012

    Source  : Investissement personnelle

    On peut afficher alors tous les examens demandés par le critère «Id_Section » par conséquent affichons par exemple tous les examens demandés de la section BIO 01 . Ils sont au nombre de 5 comme l' indique la figure No 31 ci dessus :

    Figure 29:Affichage des examens demandés dans la section « Id_Section BIO 01 »

    Source  : Investissement personnelle

    On peut afficher alors l examen demandé par le critère «Id_Ex » par exemple affichons le résultats de l' examen dont Id_Ex est 60104 . il est unique comme l' indique l'affichage suivante :

    Figure 30:Affichage de l' examen demandé « Id_Ex = 60104 »

    Source  : Investissement personnelle

    D'une façon génerale ,l' affichages de tous les autres sous menus du MENU TRAIEMENT est analoque à celle du sous menu consulexamenDem.

    Pour le contrôle du payement des examens ,on peut calculer le montant totat et le net à payer des examens. on peut faire une selection par le criteres Regime d'assurance,par date de paiement,par nom du patient etc.

    Affichons par exemple les montants des examens du patient ayant comme identifianté «  Id_p=100 »,commme l'illustre la figure suivante :

    Figure 31: Calcul du Net à payer des examens du patient « Id_P=100 »

    Source : investigation personnelle.

    Pour retirer les resultats, le patient ou son envoyé présente son bon de retrait et on recherche le resultat à base de son numero de Laboratoire . Affichons par exemple les resultats pour le No_Labo «  24800 ».ils'affiche toute son identité,comme illustré sur les deux figure suivante :

    Figure 32: Résultat du patient ayant le No_ Labo » 24800 »,partie droite 

    Source :investigation personnelle

    Figure 33: Résultat du patient ayant le No_ Labo » 24800 »,partie gauche

    Source :Investigation personnelle

    C Le MENU EDITION

    Ce menu concerne l'élaboration des listes à imprimer.Ainsi on a les sous menus suivants :

    1. Sous menu listes des examens demandés

    2. Sous menu listes des patients

    3. Sous menu listes Médecins demandeurs

    4. Sous menus listes des ordonnances

    5. Sous menus listes des bons de retrait

    6. Sous menus listes des échantillons

    7. Sous menu liste des payements des examens

    8. Sous menus listes des résultats des examens

    9. Sous menus listes des prescriptions

    On peut afficher par exemple la liste des examens demandés :

    Figure 34: liste des examens demandés

    Source  : investigation personnelle

    Figure 35: liste des examens demandés

    Source  : investigation personnelle

    Figure 36:liste des Medecins demandeurs

    Source  : investigation personnelle

    Figure 37:liste des Médecins demandeurs

    Source  : investigation personnelle

    Figure 38: Liste des résultats

    Source  : investigation personnelle

    D .le MENU APROPOS

    Ce menu contient un seul sous menu Concepteurs ,Analystes programmeurs. il met en évidence le non de l'application AGEXLAB, le nom et l'adresse de contact des concepteurs et développeurs de ladite application. Le contact peut se faire par téléphone mobile ou par adresse électronique E-mail.

    Figure 39 sous menu concepteurs, Analystes- programmeurs:

    Source  : investigation personnelle

    Le Menu AIDE contient un seul sous menu «  Guide Utilisateur »

    Ce sous menus est un manuel de l'utilisateur et sert de guide pour démarrer ou manipuler le logiciel AGEXLAB.

    Figure 40:Sous menu « Guide utilisateur »

    Source  : Investigation personnelle

    CONCLUSION GENERALE ET SUGGESTIONS

    Au terme de notre travail intitulé « conception et développement d'une application de gestion des examens d'un laboratoire d'analyses médicales de l'Hôpital Prince Régent Charles  »notre préoccupation majeure était de pouvoir réaliser un Système Informatique adapté à la gestion des examens demandés de ce laboratoire.

    Pour atteindre à cet objectif, nous avons pris comme hypothèses que :

    1) La conception d'un système d'information pourrait être une solution à quelques problèmes d'enregistrement et de mise à jour ; de faciliter la consultation et la recherche ; d'accès rapide et confidentiel à l'information ?

    2) La mise en place d'un système informatique permettra d'analyser les données à un temps réduit et réel ,fournir les informations utiles à la gestion des examens demandés ,automatiser certaines taches et stocker avec sécurité et avec gain d'espace les informations. ?

    Conscient que toute recherche scientifique doit utiliser des méthodes et des techniques de recherche pour la collecte, le traitement, l'analyse et l'interprétation des informations ; afin d'atteindre l'objectif préalablement défini ; nous avons utilisé les méthodes et techniques suivantes :

    1. L'analyse documentaire qui nous a permis de comprendre notre sujet et de le situer dans le contexte théorique ;

    2. La méthode structuro-fonctionnelle qui nous a permis de faire connaissance du fonctionnement et de la structure organisationnelle du laboratoire ;

    3. La méthode Merise qui nous a permis d'entrée en phase conceptuelle du sujet ;

    4. La méthode comparative nous a permis d'établir une comparaison entre une gestion manuelle et celle informatisée en vue de prendre la décision selon les avantages et inconvénients de chacune ;

    5. L'observation directe et participante nous a permis de nous rendre compte des réalités sur terrain ;

    6. L'interview nous a permis d'entrée en contact, d'échanger et de discuter avec certain personnel du laboratoire ainsi que les patients ;

    7. la technique documentaire nous a permis d'entrer en contact avec certains manuels scientifiques à ULT, ULBU, HPRC en rapport avec le domaine de notre sujet ;

    Nous avons proposé une solution informatique efficace et cette solution a été un travail qui nécessite des compétences du programmeur ainsi que les compétences des utilisateurs ,car complémentaires.

    Après le recueil des données, des documents et moyens existants, la théorie et après analyse, nous avons pu concevoir et développer la dite application qui nous a permis de confirmer l'hypothèse.

    La solution informatique s'est montrée efficace et rapide.

    En effet les principales fonctionnalités de l'application AGEXLAB sont :

    - Accès sécurisé aux données ;

    - Acquisition des données de laboratoires avec précision et fiabilité ;

    - Facilité, simplicité et rapidité d'accès aux données par une recherche, et par une consultation multicritère (par nom, par date, par ordonnance, par service, par type d'examen, par catégorie de patient, par section, par numéro de laboratoire etc.)

    - Accès confidentiel et sécurisé aux informations selon le mode d'accès

    - Recherche des données saisies

    - Consultation multicritère des données

    - Affichages des données

    - Dénombrer les enregistrements affichés par critère de sélection

    - Edition des listes des données

    - Gestion confidentielle des données suivant les droits Spécifiques d'accès.

    Ainsi ce travail permettra d'améliorer les conditions de conservation, de traitement, et de consultation des informations nécessaires et utiles à la gestion du laboratoire d'analyse médicales de HPRC.

    Nous suggérons alors aux responsables du laboratoire d'analyses médicales de HPRC de bien vouloir utiliser cette application AGEXLAB qui est le produit d'un travail de qualité, dans le but d'augmenter la productivité.

    En ce qui concerne la présentation de notre application, nous signalons d'avance que nous n'avons pas pu présenter toutes les interfaces .ceux qui auront le désir de nous contacter, prière consulter nos téléphones et E-mail respectifs indiqués au menu APROPOS.

    Nous invitons aux autres chercheurs de continuer d'autres études dans ce domaine par exemple :

    - Dans le sens des perspectives d'améliorer notre application AGEXLAB, il peut être envisageable d' automatiser la gestion du numéro de laboratoire variant par période (annuellement et quotidiennement),automatiser la facturation des examens demandés ;mais aussi ajouter un menu des statistiques des examens demandés entre autre la moyenne par période, par âge, par sexe ,par catégories de patient ,par Régime d'assurance ,par type d'examen ,par service demandeur ou par endroit ainsi que l'écart type avec une méthode de recherche multicritère combinée ;

    - Dans le même domaine de gestion des examens demandés du laboratoire, nous suggérons aux autres chercheurs de concevoir un site web dynamique pour la gestion à distance centralisé des demandes d'analyses ou des résultats des examens demandés .

    BIBLIOGRAPHIE

    I.OUVRAGES CONSULTES

    Livres

    1. M.H .DELMOND ,Y PETIT.J-M GAUTIER ,Management des systèmes d'Informations,DUNOD,Paris 2003,Pge 111

    2. Odile FOUCAUT,Odile Thiery,Kamel S mail, Conception des systemses d'information et programmation evenementielle de l'etape conceptual a l'etape d'i mplantation, ,universite Nancy2, interedictions Masson,paris 1996,pge 79

    3. Odile FOUCAUT,Odile Thiery, et Kamel ,Conception des systèmes d'information et programmation événementielle de l'etape conceptuelle à l'étape d'i implantation, S mail,universite Nancy2, intereditions Masson,paris 1996,pge 86,tableau 2.4

    4. Jean Patric MATRERON, comprendre Merise, Edition EYROLLIS,2005,p 40

    5. Annelese Couleau-Dupont,Systèmes d'informations de Gestion,Manuel et Applications,DCG8 ,2e Edition Nathan Pge 62

    6. Felix JOLIVET,Gerard REBOUL, Informatique applique à la gestion Tome 2,2e edition DUNOD,Page

    7. Michelle GILLET ,Ptric GILLET,Management de Systemes d'informations,Manuel et applications,2e Edition DSCG5 pge40

    Mémoires

    .

    8. MUHIMPUNDU Sandrine et MBANZENDORE Patric, conception et développement d'un système de gestion de dossiers médicaux ,cas d'étude : Service d'admission et consultation Médicales à l'Hôpital Prince Régent Charles de Bujumbura, Mémoire , juin 2009,ULBU,Pge 19

    II.RAPPORTS de stage

    1 . NDAYISHIMIYE Fidèle, Rapport de stage probatoire au effectué au Laboratoire de l'HPRC, septembre 2007-janvier 2008, Page 2

    III.NOTES DE COURS CONSULTEES

    0 Mr MINANI Evariste ,cours de Base de dionnées, UMLK,Faculté d'Informatique de gestion, A/A 2006-2007,pge 80

    1 Leonidas NIYONGABO ,cour de conception des systèmes d'information, UMLK, Faculté d'Informatique de gestion, A/A 2007-2008,pge 70

    2 Mr MINANI Evariste ,Cours de Basee des données, UMLK,Faculté d'Informatique de Gestion,A/A 2006_2007,Pge 5

    3 Dr NKURUNZIZA Hilaire ,Cours de Genie logicielle,UMLK Faculté d'Informatique de Gestion ,A/A 2008-2009 page 4.10

    IV. WEBOGRAPHIE

    I. http:// santé -guérir, notre famille .cm/v2/service -santé/article santé.asp ? visité le 18/07/2011

    II. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/analyses- médicales- intérêts&définition

    III. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Laboratoire_de_biologie_m%C3%A9dicale&oldid=75947019

    IV. http://www.sciencesdegestion.com/elearning/systemeinfomaster/plan.htm

    V. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Langage_de_programmation&oldid=76651617 »

    VI. http://www.sciencesdegestion.com/elearning/systemeinfomaster/plan.htm

    VII. http://fr.wikipedia.org/wiki/Programmation_informatique

    VIII. http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_gestion_de_base_de_donn%C3%A9es

    IX. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mat%C3%A9rie

    X. http://www.pixelle.org/dictionnaire_informatique.php?define=software

    XI. http://fr.wikipedia.org/wiki/Visual_Basic

    XII. http://fr.wikipedia.org/wiki/Microsoft_Access

    XIII. http://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_d%27analyses_m%C3%A9dicales

    XIV. http://www.commentcamarche.net/contents/bdd/bddintro.php3

    XV. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Merise_(informatique)&oldid=75617673 ».

    XVI. http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel

    XVII. http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique_d%C3%A9cisionnelle

    XVIII. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/analyses-medicales-interets-399.html

    XIX. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppeur

    XX. http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel

    XXI. http://www.google.bi/search?q=informatique+de+gestion%2Fl%27interface&client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&lr=&gs_sm=1&gs_upl=967l2620l0l6661l5l5l0l1l1l1l2121l2589l0.2.1.9-1l4l0&oq=informatique+de+gestion%2Fl%27interface&aq=f&aqi=&aql=

    XXII. http://jchambon.fr/Ressources-textes/Textes/COURS_analyse_Syst_Info.pdf

    ANNEXE 1

    EXTRAIT DU COMPTE RENDU D'UN INTE RVIEW GLOBALE SUR LE CIRCUIT DU MALADE(annexe)

    Dans un laboratoire d'analyses médicales de l'HPRC , plusieurs analyses y sont effectuées pour le diagnostic. Les patients sont de plusieurs catégories .

    Les patients se présentent à l'accueil du laboratoire et déposent par ordre d'arrivée, et selon les catégories des malades, des ordonnances ou des bons d'examens. Chaque ordonnance connait un numéro, nom, prénom, âge, sexe du patient ,service demandeur, salle, lit, renseignements cliniques , examens demandés, nom médecin demandeur) .ces ordonnances contiennent des examens prescrit par le médecin demandeur pour chaque patient.

    Le patient ainsi que leurs examens demandés sont enregistrés afin d'avoir le numéro de laboratoire correspondant à l'ordonnance .les registres sont ceux des patients ambulant, celui des hospitalisés, et celui des RIBUB

    Pour les patients hospitalisés ou ambulants, le laborantin, après l'enregistrement, calcule le prix des examens à faire selon l'affiliation au régime d'assurance. C à d CAM(carte d'assurance maladie) , MFP(Mutuelle de la fonction publique) ,Bon de commande, ,bon de soin, attestation etc. . . .On émet les factures par ordonnance pour chaque patient (.chaque facture possède un numéro, date, régime d'assurance, service, nom ,prénom, montant, nom de l'émetteur).les patients paient leur facture auprès de la caissière au guichet de perception moyennant un reçu , à l'exception de ceux qui on des bons de commande ou qui bénéficient la gratuité des soins.

    . Le laborantin sépare les examens suivant les différentes sections. On élabore alors un bon de séparation des analyses suivant les sections ainsi que le bon de retrait des résultats. On oriente alors le patient vers la salle de prélèvement.

    Arrivée à a salle de prélèvement, seules les affiliées à la MFP reçoivent une feuille de maladie de la MFP sur lequel on mentionne les examens et où le patient appose sa signature

    Pour les . patients RIBUB,ils sont directement enregistrés et passent directement au prélèvement, après la séparation des examens.

    Quant aux patients de l'urgence, ils sont accueillis, enregistrés dans le registre de garde et sont examinés directement. Apres le prélèvement .leur paiement et facturation s'effectue au service d'admission de l'HPRC et non au laboratoire.

    Si le matériel de labo est stérilisé, le technicien du labo prélève l'échantillon auprès du patient n et passe à son étiquetage

    . L'étiquette de l'échantillon de chaque section connaît le Num de labo, numéro de la section, le nom et prénom du malade .le patient reçoit un bon de retrait des résultats .on enregistre alors le patient et les examens demandés spécifiques pour chaque section .Il y a toujours au moins un examen (analyse) par ordonnance.

    Ces échantillons sont alors acheminés dans les différentes sections pour effectuer les analyses. Ces sections sont l'hématologie, la biochimie, la parasitologie, bactériologie , sérologie . Si les réactifs ne sont pas périmés on effectue l'analyse des échantillons, Le chef de section ou le chef de service contrôle le résultat qui, en cas de doute peut exiger la reprise des analyses . Les travailleurs stérilisent le matériel utilisé ainsi que certains échantillons utilisés

    Les résultats sont enregistrés dans le registre de resultat respectivement dans les sections.Sur présentation du bon de retrait de résultat, le laborantin livre alors les résultats non litigieux aux patients (ou leur envoyé)pour les résultat litigieux ,on refait le prélèvement de l'échantillon du patient afin de reprendre les examens.

    * 1 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Laboratoire_de_biologie_m%C3%A9dicale&oldid=75947019

    * 2 NDAYISHIMIYE Fidèle, Rapport de stage probatoire au effectué au Laboratoire de l'HPRC, septembre 2007-janvier 2008, Page 2

    * 3 Investigation personnelle

    * 4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_d%27analyses_m%C3%A9dicales

    * 5 Idem

    * 6 http:// santé -guérir, notre famille .cm/v2/service -santé/article santé.asp ? visité le 18/07/2011

    * 7 http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/analyses-medicales-interets-399.html

    * 8 MUHIMPUNDU Sandrine et MBANZENDORE Patric, conception et développement d'un système de gestion de dossiers médicaux, cas d'étude : Service d'admission et consultation Médicales à l'Hôpital Prince Régent Charles de Bujumbura, Mémoire , juin 2009,ULBU, Pge 19

    * 9 http://www.sciencesdegestion.com/elearning/systemeinfomaster/plan.htm

    * 10 Idem

    * 11 Idem

    * 12 http://jchambon.fr/Ressources-textes/Textes/COURS_analyse_Syst_Info.pdf

    * 13 Leonidas NIYONGABO, cour de conception des systèmes d'information, UMLK, Faculté d'Informatique de gestion, A/A 2007-2008,pge 70

    * 14 http://jchambon.fr/Ressources-textes/Textes/COURS_analyse_Syst_Info.pdf

    * 15 Leonidas NIYONGABO cours de conception des systèmes d'information, UMLK, Faculté d'Informatique de gestion, A/A 2007-2008,pge 70

    * 16 M.H .DELMOND ,Y PETIT.J-M GAUTIER ,Management des systèmes d'Informations,DUNOD,Paris 2003,Pge 111

    * 17 http://www.commentcamarche.net/contents/bdd/bddintro.php3

    * 18 http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_gestion_de_base_de_donn%C3%A9es

    * 19 Idem

    * 20 idem

    * 21 http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppeur

    * 22 Annelese Couleau-Dupont, Systèmes d'informations de Gestion, Manuel et Applications, DCG8 ,2e Edition Nathan Pge 62

    * 23 Odile FOUCAUT, Odile Thiery, Kamel S mai, Conception des systèmes d'information et programmation événementielle de l'étape conceptuel a l'étape d'i ;plantation, l'université Nancy2, intereditions Masson, paris 1996,pge 86,tableau 2.4

    * 24 Jean Patric MATRERON, comprendre Merise, Edition

    EYROLLIS,2005,pge 40

    * 25 Mr MINANI Evariste, Cours de Bases des données, UMLK, Faculté d'Informatique de Gestion, A/A 2006_2007,Pge 5

    * 26 Idem

    * 27Felix JOLIVET,Gerard REBOUL, Informatique applique à la gestion Tome 2,2e edition DUNOD,pge

    * 28Odile FOUCAUT,Odile Thiery,Kamel S mail, Conception des systemses d'information et programmation evenementielle de l'etape conceptual a l'etape d'i mplantation, ,universite Nancy2, interedictions Masson,paris 1996,pge 79

    * 29 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Merise_(informatique)&oldid=75617673 ».

    * 30 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Merise_(informatique)&oldid=75617673 ».

    * 31 Idem

    * 32 http://fr.wikipedia.org/wiki/Mat%C3%A9rie

    * 33 http://www.pixelle.org/dictionnaire_informatique.php?define=software

    * 34 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Langage_de_programmation&oldid=76651617 »

    * 35 http://www.sciencesdegestion.com/elearning/systemeinfomaster/plan.htm

    * 36 http://fr.wikipedia.org/wiki/Programmation_informatique

    * 37http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel

    * 38 http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel

    * 39 http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel

    * 40 http://fr.wikipedia.org/wiki/Visual_Basic

    * 41 http://fr.wikipedia.org/wiki/Microsoft_Access

    * 42http://www.google.bi/search?q=informatique+de+gestion%2Fl%27interface&client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=s&hl=fr&lr=&gs_sm=1&gs_upl=967l2620l0l6661l5l5l0l1l1l1l2121l2589l0.2.1.9-1l4l0&oq=informatique+de+gestion%2Fl%27interface&aq=f&aqi=&aql=

    * 43 ,Dr NKURUNZIZA Hilaire ,Cours de génie logicielle, UMLK Faculté d'Informatique de Gestion ,A/A 2008-2009 page 4.10






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy