WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexion sur la prise en compte du changement climatique à  Rennes : eau, végétation & àŪlot de chaleur urbain


par Thibaut FILLIOL
Université de Strasbourg - Master 2 Géographie Environnementale 2016
  

précédent sommaire suivant

1.2.1 Constitution de groupes de travail

53

Un premier groupe de travail élargi a d'abord été mis en place (Figure 30).

54

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Milvoy

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nom

Prénom

Structure

Fonction

Thibault

Bobe

Nicolas

Steven

Projets & Territoires (Bureau d'étude)

Région Bretagne

Consultant

Adjoint au directeur en charge du climat

Foissard

Le Borgne

Xavier

Chloé

LETG COSTEL (Université Rennes 2)

Ville de Rennes

Chercheur

Chargée de mission en santé publique

Quenault

Bouriau

Béatrice

Emmanuel

ESO (Université Rennes 2)

AUDIAR

Chargée de mission développement durable

Chargé de mission environnement/agriculture périurbaine

Roué-Le-Gall

Anne

Anne

AUDIAR

EHESP

 

Diallo

Thierno

EHESP - Université de Genève

Ville de Rennes

 

Roux

Laurence

Service maîtrise d'ouvrage jardins & biodiversité

 

Fleury

Karine

Direction de l'espace public & des infrastructures

 

Prenveille

Alain

Service maîtrise d'oeuvre espace public &

 

Catherine

Brendan

Service transition énergétique & écologique

 
 
 
 
 

Lhermitte

Nathalie

 
 
 
 
 

Legrand

Corinne

 
 
 
 
 

Chargée de mission environnement/aménagement durable

Professeur en santé & environnement, urbanisme & santé

Collaborateur de recherche

Assistance maîtrise d'ouvrage/conducteur d'opérations

Rennes Métropole

Directrice de l'espace public & des infrastructures

Ville de Rennes

infrastructures

Responsable service assainissement

Rennes Métropole

Chargé de mission énergie climat (PCAET)

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Frédéric

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Sandrine

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Carine

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme réglementaire

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Chargée d'études urbanisme

Thibaut

Rennes Métropole

Service planification & études urbaines

Stagiaire

Littoral Environnement Télédétection Géomatique - Climat et Occupation du Sol par Télédétection

Laboratoire Espaces et Sociétés

AUDIAR

Agence d'Urbanisme et de Développement intercommunal de l'Agglomération Rennaise

EHESP

Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Figure 30 : Groupe de travail élargi sur l'adaptation au changement climatique (Filliol, 2016)

Auffray

Chrétien

Blanche Barbat

Ecolan-Guillier

Armelle

Heinry

Anaëlle

Sur la base de 2-3 réunions par an, il a pour vocation de suivre l'évolution des études entreprises sur

les différentes thématiques et d'alimenter la culture commune entre les différents acteurs.

Filliol

LETG - COSTEL

ESO

Ce groupe de travail est à la fois riche de ses compétences (urbanisme, eau, végétation, climat,

santé) et de sa diversité structurelle (services techniques de Rennes Métropole et de la ville de

Rennes, bureaux d'études, chercheurs), tout en assurant un relais avec la région Bretagne.

Cette première rencontre a d'abord permis d'engager une culture commune autour des questions

d'adaptation et de vulnérabilité au changement climatique. Ces deux notions ne sont d'ailleurs pas

toujours perçues de la même manière selon l'angle d'approche ou le domaine d'étude, ce qui a

notamment permis de confronter les différents points de vue et d'enrichir les débats. La réflexion

concernant les chantiers prioritaires face au changement climatique et ses impacts s'est révélée être

très difficile à mener, en raison du manque de connaissances sur certains points de la part des

acteurs (comme l'îlot de chaleur urbain par exemple).

55

Il a donc été très complexe d'établir rapidement des groupes de travail sur des thématiques plus précises, comme cela devait être le cas à l'issue de ce premier rassemblement.

Cependant, compte tenu de la complexité du sujet, il a fallu organiser des premiers groupes de travail, plus restreints, pour commencer à réfléchir sur certaines questions.

Un premier groupe a été constitué en Février 2016 pour travailler sur l'îlot de chaleur urbain. Celui-ci rassemble essentiellement des chargés d'études travaillant sur la ville de Rennes et sur les questions de morphologie urbaine, ainsi que deux chercheurs de l'Université de Rennes 2 (X. Foissard & H. Quénol). Le but étant de continuer les modélisations de l'ICU commencées en 2011 avec la thèse de X. Foissard et d'estimer l'impact de ce dernier par rapport au projet urbain de 2030 (nouveaux aménagements) et de la trame verte future. Il pourra être intéressant de connaître l'évolution de l'îlot de chaleur urbain par rapport aux futurs projets d'aménagement, en fonction de leurs morphologies urbaines et de la trame verte projetée. Les premières modélisations et les campagnes de mesures devraient commencer très prochainement, la finalisation des aspects administratifs prenant un certain temps.

Un deuxième groupe de travail portant sur les espaces publics a ensuite été mis en place, en Mai 2016 (Figure 31). Celui-ci a pour objectifs de réfléchir sur la gestion de la végétation et de l'eau, tout en essayant de renforcer et d'encourager l'action participative des habitants.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nom

Ecolan

Prénom

Armelle

Structure

Chargée d'étude urbanisme

Filliol

Thibaut

Service planification & études urbaines

Stagiaire

 
 

Service planification & études urbaines

 

Fonction

Rennes Métropole

Rennes Métropole

Pansart

Mathieu

Rennes Métropole

Service conduite d'opérations espace public & infrastructures

Chargé d'études hydrauliques

Fleury

Karine

Rennes Métropole

Direction espace public & infrastructures

Directrice espace public & infrastructures

Roux

Laurence

Ville de Rennes

Service maîtrise d'ouvrage jardins & biodiversité

Assistance maîtrise d'ouvrage/conducteur d'opérations

Ville de Rennes

Responsable service exploitation jardins & biodiversité

Figure 31 : Groupe de travail restreint sur la gestion de l'eau et de la végétation au sein des espaces publics (Filliol, 2016)

Martin

Bertrand

Service exploitation jardins & biodiversité

Plusieurs idées émergent déjà, comme le fait d'élargir les terre-pleins centraux et de les verdir, plutôt que de planter systématiquement des arbres d'alignement. Il pourrait également être intéressant d'augmenter le nombre de sens unique lorsque c'est possible, pour augmenter la part d'espace public utile pour les habitants et pouvoir y mener des actions participatives. De plus, le débitumage et la végétalisation de certaines portions de voiries est un procédé relativement peu coûteux pour la collectivité, d'autant plus si l'espace laissé libre est géré par à un collectif d'habitant (possibilité de créer de nouveaux jardins partagés).

56

Même si ces opérations peuvent rester anecdotiques d'un point de vue climatique ou par rapport à la gestion des eaux pluviales, il peut y a voir d'autres intérêts comme la création de lien social. De plus, ces petites opérations participent à la sensibilisation des habitants et c'est la multiplicité de ces dernières qui apporteront à terme un effet bénéfique d'un point de vue environnemental.

On a parfois tendance à penser qu'il suffit uniquement d'augmenter le nombre d'espaces verts et d'arbres pour améliorer le confort thermique en ville. Si cette information est en partie vraie, l'aspect qualitatif est tout aussi important. En effet, il est tout aussi fondamental de préserver le bon fonctionnement de la végétation, avec un apport d'eau suffisant pour permettre l'évapotranspiration et lutter contre l'ICU. Pour cela, il est nécessaire de privilégier un sol « naturel », suffisamment profond pour permettre à l'arbre de se développer et donc de maximiser son action rafraîchissante. C'est sur ces aspects que la Direction des jardins et de la biodiversité (DJB) aimerait organiser leurs efforts, afin de mieux configurer la végétation sur l'espace public. Cette remise en question s'effectue dans le cadre de la gestion différenciée des espaces verts, mise en place à Rennes depuis 198141. Cette démarche particulière permet d'établir un protocole spécifique de gestion et d'entretien en fonction du type d'espace (du jardin structuré très fleuri au jardin de nature). Les réflexions actuelles amènent à revoir cette gestion différenciée, en privilégiant notamment des espèces végétales plus adaptés aux températures futures. Sur le terrain, il est cependant plus complexe de prendre en compte ces modalités, compte tenu des réseaux souterrains existants (gaz, électricité, assainissement). De plus, il reste encore assez difficile de savoir avec précisions quelles espèces végétales sont les plus efficaces pour rafraîchir l'ambiance thermique urbaine. De même que pour la disposition de la végétation, où les connaissances scientifiques sont encore assez limitées. Les idées soulevées dans ce groupe de travail restent pour le moment plutôt secondaires, étant donné les gros projets qui occupent la quasi-totalité du temps de travail de la Direction des jardins, notamment les prairies Saint-Martin (Fiche projet n°2 dans l'Annexe 18).

Si les deux groupes de travail précédents n'ont pas encore été très investi pour le moment, les réflexions menées sur l'espace privé et sur la mise en place potentielle d'un coefficient de biotope à Rennes ont été plus appuyées.

précédent sommaire suivant