WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aménagement d'une aire de centralité pour le désenclavement du centre-ville de Butembo


par DieuMerci Saghasa
Institut du bâtiment et des travaux publics de Butembo. (IBTP/Butembo) - Grade en urbanisme 2018
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

-
·
i -
·

EPIGRAPHE

<< Plus j'apprends, plus je me rends compte de mon ignorance>> Cheikh Al-Albani

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-
· ii -
·

DEDICACE

À tous ceux qui nous ont aidés à transformer ce rêve en réalité.

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-
· iii -
·

REMERCIEMENTS

Nos remerciements s'adressent en premier lieu à L'Eternel Dieu Tout Puissant Créateur du ciel et de la terre, chez qui nous avons puisé la sagesse, l'intelligence, la bénédiction et la dignité.

Au corps professoral de L'IBTP/Butembo qui, pendant toute cette période de notre formation à constituer un moule appréciable et qualitatif, nous disons également merci.

Notre gratitude à l'assistant Ir. Urbaniste KAMBALE MAKUTANO STANY qui, malgré ses multiples occupations, a accepté de diriger ce travail; et au co-directeur Architecte MALEY MUMBESA VALENTIN qui a fourni ses multiples efforts pour la réalisation de ce travail.

Ce noble sentiment de reconnaissance s'adresse également aux Architectes docteurs SANDRO GRISPAN et MANLIO pour leur contribution de livré quelques documents de recherche enfin de constituer ce présent travail. Sans oublier l'initiateur de la section urbanisme à l'IBTP/Butembo, Docteur urbaniste architecte AKUKU LISAAU Jean-Claude

À nos parents PALUKU KAMBOKA Philippe et MASIKA BAKENGA Abetine pour les sacrifices déployés à notre égard : pour leur patience, leur amour et leur confiance en nous.

MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

~ iv ~

SIGLES ET ABRÉVIATIONS

A.C.K : Aire de Centralité de Katwa

C.O.S : Coefficient d'occupation du sol

C.B.D : Central Business District

C.V.B : Centre-Ville de Butembo

E.N.K : Energie du Nord-Kivu

O.V.D : Office de voirie et drainage

P.D.A.U. : Plan directeur d'aménagement et d'urbanisme

P.O.S : plan d'occupation du sol.

PLU: Plan locale d'urbanisme.

SNEL : Société Nationale D'électricité

U.V : Unité de Voisinage

U.R : Unité Résidentielle

U.Q : Unité du Quartier

Z.A.C : Zone d'aménagement concertée

ZCIT :Zone de Convergence Inter-Tropical

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-
· 1 -
·

0. INTRODUCTION

La centralité urbaine n'est pas qu'une qualité objective, qui peut être analysée de manière fine par les seuls indicateurs statistiques sur l'offre de commerces, de services ou d'équipements publics1.

Etre un centre urbain, c'est être reconnu comme tel par la population, cela fait appel à des perceptions et des représentations. Le statut subjectif de « centre urbain » s'acquiert dans la durée, il se gagne et ne se décrète pas. Il fait appel à des impressions, dont beaucoup sont données notamment grâce à la qualité architecturale et urbanistique ou à des éléments comme la morphologie urbaine, la densité du bâti, sa diversité, sa verticalité, ou encore la présence d'avenues offrant des perspectives urbaines ou de places d'envergure autorisant les grands rassemblements publics. Tous ces éléments participent à animer la ville, de même que les attributs symboliques qui sont fondamentaux pour garantir la reconnaissance de la ville et renforcer son image, tant pour ses habitants ou ses utilisateurs quotidiens que pour l'image qui en est renvoyée vers l'extérieur. Ces éléments doivent nécessairement être conservés à l'esprit, car nombreuses sont les tentatives politiques de création de centralité qui ont rencontré un échec par le passé, en ignorant précisément ces éléments liés à l'appropriation sociale de l'espace. De même que la centralité renferme une grande part de subjectivité, il est difficile de définir objectivement ce qui est à la marge du centre.

Si l'on considère qu'il n'y a pas de centre sans marges, alors un centre s'identifie également par opposition aux marges qu'il influence. Mais l'idée de centre n'a rien non plus d'absolu, un centre est avant tout relatif, il est centre s'il exerce une certaine polarité dans le contexte géographique dans lequel il s'inscrit. Or, cette polarité va être conditionnée par de nombreux éléments comme la distance physique, la densité de population, la présence d'autres centres exerçant une concurrence, et bien sûr les propriétés intrinsèques de la centralité du lieu considéré.

1 Prof. MACARIO Mélanie/ L'aménagement du centre-ville : la mobilité, vecteur et acteur de la centralité urbaine. P15

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

~ 2 ~

0.1. PROBLÉMATIQUE

En ce XXIe siècle, plusieurs villes Africaines se trouvent aux problèmes de la croissance urbaine et aux conséquences de l'explosion démographique. Quel que soit la superficie, la démographie et les richesses potentielles que notre pays, la République Démocratique du Congo regorge, il connaît encore une carence en infrastructures publiques, commerciales, administratives et industrielles de toute sorte. Alors que ces dernières figurent parmi les bases du développement d'un pays.

Avec ses huit cent mille habitants actuellement, La ville de Butembo est simultanément confrontée à la pression démographique et à l'exode rural accéléré par les mutations économiques et sociales. Selon le document annuel de la mairie de Butembo, Depuis l'année 2010, la ville de Butembo connait chaque année au moins 2500 personnes de plus. Au premier rang des problèmes engendrés par cette explosion urbaine se trouve la question de la planification urbaine notamment en termes d'aménagement. L'absence de planification des nouvelles aires de centralité urbaines et la rénovation de celle existante n'a pas permis d'endiguer les tendances à l'étalement et les conséquences qui en découlent.

Trois phénomènes caractérisent donc cette croissance urbaine. D'une part on observe une sur-densification et chômage dans des cités périphériques de la ville qui causent un exode rural très élevée ; car trop des villageois arrivent en ville principalement pour pratiquer du commerce qui est l'activité principale de la ville de Butembo. Certes, la ville s'est étalée mais tout en gardant un seul centre dans lequel plus de 80% d'activités socio-économiques sont concentrées. Butembo se présente par ce fait comme une ville mono polaire dont l'unique pôle est le Centre-ville. Ce pôle où se concentrent presque toutes les activités politiques et économiques. D'ailleurs dans le langage courant, on dit « Nina enda mu ville » pour désigner ce pôle prolifique où la majeure partie de la population se dirige le matin pour le quitter dans la soirée. Et cette occupation de la ville a une incidence sur la performance du réseau de déplacement.

Nous assistons à une polarisation de transport dans le centre-ville créant des embouteillages dans tous les sens, l'insuffisance d'aires de stationnement, la confusion entre l'espace piéton et celui des automobiles à certains endroits entrainant ainsi la perte de temps, des accidents, des vols,... en un mot la congestion du centre-ville. Face à cela, l'administration est faible et n'arrive pas à répondre aux besoins et aspirations de la population urbaine en ce qui concerne le transport, la sécurité urbaine, l'organisation et la gestion spatiale. Elle semble

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-'. 3 -'.

ne pas tenir compte de la dépendance de la qualité de la vie à l'organisation voire à l'aménagement des aires de centralité dans la ville.

C'est sous cet angle que notre étude va s'intéresser à l'intégration d'une Aire de centralité en commune Mususa, Quartier Katwa pour le désenclavement du centre-ville de Butembo.

De ce qui précède, on pourrait se poser les questions :

? Qu'est-ce qui explique la polarisation de la population et du déplacement au centre des affaires de Butembo?

? Que faire pour remédier à cette polarisation et à la congestion du centre des affaires ? ? Comment organiser la forte piétonisation du centre-ville ?

0.2. HYPOTHESE

La polarisation de la population et du déplacement au centre des affaires de Butembo serait due à la concentration des activités qui obligent la population à converger toujours vers le centre-ville.

De ce fait, la décongestion du centre des affaires pourrait passer par la délocalisation de certaines activités et un aménagement des aires de centralité dans les quatre communes de la ville de Butembo.

La création des voies piétonnes et l'aménagement des aires de stationnement et gares routières dans des aires de centralité devraient améliorer les conditions de circulation au centre-ville.

0.3. CHOIX DU SUJET

Le choix de ce sujet s'explique par le fait que l'enclavement du centre-ville de Butembo est actuellement un fléau et mérite une attention particulière des urbanistes. L'ampleur que prend l'enclavement du centre-ville préoccupe, car la dégradation de l'environnement de cette entité urbaine doit être prise en compte, pour pallier aux insuffisances et aux dégâts qui guettent cette partie, du point de vue urbanistique, sanitaire, économique, social et environnemental.

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-'. 4 -'.

0.4. INTERET DE L'ETUDE

Cette étude revêt un triple intérêt, notamment sur les plans théorique, pratique et urbanistique.

? Sur le plan théorique ou scientifique, cette étude apporte des résultats et approfondie les connaissances dans le domaine de l'habitat, de l'environnement et la multiplicité des activités.

? Sur le plan pratique ou social, elle pourra permettre, par ses résultats, aux autorités politico-administratives, aux promoteurs immobiliers et autres partisans qui oeuvrent dans le domaine de l'habitat et de l'environnement, de saisir l'importance des altérations liées à la concentration des toutes les activités de la ville de Butembo uniquement au centre-ville.

? Sur le plan urbanistique , nous donnons une piste d'aménagement d'une aire de centralité permettant d'avoir des espaces de travail qui vont aider en facilitant ses activités quotidiennes, tout en préservant l'environnement.

0.5. DELIMITATION DE L'ETUDE

Comme tout travail scientifique, la présente étude est délimitée dans le temps et dans l'espace.

? Dans le temps : pour plus de clarté, ce travail analyse la dynamique spatiale du centre-ville de Butembo, surtout dans des heures De 8h à 19h30.

? Dans l'espace : cette étude concerne plus précisément la ville de Butembo, au centre-ville, pour donner une solution d'une aire de centralité dans la commune Mususa Quartier Katwa, concession CEBCA/katwa.

0.6. METHODE ET TECHNIQUE UTILISEES

6.1. Méthodes

La méthode est un ensemble des voies et moyens à suivre pour aboutir à un résultat

escompté. C'est une démarche raisonnée et ordonnée suivant certains principes. Ainsi, au cours de notre réflexion, nous nous sommes servis de la méthode analytique et de la méthode descriptive.2

2 BLANCHE GYAUM, L'introduction scientifique et les lois naturelles, Paris, PUF, 1969

Travail de fin de cycle présenté par MUHINDO SAGHASA Dieu-merci

-'. 5 -'.

1. La méthode analytique

Cette méthode nous a permis d'analyser les différentes informations recueillies auprès de nos enquêtés.

2. La méthode descriptive

Cette dernière nous a été utile pour décrire les activités économiques de la ville de Butembo et ses périphéries.

sommaire suivant






La Quadrature du Net