WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de l'arrimage du Franc CFA à l'Euro sur la balance commerciale : le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Francis Yannick ZAMBO ZAMBO
Institut sous-régional de statistique et d'économie appliquée de Yaoundé - Ingénieur statisticien 2006
  

sommaire suivant

INSTITUT SOUS-REGIONAL DE STATISTIQUE ET D'ECONOMIE APPLIQUEE

(ISSEA)

ORGANISATION INTERNATIONALE

B.P. : 294 YAOUNDE

(REPUBLIQUE DU CAMEROUN)

Tél.  (237) 222 01 34 Fax : (237) 222 95 21

Juin 2006

COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE

(CEMAC)

Impact de l'arrimage du Franc CFA à l'Euro sur la balance commerciale : le cas du Cameroun

Mémoire de fin de formation en vue de l'obtention du diplôme de :

Ingénieur d'Application de la Statistique

Option : Economie

Rédigé et présenté par :

Francis Yannick ZAMBO ZAMBO

Elève Ingénieur d'Application de la Statistique 4ème Année,

Soutenu publiquement le 13 juin 2006 devant le Jury composé de :

Docteur Dieudonné BONDOMA Président du Jury

M. Barnabé NANA Assesseur

M. Marcel OPOUMBA Directeur de Mémoire

DEDICACE

A mon père, Francis Zambo Zambo.

REMERCIEMENTS

Nos remerciements s'adressent :

v A Monsieur Marcel OPOUMBA, Directeur de ce mémoire, pour l'entière disponibilité, le suivi permanent et toute la confiance qu'il nous a témoigné lors des travaux de recherche.

v Au Docteur Dieudonné KINKIELELE, Directeur des Etudes de l'ISSEA qui, au cours de nos années de formation, n'a ménagé aucun effort pour nous inculquer les valeurs de rigueur, de travail et de discipline. C'est aussi l'occasion pour nous de lui adresser nos sincères remerciements pour l'oreille attentive et le soutien qu'il nous a très souvent prêtés pendant toute notre scolarité à l'ISSEA.

v A l'ensemble de tous nos camarades et amis, pour la parfaite collaboration dont ils ont fait montre afin que notre passage à l'ISSEA se fasse dans un esprit de solidarité et de compréhension mutuelle. Nos remerciements s'adressent particulièrement à : Augusto ROKU GAETJENS, Loudine BESSONG à BEYECK, Max Arnold OUAKA et Blaise EHOWE NGUEM.

v A Madame Nathalie NGUEMBA, professeur de Français, pour la relecture.

v A notre mère, Gisèle ZAMBO, pour le soutien moral dont nous avons toujours bénéficié de sa part.

v A Cécile ZAMBO, notre confidente, pour l'assistance qu'elle nous a toujours accordée.

v A notre grande soeur, Marylin et à son époux, Bernard BEKOLO pour l'indéfectible assistance qu'ils ont toujours su nous apporter.

v A tous les membres de notre famille, en particulier notre grand frère, Firmin ZAMBO, nos petites soeurs Carelle ZAMBO et Danielle BETSY, et notre neveu Franck ZAMBO pour l'aide apportée au moment de la rédaction de ce mémoire.

v Et à tous ceux qui nous ont apporté directement ou indirectement leur aide pendant nos années de formation.

TABLE DES MATIERES

DEDICACE I

REMERCIEMENTS II

TABLE DES MATIERES III

ABREVIATIONS VI

AVANT PROPOS VII

RESUME VIII

INTRODUCTION GENERALE 1

Ire PARTIE: CONNAISSANCES GENERALES SUR LA ZONE FRANC

ET FONDEMENTS THEORIQUES DE L'ETUDE. 5

CHAPITRE I : LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC ET L'ANCRAGE

DU FRANC CFA A L'EURO 6

I- LES DIFFÉRENTS ACCORDS DE COOPÉRATION AU SEIN DE LA

ZONE FRANC 7

I.1 Naissance et parité du Franc CFA 7

I.2 Institutions de la zone Franc africaine : le cas de la CEMAC 8

I.3 Mécanismes de fonctionnement de la zone Franc africaine 9

I.3.1 Les comptes d'opération 10

I.3.2 Convertibilité externe des monnaies 10

I.3.3 La politique monétaire 11

II. LA ZONE FRANC AFRICAINE ET L'ENTRÉE EN VIGUEUR DE L'EURO 12

II.1 Contexte de l'entrée en vigueur de l'Euro 12

II.2 Reconnaissance juridique de la zone franc 14

II.3 Zone franc et mutations structurelles liées à l'arrimage : 15

II.4 Rattachement technique du Franc CFA à l'Euro 16

III. LE CAMEROUN DANS LA ZONE FRANC 17

III.1 Quelques généralités sur le Cameroun 17

III.2 Place du Cameroun dans la zone Franc 18

CHAPITRE II : PRESENTATION DES THEORIES ET

MODELES ECONOMIQUES 20

I - LA THÉORIE DU MULTIPLICATEUR DU COMMERCE EXTÉRIEUR 20

I.1 Relations du modèle : 21

I.2 Le multiplicateur du commerce extérieur 22

II- LA THÉORIE DES ÉLASTICITÉS 23

II.1 Hypothèses et modèle des élasticités critiques 24

II.1.1 Hypothèses du modèle: 24

II.1.2 Le théorème des élasticités critiques 24

II.1.3 Les limites du théorème des élasticités critiques 28

III. LA THÉORIE DE L'ABSORPTION 29

III.1 Modèle de la théorie de l'absorption 29

III.2 L'absorption : synthèse des théories du multiplicateur du

commerce extérieur et des élasticités 31

IV. Le modèle de Mundell-Fleming : les déterminants des exportations et des

importations. 32

IIe PARTIE: CONSEQUENCES DE L'ARRIMAGE EURO-FRANC CFA 35

CHAPITRE III : LE COMMERCE EXTERIEUR DU CAMEROUN ET LES

DETERMINANTS DU SOLDE COMMERCIAL. 36

I. LES CARACTERISTIQUES DES EXPORTATIONS DU CAMEROUN 36

I.1 Les principaux produits exportés 36

I.2 Les cours internationaux des produits exportés 38

I.3 L'orientation géographique des exportations 38

II- LES IMPORTATIONS ET LES TERMES DE L'ÉCHANGE 39

II.1 Les produits importés 39

II.2 Les termes de l'échange 41

III- CONCEPTION DU MODÈLE ÉCONOMÉTRIQUE 42

III.1 Le modèle économique de base 42

III.2 Les ajustements apportés au modèle de base : ajout de la variable 

«  prix effectifs » et « prix effectifs des importations » 42

III.3 Déduction de la balance commerciale 44

III.4 Quelques précisions 45

IV - DISPOSITIONS PRATIQUES ET OBTENTION DES RÉSULTATS

DU MODÈLE 45

IV.1 Dispositions pratiques 45

IV.2 Obtention des résultats du modèle économétrique 46

IV.2.1 Le modèle des exportations 47

IV.2.1.1 Les premiers résultats du modèle des exportations __________________________ 47

IV.2.1.2 Le modèle des exportations retenu _______________________________________ 48

IV.2.2.3 L'équation du modèle des exportations ___________________________________ 49

IV.2.2 Les importations 50

IV.2.2.1 Les premiers résultats du modèle des importations __________________________ 50

IV.2.2.2 Le module des importations retenu _______________________________________ 51

IV.2.2.3 L'équation du modèle des importations ___________________________________ 51

IV.2.3 Le modèle économétrique de la balance commerciale du Cameroun 52

IV.2.3.2 Interprétation des résultats du modèle et poids du TCER dans la variabilité

du solde commercial _________________________________________________________ 52

CHAPITRE IV : LA BALANCE COMMERCIALE ET L'ANCRAGE

DU FRANC CFA A L'EURO 54

I. COMPÉTITIVITÉ DU CAMEROUN ET ARRIMAGE DU

FRANC CFA À L'EURO 54

I.1 Compétitivité et évolution du TCER 54

I.1.1 Analyse de l'évolution du TCER 55

I.1.2 Ancrage du Franc CFA à l'Euro et appréciation du TCER 56

I.2 Le TCER et les élasticités critiques à l'exportation 59

I.3 Arrimage du FCFA à l'Euro et Parts de marché 60

II. ARRIMAGE DU FRANC CFA ET DEMANDE À L'IMPORTATION 64

II.1 Arrimage et importations en valeur 65

II.2 Mise en évidence des conséquences de l'arrimage du Franc CFA

sur les prix à l'importation : le cas du Nigeria 66

II.3 Arrimage du Franc CFA et demande d'importations en quantité 68

II.4 Arrimage du Franc CFA à l'Euro et solde commercial 72

II.4.1 Evolution de la balance commerciale du Cameroun 73

II.4.2 Conditions de Marshall-Lerner 73

II.4.2.1 Les élasticités critiques de la demande d'importation _________________________ 74

II.4.2.2Vérification des conditions de Marshall-Lerner 74

CONCLUSION 78

LEXIQUE i

ANNEXES v

TABLES DES TABLEAUX, GRAPHIQUES ET FIGURES vii

BIBLIOGRAPHIE ix

ABREVIATIONS

Ø BCE : Banque Centrale Européenne ;

Ø BEAC : Banque des Etats de l'Afrique Centrale ;

Ø BCEAO : Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest ;

Ø Cf. : confère ;

Ø CEMAC : Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale ;

Ø FMI : Fonds Monétaire International ;

Ø G.E : Guinée Equatoriale.

Ø PAZF : Pays Africains Membres de la Zone Franc ;

Ø PPA : Parité de Pouvoir d'Achat ;

Ø RDM : Reste du monde

Ø Resp. : Respectivement

Ø TCEN : Taux de Change Effectif Nominal ;

Ø TCER : Taux de Change Effectif Réel ;

Ø TCN : Taux de Change nominal ;

Ø UEMOA : Union Economique et Monétaire Ouest Africaine ;

Ø UMOA : Union Monétaire Ouest Africaine ;

Ø USD : United States Dollar.

AVANT PROPOS

La fin de formation à l'Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée est sanctionnée, pour le cycle Ingénieur, par le diplôme d'Ingénieur d'Application de la Statistique. Dans le but de juger de l'efficience de ladite formation, les dispositions académiques astreignent chaque élève-sortant à présenter les résultats d'un thème de recherche de son choix, condition sine qua none à la délivrance du diplôme sanctionnant la fin des quatre années d'étude de ce cycle. Cette présentation a pour but de tester la capacité des étudiants sortants à mettre en application les connaissances dispensées au sein de l'école, d'autant plus que ces derniers vont définitivement faire partie du monde professionnel.

Afin de satisfaire à cette exigence, nous avons choisi d'orienter notre thème de mémoire sur l'un des évènements les plus marquants de l'avenir de la Zone Franc au cours de la dernière décennie, à savoir l'arrimage du Franc CFA à l'Euro. Plus spécifiquement, le thème qui aura retenu notre attention et sur lequel nous allons nous appesantir porte sur l'«Impact de l'arrimage du Franc CFA à l'Euro sur la balance commerciale : le cas du Cameroun ». C'est un sujet qui a été au centre de plusieurs débats controversés et relatifs aux retombées économiques auxquelles il fallait s'attendre suite à cette nouvelle mutation.

Le présent mémoire est une approche des conséquences sur le solde commercial pour les années ayant immédiatement suivi cet évènement. Notre espoir est que vous puissiez y trouver des réponses aux éventuelles questions que vous vous posez relativement à ce thème.

RESUME

Depuis sa naissance à la première moitié du vingtième siècle, la zone Franc a souvent été confrontée à certains chocs comme les indépendances politiques ou encore la dévaluation du Franc CFA. Mais, sa survivance est surtout due à la faculté d'adaptation dont elle a fait montre. Elle a toujours initié des réformes en adéquation avec les nouvelles exigences du monde. Cependant, la plupart de ces réformes ont toujours été au centre de plusieurs controverses fondées sur les conséquences probables qu'elles entraîneraient.

Le récent arrimage du Franc CFA à l'Euro, en tant qu'évènement majeur de la zone depuis une décennie, n'a pas constitué une exception. Bien avant sa mise en application, les débats étaient déjà ouverts quant aux éventuels impacts qu'il entraînerait sur les économies de la zone dont le Cameroun. La question se posait, entre autre, en ce qui concerne la balance commerciale de ce pays car certaines théories économiques traitent de la dépendance du solde commercial vis-à-vis de la monnaie.

Il s'agit de la théorie des élasticités critiques de Johan qui conditionne les variations du solde commercial relativement à celles du taux de change à la vérification des conditions de Marshall-Lerner. La théorie de Mundell-Fleming, quant à elle, donne des indications sur les déterminants des exportations et des importations d'un pays. Ce sont ces deux théories, combinées aux statistiques du commerce extérieur du Cameroun, qui ont servi de cadre de référence sur les conséquences que l'arrimage du Franc CFA à l'Euro au cours des années ultérieures à cet évènement.

Plus précisément, le modèle de Mundell-Fleming a permis d'élaborer un modèle économétrique qui a surtout donné une idée sur les agrégats économiques qui conditionnent l'évolution du solde commercial ainsi que sur l'intensité d'influence que chacun de ces derniers exerce sur lui. Il est apparu que c'est le TCER qui le conditionne le plus mais en corrélation négative.

La théorie des élasticités critiques a servi de tirer les conclusions sur les conséquences que l'ancrage a eues sur les exportations et les importations dans un premier temps. La grandeur qui a été choisie comme liant l'arrimage à ces deux dernières est le TCER. En effet, sa valeur combine en même temps les prix relatifs des biens échangeables et le TCEN dont les variations traduisent celles du Franc CFA relativement aux autres devises. C'est pour cela que ce sont les effets du TCEN sur les exportations et les importations qui ont été choisis pour traduire les impacts de l'arrimage sur ces deux composantes du solde commercial. Plus loin, il a été démontré, à l'aide des caractéristiques statistiques de liaison, qu'il existe un lien fort entre le TCER et le TCEN pour les années avant et après arrimage. Cela a amené, par extension, à considérer le TCER comme un indicateur des effets de l'ancrage sur les exportations et les importations au même titre que le TCEN.

Pour combiner les effets du TCER sur les ventes et les achats internationaux et avoir ainsi ceux sur la balance commerciale, ce sont les conditions de Marshall-Lerner qui ont été étudiées pour chaque année. Des explications étaient aussi fournies conformément à la conjoncture à laquelle le Cameroun faisait face pendant une année spécifique.

Les résultats des analyses ont révélé que pour les exportations, de 1999 à 2002, l'ancrage du Franc CFA à l'Euro a eu un impact sur les années 2000 et 2002 avec une influence plus prononcée en 2000. Au cours de cette dernière année, tout tend à faire comprendre que la chute du TCER a entraîné des gains de compétitivité sur les marchés internationaux. En 2002, c'est le phénomène inverse qui s'est observé mais avec l'influence d'autres facteurs externes à l'arrimage comme la baisse de la production de certains produits de vente.

Pour les importations, l'arrimage a eu un impact certain sur les évolutions des prix en CFA des biens importés. Ces prix étaient à la baisse pour les monnaies qui étaient moins fortes que l'Euro. Pour celles dont la valeur était au dessus de celle de l'Euro, les hausses des prix des produits observées dans ces pays étaient plus élevées en CFA tandis que leurs baisses étaient ressenties de façon moindre. L'arrimage a aussi conditionné le volume des importations pour les années 1999 et 2002.

Enfin, pour la balance commerciale, les analyses montrent que malgré les importations, l'arrimage n'a eu un effet significatif que pour l'année 2000 au cours de laquelle les conditions de Marshall-Lerner ont été vérifiées. L'avènement de l'Euro a permis une appréciation du solde commercial en cette année. Quant à 1999, 2001 et 2002, s'il y a eu un impact de l'arrimage sur le solde commercial, il était certainement plus limité qu'en 2000.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.