WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparée des stratégies de lutte anti-braconnage dans le parc national et la réserve nationale. Cas du PNKB et de la RNT

( Télécharger le fichier original )
par Muzalami Kakule Dalmon
Université de Kasuo -  2007
  

précédent sommaire suivant

III.3 INSTRUMENTS DE COLLECTE

Les instruments d'enquêtes renvoient aux conditions pratiques des collectes d'informations. Nous avons optés pour l'élaboration de ce travail pour trois techniques de recherche à savoir : la recherche documentaire, l'entretien et le questionnaire.

III.3.1 la recherche documentaire

La recherche documentaire a consisté à fouiller dans les ouvrages et dans différentes publications comme les revues ou les journaux qui permettent décerner et d'apprivoiser l'objet d'une étude. Ce type de recherche est réalisable dans les bibliothèques et dans les centres d'études et de recherches. Nous avons choisi cette technique, parce qu'elle cadre parfaitement avec l'objet de notre étude. Il s'agit simplement pour nous de faire l'étude comparée des stratégies de lutte anti-braconnage dans le parc et dans la réserve naturelle lorsqu'il y a disparition des espèces dans le monde.

III.3.2 L'entretien

Les différents entretiens ont concernés les agents de l'Etat, les garde de parcs, les étudiants, les enseignants, les élèves et les cultivateurs qui sont tous environnants de notre milieu d'étude. Il s'est généralement agit d'entretiens individuels semi direct durant en moyenne une heure. Le choix de l'entretien semi directif s'explique par le fait que c'est un mode d'entretien qui n'est ni entièrement ouvert, ni canalisé par un grand nombre de questions précises. Il a permis de laisser venir l'enquêté en fait que celui-ci puisse parler ouvertement, dans les mots qu'il souhaite et dans l'ordre qui lui convient.

Nous nous efforcions simplement de recentrer l'entretien sur les objets de la recherche chaque fois que notre interview s'en écartait, afin de lui poser des question aux quelles il ne parvenait pas à répondre au moment le plus appropriés, et de manière aussi naturelle que possible. Il a été nécessaire de retourner voir les personnes interviewées pour un complément d'informations.

III3.3 le questionnaire

Pour mieux enrichir notre recherche, nous avons procédé à l'élaboration d'un questionnaire qui a été soumis à cinq catégories d'enquêtés notamment les agents de l'Etat, les autorités en charge de la protection du parc (garde du parc), les étudiants, les enseignants, les élèves et les cultivateurs avoisinant notre milieu de travail. Ceci dans le but de permettre celui qui n'avait le temps de s'exprimer verbalement sans écrire. Permettre aussi l'enquêteur de se souvenir `autre données qui lui ont échappé lors de l'entretien. Cette partie du travail va consister maintenant à analyser ces questions et en déduire des résultants.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !