WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dangers écologiques générés par les effluents liquides urbains sur l'écosystème de la baie de Port-au-Prince : Première approche méthodologique

( Télécharger le fichier original )
par Myrline Mompoint
Université de Quisqueya - Ingénieur Civil 2004
  

précédent sommaire suivant

Abstract

The bay of Port-au-Prince represent a disposal system for untreated wastewater coming from rain, residential areas, industries and manufacturing plants. The presence of contaminants into untreated urban wastewater pose a significant concern to biological equilibrium of the bay ecosystem. The aim of this study was (i) to implement an environmental hazard assessment framework of untreated urban wastewater, (ii) and to apply it on urban wastewater coming from an open channel of the Port-au-Prince combined sewer system. COD, TOC and heavy metals have been considered as the main environmental stressors. The characterization of the environmental hazards of wastewater on the bay ecosystem, was carried out by comparing the obtained results for the selected parameters with threshold values for effluents discharge. COD maximum concentration (1500 mg/L) was greater twelve times than the European threshold value for COD. COD/TOC ratio varied from to 2.93 to 4.40. In order to complete these first results, it seems necessary to conduct a detailed environmental hazard assessment of the Port-au-Prince urban wastewater (PAPUW) on the bay by carrying out bioassays.

Keywords : urban wastewater, environmental hazards, DO, COD, TOC, heavy metals.

Liste des acronymes

AEP : Approvisionnement en Eau Potable

CC : Caractérisation Chimique

Cp  : Concentration en polluants

COT   : Carbone Organique Total

CWBI : Centre Wallone de Biologie Industrielle

DBO   : Demande Biochimique en oxygène

DCO  : Demande Chimique en Oxygène

ELPAP : Effluents Liquides de la ville de Port-au-Prince

ENTPE  : École Nationale des Travaux Publics de l'État

ENVL  : École Nationale Vétérinaire de Lyon

FUSAGx : Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux

LAEPSI  : Laboratoire d'Analyse Environnementale des Procédés et Systèmes Industriels.

LAQUE  : Laboratoire de Qualité de l'Eau et l'Environnement

L.S.E  : Laboratoire des sciences de l'environnement

OD   : Oxygène Dissous

PVC  : Polyvinyle de Chlorure

STEP : Station d'Epuration

Ulg : Université de Liège

UniQ  : Université Quisquéya

VS : Valeur Seuil

WTW : Wissenschaftlich Technische Werkstätten

OSAMH : Organisme de Surveillance et d'Aménagement du Morne l'Hôpital

UTSIG : Unité de Télédétection et de Systèmes d'Information Géographique

INTRODUCTION

La baie de Port-au-Prince représente une zone étroite de 15 Km de large. Tous les sous-bassins versants de la ville de Port-au-Prince y aboutissent. Elle constitue donc le réceptacle naturel de toutes les eaux pluviales. Cependant, ces eaux charrient des déchets ménagers, des boues provenant de matières de vidange des latrines lesquels contribuent largement à la pollution de la baie (Emmanuel et Azaël, 1998). L'impact des eaux usées urbaines sur les écosystèmes aquatiques est reporté dans la littérature (Dyer et al., 2003). En effet, la décharge de polluants dans les eaux naturelles pose un important problème de qualité de l'eau et de santé des organismes aquatiques. Les dangers environnementaux générés par les eaux usées sur ces écosystèmes ne sont pas dus uniquement à la présence de différents types de polluants mais également aux mécanismes suivant lesquels ils peuvent affecter la santé des organismes aquatiques (Adams et Greeley, 2000).

A Port-au-Prince, le milieu marin est susceptible de subir localement de très graves dommages causés par des rejets directs d'effluents nuisibles ou toxiques. Les eaux usées non traitées rejetées dans la baie font courir plusieurs risques : (i) un risque sanitaire pour la population lié à la morbidité piscicole et à la contamination bactériologique des coquillages et des plages, (ii) un risque écotoxicologique lié aux modifications écologiques comme la stérilisation des fonds marins, l'augmentation de la turbidité par les matières en suspension et les apports de nutriments, (iii) un risque de déséquilibre économique (MTPTC, 1998). En effet, dans les pays en voie de développement le poisson représente une grande source de protéine pour les familles pauvres et la pêche constitue une importante source d'emploi (Pollard et Simanowitz, 1997).

Le rejet continu de substances chimiques dans les écosystèmes aquatiques peut causer des changements sur la structure et le fonctionnement de la communauté biotique, en d'autres termes sur l'intégrité biotique (Karr, 1991). Par ailleurs, la forte concentration des matières organiques contenues dans les rejets urbains entraîne le plus souvent une augmentation de la demande en oxygène dissous, laquelle est indispensable à la décomposition biologique par aérobie (Dyer et al., 2003). Dans ce contexte, une évaluation sommaire des dangers écologiques, générés par les eaux usées brutes de Port-au-Prince sur le milieu récepteur, pourrait être entreprise en considérant les effets indésirables pouvant résulter de la diminution de l'Oxygène Dissous (OD) par l'oxydation des polluants.

1. Objectif de l'étude

Elaborer une démarche permettant l'évaluation sommaire des dangers environnementaux générés par les eaux usées urbaines sur l'écosystème de la baie de Port-au-Prince, et de l'appliquer sur les eaux usées provenant d'un canal du réseau de drainage de la même ville.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.