WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dangers écologiques générés par les effluents liquides urbains sur l'écosystème de la baie de Port-au-Prince : Première approche méthodologique

( Télécharger le fichier original )
par Myrline Mompoint
Université de Quisqueya - Ingénieur Civil 2004
  

précédent sommaire suivant

2. Matériels et Méthodes

2.1. Site expérimental et points de prélèvements

Le canal Bois de Chêne, le plus grand collecteur du système de drainage de Port-au-Prince, est retenu pour le prélèvement des échantillons. Il s'oriente d'Est en Ouest vers la baie de Port-au-Prince, serpente l'espace administratif de la région métropolitaine de Port-au-Prince, principalement les communes de Pétion-Ville et de Port-au-Prince (Léger, 2002). Ce canal, d'une longueur de 10 Km environ, prend naissance au morne l'hôpital à plus de 400 m d'altitude dans les hauteurs de Pétion-Ville. Au cours des années 80, un tronçon de 2 Km a été aménagé en béton, allant du corridor Bois de Chêne (de coordonnées 18o30'10'' Latitude Nord et 72o20'35''Longitude Est) à l'intersection des rues Harry Truman et Oswald Durand (de coordonnées 18o30'10'' Latitude Nord et 72o21'35'' Longitude Est). Les échantillons ont été prélevés sur ce tronçon (Figure 4) partant de l'hypothèse que les polluants pourraient être plus mobiles sur la partie structurée en béton que celle en terre où il peut y avoir adsorption de polluants dans le sol (Février, 2001).

Une série de 3 échantillons par point sélectionné a été effectué en utilisant la méthode de prélèvement manuel instantané durant la période allant du 2 au 6 septembre 2003. Huit points ont été sélectionnés sur le site expérimental pour prélever les échantillons à analyser, ils sont notés P1, P2, P3, P4, P5, P6, P7, P8 (figure 4). Les échantillons ont été prélevés de P8 à P1 afin d'écarter la possibilité qu'un échantillon ait été pris deux fois, en effet, l'écoulement sur tout le parcours du canal est rapidement variable ; des débris, des déchets et des sables obstruent le passage des eaux, ce qui engendre des difficultés pour effectuer des mesures de vitesse d'écoulement au niveau du canal. L'emploi de bouteilles en verre opaque a été fait. Au moment du prélèvement, ces dernières ont été rincées trois fois avec l'eau à analyser puis complètement remplies, les bouchons placés de telle façon qu'il n'y ait aucune bulle d'air. Les échantillons sont soigneusement étiquetés et transportés à 4 °C jusqu'au LAQUE dans un laps de temps ne dépassant pas 3 heures. Pour les tests de métaux dissous, trois échantillons ont été prélevés du 16 au 18 mars 2004 sur le point 8 à l'exutoire du canal. Ils ont été transportés au laboratoire à 4 °C dans des récipients en polyéthylène. Les analyses ont été réalisés au Laboratoire d'Analyse Environnementale des Procédés et Systèmes Industriels de l'INSA de Lyon.

Figure 4 : Site expérimental et points de prélèvement

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.