WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Section 5 : Le choix d'une technique de couverture :

Selon les situations, nous devons déterminer si nous avons un besoin de couverture et, si tel est le cas, décider quel instrument vous convient le mieux. Il nous sera peut-être plus facile de faire un choix après avoir notamment répondu aux questions suivantes :

- quel est le pourcentage (%) de nos comptes-clients et/ou de mes comptes-fournisseurs en devises étrangères par rapport à notre chiffre d'affaires ?

- quelle est notre sensibilité à la variation du taux de change, jusqu'où peut aller le taux de change sans que notre rentabilité en soit menacée ?

- les dates d'échéance de nos comptes-clients et de nos comptes-fournisseurs dans une même devise, s'il y a lieu, peuvent-elles être appariées ?

- les montants et dates de nos exportations sont-ils 100 % certains ?

- pouvons-nous facturer à notre client, par une hausse de prix, la perte de change encourue ?

- Avons-nous d'importants investissements à faire à court terme (avons-nous besoin de flux monétaires stables) ou avons-nous des achats d'équipements (ou autres) étrangers à effectuer à court terme ?

- Avons-nous la possibilité de prendre une entente avec nos clients afin de partager avec eux notre risque de change, dans la perte comme dans le gain ?

Il est important de savoir qu'une stratégie se doit d'être redessinée. Effectivement, avec le temps, les données utilisées pour établir notre stratégie changent. Il se peut alors que nos comptes-clients ne soient plus les mêmes, que nous ayons maintenant une meilleure couverture naturelle ou encore que nous ayons une attitude différente face au risque. Dans tous les cas, une stratégie gagnante doit être revisitée le plus souvent possible de façon à ce qu'elle reste centrée sur nos objectifs de croissance, sur notre gestion de la trésorerie de même que sur l'actualité.

Dépendant de la situation financière de notre entreprise (capacité de prendre des risques) et de notre tolérance aux risques, voici quelques exemples de stratégie génériques :

Tableau 3 : Exemples de stratégies :

Objectifs de l'entreprise

Stratégies proposées

Fixer dès aujourd'hui le cours futur de nos devises

Le contrat de change à terme

Optimiser la gestion de notre trésorerie globale multidevises

Le swap

Nous assurer un cours minimum/maximum tout en bénéficiant de l'évolution favorable de la devise

L'option sur devises

Nous assurer un prix plafond de même qu'un prix plancher sur la devise, question de gérer efficacement notre trésorerie

Tunnel

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour