WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des parametres fonctionnels chez les footballeurs de deux clubs de première division au cours de la saison sportive 2007-2008 dans le district de Bamako

( Télécharger le fichier original )
par Lassine CAMARA
FMPOS Mali - Doctorat 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV. RESULTATS

1.)  Population étudiée

1.1           L'âge :

1.2           Tableau 1 : Répartition de l'échantillon selon l'âge.

Age (année)

Echantillon

Minimum

16

Moyenne

24.06

Maximum

32

L'âge moyen de notre échantillon était 24.06 ans avec des extrêmes de 16 et 32 ans.

Tableau 2 : Répartition de l'échantillon selon les tranches d'âge.

Tranches d'âge

Effectifs

%

[16-20[

4

8%

] 20-24[

19

38%

] 24-28[

21

42%

] 28-32]

6

12%

Total

50

100%

 

Les footballeurs de la tranche d'âge de 24 à 28 ans étaient les plus représentés soit   42% de la population totale.

 

1.2 Paramètres Anthropométriques

Tableau 3 : Paramètres anthropométriques  moyens de l'échantillon.

Paramètres

Echantillon

Poids (kg)

68,46

Taille (m)

1,72

IQ (kg/m2)

23,14

L'échantillon général présentait un poids moyen de 68,46 kg , une taille moyenne de 1,72m avec une masse corporelle de 23,14 kg/m2.

 

1.3 Niveau d'instruction

Tableau 4 : Répartition de l'échantillon selon le niveau d'instruction.

Niveau

Effectifs

%

Primaire

14

28%

Secondaire

24

48%

Supérieur

12

24%

Total

50

100%

Les footballeurs ayant un niveau d'instruction secondaire étaient les plus représentés soit 48% (N=50).

1.4 Statut matrimonial :

Tableau 5 : Répartition de l'échantillon selon le statut matrimonial.

Statut

Effectifs

%

Célibataires sans enfants

28

56%

Célibataires avec enfants

14

28%

Mariés sans enfants

4

8%

Mariés avec enfants

4

8%

Total

50

100%

Les célibataires sans enfants étaient les plus représentés dans notre échantillon soit 56% (N=50).

1.5 Principale activité :

 

Tableau 6 : Répartition de l'échantillon selon leur principale activité.

Principales activités

Effectifs

%

Fonctionnaires

6

12%

ouvriers

15

30%

? Sans emploi

29

58%

Total

50

100%

 

Les sans emploi étaient les plus représentés dans notre échantillon soit 58% de la population totale.

                        

 

Graphe1 : Répartition de l'échantillon selon la consommation de tabac

 

Pourcentage

 

48%

52%

 

 

 

 

 

 

 

Nombre

24

26

                         

 

Notre échantillon présentait 52% de non fumeurs. (N=50)

 

 

2.)  Paramètres fonctionnels

 

2.1 Fréquence cardiaque

 

Tableau 7 : Fréquences cardiaques moyennes de l'échantillon en début de saison.

Fc

Moyenne

Ecart type

Fo

70,12

5,616

F1

177,78

10,110

F2

194,52

7,944

La fréquence cardiaque moyenne de l'échantillon en début de saison au parcours 800m était 177,78btts/min et 194,52btts/min au parcours de 1200m.

 

Tableau 8 : Fréquences cardiaques moyennes de l'échantillon en milieu de saison.

Fc

Moyenne

Ecart type

F0

72,12

4,818

F1

177,36

4.557

F2

196,06

5.129

La fréquence cardiaque moyenne de l'échantillon en milieu de saison au parcours de 800m était 177,36btts/min, au parcours de 1200m 196,06bttsmin.

 

Tableau 9 : Fréquences cardiaques moyennes de l'échantillon en fin de saison.

Fc

Moyenne

Ecart type

F0

67,74

4,767

F1

182,24

6,323

F2

197,86

4,513

La fréquence cardiaque moyenne de l'échantillon en fin de saison au parcours de 800m était 182,24btts/min, au parcours 1200m de 197,86btts/min.

2.2 PWC 170

 

Tableau 10 : Capacité moyenne de travail de l'échantillon en début de saison.

 

PWC 170

Moyenne

Ecart type

m/s

2,88

0,682

Kgm/min

936,03250

221,729969

 

La capacité moyenne de travail de l'échantillon en début de saison était 936,03250kgm/min.

 

Tableau 11 : Capacité moyenne de travail de l'échantillon en milieu de saison.

 

PWC 170

Moyenne

Ecart type

m/s

2,70

0,331

Kgm/min

876.59

107.654

 

La capacité moyenne de travail de l'échantillon en milieu de saison était 876,59kgm/min.

 

Tableau 12 : Capacité moyenne de travail de l'échantillon en fin de saison.

 

PWC 170

Moyenne

Ecart type

m/s

2,62

0,619

Kgm/min

852,2800

201,14405

 

La capacité moyenne de travail de l'échantillon en fin de saison était 852,2800kgm/min.

2.3 VO2max

 

Tableau 13 : Consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en début de saison.

 

VO2max

Moyenne

Ecart type

l/min

2,919

0,649

ml/kg/min

43,083

10,732

La consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en début de saison était 43,083ml/kg/min.

.

Tableau 14 : Consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en milieu de saison.

 

VO2max

Moyenne

Ecart type

l/min

2,55

0,368

ml/kg/min

37,6

7,258

La consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en milieu de saison était 37,6ml/kg/min.

 

Tableau 15 : Consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en fin de saison.

 

VO2max

Moyenne

Ecart type

l/min

2,86

0,646

ml/kg/min

42,234

11,17

La consommation maximale d'oxygène moyenne de l'échantillon en fin de saison était 42,234ml/kg/min.

 

2.4 Paramètres fonctionnels cardiaques (Qs, HV, HV/P)

 

Tableau 16 : Paramètres fonctionnels cardiaques moyens de l'échantillon en début de saison.

 

Paramètres

Moyenne

Ecart type

Qs (ml)

121,855

5,32708

HV (ml)

662,381

10,5900

Le volume d'éjection systolique moyen de l'échantillon en début de saison était de 121,855ml avec un volume cardiaque moyen de 662,381ml.

 

 

Tableau 17 : Paramètres fonctionnels cardiaques moyens de l'échantillon en milieu de saison.

 

Paramètres

Moyenne

Ecart type

Qs (ml)

118.900

4.7643

HV (ml)

616,972

6,4346

Le volume d'éjection systolique moyen en milieu de saison de l'échantillon était de 118,9ml avec un volume cardiaque moyen de 616,972ml.

 

Tableau 18 : Paramètres fonctionnels cardiaques moyens de l'échantillon en fin de saison.

 

Paramètres

Moyenne

Ecart type

Qs (ml)

117,55

4,767

HV (ml)

597.49

13.398

Le volume d'éjection systolique moyen de l'échantillon en fin de saison était 117,55ml avec un volume cardiaque moyen de 597,49ml.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMENTAIRES ET

DISCUSSION

 

 

V. Commentaires et discussions

 1. Sur la méthodologie

Dans notre étude, nous avons choisi de mesurer la VO2max et les différents paramètres physiologiques qui le sous-tendent à partir du test  PWC170, ce test bien que classique conserve toute sa valeur dans notre contexte de pays `' Pauvre `' ; car :

     - Selon Giudicelli (8) la détermination directe de la VO2max ne peut constituer une technique applicable à la masse. Test exhaustif qui amène le sujet au maximum de ses possibilités et donc dangereux pour des sujets peu entraînés ; également la nécessité d'un matériel élaboré interdit son emploi courant. Aussi faut-il rechercher des tests simples, fiable, sans danger, applicables à la masse pour la sélection, la catégorisation, l'orientation ainsi que le suivi de l'aptitude medico-physiologique des sportifs. C'est l'intérêt de la mesure indirecte de la VO2max comme c'est le cas dans notre étude qui repose sur la relation existant entre la Fc et la puissance de l'effort.  

                                                                                                               

Dans la réalisation de cette étude nous avons été confrontés aux problèmes suivants :

- Manque de moyens financiers (aucune subvention)                                          

- La non disponibilité de documentations suffisantes en rapport avec notre thème d'étude ;                              

  - La difficulté dans le suivi à la fois de toutes les équipes en raison de la dispersion des terrains d'entraînement ;                                                                  

 - La difficulté de faire voir l'intérêt médical de notre étude auprès de certains dirigeants des clubs.

Pour la réalisation des tests nous avons choisi une saison sportive à savoir : en début de saison (Décembre), à la mi-saison (Mai) et en fin de saison (Octobre). Nous avons estimé que cela nous permettra de mieux apprécier les variations du potentiel physiologique de nos sportifs au cours d'une saison sportive.                                                                                                                                                                        

2. Description Générale:

Notre échantillon était constitué de sujets jeunes d'une moyenne d'âge de 24,06ans. Ils bénéficiaient d'une expérience de pratique sportive de 7,32 #177;3,133 ans. Donc n'ayant débuté les compétitions qu'à 18ans, ils ont l'expérience requise pour prétendre à de bons résultats au niveau africain. Cela nous semble être un âge tardif pour acquérir un niveau physique, technique et même tactique élever pour les compétitions internationales.

La période entre 18 et 25 ans est la plus décisive pour les performances en Afrique ; les compétitions sont les plus couramment  organisées pour cette tranche d'âge (21).

 Nous notons que les âges de nos sportifs étaient réels. Ils étaient différents des âges inscrits sur les licences avec lesquelles les joueurs évoluent dans leurs clubs ; les âges sont réduits sur les licences. C'est donc là une fraude hautement préjudiciable à notre sport de haute performance.

 Ceci n'est également pas un bon espoir ; car ces joueurs sont vieillissants du point de vue sportif quant ils ont atteint la maturité sportive qui serait en moyenne de sept (7) années de pratique sportive et compétitive. Selon Nabatinkova (1982) les sportifs atteignent leurs meilleurs résultats  entre :

-17 et 20 ans chez les garçons et

-16 et 18 ans chez les filles. (15)                               

Notre population était constituée pour la plus part de sans emploi (58%), d'ouvriers (30%) et  de fonctionnaires (12%). Ces sportifs sans emploi qui se considèrent comme professionnels de leur discipline ne sont ni rémunérés comme tels  ne s'entraînent également pas comme tels puis qu'ils n'ont pas plus de 2heures 30 minutes par jour. Un sportif professionnel s'entraînerait en moyenne 4 à 6 heures par jour. `' Monica Seles (joueuse de tennis de renommée mondial) déclarait le jeudi 10/06/2000 sur les ondes de RFI qu'elle s'entraîne 8heures par jour `'. (3)                                                                                                                                                 

 

Le niveau d'instruction de notre échantillon était moyen avec 48,0% de joueurs ayant le niveau secondaire (supérieur au DEF) qui nous semble un niveau assez bon car nous estimons que le sport nécessite un certain niveau intellectuel pour une grande et rapide compréhension et assimilation des systèmes techniques, tactiques et de la stratégie en matière de compétition sportive.                                                                                                                                                

 

Paramètres anthropométriques : pour une taille de 1.72m, notre échantillon général pesait 68,46Kg.

 

 L'analyse de l'indice de Quételet montre que notre échantillon présente une corpulence normale. (23,14)

IQ : valeur normale = 20 à 25 ; les valeurs entre 23 et 25 sont les meilleures.       

 

o      L'analyse de nos résultats montre une insuffisance de politique d'encadrement de notre échantillon .Au lieu d'être encadre depuis l'âge minime (avant 12 ans) l'est a l'âge junior et senior (après 16ans).Notre échantillon n'a donc pas bénéficié de la formation initiale du football par conséquent des résultats non satisfaisant.

Actuellement nous assistons à l'explosion de la création de multitudes de centres de formation de jeunes dans la capitale et les régions. Parmi lesquels on peut citer celui de Jean Mark GUIROUX (Manager) au sein du Real de Bamako et l'initiative du Président de la république sur l'insertion des anciens footballeurs à savoir : un stade-un centre formation de jeunes encadrés par nos anciens ténors.

Ceci est un bon espoir dans les 10-20 ans à venir pour notre football.

Des handicaps majeurs dans notre football sont aussi entre autre :

-Absence d'accompagnement psychologique

-Absence de professionnalisme et même semi-professionnalisme.

Pouvons-nous prétendre objectivement à de bons résultats avec 2h 30mn d'entrainement par jour quand nous devons competir avec des joueurs qui ont en moyenne 6h -8h d'entrainement par jour ?(3).Mieux encore ces joueurs ont commencé à jouer dès leur tendre enfance : 5-7ans.

               

3. Paramètres fonctionnels

           3.1. Capacité de travail (PWC 170)

Avec une capacité de travail moyenne de l'échantillon en début de saison (décembre) de 2,88 #177; 0,682 m/s soit 936,032 #177; 221,729 Kgm/mn, en milieu de saison de 2,70 #177; 0,331 m/s soit 876,59 #177; 107,654 Kgm/mn et en fin de saison de 2,62 #177; 0,619 m/s soit 852,280 #177; 210,144 Kgm/mn.

Notre échantillon avait une tendance à la régression au cours de la saison.

Ces valeurs sont inférieures à celles obtenues par le Docteur KONE sur les élèves de l'INS dans les études faites en 1988 (13) qui a donné 3,99 #177; 0,19 m/s (F = 2,45 P = 0,12314) et en 1989(14) dont le résultat était de 4,109 #177; 0,65 m/s (F=0,18 P=0,6679).

Nos résultats sont également inférieurs à celui obtenus par le Docteur DIAKITE A. (3) sur les footballeurs  de première division fait en 2000 qui était de 1521,240 kgm/mn.

Pareils pour les valeurs obtenues par le Docteur DIALLO I. (4) sur deux (2) Taekwondoins présélectionnés pour les JO d'Athènes de 2004.

Ceci nous permet de constater qu'à la fin de la saison, notre échantillon a subi une diminution ce qui nous montre que les dix (10) mois d'entraînements et de compétitions n'ont pas permis à notre échantillon d'améliorer sa capacité de travail.

 

 

 

 

3.2. Consommation maximale d'oxygène

-         Il existe des classifications de niveau de VO2 max comme celle de Flandrois et coll. (6) et le tableau de classification du test Astrand - Armée (1)

Classification de Flandrois et Coll. (6).

classification

VO2 max ml./kg/min

Déficient

< 30

Faible

30 à 35

Médiocre

36 à 40

Moyen

41 à 46

Assez bon

47 à 50

Bon

51 à 55

Très bon

56 à 60

Excellent

> 60

 

Cette échelle de valeur a été proposée à partir d'une population témoin constituée de sportifs et de sédentaires

                                    Sexe

Classification

 

HOMMES

 

FEMMES

Excellent

53 et plus

42 et plus

Très bon

52,4 - 48

41,5 - 38

Satisfaisant

47,5 - 43

37,5 - 33

Médiocre

42,5 - 38

32,5 - 29

Insuffisant

37,5 - 33

28,5 - 25

Mauvais

Moins de 33

Moins de 25

 

Age des sujets : Moins de 30 ans - VO2 max (ml/kg/mn)

 Cette classification d'Astrand est utilisée pour la catégorisation des nouvelles recrues de l'armée française.

Avec une moyenne de VO2 max de 2,919 #177;0,649 l/m soit 43,083 #177;10,732 m/l/kg/mn notre échantillon en début de saison avait un niveau satisfaisant selon la classification du test Astrand - Armée (1) et moyen selon la classification de Flandrois et Coll. (6).

Ce résultat était de loin inférieur à celui obtenu par DIALLO I. (4) sur les deux (2) taekwondoins (53,807 ml/kg/mn), également celui obtenu par DIAKITE A (3), sur les basketteurs de 1ère division malienne (44,903 ml/kg/mn).

En milieu de saison, elle est insuffisante selon la classification du test Astrand - Armée et médiocre selon le tableau de Flandrois et Coll., les chiffres étaient de 2,55 #177; 0,368 l/mn soit 37,6 #177;7,258 ml/kg/mn.

Notre résultat était de très loin inférieur  à ceux obtenus par DIALLO I. et DIAKITE A.

Avec une valeur moyenne de 2,86 #177; 0,646 l/mn soit 42,234 #177; 11,17 ml/kg/mn, la VO2max de l'échantillon en fin de saison était médiocre selon la classification du test Astrand - Armées et moyen selon la classification de Flandrois et Coll. Elles étaient très inférieures à celles obtenues par DIALLO I. et DIAKITE A.

 

La différence entre la VO2max de début de saison et celle de la fin de saison était statistiquement significative (P<0.001) car la VO2max de début  était supérieure  a celle de la fin dans la population d'étude. Pareille pour celle de début et du milieu de saison. Elle n'était pas significative entre le milieu et la fin de saison (P=0.35).

 

Il est établi que les sportifs de haut niveau des pays développés  présentent généralement des valeurs de VO2max d'environ les 60ml/kg/mn par exemple Astrand P.O montre que le VO2max peut atteindre 63ml/kg/mn chez les pratiquants des disciplines d'endurance comme la course de 10.000m ; le cyclisme sur chaussée.

Selon les mêmes auteurs les sportifs non entraînés présentent une VO2max d'environ 45 ml/kg/nm. Ce qui est supérieur a nos résultats.

Par ailleurs la VO2max est un paramètre assez stable pour des sportifs d'un niveau élevé son amélioration est très minime au cours d'une saison sportive ou même pendant plusieurs saisons consécutives.

 

3.3 Paramètres fonctionnels cardiaques (QS, HV, Fc)

3.3.1. Volume d'éjection systolique (QS)

Dans notre étude le volume d'éjection systolique moyen des joueurs était 121,855#177;5,327 en début de saison 118,9#177;4,764ml en milieu de saison et 117,55#177;4,767ml en fin de saison

Ceci représente un niveau de préparation très faible pour nos athlètes car le QS d'un homme non entrainé en l'effet est de 120ml (3)

 

3.3.2. Volume cardiaque (HV)

Avec un volume cardiaque moyen de l'échantillon qui était 662,381#177;10,59ml en début de saison ; 616,972#177;6,434ml en milieu de saison et 597,49#177;13,398ml en fin de saison ; on est doit de constater qu'il est nettement inférieur a celui des non sportifs selon tchoqovadze AV et Boutchenko LDM (11).Ces auteurs ont enregistre un volume cardiaque absolu de 760#177;11ml.

 

 

 

3.3.3. Fréquences cardiaque (Fc)

          a. Fréquence cardiaque au repas Fo

La fréquence cardiaque au repas Fo en début de saison (décembre 2007) était 70,12btts/mn contre 67,74 btts/ mn en fin de saison (Octobre 2008).Ce qui indique une bonne fonctionnalité  du système cardio-vasculaire de l'échantillon a l'effort.

         b. Fréquence cardiaque après 1et2 effort

La fréquence cardiaque augmente de façon linéaire avec l'effort, plus l'effort était important plus la Fc augmentait. La Fc après le second effort était plus élevée que dans le premier effort ou cours des dix mois, F2>F1>FO (voir tableau).

La Fc enregistrée après le 1er effort en (Décembre 2007) début de saison était plus basse qu'en fin de saison (Octobre 2008) soit 182,24 btts/mn à 177,78 btts/mn. Les mêmes événements s'observaient après le 2eme effort soit 197,86 btts/mn a 194,52 btts/mn. Ce qui confirme une inadaptabilité du système cardiovasculaire a l'effort.

 

Avec le T-TEST la comparaison des Fc moyennes au cours de la saison avait donné les résultats suivants :

Il y avait une différence statistiquement significative entre Fo du début comparativement aux Fo du milieu et à la fin de saison (P=0.005 et P=0.001 respectivement).

Cette différence n'était pas significative entre F1 du début et F1 du milieu de saison (P=0.518), mais l'était entre F1 du début et F1 à la fin de saison (P=0.005).

Entre F2 du milieu et F2 a la fin de saison par rapport a F2 du début la différence était significative (P=0.004 et P=0.001 respectivement).

·       Surveillance médicale

Nous avons trouvé dans notre étude que notre échantillon n'a jamais subie de contrôle médical. Aucun club au Mali n'a un médecin sportif dans son encadrement. Seul le stade malien de Bamako à un médecin (spécialiste en chirurgie digestive) les autres ont des infirmiers dans leur rang.

L idéal serait que chaque joueur subisse un examen médical complet d'aptitude avant de pratiquer le football, et ce bilan devrait être respecté chaque année. Il permettrait de déceler non seulement des troubles qui pouvaient constituer une contre- indication a la pratique sportive (cas de l'international Français Lillian  thuram au PSG en 2008) mais, aussi des problèmes tels l'anémie, qui peuvent influer la performance potentielle du joueur. Pour qu'un programme de contrôle soit fructueux, il doit être suivi, spécifique à chaque sport et individualisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy