WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La compétitivité et l'internationalisation des PME camerounaises face à  l'ouverture des marchés

( Télécharger le fichier original )
par Guy Samuel NTOH
Institut des Relations Internationales du Cameroun-IRIC - Master en Marketing International 2009
  

sommaire suivant

INTRODUCTION E.

INTRODUCTION GENERALE

I- CHOIX ET PRESENTATION DU SUJET.

Après les indépendances des pays africains, de nombreuses entreprises sont mises en place par les pouvoirs publics pour amorcer la marche vers le développement et l'industrialisation. Ces entreprises devaient servir de relais dans leurs différentes zones d'implantation. Les pouvoirs publics exerçaient alors une stratégie d'encadrement de la création d'entreprise, favorisée en cela par une politique protectionniste de leurs économies.

Avec la crise économique survenue dès les années 1980 et le début de l'année 1990, les Etats africains ont connu de manière générale un échec de cette politique. La plupart des grandes entreprises créées se voient successivement soit liquidées pour cause de faillite, soit tout simplement privatisées au bénéfice des investisseurs étrangers. Les causes de cet échec sont nombreuses : la mauvaise gestion, la non adaptation aux marchés, la non adaptation des politiques économiques élaborées par les institutions internationales notamment le FMI et la BM, l'ouverture brutale des marchés aux produits étrangers facilitée par la mondialisation.

Les effets de cette crise sont nombreux tant sur le plan économique, que sur le plan social. Sur le plan économique, on observe le ralentissement des activités économiques, la disparition de nombreuses entreprises, la perte des recettes fiscales pour l'Etat, et une récession générale de l'économie nationale. Sur le plan social, la fermeture des entreprises a entrainé une augmentation du chômage, une chute du niveau de vie des populations, et une instabilité socio-économique favorisée par l'accroissement démographique.

Face à ce contexte, les PME apparaissent comme un soutien majeur à l'activité économique. En effet, les PME ont démontré leur capacité à résister aux crises économiques compte tenu de la souplesse de leur surface financière, et de leurs placements financiers modestes favorisant leur faible implication au système financier international interdépendant. Ainsi, l'intérêt suscité par les petites et Moyennes entreprises (PME) est devenu un phénomène mondial. Dans tous les pays du monde, les PME occupent une place importante dans le paysage économique. La participation à la richesse nationale par le payement des impôts, l'absorption d'une bonne partie de la main d'oeuvre, ainsi que la formation d'un tissu industriel sont autant de raisons marquant cette importance. En effet, en Afrique subsaharienne les PME représentent entre 95% et 98% de la population totale des entreprises et fournissent entre 60% et 70% des emplois.1

1 Rapport de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), 1992.

Au Cameroun, la plupart des entreprises sont des PME et interviennent dans tous les secteurs de l'économie. Ainsi, compte tenu de leur importance dans les économies en développement, leur survie est fortement menacée par la concurrence internationale favorisée, l'ouverture des frontières et le démantèlement des droits de douane, avec l'entrée en vigueur des Accords de Partenariat Economique avec l'Union Européenne. En effet, la concurrence internationale induite par les produits très compétitifs des PME européennes rend les marchés camerounais très concurrentiels et instables. Nous nous intéressons au secteur d'activité des PME parce ce qu'il est porteur, implique plusieurs entreprises camerounaises et dont les possibilités de croissance et de résistance à la concurrence sont réelles, et afin de prendre un cadre d'étude spécifique dont les conclusions peuvent être généralisées.

Le thème que nous nous proposons de traiter s'intitule «la compétitivité et l'internationalisation des PME camerounaises face à l'ouverture des marchés ». Notre sujet se veut explicatif, analytique, et démonstratif. Il s'agit de présenter l'importance des PME dans l'économie camerounaise, de montrer ses possibilités à faire face à la concurrence internationale, et la nécessité pour elles de rechercher des débouchés dans d'autres marchés, notamment dans la sous région de l'Afrique Centrale. En termes de délimitation du sujet, les problèmes des PME sont transversaux à tous les domaines d'activité ; pour cela, nous prendrons en compte les PME en général dont les activités font face à la concurrence, nous nous limiterons après avoir analysé le contexte environnemental général dans lequel évoluent ces entreprises, à présenter les stratégies favorisant leur compétitivité et leur internationalisation pour faire face à la concurrence.

Pour mieux comprendre le sujet et pouvoir aborder la problématique, il convient de dégager et expliquer les intérêts et les objectifs de notre analyse, avant d'aborder plus tard la définition des différents concepts du sujet.

II- LES INTERÊTS ET LES OBJECTIFS. II-1. Les intérêts

Au Cameroun, l'importance des PME est grandissant et suscite un intérêt politique de la part des pouvoirs publics. Pour manifester cet intérêt, le Ministère de Petites et Moyennes Entreprises, de l'Economie Sociale et de l'Artisanat (MINPMEESA) est créé le 8 décembre 2004 par Décret présidentiel N° 2004/320 portant organisation du Gouvernement. Ce nouveau Département a pour principale mission l'élaboration, la mise en oeuvre et

l'évaluation de la politique du Gouvernement en matière de développement des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Economie Sociale et de l'Artisanat. Cette mission implique la nécessité d'encadrer les PME, compte tenu de leur importance et de la fragilité de leurs activités.

L'intérêt du thème se situe à plusieurs niveaux : économique, stratégique et scientifique. L'encadrement des PME étant un sujet d'actualité dans la plupart des pays du monde. En effet, les PME sont présentes aussi bien dans les ville que dans les campagnes et jouent ainsi un rôle social important.2 De plus les PME sont les plus ouvertes à l'innovation, au transfert des technologies et à l'industrialisation.3 L'exposition des PME à la concurrence internationale favorisée par l'ouverture des marchés présente alors un intérêt social, et une nécessité de développement international.

L'intérêt économique : le rôle des PME dans la croissance socio-économique est très important. Il y'a une nécessité de favoriser la survie des PME camerounaises face à la forte concurrence actuelle. La croissance des entreprises se manifeste en effet par un développement de leurs activités. L'analyse que nous nous proposons de mener sur les PME a pour intérêt d'apporter une modeste contribution à la mise en oeuvre d'une politique de dynamisation de ce secteur d'activité au Cameroun. Les PME en création doivent comprendre leur environnement concurrentiel, et les PME existantes doivent développer leurs activités dans le contexte actuel de mondialisation. Il faut également souligner que la plupart des grandes entreprises présentes au Cameroun sont soit des entreprises privées propriétés des investisseurs étrangers, soit des filiales des grandes firmes multinationales. Les PME sont les véritables entreprises de propriété camerounaise. Elles participent ainsi à l'amélioration des conditions de vie des populations, tant dans les villes que dans les campagnes, en absorbant une grande partie de la main d'oeuvre nationale.

L'intérêt stratégique : l'intérêts stratégique se perçoit dans la place qu'occupe le Cameroun en zone CEMAC. Les populations camerounaises ont un préjugé d'être les plus entreprenantes de la sous région Afrique Centrale. Les PME camerounaises peuvent trouver de forts débouchés dans les pays de la sous région. Les PME participent ainsi à la compétitivité de l'économie camerounaise en zone CEMAC. Dans le contexte actuel de

2 Agro PME, Etude du secteur des PME au Cameroun : enquête et diagnostic, Agro PME et le CRETES, mars 1994, Yaoundé, p.18

3 David FONGANG, Les PME dans l'industrialisation de l'Afrique : réflexion sur un modèle d'intégration économique, Juridis info, n°9 février 1992, Yaoundé, p.31

mondialisation où les Etats doivent être très compétitifs au travers de leurs entreprises principalement, l'intérêt stratégique de notre travail implique l'encadrement spécifique des entreprises camerounaises qui souhaitent se développer hors des frontières nationales, en termes d'accompagnement et de facilitation. Les PME camerounaises devraient profiter davantage de la position stratégique occupée par le Cameroun au centre de l'Afrique. Notre analyse présente les atouts des PME camerounaises qui peuvent être utilisés comme armes de compétitivité, et de positionnement stratégique du pays à l'extérieur.

L'intérêt scientifique : il se relève au niveau de la compréhension même du marketing international comme discipline. Le marketing international est l'ensemble des moyens et outils permettant à une entreprise de repérer et pénétrer des marchés étrangers, de conserver une position commerciale face à la concurrence internationale.4 En effet, avec l'ouverture actuelle des marchés et l'accroissement significatif des échanges, la concurrence internationale se diffuse dans pratiquement tous les marchés. La contribution du marketing international à la survie des entreprises s'avère alors déterminante. L'intérêt scientifique de notre analyse nous amène à proposer une démarche marketing international aux PME camerounaises prenant en compte la concurrence internationale, et redynamisant leurs activités pour progresser dans leurs marchés. L'application de la démarche marketing stratégique aux PME affirme la contribution de notre travail à la vérification de l'applicabilité des concepts marketing aux entreprises locales.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.