WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le "système jatropha" pour l'écodevellopement au sahel.


par Abdoul Karim ALPHA GADO
Université SENGHOR d'Alexandrie - Master de développement spécialité gestion de l'environnement 2011
  

sommaire suivant

Le « système jatropha » pour l'écodéveloppement au SAHEL

Présenté par

Abdoul Karim ALPHA GADO

Pour l'obtention du Master en Développement de l'Université Senghor
Département Environnement
Spécialité «Gestion de l'environnement»
Le 18 avril 2011
Devant le jury composé de:

Dr. Martin YELKOUNI

Directeur du Département Environnement de l'université Président

Senghor

Dr. Hassane KIMBA

Directeur National du Bureau d'Evaluation
Environnementales et des Etudes Impacts Ministère de
l'Environnement NIGER

Examinateur

Dr. Nawel BENTAHAR

Consultante indépendante, Enseignante de Examinateur

mathématiques et d'économie a Arab Academy of

Sciences and Technology

Université Senghor - Opérateur direct de la Francophonie
1 Place Ahmed Orabi, BP 21111, 415 El Mancheya, Alexandrie, Egypte
www.usenghor-francophonie.org

Remerciements

Un immense merci a mon père et ma mère pour avoir tout déployer depuis ma tendre enfance afin que je puisse m'engager toujours plus loin dans les études.

C'est aussi le lieu de remercier le Professeur Thierry VERDEL, DR. Martin YELKOUNI, et leur assistante Suzanne ZIKRI pour la belle gestion de notre formation.

Un grand merci aux Docteurs Hassane KIMBA et Nawel BENTAHAR pour avoir rehaussé la qualité de notre travail par leur jugement d'honorables jurys.

Ce travail ne verrait pas le jour sans les efforts de notre modèle professionnel, notre source d'inspiration, a savoir M. Reihnard HENNING, l'inventeur du Système Jatropha ; recevez ici cher maître nos hommages ainsi que toute notre reconnaissance de votre contribution aux progrès de l'humanité.

Que tous nos enseignants trouvent ici l'expression d'une profonde gratitude.

Une Motion spéciale de remerciement au Dr. DIEDHIOU Ibrahima pour avoir accepté de mettre a notre disposition des données encore inédites et qui contenaient les preuves de notre thèse principale.

Un autre grand merci a M.Ahmad Al YASSAKY bibliothécaire de l'université Senghor pour son très aimable attention et sa promptitude a nous servir.

C'est l'occasion d'émettre une marque de gratitude a Mr SENE Moustapha doctorant au Japon dont le mémoire sur l'exploitation du jatropha en assainissement des eaux usées domestiques nous a encouragés a persévérer.

Nous remercions également tous les camarades de la 12ème promotion particulièrement CISS, Djiby, Bruce, Doyen Willy, Razo, ThaI, Keita , Kabran, Pegoue, et Pascal pour leur patience a notre égard.

Enfin, notre séjour en Egypte ne serait certainement pas aussi doux et plaisant sans la pure fraternité du premier ami Egyptien ; que le tout puissant nous aide a rendre l'assistance que M. BAKR ABASS nous a gracieusement fournie.

Ils sont certes nombreux ceux que nous devons remercier...

Dédicaces

Je dédie ce modeste travail :

· A mon épouse : Mme ALPHA GADO AIchatou.

· A la mémoire de tous les Martyrs de la Révolution Egyptienne du 25 janvier 2011, bel exemple de sacrifice ultime pour le développement démocratique de ce beau et trés grand pays d'Afrique.

· A la mémoire de mon arriére grand pére maternelle, Robert MARCORELLES décédé le jeudi 21 avril 2011 a Montpellier.

Résumé

Ce mémoire de master est une proposition pour faire valoir l'avantage comparatif des pays sahéliens en terme de vastes étendues de terres arides en y développant des cultures industrielles de Jatropha curcas. Pour assurer la faisabilité économique de telles initiatives trés risquées, notre première approche consiste a solliciter les financements du mécanisme de Développement Propre (MDP) qui reste un cadre abstrait pour la majorité des Etats africains. Par ailleurs, le concept de systeme jatropha permet aussi des réalisations durables a partir d'investissements plus modestes destinés a valoriser des potentialités inexploitées sur la base de l'entrepreneuriat social.

Sur le plan méthodologique nous avons d'abord appliqué le modéle Pressions -Etats-Réponses (P-E-R) fournit par l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Cette formule nous a permis de diagnostiquer la situation des réalités environnementales du Sahel et de montrer la pertinence d'y vulgariser du jatropha. Ensuite l'analyse de résultats encourageants de quelques expériences sahéliennes conforte nos convictions en prouvant que l'environnement et le cadre social se révélent aptes avec beaucoup moins de risques en comparaisons aux autres régions africaines.

Ainsi, que l'on traite de projets industriels ou d'initiatives plus réduites l'engagement dans la production de jatropha entrevoit de se positionner a titre de réponse a la désertification mais aussi au grand déficit énergétique des zones rurales du sahel. En effet, une intensification de cette culture sur les terres arides constitue notre solution pour une contribution a la protection de l'environnement mondial en reboisant des terres parmi les plus dénudés que compte la planéte. Notre schéma prévoit aussi de répondre aux besoins des investisseurs principalement en crédits carbone tout en développant une filiére de proximité idéale pour redynamiser l'agriculture sahélienne.

sommaire suivant