WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La conférence internationale sur la région des grands lacs: les défis d'une organisation sous-régionale africaine


par John KAZEMBE
Université de Goma - Graduat 2006
  

sommaire suivant

I. TINTRODUCTION GENERALE

« Nous n'avons pas hérité la terre de nos ancêtres. Nous l'avons empruntée à nos enfants ». Proverbe Hindou.

1. ETAT DE LA QUESTION ET INTERETS DU SUJET

Au coeur du continent africain se trouve la sous région des Grands Lacs, entité géopolitique modelée du Nord au sud par un chapelet des lacs formant des frontières naturelles entre les pays qui les entourent, ces derniers peuplés par des nombreuses ethnies.

Malheureusement cette sous région a été beaucoup infectée pendant plusieurs décennies des problèmes, ces derniers accentués par la colonisation de certaines puissances étrangères qui ne cessent de profiter des désordres pour l'expansion et la sauvegarde de leurs intérêts égoïstes dans ladite région.

C'est ainsi que des troubles et tensions y sont créés régulièrement, divisant les populations et même les Etats entre eux. Cette situation a fait reculer la sous région au stade très primaire caractérisée par un règlement des différends par des moyens extrêmement violents.

Actuellement, la région semble être un lac de sang, un site de misère, un espace où les Etats préfèrent dilapider les richesses, s'entretuer,...

Lesdites situations ont produit des conséquences macabres telles que la rupture des relations diplomatiques et la méfiance exagérée entre Etats,... d'où une insécurité sans pareille dans la région, l'absence de paix durable, une forte instabilité sur tous les plans, bref la région ne fait que parler d'elle-même.

Conscient de la nécessité de promouvoir la paix durable, la sécurité collective, la stabilité et le développement dans la sous région, les chefs d'Etats et de gouvernements des Etats membres se sont réunis dans plusieurs assisses, telle celles de Dar Es-Salaam en Novembre 2004, de Kinshasa, de Nairobi en Décembre 2006 dans l'optique de créer des mécanismes pouvant faire de la sous région, un milieu où l'on peut faire vie.

Comme l'on pouvait s'attendre, cette humble oeuvre scientifique manifeste son intérêt à trois niveaux différents :

- Au niveau théorique : elle facilitera à tout lecteur de comprendre l'opportunité et la nécessité de créer une organisation sous régionale, comme moyen concret de promotion d'une paix durable, d'une sécurité collective, d'une stabilité sans pareille et d'un développement intégral dans la sous région des Grands Lacs.

- Au niveau scientifique : l'oeuvre donnera à tous nos successeurs et à tout chercheur de sciences sociales, l'occasion d'y puiser des notions fondamentales qui enrichiront leurs connaissances et principalement celles sur l'impact concret d'une organisation sous régionale sur la promotion de la paix durable et de la sécurité collective.

Bref ce travail va constituer un document de référence et d'information pour toute personne qui s'intéresse aux problèmes du continent africain en général et de la sous région des Grands Lacs singulièrement, surtout que l'information reste l'oxygène même de la démocratie.

- Au niveau pratique : trois autres intérêts se présentent :

· au niveau de communauté internationale : celle-ci trouvera ici des mécanismes concrets, surtout ceux fondés sur les sanctions non militaires qu'elle sera appelée à prononcer à l'encontre des Etats qui manifestent une mauvaise foi dans l'exécution de leurs obligations internationales et ce, en violant sans cesse les règles du doit international, mécanismes pouvant l'amener, une fois appliqués, à jouer pleinement son rôle dans la région des Grands Lacs, celui de promouvoir la paix, la sécurité, la stabilité et le développement intégral.

· au niveau des Etats membres et de l'organisation sous régionale elle même : ils réaliseront par cette oeuvre scientifique que les objectifs fondamentaux tels que conçus par tous les Etats dits civilisés et modernes, que nous résumons dans la lutte contre la pauvreté, la recherche du développement intégral et durable, l'intégration sur tous les plans, ne sont atteignables que si les multiples causes de leurs échecs, soient l'insécurité, l'instabilité et l'absence d'une paix durable, sont éradiquées et ne seront facilement atteignables par la création d'un cadre réunissant tous les Etats des Grands Lacs. Aussi, comprendront ils qu'en violant les règles du droit international les régissant, ils seront en train d'engager leur responsabilité et de s'exposer aux multiples sanctions internationales.

· au niveau des populations des Etats des Grands Lacs :

Ce travail leur facilitera de comprendre l'impact concret d'une organisation sous régionale sur la promotion de la paix durable et de la sécurité collective dans les Grands Lacs, de réaliser sa nécessité et surtout de comprendre que la réconciliation est toujours possible car, la nature ayant voulu que des facteurs géographiques, culturels et historiques lient les populations des Etats de la sous région, il ne sert à rien de continuer à se diviser car elles n'ont que la même ambition : pacifier, sécuriser, stabiliser et développer leurs Etats respectifs. Ainsi, comprendront elles leur rôle dans la promotion de la paix durable et de la sécurité collective dans la sous région des Grands Lacs.

sommaire suivant