WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les figures de Joseph Rey (1779-1855): conspirateur libéral, "philosophe" et socialiste "utopique"

( Télécharger le fichier original )
par Nicolas Boisson
Université de Grenoble 2 - IEP 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

MEMOIRE DE TROISIEME ANNEE

Les figures de Joseph Rey de Grenoble (1779-1855) :

conspirateur libéral, « philosophe » et socialiste « utopique ».

Sous la direction d'Olivier IHL et de Philippe VEITL

Séminaire : Les mises en scène du politique

Je tiens à remercier Mme Imbert et Christophe du département « Archives » de la bibliothèque municipale de Grenoble pour l'efficacité de leur aide.

SOMMAIRE

Introduction...........................................................................6

MISE EN PLACE DU CONTEXTE HISTORIQUE

Les luttes libérales et/ou républicaines sous la Restauration: entre « tentations conspiratives » et « légitimité du légalisme »

I - Des conspirations Carbonari aux conspirations libérales françaises : la difficile organisation des mouvements libéraux sous la Restauration.......................................................................25

I-1 Le renouvellement du mode «conspiratif » de résistance politique : le mouvement libéral italien et la lutte pour l'indépendance nationale..............26

I-1.1 la naissance avortée des Carbonari et les prémisses du mouvement libéral en Italie ...................................................................................26

I-1.2 La question des origines françaises de la Charbonnerie italienne : les Bons Cousins Charbonniers................................................................30

I-1.3 La révolution espagnole et la renaissance des Carbonari : la révolution libérale à Naples de 1820...................................................... ...34

I-2 L'influence du mouvement italien en France : des premiers complots militaires (1816-1817) à la création d'une Charbonnerie française (1821-1823).......................................................................................37

I-2.1 De l'écroulement de l'Empire (avril 1814) aux retours des Bourbons ( mai-juin 1814).....................................................................37

I-2.2 La vive réaction aux débuts de la seconde Restauration en France : la conspiration militaire de « Didier » à Grenoble (1816) et l'insurrection de Lyon (1817) .............................................................................................40

Introduction au conspirateur Joseph Rey : le renouvellement des conspirations en France................................................................................................44

Les premières conspirations en France, réactions contre réaction : les complots bonaparto-orléanistes (1816-1817)..................................................................44

I-2.3 La difficile fédération des libéraux et la nécessité de l'organisation secrète : la création de l'Union à Grenoble par l'avocat Joseph Rey (1816-1817)......49

Présentation de l'Union de Joseph Rey (1816-1820) : un « cercle » libéral....52

L'initiation de Rey au monde conspiratif............................................53

La création de l'Union..................................................................54

Les buts de l'Union.....................................................................54

Les premiers membres de l'Union : la question du « cercle libéral » ...........56

Mise en place du réseau et aperçu des actions de l'Union........................59

LES FIGURES DE JOSEPH REY

De l'intellectuel libéral au socialiste « utopique »

II - Joseph Rey de Grenoble : conspirateur du 19 août 1820 au sein de l'Union..............................................................................65

II-1 Bref parcours biographique de Rey jusqu'en 1819..............65

II-1.1 Les débuts de l'engagement politique de Rey : de son « Adresse à l'Empereur » (mars 1815) à la création de l'Union (février 1816)...............................................................................................66

II-1.2 Sa défense des conjurés de 1816 et sa radiation de l'Ordre des avocats (1819) ..............................................................................70

II-2 L'affiliation de Rey au projet du 19 août 1820..................72

Préliminaires à son entrée en conspiration.................................74

Dispositions morales et politiques de Joseph Rey en 1819 : son refus de participer à la première conspiration de Dumoulin...................................................74

Considérations de Rey sur la radicalisation du climat politique, décembre 1819-juin 1820 : de Decazes à Richelieu................................................77

La rencontre de Rey et de Bérenger de la Drôme à Paris : première initiation de Rey au complot par Bérenger............................................................82

II-2.1 Premières hésitations d'un intellectuel........................83

II-2.2 Son entrée en conspiration et le plan des conjurés..........85

II-2.3 Les conspirateurs et leurs motivations........................92

II-3 Découverte et échec du complot...................................97

II-3.1 Maladresses et trahisons........................................97

II-3.2 Dernière tentative de reprise du projet sous l'égide de Rey et Dumoulin.....................................................................................100

II-3.3 Le sévère récit du procès des conjurés par Joseph Rey : aigreurs et désillusions........................................................................102

III - Le socialiste « utopique » Joseph Rey : retour à ses origines et sur ses origines........................................................................104

III- 1 Retour sur sa jeunesse....................................105

III-2. 1820-1826 : exil en Angleterre..........................106

III-3. 1826-1830 : tentative de vulgarisation de la pensée de Robert Owen en France et expérience saint-simonienne..........................109

III-4. 1830-1847 : découverte de Fourier et tentative de ralliement des socialistes.............................................111

Conclusion..............................................................................114

Table des annexes......................................................................121

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net