WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La compétence: dimension humaine de la qualité totale

( Télécharger le fichier original )
par Pr Abdesselem BENDIABDELLAH Karima BENSIKADDOUR
Université de Mostaganem Algérie - Magister en management 2008
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE DE MOSTAGANEM

FACULTE DE DROIT ET DES SCIENCES COMMERCILES

SERVICE POST-GRADUATION

MEMOIRE

Présenté pour l'obtention du grade Magister en management

Par l'étudiante : Karima BENSIKADDOUR

Soutenue le 23/01/2008 devant la commission d'examen

Président : Mohamed BENBOUZIANE (maître de conférence) université de Tlemcen

Encadreur : Abdeslem BENDIABDELLAH (maître de conférence) université de Tlemcen

Examinateur : Habib BENBAYER (maître de conférence) université d'Oran

Examinateur : Abdelkader BERAINIS (docteur ) université de Mostaganem

Examinateur : Rachid YOUSSFI (docteur) université de Mostaganem .

Année universitaire 2007 / 2008

SOMMAIRE

I. Introduction

II. II. Problématique

Partie théorique : savoir, compétence et management de la qualité

Partie I : Knowledge management : nouvelle donnée de la GRH

Chapitre 1 : Evolution historique de la fonction ressources humaine

Chapitre 2 : De la GRH au Knowledge management

Chapitre 3 : Méthodes et outils du Knowledge management

Partie II : Rapport Knowledge management : management des compétences

Chapitre 4 : Définition et types de compétences

Chapitre 5 : Valoriser le capital humain par le développement des compétences.

Partie III : La compétence : dimension humaine de la qualité totale

Chapitre 6 : La qualité signe de compétence

Chapitre 7 : Relation compétence / performance

Partie pratique : Le degré de préparation de la société algérienne ( Savoir, compétence et qualité au sein du groupe SONATRACH )

Chapitre 8 : Les caractéristiques de l'économie Algérienne.

Chapitre 9 : Etude de cas (groupe SONATRACH) .

I. Introduction générale

Nous vivons, depuis plus de deux décennies une révolution technologique et économique qui a transformée radicalement les activités, les modes d'organisations et les styles de transactions, ces changements ont impliqués certainement un changement de mentalités, d'approches et de doctrine, au point de créer une nouvelle économie, dite l'économie du savoir.

En effet, il est aujourd'hui constaté que l'économie du 21 ème siècle est fondée sur le savoir et la compétence et repose sur les technologies de l'information et de communication TIC.

Cette réalité est à la fois le résultat tangible de plusieurs évènements tel que :

§ La hausse de brevets déposés de 32 % entre 1991 et 1998 dans les pays développés

§ ( OCDE),

§ Explosion des investissements dans les TIC, d'un taux qui s'élève à 9% annuellement,

§ L'investissement dans la connaissance dépasse l'investissement matériel dans les pays développés OCDE.

Dans cette nouvelle perspective, la richesse des nations s'articule autour de l'homme, seuls les hommes peuvent retourner leurs organisations vers l'excellence.

Il est clair que l'importance accordée au facteur humain dans les organisations, quels que soit leurs taille, leur secteurs et leur domaine d'activité est une évidence que personne ne contexte, sauf que sa gestion dans cette nouvelle conjoncture est différente.

La logique nouvelle, que l'on voit émerger, est fondée sur des priorités tout à fait différentes, on parle aujourd'hui de la capacité à innover, au lieu de la capacité à produire, dans un marché où l'offre est bien supérieure à la demande, avec des clients de plus en plus exigeants.

Les entreprises devront accorder une grande importance à la qualité de leurs produits, services et styles de management en respectant, l'environnement, la sécurité et la santé, dans la mesure où la qualité devient non seulement une priorité, c'est une exigence imposée par le nouvel ordre de l'économie.

Cet intérêt autour de la qualité, rend également la ressource humaine décisive, pas de produit de qualité sans employés compétents, et pas de service efficace sans prestataires performants, c'est la ressource humaine qui fait la différence.

L'aménagement de cette double contrainte de savoir et de qualité dans la réussite des entreprises fait l'objet de ce mémoire de magister, qui sert à chasser les diablotions qui entourent les notions du Knowledge management, compétence et management de la qualité.

Il se compose de quatre parties :

La première intitulée : savoir, compétence et qualité, englobera le traitement de trois chapitre, le premier sera consacré à présenter les différents courants de pensée en matière de la GRH,

Le second chapitre exposera une définition du Knowledge management et ses composantes,

Le troisième chapitre, traitera les facteurs clés de la réussite de la démarche KM (les processus, la technologie et la culture),

La deuxième partie se concentrera sur le rapport entre le management des savoirs et le management des compétences à travers deux chapitre,

Le quatrième chapitre qui donnera une définition pluridisciplinaire de la notion de la compétence et ses types et le cinquième chapitre qui présentera, un panorama de méthodes de développement des compétences (la formation, l'apprentissage, benchmarking, brainstorming, et le e-learning).

La troisième partie nommée : compétence : dimension humaine de la qualité totale abordera à travers le sixième chapitre le sujet de la qualité, sa dimension suivant la norme ISO, et selon le management de la qualité à la Japonaise (TQM), ainsi que le rôle de la compétence dans la réussite de telles démarches.

Le septième chapitre qui étudiera l'efficacité du système, à travers la relation entre la compétence et la performance.

Inspirée de l'étude théorique, la quatrième partie sera consacrée à mesurer le degré de préparation de l'économie et de l'entreprise Algérienne à ses nouveaux paradigmes de management à travers deux chapitres, le huitième chapitre qui décrira les caractéristiques de l'économie Algérienne

(Où elle se situe ? entre l'économie rentière et l'économie de savoir ?), et le neuvième chapitre résumera les résultats d'une étude de cas au niveau de deux complexes de liquéfaction de gaz, une filiale de valorisation de l'hélium et le centre de formation du groupe SONATRACH.

sommaire suivant