WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'insécurité alimentaire dans la région du Nord au Cameroun: représentations sociales, stratégies de lutte et enjeux

( Télécharger le fichier original )
par Alain Christian ESSIMI BILOA
Université de Yaoundé I - Master en sociologie 2010
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

THE UNIVERSITY OF YAOUNDE I

UNIVERSITÉ DE YAOUNDÉ I

FACULTÉ DES ARTS, LETTRES ET
SCIENCES HUMAINES

FACULTY OF ARTS, LETTERS
AND SOCIAL SCIENCES

DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE

DEPARTMENT OF SOCIOLOGY

L'INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE DANS

LA RÉGION DU NORD :

REPRÉSENTATIONS SOCIALES,

STRATÉGIES DE LUTTE ET ENJEUX

Mémoire présenté et soutenu publiquement en vue de l'obtention
du diplôme de MASTER en Sociologie

Par :

ALAIN CHRISTIAN ESSIMI BILOA
Licencié en Sociologie
Spécialisation : Population et Développement

Sous la direction de :

VALENTIN NGA NDONGO

Professeur

Avril 2010

1

À

Ma très chère et tendre mère Thérèse BILOA,
Pour qui ce travail doit symboliser le fruit de tous les efforts et sacrifices qu'elle a consentis
toute sa vie durant.

REMERCIEMENTs

Notre profonde gratitude s'adresse particulièrement à notre directeur, le Pr. Valentin NGA NDONGO qui a accepté de guider les premiers pas du jeune chercheur que nous sommes. Ses conseils, sa disponibilité, son sens critique, sa rigueur et son incommensurable savoir nous ont permis de mieux cerner notre objet d'étude.

Nos remerciements vont également à l'endroit de tous les enseignants du département de sociologie de l'Université de Yaoundé I en particulier le Pr. Joseph Marie ZAMBO BELINGA, les Dr. Joseph ONANA ONOMO, Luc MEBENGA TAMBA, Jean NZHIE ENGONO, Joseph EPEE EKWALLA, Samuel ELLA ELLA, Robert MBA, Christian BIOS NELEM, Mme Jacqueline EKAMBI pour la qualité de leurs enseignements.

Qu'il nous soit permis par la même de remercier :

- Notre grand-mère Mme veuve ESSIMI née Marie MBALLA qui s'est toujours occupée de nous et a fortement contribué à forger notre personnalité ;

- Notre beau-père Paul Armand NGOMBI qui nous a paternellement accepté comme fils et a su très tôt nous indiquer le chemin que nous devions emprunter ;

- M. Victor ELOUNDZIE, dont la protection et le soutien nous ont permis de garder le

moral haut et fort au cours des épreuves qui n'ont eu de cesse de jalonner notre parcours ; - Mme NDZANA Marie-Bernadette et M. Fabrice AYISSI NEMI pour leur

indéfectible soutien dans le parachèvement de notre cursus académique ;

- Nos frères et sSurs Gabrielle ABENA, Christelle NGA MVOGO, Rodrigue MBOLO, Claude MESSI, Paul MBALLA, Yolande SOUGA, Thierry BILOA ; nos camarades et amis de PROMO 96 dont les encouragements nous ont fait nous surpasser ;

- Pauline Sandrine MBALLA pour toutes les marques d'affection et de réconfort qu'elle n'a pas cessé de nous apporter ;

- Nos informateurs de Yaoundé et de Garoua Mme ABENA, MM. André MBALLA, Mamouda MAWOUMA, Othon MATAPIT, Abdou GARBA, Hamiti TIZI ; et tous ceux dont les noms ne figurent pas, mais dont les informations et les conseils ont permis à ce travail d'arriver à son terme.

ACRONYMES ET SIGLES

- B.I.D : Banque Islamique de Développement

- C.O.R.D.A.P : Conseil Rural pour le Développement de l'Agriculture et la Pêche - F.A.O : Food and Agriculture Organization

- F.I.D.A : Fonds International pour le Développement Agricole

- G.I.C : Groupe d'Initiative Commune

- I.R.A.D : Institut de Recherche Agricole pour le Développement

- MINADER : Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural

- MINEPIA : Ministère de l'Elevage, des Pêches et des Industries Animales - O.M.S : Organisation Mondiale de la Santé

- O.N.U : Organisation des Nations Unies

- O.P.R : Organisations Paysannes et Rurales

- P.A.M : Programme Alimentaire Mondial

- P.F.R.D.V : Pays à Faible Revenu et à Déficit Vivrier

- P.N.V.R.A : Programme National de Vulgarisation de la Recherche Agricole - SODECOTON : Société de Développement du Coton

- W.W.W : World Wildlife Fund

1.

LISTES DES GRAPHIQUES ET DES

PHOTOS

LISTE DES GRAPHIQUES

- Graphique de la zone d'étude : le Cameroun&&&&&..&&&&&&&&&&&. 27
- Graphique de la zone d'étude : la région du Nord &&&.&&&&&&&&&&. 28

2. LISTE DES PHOTOS

- Photo 1 : Cases du Nord &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&.. 42 - Photo 2 : Vente de bili bili au marché de Roumdé Adja &&&&&&&&&&&&. 53 - Photo 2 : Le travail à la daba &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&... 56 - Photo 3 : Feuilles de viande séchées au soleil &&&&&&&&&&&...&&&&.. 89 - Photo 4 : La FAO, siège de Yaoundé &&&&&&&&&&&&&&&&.&&&. 95 - Photo 5 : Le PAM, Bureau de Pays Cameroun &&&&&&&&&&&&&&&.. 98 - Photo 6 : Un grenier communautaire &&&&&.&&&&&&&&&...&&..&. 99 - Photo 7 : Feuilles de foléré fraîches et séchées &&&&&&&&&&&&&&. 134

1.

LISTES DES TABLEAUX ET DES

ANNEXES

LISTE DES TABLEAUX

- Tableau 1 : Estimation des besoins et des productions en céréales de la région du Nord

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&. 23

- Tableau 2 : Répartition de la population dans la région du Nord &&&&&&&& 48 - Tableau 3 : Taux de scolarisation des élèves du primaire 2006/2007 &&&&&&&. 63 - Tableau 4 : Estimation des surfaces pâturables dans la région du Nord &&&&. & 71 - Tableau 5 : Production de matière sèche dans la région du Nord &&&&&&&& 71 - Tableau 6 : Bénéficiaires directs des greniers communautaires en 2008 . .... 100 - Tableau 7 : Bénéficiaires indirects des greniers communautaires en 2008 &&&...& 101 - Tableau 8 : Estimation du coût du programme d'alimentation scolaire (2008 --

2012) 103
- Tableau 9 : Rôle/responsabilités des différents intervenants du programme Cantines

scolaires &&&&&&&&..&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 104

- Tableau 10 : Quelques projets et opérations d'urgence du PAM &&&&&&&& 106

- Tableau 11 : Type d'ouvrage, fumure, ruissellement, eau infiltrée et rendement du mil
cultivé &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 122

2. LISTE DES ANNEXES

- Annexe 1 : Attestation de recherche &&&&&&&&&&&&&&&&&&&.& x - Annexe 2 : Liste des informateurs &&&&&&&&...&&&&&&&&&&&& xi - Annexe 2 : Guides d'entretien &&&&&&&&&&&&&&&&&&..&& & xii - Annexe 3 : Décret n° 86/1414 du 24 novembre 1988 portant création d'un comité de

gestion de l'assistance de la FAO et du PAM &&&&&&&&&&&&&&&.... xiii - Annexe 4 : Décret n° 97/714/PM du 26 décembre 1997 portant création d'un comité de

gestion de des interventions d'urgence dans les provinces de l'Extrême-Nord et du Nord

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&..&. xviii
- Annexe 5 : Quelques projets financés par la FAO.entre 2003 et 2010 &&.&&&. xxi

RésuMé

La présente étude porte sur « l'insécurité alimentaire dans la région du Nord : représentations, stratégies de lutte et enjeux ». Elle met en exergue la façon dont les populations de cette région du Cameroun vivent le phénomène de l'insécurité alimentaire au quotidien. La question qui constitue la pierre angulaire de ce travail est celle de savoir comment les populations de la région du Nord perçoivent le phénomène de l'insécurité alimentaire qui les frappe de manière récurrente ? En d'autres termes, il est question d'explorer les perceptions, les schèmes comportementaux des populations du Nord face aux crises alimentaires. Ceci nous a conduit à poser l'hypothèse selon laquelle les populations du Nord perçoivent l'insécurité alimentaire comme la résultante de facteurs naturels et humains auxquels vient s'ajouter une mauvaise politique de gestion de la part de ceux qui ont pour rôle de mettre un terme définitif à cette situation. Nous avons donc plongé au cSur de l'histoire du Cameroun pour déterminer les facteurs historiques qui ont contribué à structurer l'insécurité alimentaire avant d'en dégager les causes plus ou moins immédiates et les implications. Ce qui nous a permis de ressortir, au sein de la population, les couches les plus vulnérables tout comme les différentes stratégies qui sont implémentées par les populations elles-mêmes, les organismes internationaux et l'Etat pour lutter contre cette insécurité alimentaire. Derrière ces stratégies, nous avons pu dégager des enjeux humanitaires, socio-politiques et économiques. A la fin, nous avons proposé des pistes afin d'améliorer la sécurité alimentaire dans la région du Nord.

ABSTRACT

The present study is entitled "Food insecurity in the North Region: Social Representation, Fighting Strategies and Stakes." It sets out to investigate the different ways in which the populations of the North Region of Cameroon try to solve the problem of food insecurity in a daily-life fight against it in their region. The major preoccupation of this work therefore lies on trying to discover how those northern people perceive and deal with the many food shortages which are recurrent in that area. As a first answer to this question, a main research hypothesis was devised as follows: The peoples of the North Region believe the problem of food insecurity to be caused by both human activity and natural phenomena to which can also be added mismanagement of the persons who are in charge of ruling food affairs in the country. With this in mind, we were lead to dive into the heart of Cameroon's history in an endeavour to search the historical factors which may have had an impact to the current situation, and find the more or less recent causes to food insecurity as well as their repercussions. We where then able to determine the most vulnerable social strata involved as well as the various strategies that are implemented by local populations themselves, international bodies and the country's state in the fight against food insecurity. Besides those strategies, we were also able to come out with some economic, socio-political and humanitarian stakes. Based on these findings, some suggestions and recommendations have been addressed to all actors for the improvement of food security in the North Region.

SOMMAIRE

Dédicace................................................................................................... i Remerciements........................................................................................... ii Acronymeset sigles............................................................................ ... iii Listesdes graphiques et des photos .................................................................. iv Liste des tableaux et des annexes ......................... v Résumé................................................................................................... vi

Abstract.............................................................................................. vii

Sommaire viii

Introduction.............................................................................................. 1

PREMIERE PARTIE : Approche historique et représentations sociales du phénomène de l'insécurité alimentaire &&&&&. &&&&&&&&&&&&&&&&&& . 16 CHAPITRE I : L'insécurité alimentaire : les facteurs historiques 18 CHAPITRE II : La construction de la connaissance sociale sur les causes et les conséquences de l'insécurité alimentaire 25

DEUXIEME PARTIE : Attitudes des acteurs face à l'insécurité alimentaire : les stratégies de lutte &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&.& 81

CHAPITRE III : L'implication des populations dans la lutte contre l'insécurité alimentaire

83 CHAPITRE IV : L'apport des organismes internationaux dans la lutte contre le phénomène de l'insécurité alimentaire 94 CHAPITRE V : L'Etat et la lutte contre l'insécurité alimentaire .............................. 107

TROISIEME PARTIE : Enjeux de l'insécurité alimentaire et perspectives &&..& 112 CHAPITRE VI : Les enjeux de l'insécurité alimentaire et de sa gestion dans la région du Nord.................................................................................................... 114 CHAPITRE VII : Les perspectives pour une amélioration de la sécurité alimentaire ...... 121

CONCLUSION...................................................................................... 141 BIBLIOGRAPHIE .................................................................................. 149 ANNEXES........................................................................................... 162 TABLE DES MATIERES ........................................................................177

INTRODUCTION

I- PROBLÈME

Le Cameroun est situé entre le 2e et le 13e degré de latitude Nord c'est-à-dire dans la zone équatoriale et la zone tropicale. Souvent présenté comme (( un condensé d'Afrique tropicale »1 il comporte deux grands domaines climatiques : le domaine équatorial qui se caractérise par des précipitations abondantes (environ 3890 mm/an), des températures élevées et constantes ; entraînant une amplitude thermique faible. Le domaine tropical quant à lui s'identifie par des températures élevées (18 à 45° C), des pluies peu abondantes et irrégulières (entre 500 et 1200 mm/an ) à cause d'une saison sèche qui s'étend d'octobre à avril. Ce climat tropical sévit essentiellement dans les basses terres où se retrouve la plaine du Nord. Située dans la cuvette de la Bénoué, la région du Nord connaît un taux de croissance de près de 6% avec une population estimée à 1.700.000 d'habitants. Cependant, la production vivrière, stagnante voire en regression2 ne parvient pas à suivre le rythme de l'accroissement démographique. Par conséquent, et si l'on ajoute des conditions climatiques défavorables, des déficits chroniques de production, des problèmes de gestion des stocks vivriers ainsi que des périodes à risque comme la soudure3 (entre juin et septembre), des crises alimentaires frappent les populations , surtout rurales, de façon recurrente.

De ce fait, nous assistons à une mobilisation tous azimuts aussi bien des populations, des pouvoirs publics que des ONGs et des organismes internationaux. Malgré tous ces efforts, des poches d'insécurité alimentaires subsistent et placent les populations concernées dans une situation d'assistanat permanent. C'est pourquoi nous nous interrogeons, dans ce travail, sur les représentations sociales de ce phénomène ainsi que sur les enjeux véritables des différentes stratégies mises sur pied pour juguler cette insécurité alimemtaire.

1 Gaston ACHOUNDONG in Atlas du Cameroun, Paris, Editions J.A, 2006, p.64.

2 D'après l'Office Céréalier, cette production est estimée à environ 390.000 t de céréales plus 47.000 t de paddy ; soit environ 175 kg/personne au lieu des 200 kg nécessaires.

3 Selon Christian SEIGNOBOS et Henry TOURNEUX dans Le Nord-Cameroun à travers ses mots, Paris, Karthala, 2002, p.257 (( la soudure est une période oã l'on a épuisé les réserves de grain de l'année précédente, et oã la nouvelle récolte n'est pas encore disponible. Cette période se situe à la fin de la saison des pluies avant les premières récoltes. On frôle souvent la disette à ce moment de l'année. »

sommaire suivant