WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche GAR dans la gestion des projets au niveau des associations communautaires de la commune de Ouagadougou: état d'application et défis


par Ablasse KABORE
ISIG International - Master II 2013
  

sommaire suivant

« L'approche GAR dans la gestion des projets au niveau des associations communautaires de la commune de Ouagadougou : état d'application et défis»

Préparé et présenté par KABORE Ablassé,

sous l'encadrement de :

Directeur de mémoire :

Monsieur Drissa DABONNE,

Enseignant à ISIG International, Economiste et Spécialiste en management des projets/programme

Maitre de stage :

Monsieur Armand Sibiri COMPAORE,

Directeur de la Promotion de la Jeunesse et des Associations de la commune de Ouagadougou

RESUME

Ce document est le couronnement de plusieurs mois de recherche autour de la thématique de la gestion axée sur les résultats (GAR), approche relativement nouvelle et recommandée dans la gestion des fonds de développement par la communauté internationale depuis la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement.

En outre, la rédaction de ce mémoire s'inscrit dans le cadre de la formation des étudiants de Master II gestion de projet à l'ISIG International de Ouagadougou.

Mais au-delà de son caractère académique, cette une oeuvre dont le thème est « L'approche GAR dans la gestion des projets au niveau des associations communautaires de la commune de Ouagadougou : état d'application et défis», se veut une contribution à la promotion des meilleures pratiques en matière de gestion des projets.

C'est pourquoi, l'étude s'est fixée comme objectif principal, d'analyser le degré de connaissances et les pratiques en matière de la GAR par les structures associatives de la ville de Ouagadougou.

Pour réaliser un tel objectif, la recherche conduite par Ablassé KABORE et sous l'éclairage de M. Drissa DABONE et M. Armand S. COMPAORE, a nécessité l'emploi de la méthode hypothéco-déductive et un échantillon d'étude composé de partenaires au développement et d'associations communautaires.

Les principaux résultats obtenus, malgré quelques difficultés méthodologiques rencontrées, ont permis de valider toutes les hypothèses opérationnelles. En effet, ils font ressortir principalement que les organisations communautaires relevant du territoire communal de Ouagadougou sont très déficientes en matière de connaissances et de pratique en GAR.

C'est alors que des suggestions ont été faites à l'endroit de tous les acteurs du développement en vue d'une bonne appropriation de la GAR dans un contexte d'amenuisement de l'aide au développement et de l'accroissement exponentiel des besoins des populations des pays subsahariens.

Dédicace

« Je dédie ce document à ma fille bien aimée, Sadia Sougrinoma KABORE, avec l'espoir qu'elle y puisera un jour une inspiration qui la propulsera le plus loin possible dans le cadre de son parcours scolaire et académique. »

sommaire suivant