WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Du NOMIC au Sommet Mondial de la Société de l'Information : Le rôle de l'UNESCO dans la réduction de la fracture numérique

( Télécharger le fichier original )
par Destiny TCHEHOUALI
Université Stendhal (Grenoble) / Institut de la Communication et des Médias - Master 2 Recherche - Sciences de l'Information et de la Communication 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Annexes :

- Annexe I :

ENTRETIEN AVEC ANNIE LENOBLE-BART

- Annexe II :

CARTOGRAPHIE DE LA FRACTURE NUMERIQUE

- Annexe III :

EXTRAIT D'UNE INTERVIEW A CCORDEE AU PRESIDENT ABDOULA YE WADE, LA UREA T DU PRIX UIT 2006 DE LA SOCIE TE MONDIALE DE L'INFORMATION

Annexe I : Entretien avec Annie LENOBLE-BART

Madame Annie Lenoble-Bart est Professeur à l'Université de Bordeaux 3 et Animatrice du GREMA (Groupe de Recherches et d'Études sur les Médias Africains). Elle est aussi Coordinatrice de l'Axe 1 du programme 2003-2006 de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine sur " Modèles et transferts dans la mondialisation des Afriques : Gouvernance, démocratie, transferts et appropriation". C'est en nous référant à ces nombreux travaux sur l'insertion des TIC en Afrique subsaharienne et en particulier à son article intitulé « Infos riches et infos pauvres : le fossé numérique et la solidarité numérique dans la cyberpresse en Afrique », que nous avons souhaité échanger avec elle et avoir son point de vue d'experte dans le cadre de notre présente recherche. Elle a ainsi accepté se prêter à quelques-unes des questions que nous lui avons soumises par mail. Voici ses réponses.

y' Question 1 : Quel regard portez-vous aujourd'hui avec le recul du temps sur les débats et revendications du NOMIC dans les années 1970 ?

A.Lenoble-Bart : Ces débats étaient assez « Intéressants mais utopiques » par rapport aux espoirs qu'ils nourrissaient.

y' Question 2 : L'actuelle « société de l'information » reflète-t-elle réellement un nouvel ordre mondial de l'information ou n'est-elle que le prolongement du rêve macluhanien ? A.Lenoble-Bart : « Elle n'est que l'illusion d'une société égalitaire toujours basée sur les anciens rapports verticaux (Nord-Sud) de dominants-dominés. »

y' Question 3 : Les principes et engagements de Genève et de Tunis peuvent-ils apporter, tel qu'ils sont énoncés, des avancées importantes dans les stratégies internationales de lutte contre la fracture numérique ?

A.Lenoble-Bart : « Je trouve que ce sont, comme toujours, de beaux discours qui n'aboutissent sur rien de concret. »

y' Question 4 : Les discours tenus sur les TIC par les organisations internationales en général sont-ils des discours relevant des utopies technicistes ou sont-ils vraiment réalistes et à vocation sociale?

A.Lenoble-Bart : « Ce sont surtout des discours convenus pour être dans l'air du temps ! »

y' Question 5 : La solidarité numérique serait-elle une nouvelle forme de dépendance techno-culturelle des pays africains vis-à-vis de ceux industrialisés et développés ? Ou serait- ce plutôt une vraie réponse à l'exclusion numérique ?

A.Lenoble-Bart : « Je pense les deux. La «vérité» est souvent ambivalente... Et les effets pervers ne sont jamais bien loin mais surtout difficiles à imaginer : ils sont souvent là où on ne les attend pas. Qui vivra verra. »

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy