WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Inde un enjeu cognitif et réflexif. Etude des voyageurs de l'Inde et des populations diasporiques indiennes

( Télécharger le fichier original )
par Anthony GOREAU
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - DEA 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1-L'imaginaire indien:

« L'image n'est pas seule en cause dans le constat de changement que nous sommes aujourd'hui invités à établir. Plus exactement, ce sont les conditions de circulation entre l'imaginaire individuel (et par exemple le rêve), l'imaginaire collectif (et par exemple le mythe) et la fiction (littéraire ou artistique, mise en image ou non) qui ont changé. Or, c'est parce que les conditions de circulation entre ces différents pôles ont changé que nous pouvons nous réinterroger sur le statut actuel de l'imaginaire. La question peut en effet se poser de la menace que fait peser sur l'imaginaire la « fictionnalisation » systématique dont le monde est l'objet et cette mise en fiction elle-même dépend d'un rapport de forces très concret, très perceptible, mais dont les termes ne sont pas faciles à identifier. [...] Tout réel serait « halluciné » s'il n'était symbolisé, c'est-à-dire collectivement représenté. La question particulière porte sur le fait de savoir ce qu'il en est de notre rapport au réel quand les conditions de la symbolisation changent. »22(*)

L'imago en psychanalyse est la représentation des personnes de son entourage premier qui se fixe dans l'inconscient du sujet et oriente son mode d'appréhension d'autrui, de l'altérité. L'imago serait donc le médiateur de l'extériorité mais par l'intériorisation (« intériorisation de l'extériorité » de Pierre Bourdieu) ; l'imago est un processus mental général qui traduit un ensemble de représentations inconscientes et n'agit pas comme un simple fait psychique d'imagination. L'image est alors étroitement corrélée au stade du miroir en tant que passage du spéculaire à l'imaginaire. C'est par le truchement de l'imaginaire et précisément par la réflexion de sa propre image dans le miroir qu'un sujet peut appréhender l'existence de son corps. L'identité et la similitude opèrent dans l'imaginaire ; elles permettent au sujet de retrouver dans l'autre ce qui lui ressemble.

L'imagologie est le règne de l'image en tant que représentation. Représentation qui se fait par un système de signes non verbal et non séquentiel qui forme un double analogique de l'objet (mais, est image toute chose matérielle ou mentale).

Réelle, fictive et chimérique, l'image prête à penser, à se penser et à faire penser : elle est un système de signes qui médiatise le rapport de l'individu au monde, elle convertit l'intériorité en extériorité, en même temps qu'elle permet à une personne d'incorporer des éléments issus de son expérience sociale, de son vécu (donc de participer à un processus d'identification).

Sa puissance intrinsèque est de véhiculer un langage et une mémoire iconographique et picturale dont le signe porte en lui un mouvement, une aspérité, une épaisseur, une profondeur voire un silence. L'image est aussi un instrument de domination de l'espace à la fois par son aptitude à réduire sa complexité, par son pouvoir mnémonique, mais aussi parce qu'elle jouit de l'effet vérité consubstantiel à l'icône.

L'image, atemporelle et fugace, conte et diffuse une histoire allégorique parfois contextualisée. L'image se fige dans des stéréotypes, des clichés tantôt positifs, tantôt négatifs. L'image est virale, trouvant toujours une faille, une diaclase afin de se glisser dans un imaginaire collectif. Toutes les images sont déformées, elles opèrent à un double processus de subjectivation : subjectivation in situ (par celui qui crée l'image) et subjectivation in visu (par celui qui contemple l'image).

L'Inde est pourvoyeuse d'images et d'imaginaire géographique à trois ancrages possibles (qui ont la même source) : l'imaginaire de masse, médiatique et touristique ; l'imaginaire des valeurs et l'imaginaire de l'expérience relatée (de l'expérience humaine issue de la confession de la complicité d'une tiers personne : ami ou connaissance).

Figure 1/L'image : un système langagier, la médiation de notre « géographicité »23(*) :

IMAGE

L'INDIVIDU

GROUPE SOCIAL

Le groupe social et l'individu produisent et utilisent des images. En tant que système d'interprétation, les images ou représentations régissent notre relation au monde, orientent et organisent les conduites et les communications sociales. Elles confèrent pour l'individu et/ou pour le groupe, une signification et une cohérence à la localisation, à la distribution, à l'interaction de phénomènes dans l'espace. L'imaginaire (ensemble d'images en relation) contribue à organiser les conceptions, les perceptions et les pratiques sociales.

* 22 Augé, M. L'impossible voyage. Le tourisme et ses images. France, Paris : Ed. Payot et Rivages, 1997, 187p.

* 23 Dardel, E. L'homme et la terre. France, Paris : Ed. CTHS, 1990, 199p.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net