WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Estimation des besoins en N, P et K du basilic (Ocimum basilicum L.) par le module DSSB et gestion optimale de N dans la Région Maritime du Togo

( Télécharger le fichier original )
par Ayi Koffi ADDEN
Université de Lomé - Diplôme d'Ingénieur Agronome 2005
  

précédent sommaire suivant

3.3.2 Sensibilité du module

L'analyse des données de Goumoukopé nous a permis de vérifier la sensibilité du module et donc la précision de ce module. Il n'existe que très peu de différence entre les différents paramètres analysés (Tableau 19). Les indices de l'efficacité interne des traitements sont respectivement pour T5, T6 et T7 de 59%, 57% et 58% et sont peu différents de celui du module (50%). Les ratios d'absorption de N:P:K sont respectivement pour T5, T6 et T7 de 7,12:2,02:3,52, 6,96:1,76 :3,96 et 7,05:1,91:3,69. Si la dernière partie du ratio (rK/P) semble plus faible que pour l'optimum (5,58), les autres parties sont très proches de l'optimum. Cette faiblesse de rK/P traduit la disproportion qui existe entre P et K dans les traitements considérés.

On note toutefois que les valeurs qui sont plus proches des valeurs du module sont celles de T6 (N, 250. kg.ha-1). En augmentant cette dose de N de 50 kg.ha-1, on remarque un léger fléchissement du rendement de près d'une tonne alors qu'en diminuant cette dose de N de 50 kg.ha-1, il y a une légère augmentation du rendement de près d'une demi -tonne. Ceci semble économiquement très important en terme d'engrais à économiser ou de gain de rendement. Ce traitement T6 (N, 250. kg.ha-1) est plus proche des calculs du module (N, 257 kg.ha-1).

Tableau 19: Comparaison des indices IEI et des ratios des traitements de Goumoukopé

avec les données du module

Paramètres

 

T5

 
 

T6

 
 

T7

 
 

Module

 

Dose de N, kg.ha-1

 

200

 
 

250

 
 

300

 
 

257

 

Rendement, kg.ha-1

 

10608

 
 

10015

 
 

9188

 
 

10000

 

IEI, %

 

59

 
 

57

 
 

58

 
 

50

 

Ratio N : P : K

7,12

: 2,02 :

3,52

6,96

: 1,76 :

3,96

7,05 :

1,91 :

3,69

7,0 :

1,26 :

5,58

Partant de ce constat, il est évident que le module est capable d'estimer les besoins de la plante. Certes, les variations des doses de N sur le terrain n'affectent pas grandement l'obtention du rendement désiré, mais il semble plus judicieux de s'en tenir aux besoins calculés par le module.

3.4 Gestion optimale de l'azote

L'azote est un nutriment très susceptible à la perte par diverses voies. Il paraît do nc nécessaire de gérer ce nutriment pour une meilleure utilisation par la plante.

En étudiant la répartition de l'azote sur le cycle de développement de la plante, il a été constaté que 15% de l'azote total contenu dans les feuilles est absorbé à la 2è ré colte et en moyenne 21% (12% - 30%) à la 4è récolte et 12% (4% - 20%) à la 6è récolte. On constate que le basilic absorbe plus de N à la 4è récolte et qu'à la 2è et la 6è récolte où les besoins sont moindres (Tableau 20).

Pour satisfaire la demande de l'azote pour une meilleure production, il serait intéressant de tenir compte de la variabilité dans la consommation de l'azote par la plante. En considérant les moyennes des proportions d'azote absorbé, on se rend compte, que le basilic devrait absorber autour de 15% du semis à la 1ère récolte, entre 15% et 21% à la 3è récolte et à la 5è récolte entre 21% et 12%. (Tableau 20 et figure 6)

Tableau 20: Proportion d'azote absorbé à la 2è, 4è et 6è récolte, %

Récolte

Minimum

Maximum

Moyenne

2

15

15

15

4

12

30

21

6

4

20

12

En analysant la courbe de la figure 6, on peut graphiquement estimer la proportion moyenne de N consommé par le basilic aux récoltes 1, 3 et 5. Ceci nous donne à la récolte 1, 18,5%, à la récolte 3, 16% et à la récolte 5, 17,5%. En résumé, nous aurons à peu près entre les coupes successives, une consommation de N à peu près de 18,5%-15%-16%-21%- 17,5%-12%.

Figure 6 : Evolution de la consommation de N suivant les récoltes.

La répartition de l'azote sur le cycle de plante se repose sur d eux hypothèses :

Q Le sol fournira davantage d'azote à la plante en début de végétation dans la mesure où l'azote propre au sol est disponible. Il faut donc amoindrir les apports supplémentaires d'azote.

Q Vers la fin de la végétation, le sol épuiserait son azote disponible pour la culture. Il faut donc apporter plus d'azote.

Cette analyse nous amène à proposer une répartition plus équilibrée de l'azote calculé par le module sur les six coupes comme suit:

· Entre le semis et la 1ère récolte : 10%

· Entre la 1ère - 2è récolte : 15%

· Entre la 2è - 3è récolte : 20%

· Entre la 3è - 4è récolte : 25%

· Entre la 4è - 5è récolte : 15%

· Entre la 5è - 6è récolte : 15%

précédent sommaire suivant