WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Risques financiers dans une institution financière non bancaire (cas de la CADECO de 2003 à 2007)

( Télécharger le fichier original )
par Didier KIVAVA MUKENGA
Université catholique du Graben (U.C.G/Butembo RDCongo) - Licence 2007
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

3. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Les banques et autres institutions financières tendent à occuper une place prépondérante dans les désordres financiers à l'échelle internationale du fait de l'élargissement de leur activité de gestion et de transfert des risques entre agents. La menace que les défaillances d'institutions bancaires font peser sur les systèmes a contraint les autorités réglementaires à mettre en place des dispositifs de surveillance des risques dont l'efficacité a fait l'objet de nombreuses controverses.

Notre choix pour ce thème ne relève pas d'un hasard; il est justifié par le fait que le métier de banquier est un métier noble mais présentant beaucoup des risques compte tenu de la complexité des opérations bancaires. Ainsi, le présent travail présente un intérêt réel au point qu'en plus d'apporter des éclaircissements sur le rôle d'une institution financière non bancaire, il s'atèle à l'analyse du risque financier que court cette dernière dans l'exercice de ses fonctions. Ainsi, les banquiers dans leur ensemble et la caisse générale d'épargne du Congo (CADECO), de manière particulière, trouveront à ceci, un outil pour la mise au point des stratégies pour la maîtrise de leurs activités.

4. METHODES ET TECHNIQUES DE RECHERCHE

La méthode est un ensemble concerté d'opérations mises en oeuvre pour atteindre un ou plusieurs objectifs, un corps de principes présidant à toute recherche organisée, un ensemble de normes permettant de sélectionner et coordonner les techniques de recherche. C'est un plan de travail en fonction d'un but qui dicte les façons concrètes d'organiser la recherche. La méthode est un ensemble de procédures, une suite d'étapes intellectuelles et des règles opératoires à suivre pour atteindre un objectif, obtenir un résultat, parvenir à la vérité ou résoudre un problème.10(*)

Dans le cadre de ce travail, nous avons fait recours aux multiples méthodes ci-après :

- La méthode historique : Nous avons eu à exploiter certains faits historiques qui nous ont permis de comprendre et interpréter certains phénomènes actuels ; retracer à partir des archives (statuts, différents rapports et documentations, ...) l'historique relative tant de la banque que du banquier ;

- La méthode comparative : elle nous a permis de comparer certains faits dans le temps. A partir des informations récoltées, nous avons comparé dans le temps l'évolution de certaines variables comme les dépôts des clients, la demande des crédits ainsi que l'évolution de sa situation financière ;

- La méthode inductive : Celle-ci nous a permis de généraliser nos résultats obtenus sur notre société d'étude (CADECO) à l'ensemble d'institutions financiers non bancaires.

En ce qui concerne des techniques de recherche, consistant aux différents instruments utilisés pour récolter les informations (données), nous avons fait recours aux techniques documentaires (en récoltant les informations dans différents ouvrages, lois, sites Internet...) ainsi qu'aux questionnaires et entretien avec le gérant de l'entité.

* 10 SILEM A. et ALBERTIN J.M., op. cit p.162S

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour