WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

creation d'une typologie d'habitat insalubre

( Télécharger le fichier original )
par Aboubakr Chaaraoui
Institut d'urbanisme et d'architecture de Meknes - BTS CNAM/IFTSAUMOS 2008
  

sommaire suivant

INSTITUT D'URBANISME ET D'ARCHITECTURE

DE MEKNES

Mémoire de fin d'étude pour l'obtention du diplôme de l'IFTSAUMOS /CNAM

CREATION D'UNE TYPOLOGIE D'HABITAT INSALUBRE

Etude de cas du quartier Sid Baba

A Meknès

Préparer par : Mr CHAARAOUI ABOUBAKR

Je tiens à remercier :

Mr Michel Cantal Dupart pour sa direction de L'équipe d'enseignante CNAM

Les collègues de l'IFTSAUMOS pour nos discussions enrichissantes

L'ASSOCIATION ANAS pour sa participation agréable.

Très spécialement Mme Chbihi Moukit Narimane et ma famille

SOMMAIRE

INTRODUCTION...................................................................5

1ère Partie : ANALYSE SOCIALE ET URBAINE DU QUARTIER SIDI BABA...................................................................................12

1-Présentation du quartier Sidi Baba ......................................................13

2- Evolution et caractéristiques du tissu urbain :.........................................14

3- Une explosion démographique récente :.................................................14

4 -Le phénomène de périurbanisation dans le quartier :...........................................15

5 -Typologie de l'habitat :....................................................................19

6 -La vie sociale ; mobilité résidentielle ; équipements et services publics...........21

2ème Partie : Le projet : SIDI BABA SANS BIDON VILLE.................24

1) Projet Réalisé par les intervenants publics et privés ;............................25

2) Quartier sans bidon ville : relogement des 30 ménages :...........................26

CONCLUSION................................................................................32

« L'urbanisme est à la mode ! Et l'urbanisme va mal ! »

Michel CANTAL- DUPART

« LA QUESTION DE L'URBANISME OU LA VILLE DE DROIT » 2002

I Introduction :

L'habitat insalubre est un phénomène à la fois ancien et nouveau au Maroc, il caractérise aussi bien le milieu urbain que le milieu rural. Au cours des dernières années, il n'a cessé de s'amplifier, de se diversifier et de s'étendre à toutes les villes marocaines, quelles que soient leurs localisations, leurs tailles et leurs fonctions, pour devenir une partie de tout tissu urbain. L'explosion démographique a généré un processus d'urbanisation rapide au Maroc depuis une quarantaine d'années. Ces dix dernières années, ce phénomène s'est accompagné de mutations socio-économiques dans l'organisation spatiale et sociale des communes périurbaines autour des grandes villes .

Meknès comme les autres villes du Maroc connaît un phénomène d'extension urbaine continu depuis les années 70. Aujourd'hui, cette extension tend même à gagner des communes rurales et plus particulièrement dans la périphérie du Nord-Ouest. Ces zones rurales deviennent des espaces périurbains connaissant des taux de croissance les plus élevés. Cela se caractérise par l'occupation des zones à vocation agricole et par le développement de larges secteurs d'habitats désignés sous le terme de non réglementaires; habitats en dur construits sans plan d'ensemble ni autorisation légale et caractérisés par une insuffisance des infrastructures de base (eau potable, assainissement, électricité...) ,

Carte satellite de Meknès avec la situation des bidonvilles

Le quartier Sidi Baba, situé au sud ouest de Meknès, sur lequel porte mon étude, devient peu à peu un espace transitoire entre la ville et la campagne. Sa population a plus que triplé entre 2004 et 2007, passant de501 à 2500 habitants. Cette explosion démographique s'est accompagnée d'une augmentation de l'habitat non réglementaire dans des zones agricoles et d'une multiplication des maisons secondaires sur des terrains que le plan d'aménagement de Meknès n'a pu contenir.

Le quartier étudié.

Situation de sidi baba au nord ouest de la ville Meknès

Le quartier Sidi Baba constitue un véritable espace d'enjeux multiples où s'expriment fortement des problèmes d'organisation spatiale et de gestion urbaine. Cela se traduit principalement par une organisation anarchique du bâti, par des problèmes d'insalubrité liés aux difficultés de mise en place des infrastructures de base (eau, assainissement, collecte des ordures ménagères) ,

Alor quelles sont les causes d'insalubrité et de la précarité dans le quartier Sidi Baba ?

Mon travail a donc principalement consisté à analyser les situations urbaines et sociales dans ce quartier clandestin, et enfin d'identifier leurs forces, leurs faiblesses, et les solutions applicables de l'INDH1(*) ET qui sont nécessaire pour répondre aux critères du développement durable (d'après l'agenda21)1(*) :

-- la gestion intégrée : gestion globale qui tient compte de toutes les relations et interactions existant entre les systèmes. Elle se traduit par l'adoption d'une démarche transversale (plutôt que sectorielle), multi partenariale et interdisciplinaire ;


· -- la gouvernance : elle implique des approches rationnelles de la décision, basées sur des indicateurs et des évaluations ;


· -- le long terme : réflexion des actions et projets sur une échéance supérieure à 4 ou 5 ans ;


· -- la précaution : maintien d'un certain nombre d'options possibles ouvertes lorsque subsiste un doute ou une incertitude ;


· -- la prévention : choix des solutions limitant au minimum les impacts, afin de réduire les actions correctives après la mise en oeuvre des projets ;


· -- la responsabilité : engagement global et universel qui renvoie à la responsabilité individuelle et locale. Elle débouche sur le principe de pollueur-payeur qui stipule que les responsables des pollutions et nuisances sont ceux qui assument les coûts ;


· -- la subsidiarité : principe de travail à l'échelon de décision le mieux approprié pour agir efficacement en faveur de l'intérêt général ;


· -- la solidarité : notion de reconnaissance d'intérêts communs entre personnes, entreprises, États, etc., impliquant pour les uns l'obligation morale de ne pas desservir les autres et de leur porter assistance.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy