WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les Etats Unis dans les relations internationales de l'après guerre froide: le statut de la superpuissance ?

( Télécharger le fichier original )
par Abdessalam Saad Jaldi
Université Hassan II Faculté des sciences juridiques et économiques de Mohammédia - Licence en Droit Public 2008
  

sommaire suivant

Université Hassan II :

Faculté des sciences juridiques et économiques de

Mohammedia

Option : Droit public (section française)

Rapport de fin d'étude du cycle de la licence :

Thème : Les Etats-Unis dans le champ des relations

Internationales de l'après guerre froide : le statut

de la superpuissance ( ?)

Préparé par :

Abdessalam Saad Jaldi

Encadré par :

Professeur Abderrazek Elasser

Grand remerciement :

Je dédie ce mémoire de fin d'étude à :

1)- ma famille : mes parents, mes grands parents, mon frère, ma soeur, ma tante Zoubbida, mon oncle Khalid, mon oncle Jamal, mon oncle Najib, ainsi qu'à mes cousines Asmae et Oumaema.

2)- mes professeurs : c'est à monsieur Abderrazek Elasser, mon encadrant et mon professeur des Relations internationales et de la

Sociologie politique, que ce mémoire a vu le jour. Durant des mois, il m'a apporté son soutien intellectuel et son savoir faire, exprimés au niveau de ses recommandations et ses conseils éclairés qui m'ont redonné à chaque fois l'inspiration nécessaire d'achever ce travail. C'est la raison pour laquelle je lui exprime ma gratitude pour toutes ses contributions.

D'un autre coté, j'ai eu la chance d'avoir connu de très bons professeurs, qui m'ont fait pleinement profiter de leurs compétences, ils m'ont prodigué des conseils et m'ont fait des remarques de tout genre, il s'agit ici des professeurs (Nachet, Benmaklouf, Chadi, Mouhtadi, Naciri...) et dont je ne saurai comment les remercier de tout ce qu'ils ont fait pour moi.

3)- Tout ceux qui ont participé de près ou de loin : C'est aussi le moment pour moi de remercier mes condisciples, ainsi que mes amis de la filière de Droit Privé (Section française) et de la filière des Sciences économiques.

Je remercie finalement tous ceux dont j'ai du malheureusement taire les noms, mais qui m'ont été d'une grande utilité, je suis conscient que ces simples lignes ne suffiront pas pour exprimer ma totale gratitude, mais en lisant le travail, sachez qu'il est aussi de votre oeuvre. Pour vous, je vous dédie ceci:

The formation is not that the cruising of the world as friend of other cross the seas, they continue to live each one in the Cerf, because they must be present, those which work and seek omnipresent, the friendship and the formation are in the best direction, always present, almost immortal.

(William Penn)

Plan du rapport de fin d'étude:

Introduction:

Chapitre I: L'héritage de la guerre froide :

Section A : La constitution de deux blocs :

Section B : L'évolution de la guerre froide et les conflits localisés :

Section C : L'échec du marxisme-léninisme et la fin de la guerre

Froide :

Chapitre II : L'évolution du discours politique américain :

Section A : Les fondements du discours politique américain :

Section B : Le néo discours politique américain moderne :

Section C : Le discours politique américain contemporain :

Chapitre III : Les Etats Unis après la guerre froide:

Section A : La mutation de l'unique puissance américaine :

Section B : La mutation de la superpuissance américaine :

Section C : Les limite de la superpuissance américaine :

Introduction générale :

Au cours de la fin du 20ème siècle, les Etats-Unis se sont vus appeler au secours mondial, comme s'ils avaient reçu la mission de régler les litiges et les contentieux internationaux. Ils sont partout dans la scène internationale, presque omniprésents, et contribuent dans l'évolution contemporaine des relations internationales, comme signe de passage de l'unique puissance mondiale, triomphante dans la guerre froide, vers le stade de la superpuissance.

De ces trois termes : (Etats-Unis, Relations internationales, Superpuissance), on tisse les trois grands éléments clés de ce projet de recherche. Les relations internationales sont une discipline scientifique et autonome, ayant pour objet essentiel l'étude de la nature des rapports et des relations entre les différents Etats (politique, économique, militaire, sécuritaire,...), à travers l'étude du rôle et de l'impact des différents acteurs du jeu international (Etats, organisations internationales, firmes et sociétés transnationales, la personne humaine...). En effet, les relations internationales sont nées depuis la nuit des temps, à partir de l'apparition des cités et des empires à l'age grec et romain, mais le terme (relations internationales) n'a été utilisé pour la première fois que durant la conclusion du pacte de Westphalie en 1648, qui avait contribué à la naissance et l'émergence des Etats nations, basées sur la mise en avant du processus de la souveraineté, comme signe de l'émanation de l'institutionnalisation dans les relations politico- diplomatiques entre les Etats de la période, puisque il s'agissait de la reconnaissance légitime des autres empires et Etats. En contrepartie, les relations internationales sont perçues par l'étude et l'analyse des concepts qui forment le milieu international (la paix, la sécurité, la guerre, le pouvoir, l'unilatéralisme,..),Ce qui avait ouvert la voie devant la consécration des différentes théories et doctrines des relations internationales (le réalisme, le constructivisme, l'idéalisme, le transnationalisme...) qui oeuvrent pour la compréhension logique des différents enjeux politiques, diplomatiques, économiques...que structurent le système international contemporain.

La superpuissance est à la fois un concept et un processus qui évoque le monopole dont détient un Etat sur le système international, cela veut dire sa capacité d'influencer sur les événements mondiaux. Alice Miller, le célèbre politologue connu pour ses écrits sur la sécurité internationale, avait défini la superpuissance comme étant (la capacité d'un état de projeter le pouvoir dominant, dans plus d'une région du globe à un temps)1(*), Lyman Michel avait parlé que la superpuissance est comme (les événements de nature économique, politique et militaire et aussi culturelle qui forgent la force ultime d'un Etat par rapport aux autres)2, Richard Nonel quant à lui avait défini la notion de la superpuissance comme étant (un terme utilisé pour signifier une communauté politique qui occupe une taille continentale territoriale, dispose d'une population

Importante, et bénéficie d'un gré élevé de nom dépendance par rapports aux autres Etats) 3. Sur le plan conceptuelle la superpuissance représente un phénomène multidimensionnel difficile à appréhender avec exactitude, car un Etat peut être superpuissant dans un domaine, et faible dans un autre domaine, de telle sorte que les générateurs de la superpuissance peuvent être trempeurs (URSS qui était une superpuissance politico-militaire et nucléaire, mais comblée par un déficit économique flagrant qui n'allait pas tarder à se transformer en cause directe derrière sa disparition en 1991). C'est la raison pour laquelle Michel Forteman, s'appuyait sur la mise en place d'une perspective multidimensionnelle, comparative et à long terme, puisque la superpuissance d'un pays se conjugue en fonction de la durée, et en fonction du contexte ou il évolue.

Ainsi, la manifestation de la superpuissance américaine, ne pourra être observer que durant la fin de la guerre froide, dans le cadre de la perception du processus de l'unique puissance mondiale, qui n'est que la traduction politico-stratégique de la doctrine du nouvel ordre mondial, annoncée par le président américain George Bush le 11 Mars 1991 (les Etats-Unis sont appelés à conduire le monde hors du ténèbre et du chao de la dictature vers la promesse de nos jours meilleurs) 4. Un tel discours exprime la volonté américaine de gérer unilatéralement et individuellement un environnement international complexe, en particulier avec les événements du 11 Septembre 2001, durant lequel la superpuissance mondiale a été attaquée pour la première de son histoire sur son territoire, cet événement a été précédé par l'arrivée au White House d'une administration conservatrice, qui proclama l'existence des Rogues States ( les Etats voyous ou l'axe du mal) qui diffusent des idées antiaméricaines et antioccidentales, et apportent leurs concours pour des mouvements terroristes, capable de remettre en cause l'ordre international tracé par Washington, et d'affaiblir son impact ainsi que sa puissance. Mais cette guerre qui a été lancé sur le terrorisme cache d'autres intérêts de Washington , le cas de diffuser le bouclier d'antimissile en Europe pour encercler la Russie et la Chine, ou l'usage aux guerres préventives dans certains pays qui disposent d'une réserve pétrolière très importante (Irak, Afghanistan) sous prétexte de disloquer les régimes terroristes et inculquer une culture des droits de l'homme, pour des fins qui s'acheminent vers le maintien de la superpuissance des Etats-Unis. Voila comment Washington essaye via le consensus de l'humanité pour la démocratie, bâtir un ordre mondial propre à ses intérêts, ses caprices et ses besoins.

En effet, la pénétration de la notion de la superpuissance dans le domaine de la politique internationale et de la géopolitique internationale remonte à la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque deux empires ont pris le commandement de leurs zones, dans un contexte international, appelé par les politologues et les historiens des relations internationales (la guerre froide). Celle ci n'est le signe de la division du monde entre deux blocs hostiles et contradictoires, et dont Washington commandait le bloc occidental et Moscou le bloc communiste, les deux Etats disposaient de la bombe nucléaire, et par conséquent le règne du processus de l'équilibre de la terreur, qui avaient incité les deux états, à éviter une confrontation directe susceptible d'aboutir à un désastre humain, d'où les conflits localisés dans les pays du Tiers monde ont été le théâtre de la confrontation entre les deux puissances.

La chute du mur de Berlin de 1989 représente la locomotive de la disparition du bloc socialise en 1991, et par le triomphe de la démocratie occidentale, ainsi, les Etats Unis s'étaient trouvés comme seule puissance mondiale, capable d'entreprendre des actions de façon unilatérale, de jouer le rôle du gendarme du monde.

Aussi, on constate l'importance de ce sujet dans la compréhension de l'évolution contemporaine des relations internationales, et de la détermination du statut du leadership américain qui exprime et manifeste sa prédominance et sa superpuissance. Les Etats-Unis sont omniprésents sur la scène internationale, les dépenses de leurs défenses atteignent 275 milliards de dollar, le Pentagone détient 47 pour cent des armes nucléaires opérationnelles et déploie plus de la moitié de la puissance navale. Ils maîtrisent les grandes institutions internationales, et demeurent le membre le plus fort du conseil de sécurité, investit environ 30 pour cent de son budget en faveur des opérations de maintien de la paix, ils sont aussi le groupe de nation le plus riche qui pilote l'économie mondiale, disposent d'une quotte de part de 17,78 au fond monétaire international, le président de la banque mondial est toujours un américain, l'industrie américaine est très forte, et l'impact de ses firmes multinationales est évidentes (Coca cola, MC Dold's, Microsoft, Gillet...), la diffusion de la culture américaine est bien observée, de telle sorte qu'on assiste aujourd'hui à la consécration d'une culture américanisée...

Ainsi, toutes les caractéristiques du leadership sont manifestés, reste à savoir si les Etats Unis sont réellement une superpuissance, cela veut dire leurs capacités de gérer à eux seules le système international librement et sans complication et problèmes, ainsi, une question importante s'impose, les Etats-Unis disposent elles des destinées du système internationale ? Répondre à cette question exige une étude et analyse attentive sur l'héritage de la guerre froide (chapitre I) l'évolution du discours politique américain (chapitre II) et Les Etats-Unis après la fin de la guerre froide (chapitre III).

* 1 - International affairs resourcs ( www.etown.edu)

2- Revue stratégique et internationale (www.cairn.info.com)

3- Revue stratégique et internationale ( www.cairn.info.com)

4- Josef Joff (L'Hyper puissance - page 11)

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)